Tous ensemble pour le futur du monde !

Un projet qui est un thème essentiel, c’est autour de notre environnement et notre vie future.

Visuel du projet Tous ensemble pour le futur du monde !
Réussi
14
Contributeurs
04/06/2021
Date de fin
771 €
Sur 761 €
101 %
Zéro
déchet
Autoproduction
culturelle
Éducation

Tous ensemble pour le futur du monde !

 

 

Qui sommes-nous ?

 

Je m'appelle Kailing GUO, étudiante en Master professionnel Marché de l'art contemporain à l’IESA (institut d'études supérieures des arts) et actuellement collaboratrice du projet d'Électriciens Sans Frontières au Togo et curatrice de la performance Moins Est Mieux avec l'artiste Alexandre Dang.

 

Alexandre Dang, artiste plasticien français qui vit et travaille à Bruxelles en Belgique. Il se consacre aux thèmes de l'environnement, de la nature et de la vie. 

 


 

Ce qui nous amène à réaliser Moins est mieux

 

À partir des années 1960, l'art est entré dans une nouvelle ère où il s'est engagé dans une nouvelle voie d'exploration, du sujet de la création aux méthodes de création, en passant par les outils d'expression. Les nouveaux changements dans l'art étaient indissociablement liés au contexte social de l'époque. Le redressement économique de la société, le remplacement récent de l'agriculture par l'industrie, la révolution technologique et le développement de la société ont entraîné de nombreux changements dans la vie humaine.

 

Le Pop Art, l'Art Conceptuel, le Land Art, etc. sont apparus les uns après les autres, et le développement de l'art est devenu plus diversifié et plus libre. Dans le domaine de l'art, de nombreux artistes ont commencé à approfondir leur réflexion à travers l’acte de production artistique, en exprimant leurs points de vue par le biais de formes artistiques, en posant différentes questions pour répondre à divers problèmes apparus dans la société et en échelle global, et en apportant des réponses à ces problèmes par le biais de formes artistiques.

 

La valeur des œuvres d'art se distingue par la dimension intelligente, qui peut influencer la façon dont les spectateurs pensent et agissent, et en observant nos vies quoditiennes, les liens entre les activités humaines et la pollution de l’environnement sont tristement évidents : la société a atteint une productivité tellement élevée que les objectifs que se donne l'industrie ne sont pas seulement de satisfaire les besoins humains, mais aussi de créer des nouveaux besoins que les humains n'ont pas encore développés.


 

Pourquoi Moins est mieux

 

Jusqu'à aujourd'hui, l’homme n'a pas été en mesure de consommer ou de réutiliser entièrement ces déchets par lui-même. Il y a inévitablement des contradictions entre ces besoins subjectifs et activités intentionnelles des hommes et les attributs objectifs de l'environnement et la loi du développement de la nature. 

Nous voulons transmettre l'essence de l'énergie à la vie et l'importance de développer une énergie durable à travers une performance qui s'appelle Moins est mieux qui aura lieu à Paris afin d'étendre l'influence et attirer l'attention sur ce point à travers cette performance Moins est mieux.

Nous vivons dans un monde qui a largement facilité notre vie grâce aux fruits des révolutions industrielles. Tout le monde se permet de satisfaire les désirs matériels, on a été séduit à croire "plus de consommation, plus de plaisir". Résultat, plus nous consommons, plus nous polluons la terre. Tout le monde devrait être conscient du problème croissant de la pollution au lieu d'être plongé dans le piège de la consommation. 

Par conséquent, on va remplir des sacs plastiques d'air en format de 100 L et 30 L pour créer des “blocage" afin de montrer notre position. Cet état de blocage est comme si notre habitat étaient envahies par des objets achetés, et dans une perspective plus large, ces déchets prennent aussi possession de la planète. À travers Moins est mieux, les gens auront un sentiment de gêne. Et cela sert à notre objectif !

Après réaliser Moins est mieux, les sacs usagés seront recyclés sous deux formes : 1. Réutilisés ; 2. Utilisés pour la contrepartie. Ce projet se caractérise par le zéro déchet.


 

Où sera réalisée la performance ?

 

Une simulation virtuelle

Une simulation virtuelle

 

 

La performance est dénommée Moins est mieux, en reflétant la simplicité au maximum d’une mode de vie privée d’éléments matériaux et exprimer le thème d'une manière respectueuse de l’environnement.

La performance Moins est mieux  est envisagée à être présentée aux visiteurs dans multiples d'espaces réels et sous format des vidéos en ligne. En considérant que cette performance contient un sujet éducatif qu’artiste Alexandre Dang et moi Kailing Guo allons attirer l'attention de tous. Parce que nous sommes très favorables à ce que l'art ait le pouvoir et l'effet positif d'influencer ceux qui le regardent, nous choisissons les lieux suivants : l'ascenseur d’école IESA (institut d'études supérieures des arts) et l’entrée de la galerie dans l’école IESA.

À quoi servira la collecte

Pour le projet collaboré par l'artiste Alexandre Dang et Kailing GUO. Le coût de la performance Moins est mieux est de 761 €.

 

 

 

 

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux