Music 4 Water, Music 4 Life

Chacun peut un peu ! FREE WATER !

Visuel du projet Music 4 Water, Music 4 Life
14
Contributeurs
23 jours
Restants
610 €
Sur 6 800 €
9 %
Développement
local
Solidarité
internationale
Changer
de vie

Music 4 Water, Music 4 Life

I Présentation rapide

L’eau est la source de la vie et un besoin vital pour notre corps et notre santé. Actuellement, seulement 65 % de la population guinéenne a accès à l’eau potable par région. Les familles guinéennes doivent, tous les jours, parcourir de longues distances éprouvantes physiquement afin d’accéder à une source d’eau. Afin d’y remédier, NAMUN Group a créé, depuis 2010, un projet qui a pour but de construire des puits dans les régions n’ayant pas accès à de l’eau potable. Cinq puits ont déjà été créés depuis 2016, mais ces puits sont loin d'être suffisants. Et la crise sanitaire actuelle ne permet plus de financer la construction des puits, alors que le problème d'eau persiste et s'aggrave.

 

II Qui sommes-nous ?

NAMUN Group est un organisme culturel fondé en 1996 par N’Faly Kouyaté, artiste à la renommée internationale originaire de Guinée. Il est basé sur la vision qu’il est possible de «changer le monde juste par un sourire». Chacun peut un peu est notre leitmotiv qui nous guide tous les jours. Notre fondement est la culture en général, la musique et l’éducation car la culture est une industrie indispensable pour le développement durable.

Notre mission est de véhiculer un message positif et constructif à travers nos activités et projets qui contribuent à faire évoluer notre planète terre et surtout le continent Africain.

  • NAMUN Group est organisé en différentes entités comme suit :
  • NAMUN Music - management et production
  • NAMUN School - école de musique et culture africaine
  • NAMUN Event - production et organisation des événements

Notre focus est sur l’Afrique avec un cachet spécial sur la République de Guinée en Afrique de l’Ouest. Nos structures sœurs sur place sont la société NAMUN Group Guinée et la fondation Folothesource.

La fondation réalise des projets humanitaires tels que la construction des forages pour amener de l’eau en Afrique, le soutien des hôpitaux, la scolarisation et l’alimentation.

 

III Origine du projet "Music For Water, Music for Life"

N’Faly Kouyaté a grandi dans une ville de Guinée, à Siguiri, situé loin de la capitale, dans laquelle la plupart des habitants n’ont pas accès à l'eau potable directement. Pour ce faire, ils doivent parcourir plusieurs kilomètres à pied chaque jour pour aller chercher l'eau au fond d'un puits. Suite à l’accident de sa maman sur le trajet et à la demande de cette dernière, N'Faly décide de prendre les choses en main et de lancer un projet pour pouvoir construire des puits directement dans le village et donner l'accès à l'eau potable à tous les habitants. L'aventure a commencé. Ensemble avec sa partenaire Sandra Werner et et leur ami commun Pierre Hermans, ils ont débuté ce projet que nous appelons aujourd'hui "Music for Water, Music For Life".

Ce dernier a pour but d’apporter de l’eau en Afrique dans les endroits qui n’ont pas accès à l’eau potable. Au travers d’une tournée musicale, ce projet permet à tout spectateur et plus qui le voudrait, de s’investir, puis de récolter de l’argent afin d’aider le plus grand nombre de personnes possible en Afrique dépourvus de moyens vitaux tels que l’eau.

Depuis 2016, N’Faly et Sandra travaillent sur le terrain et ont déjà pu réaliser 5 forages en grande partie avec des fonds propres et des partenariats. Le projet « Music 4 Water, Music 4 Life » est porté par un spectacle musical. Le show fait appel à l’imaginaire, inspiré du quotidien africain où l’intensité de la vie prend tout son sens au gré des sonorités diverses.

IV La Guinée et les problèmes d’accès à l’eau

Tout le monde n’a pas accès à l’eau potable. Les difficultés d’accès sont très présentes en Guinée. Faire sa lessive, prendre une douche, toutes les activités du quotidien sont compliquées en Guinée et représentent un effort supplémentaire pour la population. 98% des guinéens ne sont pas connectés au réseau d’adduction d’eau et sont exposés à tous les risques de santé que cela représente.

Pourtant, la Guinée est surnommée “Le Château d’eau de l’Afrique”. Lors de la saison des pluies, jusqu'à 3 mètres cubes d’eau par jour peuvent tomber. C’est également le pays où 3 grands fleuves d’Afrique prennent leur source. Mais alors, quel est le problème en Guinée ? Pollution, manque d’infrastructures, surpopulation, problèmes politiques, ... Les problèmes sont multiples. Il est très compliqué de creuser des puits car le sol des villages est très dur. Il faut compter minimum 45 mètres de profondeur pour avoir de l’eau car les nappes phréatiques les plus proches de l’eau ne sont pas de bonne qualité et contiennent des bactéries.

Selon l’OMS, chaque minute un nouveau-né meurt d’une infection causée par un manque d’eau potable et un environnement impur.

C'est ainsi que nous avons décidé de réaliser nos puits à la charnière d'une école et d'un centre de santé.

 

V Détails du projet

L’équipe de Namun Group dispose de 14 jours sur place pour mener à bien la construction du puits. Le départ pour la Guinée est prévu en juillet 2021.

Voici les différentes étapes de la construction du puits :

  • Définition du point de forage : il est nécessaire, avant toute chose, de trouver la bonne zone pour forer. En Guinée, cela peut s’avérer particulièrement difficile car les sols sont fortement cuirassés et contiennent des formations très dures à forer, argileuses et instables. Il est donc indispensable d’être équipé de machines spécifiques et adaptées.
  • Mise en place du matériel
  • Forage du puits et pose de l’avant-tubage : le forage se fait sur 45 mètres de profondeur minimum, afin de trouver de l’eau de qualité. Il faut atteindre les nappes captives, plus profondes et naturellement protégées contre les bactéries.
  • Nettoyage du trou
  • Pose du tubage et mise en œuvre du bouchon avec cimentation: il s’agit d’une technique de soutènement pour éviter que le trou s’effondre et garantir la pérennité de la structure.
  • Soufflage et nettoyage du chantier : la dernière phase du forage est le soufflage, cette étape permet de savoir la quantité d’eau présente dans le forage.

À quoi servira la collecte

VI Détails du financement nécessaire

Le forage et la construction d’un puits demandent une certaine logistique sur place qui nécessitent des ressources financières importantes. Pour le forage d’un puits, voici les répartitions de chaque poste de dépense, que nous espérons atteindre grâce à cette campagne de crowdfunding.

1- Premier palier: Construction du puits (6800 €) 

  • Construction du forage : 6000 €
  • Mise en place de l’infrastructure et organisation d’un comité de gestion du forage : 300 €
  • Formation de la population et des cellules sur place pour l’entretien du forage : 500 €
  • + Frais de la plateforme (8% de la cagnotte)
  1. Deuxième palier: Déplacement des 2 membres de l'association (5520 €) 
  • Frais administratifs : 500 €
  • Transports : billets d’avions Bruxelles - Conakry 900 € x 2 personnes = 1800 €
  • Logement : 50 € par nuitée pendant 14 jours x 2 personnes = 1400 €
  • Nourriture : 10 € pendant 14 jours x 2 personnes = 280 €
  • Location d’une voiture : 500 € par semaine x 2 = 1000 € - Vaccination (fièvre jaune et hépatite A) : 110 € x 2 personnes = 220 € - Visas : 160 € x 2 personnes = 320 €

Nous espérons grandement atteindre cet objectif et le dépasser. En effet, dépasser l’objectif de la cagnotte permettrait à l’association de se rendre sur place pour organiser et superviser la construction du puits.

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux