Oh Clara Dear

Oh Clara Dear : un court-métrage de fiction créé par une équipe de jeunes passionnés !

Visuel du projet Oh Clara Dear
Réussi
53
Contributeurs
02/03/2021
Date de fin
3 515 €
Sur 2 800 €
126 %
Féminisme
Santé
et Handicap
Autoproduction
culturelle

Oh Clara Dear

Entre désirs et réalité, Oh Clara Dear est une comédie dramatique portée par une équipe de jeunes professionnels du cinéma. 

En vue de notre tournage, prévu pour Avril 2021 en région parisienne, nous avons besoin de votre aide pour réaliser ce beau projet ! 

 


 

Le Projet

 

 

Synopsis :

Clara, jeune femme de bientôt trente ans, souffre de trouble obsessionnel compulsif (TOC) bien qu’elle ne veuille pas se l’admettre.

Alors un jour, lorsqu’elle laisse entendre à sa meilleure amie Marie avec qui elle a lancé une marque de bijoux qu’elle souhaite avoir un enfant, cette-dernière décide de lui envoyer un poupon ultra réaliste pour qu’elle puisse s’entraîner à être mère. 

 

 


 

Aux origines du projet : Romane Hercot, jeune réalisatrice

La santé mentale a toujours été un sujet qui m’a profondément touché. Addictions, troubles  alimentaires, dépression, automutilation, autant de comportements destructeurs que j’ai eu la malchance de bien connaître par l’intermédiaire de personnes proches souffrant de ces maladies.  

On estime à douze millions le nombre de Français touchés par un trouble psychique. À l’échelle mondiale, c’est une personne sur cinq qui est impactée selon l’OMS. Et pourtant, ce sujet encore assez tabou est très peu abordé dans la société, que ce soit dans l’éducation ou le débat public.

C’est ici que le cinéma peut intervenir : participer à la sensibilisation et l’information.  Les films ont ce magnifique pouvoir de mettre sur le devant de la scène des sujets souvent  délaissés, voire reniés. Je me souviens du coup de poing que j’ai ressenti après avoir visionné  Requiem for a Dream de Darren Aronofsky traitant de l’atrocité des drogues dures. Après ce  film, je me suis dit : jamais de ma vie je ne toucherai à ça. Ainsi, en utilisant ce médium, j’aspire à lever le voile sur des thématiques qui me tiennent à  cœur, à éduquer comme je l’ai moi-même été et continue de l’être.  

Les troubles obsessionnels compulsifs font partie de ces sujets trop peu abordés sur grand  écran. Et, lorsque des films le font, c’est à travers le regard d’un personnage masculin incarné par un acteur célèbre. Je pense ici à Leonardo DiCaprio dans Aviator, Jack Nicholson dans Pour le Pire et pour le Meilleur et Nicholas Cage dans Les Associés.  

Ces comédiens, de par leur célébrité, ont un statut de star, d’idole, à des années-lumières de la réalité de la maladie, anonyme et humble. Cela rend l’identification à la souffrance du personnage et la compréhension du problème moins évidente, plus distante. 

Par ailleurs, la femme a une expérience et des enjeux différents de celle de l’homme, notamment par le fait qu’elle soit amenée à porter la vie. En effet, une personne atteinte de TOC va être sujette à une angoisse exacerbée et des moments de détresse psychologique intenses. Or, des études ont montré que le stress et la dépression chez la mère peuvent être à l’origine de troubles de l’apprentissage ou du comportement chez l’enfant. Il est également compliqué d’être en charge du bien-être d’un être humain lorsque son propre équilibre mental est fragilisé.

C’est ainsi que j’ai voulu confronter une jeune femme atteinte de TOC face à son désir de maternité, afin de mieux rendre compte des obstacles qui se dressent irrémédiablement dans cette quête.  

 

 

 

Le parcours de Romane :

Après une licence en cinéma et en business à Londres, Romane poursuit ses études  en intégrant le Master Scénario & Réalisation de l’ESRA, complété par une année de formation à New York. Elle a effectué plusieurs stages dans des boîtes de production et développe actuellement des projets d’écriture, que ce soit des livres, des séries, des courts et des longs métrages. 

 

 


 

Oh Clara Dear : L'équipe

 

 

 

Lou Salaun Tilly : Notre Clara

 

Lou sort des Cours Florent en 2018, elle est sélectionnée pour participer au Prix Passerelles en 2019 mis en scène par Felicien Juttner où elle trouve un agent. L’année suivante elle joue Chloé dans l’Écume des Jours mis en scène par Claudie Russo Pelosi et additionne les castings et petits rôles à la télévision. En parallèle, elle écrit et joue dans sa première pièce et gagne le prix de la meilleure auteure à la cérémonie des Jacques 2019.

 

 


 

L'univers de Oh Clara Dear

 

 

Le rendu visuel souhaité :

Pour ce court-métrage, Romane a en tête une palette de couleurs plutôt pâle et froide, à l’image du quotidien un peu morne de Clara, avec des teintes de beige, de rose pastel, de crème et de gris clair. L’image sera épurée et symétrique dans les scènes d’appartement, et plus colorée dans le bureau de fabrication des bijoux. Pour les personnages, elle imagine Clara avec un teint plutôt pâle, une silhouette fluette et une garde robe très soignée, tandis que Marie aura un physique plus énergique et des vêtements chatoyants. Voici donc un moodboard qui illustre l’univers visuel que Romane souhaite créer : 

 


 

Pour suivre l’évolution de notre projet, n’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux !


 

 

 

À quoi servira la collecte

Pourquoi avons-nous besoin de vous ?

Un court-métrage est gourmand en moyens financiers. En effet, pour obtenir un rendu visuel de qualité, il est nécessaire d’utiliser du matériel professionnel (caméra, lumière, équipement sonore), souvent coûteux ; pour créer une ambiance cohérente et riche, il faut des décors, des accessoires et des costumes qui subliment l’histoire ; la musique est également essentielle pour participer à l’univers sonore ; et évidemment, il faut de quoi nourrir l’équipe pendant 5 jours !

D’après nos estimations, nous avons établi le budget à 2 800 euros, un montant qui nous permettra de mener à bien le projet. Évidemment, plus le budget dépasse cette somme, plus nous serons en mesure d’offrir un résultat au-delà de nos espérances ! 

Ce diagramme illustre ainsi les différents pôles de dépenses et la répartition des coûts nécessaires à la production du film :

Outre les dépenses indispensables au bien-être de l'équipe de tournage, tels que les transports et les repas, le budget servira en grande partie au financement des décors et des costumes.


Décors, Habillage, Maquillage et Coiffure : un poste clé 

 


 

Toute l'équipe de Oh Clara Dear vous remercie !

 

 

 

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux