#Magazin2020 : l’important, c’est de participer !

#Magazin2020 : l’important, c’est de participer !

Visuel du projet #Magazin2020 : l’important, c’est de participer !
Réussi
56
Contributeurs
01/03/2020
Date de fin
1 065 €
Sur 1 000 €
107 %
Média
indépendant

#Magazin2020 : l’important, c’est de participer !

Prenez part à la conception d'un tout nouveau magazine réalisé par les étudiants de l'École publique de journalisme de Tours. À l'honneur, en cette année électorale : la démocratie participative.

Et si vous participiez au financement du tout premier numéro de Magazin ? Ce magazine de 32 pages, successeur d'Innova, sera le fruit du travail des étudiants de la spécialité presse écrite en deuxième année de master de l'École publique de journalisme de Tours (EPJT). Pour pouvoir partir en reportage et imprimer le magazine, nous nous fixons comme objectif de réunir la somme de 1 000 euros.

À l’approche des élections municipales, ce magazine parlera de la démocratie participative en France, mais aussi à l'étranger. Des budgets participatifs au Grand débat, les citoyens sont de plus en plus invités à s'exprimer, autant au niveau communal que national. La participation citoyenne a-t-elle vraiment des effets sur les décisions politiques ? Qui sont celles et ceux qui prennent part aux décisions ? La France est-elle en retard ou en avance sur cette question ? Le magazine répondra à toutes ces questions (et même davantage !)

Qui sommes-nous ?

Nous sommes 12 étudiants en Master 2 à l'École publique de journalisme de Tours. Nous sommes inscrits en spécialisation presse écrite et web. C'est pour cette raison que nous avons pour projet de réaliser un magazine papier. 

L’équipe de rédaction de Magazin. En haut : François Blanchard, Emmanuelle Lescaudron, Maïlis Rey-Bethbeder, Simon Philippe. Au milieu : Chloé Rebaudo, Barbara Gabel, Juliette Moreau Alvarez, Marine Langlois, Dorian Le Jeune. En bas : Tanguy Homery, Victoria Geffard, Margaux Masson (abs.)

Ce magazine ne peut se faire sans l’aide de professionnels : Mariana Grépinet, grand reporter à Paris Match, et Laurent Bigot, directeur de l’EPJT, à la rédaction en chef ; Mathias Hosxe, secrétaire de rédaction indépendant (Le Journal du Dimanche, Télérama, etc.), et Stéphane Cellier, maquettiste, à la rédaction en chef technique. De la première réunion de rédaction au bouclage final, nous allons tout réaliser par nous-mêmes : enquêtes sur le terrain, photographies, rédaction, secrétariat de rédaction, mise en page, etc.

Quand sera disponible le magazine ?

Il sera imprimé au cours du mois de mars 2020, actualité électorale oblige.

Où pourra-t-on se procurer le magazine ?

Dans un premier temps, le magazine sera diffusé à Tours. Nous aimerions notamment le vendre au prix de 2 € lors des Assises Internationales du Journalisme de Tours, qui se dérouleront du 1er  au 4 avril 2020. Le magazine sera ensuite entièrement disponible gratuitement en ligne sur le site de l'EPJT ainsi que sur Magazin.epjt.fr, le site-école des journalistes-étudiants de l'EPJT.

À quoi servira la collecte

Gérer la réalisation d’un magazine dans tous ses aspects, y compris financier, fait partie de notre formation. La collecte servira à couvrir nos frais de reportage. Le reste complètera les frais d'impression. Nous avons donc un objectif de 1 000 euros. Nous estimons nos frais d'enquête à environ 500 euros : transports (essence, autoroute, trains, covoiturage), repas, hébergements… Certains d'entre nous seront en effet amenés à se déplacer dans toute la France pour répondre aux questions que soulève la démocratie participative aujourd'hui. 

500 euros participeront à l'impression du magazine (environ 1 200 euros au total, l’autre partie étant prise en charge par l’école). Et si nous dépassons largement notre objectif de collecte de dons, cela permettra de financer d'autres projets étudiants de notre école. L'association qui touchera la somme s'appelle Journalisme à Tours. Elle est gérée conjointement par les enseignants et les étudiants. Comme les années précédentes, elle percevra la totalité de la somme et nous remboursera en fonction de nos notes de frais. Elle réglera une partie de l'impression.

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux