MARYLA, un film de Guillaume Heulard

Soutenez le projet de court-métrage d'horreur : Maryla ! Aidez-nous à boucler le financement du film :)

Visuel du projet MARYLA, un film de Guillaume Heulard
Réussi
55
Contributions
31/10/2020
Date de fin
4 650 €
Sur 4 000 €
116 %
Autoproduction
culturelle

MARYLA, un film de Guillaume Heulard

<p style="text-align:center"><iframe allow="autoplay; fullscreen" allowfullscreen="true" frameborder="0" height="281" scrolling="no" src="https://cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=https%3A%2F%2Fplayer.vimeo.com%2Fvideo%2F463516792%3Fapp_id%3D122963&amp;dntp=1&amp;display_name=Vimeo&amp;url=https%3A%2F%2Fvimeo.com%2F463516792&amp;image=https%3A%2F%2Fi.vimeocdn.com%2Fvideo%2F966954978_1280.jpg&amp;key=8b7d8dd6504d41af9a77662672aabc2a&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=vimeo" title="Vimeo embed" width="500"></iframe></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/686625/6b23c55d-6df4-4c09-9993-372c8e2ed8c0.jpg" width="100%" /></p> <p><em>Maryla&nbsp;</em>est un <strong>court-m&eacute;trage horrifique</strong> d&rsquo;environ 25 minutes.</p> <p>Lors d&rsquo;un s&eacute;jour en Pologne, Ashley et Cassie, deux jeunes am&eacute;ricaines photographes, se voient contraintes par leur employeur d&rsquo;aller immortaliser une vieille demeure inhabit&eacute;e aux allures de maison hant&eacute;e perdue dans la for&ecirc;t. A l&rsquo;approche de la vieille b&acirc;tisse, Cassie constate d&rsquo;&eacute;tranges ph&eacute;nom&egrave;nes&hellip;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/686626/8a17cd1d-555e-4b5b-b240-bed004d2cd8f.jpg" width="100%" /></p> <p>Passionn&eacute; de cin&eacute;ma d&rsquo;horreur depuis des ann&eacute;es (pour ne pas dire depuis tout petit, en cachette&hellip;), et ayant tourn&eacute; autour du genre avec quelques projets pr&eacute;c&eacute;dents, je r&ecirc;vais depuis longtemps de m&rsquo;attaquer &agrave; ce style de film. Apr&egrave;s plusieurs mois d&rsquo;&eacute;criture et de pr&eacute;paration, Maryla est en passe de se concr&eacute;tiser.</p> <blockquote> <p>Il est amusant de voir &agrave; quel point le film d&rsquo;horreur est ancr&eacute; dans la culture populaire actuelle. Pourtant, qui r&ecirc;ve de passer 2 heures &agrave; tester sa capacit&eacute; &agrave; r&eacute;sister au stress ?</p> </blockquote> <p>Pour certains chercheurs, le cin&eacute;ma d&rsquo;horreur est un rite de passage, et remplace les rites initiatiques de nos anc&ecirc;tres tribaux. Pour d&rsquo;autres, il s&rsquo;agit d&rsquo;une transgression, celle de voiler la norme sociale qui condamne la violence, et satisfaire ainsi un d&eacute;sir de transgression. Regarder Shining ferait perdre 184 calories, selon certaines recherches tr&egrave;s s&eacute;rieuses (oui oui !).</p> <p>Pour beaucoup, le cin&eacute;ma d&rsquo;horreur est une f&ecirc;te, qui se c&eacute;l&egrave;bre &agrave; plusieurs. Le moyen de se r&eacute;unir, de vivre un moment &agrave; part. Certains riront, frissonneront&nbsp;quand d&rsquo;autres tourneront la t&ecirc;te ou pleureront &agrave; chaudes larmes. Dans tous les cas, c&rsquo;est un vecteur d&rsquo;&eacute;motions.</p> <blockquote> <p>Maryla est n&eacute; de ce d&eacute;sir de retrouver le cin&eacute;ma d&rsquo;horreur dans sa plus pure tradition, celle des films de la Hammer, notamment, o&ugrave; le d&eacute;cor a un r&ocirc;le central, il est un personnage.</p> </blockquote> <p>Ici c&rsquo;est dans une maison de plus de cent ans que l&rsquo;action prend place. Avec son mobilier et ses peintures d&rsquo;antan. Elle est charg&eacute;e d&rsquo;histoires, c&rsquo;est comme si la maison respirait.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/686867/db1544d8-adb3-4009-a7ac-e2ed5eb59a59.png" width="100%" /></p> <p style="text-align:center"><em>Quelques photos du rep&eacute;rage</em></p> <p>Un d&eacute;cor dans lequel les personnages d&rsquo;Ashley et Cassie, mais aussi ceux qui r&ocirc;dent au d&eacute;tour d&rsquo;un couloir, &eacute;volueront, pouss&eacute;s dans leurs derniers retranchements. Cependant, difficile d&rsquo;en dire plus sans g&acirc;cher la surprise.</p> <blockquote> <p>Maryla est aussi un pari technique. Un grand soin a &eacute;t&eacute; apport&eacute; dans notre d&eacute;coupage, dans la recherche esth&eacute;tique, pour faire na&icirc;tre l&rsquo;angoisse. Mouvements de cam&eacute;ra, lumi&egrave;re&hellip; C&rsquo;est une chor&eacute;graphie que nous allons mettre en place.</p> </blockquote> <p>La partie sonore du film sera tr&egrave;s travaill&eacute;e. Le vent dans la tuyauterie de la maison, le craquement du plancher, les branches d&rsquo;arbres qui cognent contre les fen&ecirc;tres&hellip; mais aussi les silences.</p> <p>Un film d&rsquo;horreur est comme une symphonie, c&rsquo;est une histoire de rythme, de notes, pour que tout sonne juste. Et actuellement tous les musiciens sont sur le qui-vive, pr&ecirc;ts &agrave; donner de leur maximum, soyez-en s&ucirc;r !</p> <p style="text-align:right"><strong><em>Guillaume Heulard, r&eacute;alisateur</em></strong></p> <h2><iframe allow="autoplay; fullscreen" allowfullscreen="true" frameborder="0" height="281" scrolling="no" src="https://cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=https%3A%2F%2Fplayer.vimeo.com%2Fvideo%2F462778228%3Fapp_id%3D122963&amp;dntp=1&amp;display_name=Vimeo&amp;url=https%3A%2F%2Fvimeo.com%2F462778228&amp;image=https%3A%2F%2Fi.vimeocdn.com%2Fvideo%2F965709999_1280.jpg&amp;key=8b7d8dd6504d41af9a77662672aabc2a&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=vimeo" title="Vimeo embed" width="500"></iframe></h2> <h2><em><strong>La l&eacute;gende urbaine comme point de d&eacute;part</strong></em></h2> <p>Guillaume souhaitait depuis longtemps r&eacute;aliser un court-m&eacute;trage d&rsquo;horreur. Il m&rsquo;a alors demand&eacute; d&rsquo;&eacute;crire une histoire simple et efficace mettant en sc&egrave;ne une jeune femme.</p> <blockquote> <p>Comme l&rsquo;a dit un c&eacute;l&egrave;bre r&eacute;alisateur grand ma&icirc;tre du suspens &laquo;&nbsp;il vaut mieux partir d&#39;un clich&eacute; que d&#39;y finir.&nbsp;&raquo; C&rsquo;est pour cette raison que je suis parti de la populaire l&eacute;gende urbaine aux multiples variantes &laquo;&nbsp;Bloody Mary&nbsp;&raquo;. Toutes les versions ont en commun l&rsquo;effroyable histoire entre une m&egrave;re et son b&eacute;b&eacute; donnant lieu au fant&ocirc;me de Bloody Mary. L&rsquo;id&eacute;e est donc de&nbsp;proposer une interpr&eacute;tation personnelle.</p> </blockquote> <p>Pour d&eacute;passer le simple film d&rsquo;horreur, j&rsquo;ai ajout&eacute; une enqu&ecirc;te polici&egrave;re faisant alors pencher le sc&eacute;nario vers le thriller horrifique, dans le but de maintenir le spectateur en haleine jusqu&rsquo;&agrave; la derni&egrave;re page.</p> <p>L&rsquo;id&eacute;e premi&egrave;re est avant-tout de faire frissonner le lecteur. Toutefois le sc&eacute;nario peut-&ecirc;tre abord&eacute;&nbsp;sous un angle diff&eacute;rent. On peut voir le fant&ocirc;me qui pers&eacute;cute la jeune femme comme la m&eacute;taphore du combat d&rsquo;une femme face &agrave; un profond traumatisme refaisant surface.</p> <p>Ces deux jeunes femmes du m&ecirc;me &acirc;ge, du m&ecirc;me milieu social, adoptent, en fonction de leurs propres exp&eacute;riences des points de vue&nbsp;totalement diff&eacute;rents.</p> <p style="text-align:right"><strong><em>St&eacute;phane Valette, sc&eacute;nariste</em></strong></p> <p><iframe allow="autoplay; fullscreen" allowfullscreen="true" frameborder="0" height="281" scrolling="no" src="https://cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=https%3A%2F%2Fplayer.vimeo.com%2Fvideo%2F462174169%3Fapp_id%3D122963&amp;dntp=1&amp;display_name=Vimeo&amp;url=https%3A%2F%2Fvimeo.com%2F462174169&amp;image=https%3A%2F%2Fi.vimeocdn.com%2Fvideo%2F964614905_1280.jpg&amp;key=8b7d8dd6504d41af9a77662672aabc2a&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=vimeo" title="Vimeo embed" width="500"></iframe></p> <h2><em><strong>Pour mettre en image ce film d&rsquo;horreur nous avons d&eacute;cid&eacute;&nbsp;d&rsquo;avoir des intentions claires et pr&eacute;cises</strong></em></h2> <p>Les films qui nous ont inspir&eacute;s sont tous avec des ambiances lumineuses tr&egrave;s naturelles comme <strong><em>It follows</em></strong>&nbsp;de David Robert Mitchell, <strong><em>The Conjuring</em></strong>&nbsp;de James Wan et <strong><em>Les Autres</em></strong>&nbsp;de Alejandro Amen&aacute;bar. Notre autre grande inspiration vient du jeu vid&eacute;o d&rsquo;horreur <strong><em>Resident Evil 7</em></strong>&nbsp;de&nbsp;Koshi Nakanishi. Ces r&eacute;f&eacute;rences utilisent &eacute;norm&eacute;ment de lumi&egrave;res qui font parties int&eacute;grantes du d&eacute;cor, ce qui accentue&nbsp;l&rsquo;effet de r&eacute;el.&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/686508/4f5b78a1-2a43-49c9-b464-cc8d31aafba0.png" width="100%" /></p> <p><strong><em>LA LUMI&Egrave;RE</em></strong><br /> Il est important pour nous de rendre l&rsquo;esth&eacute;tique de ce film le plus proche de la r&eacute;alit&eacute;. C&rsquo;est pourquoi l&rsquo;utilisation de lampes de chevet, bougies et lampadaires sera notre base d&rsquo;&eacute;clairage pour toutes les s&eacute;quences. Cela nous permettra de d&eacute;couper l&rsquo;espace avec des zones d&rsquo;ombres qui renforceront&nbsp;le sentiment d&rsquo;ins&eacute;curit&eacute; dans la maison.&nbsp;</p> <p>Dans le commissariat polonais, le contraste sera moins &eacute;lev&eacute; car cette s&eacute;quence nous d&eacute;livre une v&eacute;rit&eacute; sur l&rsquo;histoire. Nous garderons malgr&eacute; tout une lumi&egrave;re brute rendue cr&eacute;dible par le type de fluorescent dans les b&acirc;timents administratifs.</p> <p><strong><em>LA COULEUR</em></strong><br /> Toutes nos s&eacute;quences seront trait&eacute;es avec des tons d&rsquo;un cama&iuml;eu du jaune au vert.&nbsp;</p> <p>Lorsque nous serons dans la maison, les tons chauds (jaunes) seront dominants alors que dans notre interrogatoire, la lumi&egrave;re des fluorescents, d&rsquo;une salle de commissariat de Pologne, sera plut&ocirc;t verd&acirc;tre.&nbsp;</p> <p>La couleur des lampes de la maison sera dans les tons chauds. La lumi&egrave;re est cens&eacute;e repr&eacute;senter la vie et la s&eacute;curit&eacute;.&nbsp;</p> <p><strong><em>LE CADRE</em></strong><br /> Pour les intentions de cadres et de mouvements nous mixerons les plans fixes, &agrave; l&rsquo;&eacute;paule mais aussi des travellings lents sur dolly en fonction du point de vue du personnage dans la s&eacute;quence. &nbsp;</p> <blockquote> <p>Nous souhaitons retrouver dans ce film, des images modernes du film de genre&nbsp;mais aussi&nbsp;une texture d&rsquo;image propre aux&nbsp;films d&rsquo;horreurs (tourn&eacute;s en pellicule) de notre adolescence.</p> </blockquote> <p>Pour cela, nous utiliserons une cam&eacute;ra num&eacute;rique mais avec des optiques sph&eacute;riques des ann&eacute;es 80 afin de retrouver des d&eacute;formations et des bokehs li&eacute;s avec ce cinema d&rsquo;horreur que nous affectionnons particuli&egrave;rement.&nbsp;</p> <p>De m&ecirc;me, l&rsquo;utilisation de focales larges, pour les portraits (type 27 ou 32mm), pour &ecirc;tre proche des com&eacute;diens, nous donnera l&rsquo;impression d&rsquo;&ecirc;tre avec eux et augmentera notre sentiment d&rsquo;immersion dans la s&eacute;quence.&nbsp;</p> <p style="text-align:right"><strong><em>Arnaud Gomez-Thebaud, chef op&eacute;rateur</em></strong></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/686551/4aa8ba6d-58b5-46aa-8fe5-5ee1b2a40a54.png" width="100%" /></p> <p style="text-align:center"><em>Extrait du storyboard</em></p> <p style="text-align:center"><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/686627/ff5f8d66-24b5-4108-a709-e2368ed8aae1.jpg" width="100%" /></p> <h2 style="text-align:center"><strong>Ana&iuml;s Parell&oacute;</strong><br /> <br /> <img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/686628/06044e8f-12d7-4988-9ef0-914eb709c911.jpg" width="100%" /></h2> <p>&Eacute;lev&eacute;e entre Madrid et Montpellier, Ana&iuml;s Parell&oacute; commence par des &eacute;tudes de langues avant de se lancer dans une carri&egrave;re d&#39;actrice. Trilingue, elle parle indiff&eacute;remment le fran&ccedil;ais, l&#39;anglais et l&#39;espagnol, ma&icirc;trise l&#39;italien et a des notions de danois et d&rsquo;arabe. Apr&egrave;s plusieurs apparitions &agrave; la t&eacute;l&eacute;vision (notamment dans <strong><em>Calls</em></strong>, sur Canal +), elle tourne dans divers court-m&eacute;trages, dont <strong><em>Superman n&#39;est pas Juif (...Et moi un peu)</em></strong>&nbsp;de Jimmy Bemon, prim&eacute; de nombreuses fois, <strong><em>Cari&ntilde;o M&iacute;o</em></strong>&nbsp;de Ricardo Urueta, <strong><em>Mu&ntilde;ecas&nbsp;et Hannya</em></strong>&nbsp;de Eva Mu&ntilde;oz (en espagnol). Parall&egrave;lement, elle prend des cours de com&eacute;die musicale. En 2016, le r&eacute;alisateur Jon Ford lui offre son premier r&ocirc;le au cin&eacute;ma dans<em><strong> Offensive</strong></em>, film d&#39;horreur anglais vainqueur de nombreux prix. Elle est &eacute;galement le personnage principal de la s&eacute;rie franco-am&eacute;ricaine <em><strong>I-Art</strong></em>&nbsp;r&eacute;alis&eacute;e par Alexandre Da Silva. Plus tard, elle s&#39;essaie &agrave; l&#39;&eacute;criture et &agrave; la r&eacute;alisation, avec son premier court-m&eacute;trage <em><strong>R&ecirc;veuse</strong></em>&nbsp;; puis, cette fois-ci avec Ivan Cori, elle co-&eacute;crit <strong><em>Souris</em></strong>, film qui sera bient&ocirc;t r&eacute;alis&eacute; par Joan Borderie. On la verra prochainement &agrave; l&#39;affiche du long-m&eacute;trage anglais <strong><em>The Ledge</em></strong>, r&eacute;alis&eacute; par Howard Ford, dans laquelle elle tient l&rsquo;un des r&ocirc;les principaux. Derni&egrave;rement, Ana&iuml;s a aussi particip&eacute; au tournage du prochain jeu vid&eacute;o de Dontnod Entertainment (<strong><em>Life is Strange</em></strong>).</p> <h2 style="text-align:center"><strong>Paul Bandey</strong></h2> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/686630/07b0e884-b860-4f69-bdb3-5be284a24f5e.jpg" width="100%" /></p> <p>Paul Bandey est un acteur britannique, n&eacute; &agrave; Londres. Il fait ses premi&egrave;res armes dans son pays natal&nbsp;avant de venir s&#39;installer &agrave; Paris. Il a tourn&eacute; et pr&ecirc;t&eacute; sa voix dans plus de 100 projets diff&eacute;rents. Il est le roi d&#39;Angleterre dans <strong><em>Les Visiteurs</em></strong>, de Jean-Marie Poir&eacute;. Il tourne avec G&eacute;rard Depardieu, Uma Thurman et Tim Roth dans <strong><em>Vatel</em></strong>, de Roland Joff&eacute;. Apr&egrave;s avoir jou&eacute; dans plusieurs s&eacute;ries, on le retrouve au cin&eacute;ma dans <strong><em>Hitman</em></strong> de Xavier Gens et&nbsp;<em><strong>V&eacute;nus Noire</strong></em> d&#39;Abdellatif Kechiche. En 2013 il donne la r&eacute;plique &agrave; Robert De Niro dans <em><strong>Malavita</strong></em>, de Luc Besson. L&#39;ann&eacute;e suivante il joue un journaliste dans le film de Woody Allen, <em><strong>Magic in the Moonlight</strong></em>. Prochainement, il sera &agrave; l&#39;affiche de <em><strong>Eight for Silver</strong></em>, le prochain film de Sean Ellis (<strong><em>Cashback</em></strong>, <em><strong>Metro Manila</strong></em>) avec Kelly Reilly et Boyd Holbrook (<em><strong>Narcos</strong></em>).</p> <h2><strong><em>Le reste du casting (et leurs r&ocirc;les respectifs) sera d&eacute;voil&eacute; plus tard ! Restez &agrave; l&#39;&eacute;coute !</em></strong></h2> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/686629/f25d4020-6d4b-4b56-b2b4-9ac050dd5e80.jpg" width="100%" /></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/687019/f309e279-3beb-41b9-8844-d1f2cd863f50.jpg" width="100%" /><br /> <img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/687020/0b979d35-f6e4-4745-8b97-ecc08cd2543f.jpg" width="100%" /></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/687021/f6c4ae81-f14b-452f-968b-7a61b085727b.jpg" width="100%" /></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/687037/cdd0e704-45cf-4f7c-b307-d3de0074691d.jpg" width="100%" /></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/687022/7941bea4-cd6f-4061-a1ab-94255d0e68ed.jpg" width="100%" /></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/687023/80bf9b59-1ae3-4639-ad84-63c768d40d3b.jpg" width="100%" /></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/687024/b3bb9e10-0425-42b6-8121-b581c70133dd.jpg" width="100%" /></p> <h2><strong><em>Tout au long de la production, de nombreux autres collaborateurs seront invit&eacute;s &agrave; participer au film ! Nous vous en informerons !</em></strong></h2> <p>&nbsp;</p>

À quoi servira la collecte

<p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/687034/55559bbd-7259-477f-9a9a-2e5b0a2c29f6.png" width="100%" /></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/687030/ada6e51c-4c52-4e24-aced-4babc64ab1ef.jpg" width="100%" /></p> <p>C&#39;est l&#39;objectif initial. <strong>Le budget minimum du film est en partie boucl&eacute;.</strong> Cela nous permet de tourner le court-m&eacute;trage.&nbsp;Cependant, pour assurer un minimum de confort &agrave; notre &eacute;quipe, nous avons encore besoin de votre soutien&nbsp;!</p> <p>Vos dons serviront principalement &agrave; <strong>couvrir les d&eacute;penses li&eacute;es au logement de l&#39;&eacute;quipe et aux frais de d&eacute;placement</strong>. Le tournage ayant principalement lieu dans le sud de la France.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/687031/871f7bfc-f23a-4a70-b6e3-2c70a22fd150.jpg" width="100%" /></p> <p>Avec cette somme, nous pourrons viser plus haut en terme de technique. <strong>Louer une machinerie plus performante et s&#39;assurer une liste lumi&egrave;re aux petits oignons.</strong></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/687032/200bf529-a251-4d52-8e4b-bd2c1a88637b.jpg" width="100%" /></p> <p><strong>La post-prod du film sera plus ambitieuse.</strong> Avec notamment une sc&egrave;ne suppl&eacute;mentaire, impressionnante, qui n&#39;est&nbsp;pas pr&eacute;vue dans le script d&#39;origine mais qui enrichira le film.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/687033/b79a287a-57fa-42e5-b6d2-16ec1502d6b9.jpg" width="100%" /></p> <p><strong>Cette fois-ci c&#39;est Hollywood !</strong>&nbsp;Avec cette somme, nous pourrons &eacute;lever le film encore plus haut, que &ccedil;a soit sur la partie tournage, mais aussi la post-production, visuelle et sonore.&nbsp;</p>

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux