Soutenez-moi dans une aventure hors-du-commun: la GoldenGlobeRace, une course à la voile autour du monde en solo sans escale et sans électronique

Large_logo-kkbb1-1485376867-1485376887

Présentation détaillée du projet

Fin septembre 2011, après 2 ans de préparation, je suis parti du port de Vannes pour un tour du monde sans escale sur mon 35 pieds (First 35). Au soir du 10ème jour, je percute un OFNI au large de Madère. La coque est déchirée sous la flottaison, le voilier coule en 2 heures et je suis hélitreuillé…

 

Tour_.._043-1484254394

Le First 35 suite au choc...

 

Aujourd’hui mon rêve de franchir les 3 caps en solitaire est resté intact. Sur les traces de Bernard Moitessier qui partit en 1968 pour la première course autour du monde sans escale, je souhaite participer en 2018 à la GOLDEN GLOBE RACE pour 8 mois de navigation avec comme seule règle, celle de l’authenticité :

 

- Sans GPS avec des moyens de navigation simples mais sûrs (sextant, baromètre, régulateur d’allure)

- Sans assistance météo avec des moyens de communication limités

- Sur des voiliers d’avant 1988 fiables et solides (coque en polyester épais à quille longue)

 

Je souhaite partager avec vous cette aventure humaine, réalisation d’un rêve et aboutissement de nombreuses expériences maritimes.

 

Selon vos envies, vos possibilités, vous pouvez soutenir la réalisation de ce projet au long cours!

 

Loiclepage2_onnicholson32mx-1484254493

Loïc Lepage sur le Nicholson 32 acquis pour la Golden Globe Race

 

Un tour du monde sans escale «vintage»

 

Pour aller au bout d’une aventure trop brutalement interrompue;

 

Pour rejoindre une course mythique;

 

Pour prouver:

 

- Que naviguer à l’ancienne c’est une démarche authentique, avec des moyens de navigation simples et sûrs (sextant, baromètre, pilote mécanique) ne nécessitant pas d’énergie fossile.

- Que de bons voiliers de 30 ans même de série, solidement construits et minutieusement préparés peuvent naviguer autour du monde par les trois caps.

- Qu’un tour du monde est possible sans consommer d’autres énergies que celles du soleil et du vent.

- Qu’un navigateur tourdumondiste n’est pas toujours un coureur compétiteur sur des machines bientôt volantes et de plus en plus onéreuses.

- Qu’en voile amateur, on doit accepter l’éloignement et l’immensité océanique, et que l’émotion et le rêve véhiculés en sont plus forts…

 

101_1753-1484254546

Modèle de bateau autorisé pour la Golden Globe Race

 

A propos de la Golden Globe Race

 

En 1968, 20 ans avant le premier Vendée Globe, 9 solitaires sont partis de Plymouth pour la première course autour du monde sans escale : le «Golden Globe». Cette course de légende révéla Bernard Moitessier, personnage devenu mythique pour tous les passionnés de voile. Après 312 jours de mer (plus de 10 mois), seul le Britannique Sir Robin Knox-Johnston termina la boucle.

 

Le 14 juin 2018, 50 ans après, l’épreuve mythique va renaître au départ de Falmouth avec les mêmes moyens qu’à l’époque. Un rendez-vous historique que je ne veux pas manquer !

 

Nous sommes aujourd’hui 30 marins en lice pour la course organisée par l’Australien Don McIntyre. 9 Français, dont Jean-Luc Van den Heede avec 2 Vendée Globe à son actif, mais aussi des Australiens, des Italiens, des Anglais; soit 10 nationalités différentes!

 

Salonnautique_2016-1484254841

Au Salon Nautique 2016, en compagnie de Jean-Luc Van den Heede et Sir Robin Knox-Johnston 

 

La grande originalité de cette course réside dans un règlement qui impose les mêmes conditions de navigation qu’il y a 50 ans.

 

- Un voilier à quille longue de série, construit avant 1988.

- Pas de GPS, utilisation du sextant.

- Pas d’assistance météo

- Pas de pilote électrique (utilisation d’un pilote mécanique).

 

Plus d’informations sur la Golden Globe Race ici

 

A propos de ma préparation à la course

 

J'ai acheté un Nicholson 32 de 1976, d’une célèbre série dessinée par les architectes anglais Camper et Nicholson et construit à Southampton. C’est l’un des voiliers les plus petits au départ mais il est réputé pour sa stabilité et ses qualités de bon marcheur. Il est actuellement à Vannes au chantier naval Caudard.

Le gréement est changé, les voiles renouvelées, l'électricité revue, l'aménagement intérieur adapté et le régulateur d'allure installé.

 

En Avril 2017, il sera prêt pour une traversée aller-retour Bretagne Antilles ou Canaries Açores, pour tester le bateau et faire les 2 000 milles nautiques nécessaires à la qualification pour la course.

 

101_2777-1484255089

Laaland, Nicholson 32 de 1976 au chantier Caudard à Vannes

 

A propos du marin

 

Agé de 60 ans, je suis natif de Vannes en Bretagne. Passionné de voile hauturière depuis l’adolescence, j’ai déjà réalisé 4 traversées de l’Atlantique sur des voiliers de 30 pieds et un Pogo 6,50m. 

 

Lo_clepage_1-1484256560

En mer sur le Pogo 6,50m

 

Santa_cruz_de_la_palma-1484256619

Au mouillage à Santa Cruz de la Palma

 

J’ai toujours été adepte de la navigation en haute mer, avec des équipements simples. Participer à la Golden Globe Race, c’est pour moi l'occasion de revivre mes premières navigations en utilisant un sextant et un baromètre lors de mes traversées de l'Atlantique, seul ou en couple.

 

Il n’y a pas que le bateau dans la vie… Marathons, Triathlons (notamment 4 triathlons longue distance « Ironman » de Embrun), Paris-Brest 2015 à vélo, des dizaines de fois le Mont Ventoux à vélo ... je suis un sportif qui aime aller au bout de mes projets.

 

Lo_clepage_3-1484256713

La navigation au sextant, depuis mes premières transatlantiques dans les années 80

 

Revue de presse

 

Article_voile_magazine_201701_2-1485374536

 

Of_2016_page_1-1485370784

Ouestfrance_201603_2-1485371596

T_l_gramme_201603_page_1-1485370815

 

 

À quoi servira la collecte ?

Avec 5 000 €, vous me permettrez d’assurer ma participation à la Golden Globe Race, mais aussi l’achat du radeau de survie et de la radio.

 

-          2 000 € : frais d’inscription à la Golden Globe Race

 

-          1 200 € : le radeau de survie

 

-          1 800 € : radio BLU (liaisons centres de sécurité maritime) et balises de détresse

 

Avec 8 000 €, je pourrais compléter le jeu de voiles du bateau et m’équiper de vêtements mieux adaptés au froid et à l’humidité.

 

Je précise que je recevrai personnellement les fonds.

 

 

Thumb_ok-1484253399
Loïc Lepage

Agé de 60 ans, je suis natif de Vannes en Bretagne. Passionné de voile hauturière depuis l’adolescence, j’ai déjà réalisé 4 traversées de l’Atlantique sur des voiliers de 30 pieds et un Pogo 6,50m. J’ai toujours été adepte de la navigation en haute mer, avec des équipements simples. Participer à la Golden Globe Race, c’est pour moi l'occasion de... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Quelle belle aventure!! Bon vent pour ce beau projet! Marion une amie de Valentine
Thumb_default
Bon courage, et bon vent.... Amicalement, Jacques Le Fichant.
Thumb_default
de tout cœur avec toi, bon vent !!!!