Octopus, le bateau solaire qui respecte la mer et ses habitants

Octopus le bateau solaire, pour découvrir et protéger la mer et ses habitants.

Visuel du projet Octopus, le bateau solaire qui respecte la mer et ses habitants
40
Contributeurs
4 jours
Restants
5 250 €
Sur 5 000 €
105 %
Biodiversité
Bien-être
animal
Développement
local

Octopus, le bateau solaire qui respecte la mer et ses habitants

A tous ceux  qui viennent de découvrir Octopus : le 1er objectif est atteint mais l'aventure continue! Nous projetons maintenant de réaliser un court métrage de sensibilisation à la navigation solaire, et à la préservation de la biodiversité marine. Rejoignez les bienfaiteurs d'Octopus et soutenez l'écotourisme de la Côte d'Azur!

Le projet :
Octopus est un bateau solaire qui propose de découvrir la côte antiboise de manière écoresponsable. Il est conçu pour ne créer aucun impact sur la faune marine et ses habitats. C'est une alternative novatrice pour développer une activité touristique dans une des régions les plus prisées de France, tout en respectant la Nature.

A l’origine du projet : Mylène, 50 ans.

J’étais auparavant directrice d’un centre de soins pour la faune sauvage dans la région d’Antibes. Plus précisément, je travaillais sur le sauvetage des tortues marines en difficulté. J’ai ainsi été confrontée pendant des années aux conséquences ravageuses de l’activité humaine sur les animaux et leur milieu. Collision avec les bateaux, prise accidentelle dans les filets de pêche, ingestion de déchets plastiques : les animaux marins sont sérieusement impactés par nos activités sur l’eau.

Au-delà de « réparer » les dégâts causés par l’Homme sur la Nature, j’en suis arrivée à la conclusion qu’il fallait intervenir à la source du problème : nous devons développer une vie économique en harmonie avec notre Planète. C’est ensuite grâce à des rencontres formidables (Philippe le concepteur et constructeur du bateau, Guillaume le franchiseur de la marque seaZen) que j’ai découvert le catamaran solaire : un concept idéal pour réconcilier la plaisance côtière et le respect de la Nature.

J’ai donc franchi le pas en créant ma société à Antibes, afin de mettre mes connaissances au service de l’écotourisme marin et en faisant l'acquisition d’un bateau hors du commun : Octopus.

Octopus, le bateau solaire, pour une navigation respectueuse et un tourisme durable.

Basé exclusivement sur une énergie renouvelable, le soleil, Octopus propose de découvrir les côtes du Cap d’Antibes, en navigant dans une zone à la fois riche de biodiversité et d’Histoire qui a construit la réputation de la French Riviera.

Sur un site préservé Natura 2000, au coeur du Sanctuaire Pelagos pour les mammifères marins, Octopus est une alternative à la plaisance motorisée qui s’accroît en Méditerranée en saison estivale. La plaisance et le yachting regroupent plus de 17 000 bateaux dans le département des Alpes-Maritimes et 5000 à Antibes.

On veut démontrer que l’on peut continuer de s’immerger dans le milieu marin et profiter de ses bienfaits, tout en respectant la faune marine.

Octopus embarque de 1 à 6 passagers pour des balades zen, harmonieuses, riches de sensations et de découvertes

Quand il ne navigue pas pour faire découvrir la côte azuréenne à ses passagers, Octopus revêt sa casquette caritative pour nettoyer la mer de ses déchets flottants. Des nettoyages de plages sont aussi organisés avec des bénévoles.

On recueille aussi les observations de la faune marine de surface (dauphins, baleines, tortues marines) pour les réseaux scientifiques chargés de surveiller ces populations protégées.

On peut signaler un animal marin en difficulté ou décédé auprès des autorités compétentes.

Le petit catamaran fonctionne à l’énergie solaire : il ne consomme pas d’énergies fossiles ni ne pollue son environnement. Il est doté de 10m² de panneaux photovoltaïques sur sa toiture (taud) qui le rendent totalement autonome.

Sa coque est constituée d’un revêtement en silicone, lui aussi non polluant. Il évite d’enduire chaque année les flotteurs d’un produit antifouling, qui libère des substances biocides dans la mer afin d’éviter que les algues et les coquillages s’accrochent au bateau.

Le bateau est silencieux, il ne participe pas à la pollution sonore du monde sous marin et perturbe le moins possible les animaux qu’il croise. Le bruit continu du trafic maritime et des engins à moteur chasse les mammifères marins loin des côtes en période estivale. Mais au-delà de les déranger, les ondes sonores peuvent leur occasionner des lésions, les rendre sourds ou les mener à la mort, tout dépend de l’intensité, de la durée et de la fréquence du son.

Avec son moteur électrique de faible puissance, il avance à petite vitesse (maximum 6 nœuds, soit un peu moins de 12 km/h), ce qui rend quasiment nul le risque de collision avec un animal en surface. La vitesse de croisière est de 3 à 4 nœuds (6 à 8 km/h). Les grands cétacés et les tortues marines subissent des collisions accidentelles avec les navires lancés à grande vitesse, quand les animaux remontent à la surface pour respirer.

C’est le plus grand bateau sans permis de France, avec ses 6m de long et ses 1,2 tonnes.

Pour toutes ces raisons, naviguer à bord d’Octopus est un changement profond dans la façon de considérer le tourisme nautique dans notre région.

On peut cultiver le plaisir de naviguer, d’admirer, de photographier, de nager, de découvrir dans des conditions de confort optimal pour les passagers, et à la fois avec un impact minimal sur l’environnement naturel.

Octopus a besoin de vous!

J’ai créé la société qui gère Octopus, HELP Nature, en Mars 2020, et l’achat du bateau a eu lieu 15 jours avant le 1er confinement ! J’ai besoin de maintenir à flots la trésorerie en 2021 car le démarrage de l’activité a été stoppé brutalement par les divers confinements et la perturbation générale de la vie touristique de la région.

Il faut « tenir » jusqu’à ce que la vie économique reprenne, et dans ce contexte de crise, les gens ont d’autant plus besoin de pouvoir accéder à cette activité qui offre à la fois un souffle de liberté et une sensibilisation au respect de la Nature dans un esprit écoresponsable. Cette alternative au nautisme motorisé classique doit subsister pour faire évoluer la vie touristique de la côte méditerranéenne.

À quoi servira la collecte

Maintenir Octopus en activité en période COVID.

Vos dons permettront d’assurer la maintenance annuelle du bateau (500€), de rénover le covering de la coque (1200€), et de payer la place au port (2900€). Les frais de la plate-forme s'élevant à 400€. L'espoir est donc d'atteindre un 1er objectif de 5000€.

Ainsi Octopus pourra rester à quai toute l’année 2021 et pourra embarquer des passagers pour découvrir les eaux du Sanctuaire Pelagos/Site Natura 2000.

Il continuera aussi d’être mis à disposition de son association loi 1901 HELP Nature pour organiser des campagnes d’observations des animaux marins et des collectes de déchets flottants.

Si nous dépassons ce 1er objectif, d'autres actions à financer sont prévues! Suite au prochain épisode....

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux