Aller au contenu

Mapuches, la terre ou la vie

Ostracisés par le pouvoir chilien, les Mapuches tentent de sauver leurs terres. Ensemble, faisons entendre leur voix !

Visuel du projet Mapuches, la terre ou la vie
Réussi
53
Contributeurs
21/11/2014
Date de fin
2 920 €
Sur 2 800 €
104 %

Mapuches, la terre ou la vie

On les appelle Mapuches (de "che", homme, et "mapu", la terre) ou Araucans. Après avoir résisté aux conquêtes des Espagnols et des Incas, les Mapuches sont désormais menacés par le gouvernement chilien.

 

Hispanophones, vivant de la terre et de l'élevage, les indiens Mapuches ont vu leur territoire se réduire drastiquement depuis plusieurs décennies. Concentrés dans la région andine de la rivière Bio-bio, les Mapuches seraient aujourd'hui 600 000 au Chili, soit 3% de la population.

 

 

Mapuche3-1410992756

 

 

 

Pourtant, les 3% refusent de voir leur culture disparaître. En 2011, Rodrigo Melinao Licán, jeune Mapuche de 24 ans, est condamné à 5 ans de réclusion pour un délit d'incendie de forêt. Estimant que le juge qui l'a condamné est anti-mapuche, il prend la fuite. Deux ans plus tard, il est retrouvé criblé de balles à proximité d'un poste armé des forces chiliennes. La mort de Licán ravive les protestations des Mapuches qui manifestent en masse pour réclamer la fin des hostilités contre leur peuple. Il faut dire que la violence policière contre les Mapuches n'est pas nouvelle. En 2009 déjà, Jaime Facundo Mendoza Collio, âgé de 24 ans, trouvait la mort lors de l'occupation par sa tribu d'une ferme chilienne en territoire mapuche. Selon les résultats de l'enquête, il avait été tué d'une balle dans le dos par un membre des forces de sécurité gouvernementales.

 

1024px-flag_of_the_mapuches.svg-1410994487

                                                Le drapeau Mapuche

 

Aujourd'hui, les Mapuches affrontent un ennemi que l'on croyait disparu : Augusto Pinochet. Le gouvernement chilien a en effet exhumé des annales juridiques une loi émise du temps du dictateur qui permet de qualifier toute dissidence "d'entreprise terroriste". L'application de la loi, facilitée par le choc du 11 septembre 2001 et un contexte international de défiance vis-à-vis des minorités ethniques indépendantistes, enferme les Mapuches dans un rôle d'opposants politiques, de terroristes d'État.

 

 

Oui mais voilà, les Mapuches ne demandent pas un État. Ils ne demandent pas une région autonome. Ils demandent à garder leurs terres, installées sur un territoire possédé depuis des siècles par leurs tribus. Des terres qui ont permis la transmission d'une culture infiniment riche. Mais désormais menacée par une oppression politique qui ne dit pas son nom. Un premier pas vers la liberté a été fait par la Cour interaméricaine des droits de l'Homme qui a condamné en juillet dernier le gouvernement chilien pour l'utilisation de cette loi, jugée "antidémocratique".

 

 

L’objectif de ce documentaire est de raconter la vie de ces amérindiens, traités en ennemis dans leur propre pays. En partant à la rencontre des Mapuches, je souhaite raconter leur histoire, leur culture et leur mode de vie, tout en apportant un éclairage sur la situation politique actuelle. Ensemble, nous pouvons faire entendre leur détresse et médiatiser leur exil forcé. 

 

 

À quoi servira la collecte

Le but de la collecte est simple : partir avec du matériel photo et vidéo pour produire, à la fin de ce voyage, un documentaire vidéo sur les Mapuches. Pour cela, j'aurai besoin de vous bien sûr, et :

 

- d’un appareil photo Canon 70D et d’un objectif 18-200 MM (1000 euros)

- d'un monopode (130 euros)

- d’un micro main (50 euros)

- d'un enregistreur Zoom H4N (350 euros)

- d’une salle de montage équipée du matériel nécessaire à la finalisation du documentaire (1100 euros)

- de cartes mémoires (100 euros)

- d’un disque dur externe (70 euros)

 

Si la cagnotte dépasse son objectif, l'argent récolté servira à payer un traducteur sur place et à régler certains frais de transports une fois au Chili !

Grâce à tout ce matériel, j'espère produire un documentaire de qualité, et vous présenter un travail abouti à la fin de l'aventure. Tout au long de la réalisation du documentaire, vous serez informé de l'avancée des travaux, et recevrez des récits de mes péripéties journalistiques. Et pourquoi pas un jour, venir avec moi à la rencontre des Mapuches ?

 

 

Choisissez votre contrepartie

Pour 5 €

Ma reconnaissance éternelle et votre nom au générique.
  • Contributeurs : 4

Pour 10 €

Les contreparties précédentes + un récit détaillé du voyage autour d'un verre à mon retour.
  • Contributeurs : 11

Pour 20 €

Les contreparties précédentes + une carte postale personnalisée du Chili.
  • Contributeurs : 17

Pour 50 €

Les contreparties précédentes + un tirage encadré de l'une des photos publiées pendant le reportage.
  • Contributeurs : 6

Pour 70 €

Les contreparties précédentes + un album photo retraçant la réalisation du documentaire, un remerciement personnalisé au générique du documentaire et une invitation lors de sa projection.
  • Contributeurs : 2

Pour 100 €

Les contreparties précédentes + un objet artisanal mapuche.
  • Contributeurs : 8

Pour 200 €

Les contreparties précédentes + un colis personnalisé pendant le voyage.
  • Contributeurs : 2

Pour 2 800 €

Je vous emmène dans mes valises. Ni plus ni moins.

Faire un don

Je donne ce que je veux