Pays n°1 — Saint-Malo et ses alentours

Tous les six mois, un nouveau territoire. Reportage, enquête, portraits. 160 pages. Fait et imprimé en France. 1er numéro : Saint-Malo.

Visuel du projet Pays n°1 — Saint-Malo et ses alentours
Réussi
341
Contributions
17/10/2020
Date de fin
839 prév.préventes
Sur 300
280 %
Autoproduction
culturelle
Fabrication
française
Média
indépendant
Soutenu par
Les Petits Frenchies soutient le projet Pays n°1 — Saint-Malo et ses alentoursrespect média soutient le projet Pays n°1 — Saint-Malo et ses alentours

Pays n°1 — Saint-Malo et ses alentours

<p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/690560/fe8b990a-938e-4965-8aac-b07bb80469c4.jpg" width="100%" /></p> <p><strong>Mission accomplie</strong> 🚀 &mdash; Merci pour votre confiance et votre soutien. Gr&acirc;ce &agrave; vous, <em>Pays</em> verra le jour et son premier num&eacute;ro sera disponible au plus tard en mars 2021.</p> <p>Vous avez manqu&eacute; notre campagne de financement participatif sur <em>KissKissBankBank</em> ? Pas d&#39;inqui&eacute;tude, vous pouvez pr&eacute;commander <em>Pays </em><a href="https://boutique.pays-revue.com/" target="_blank">depuis notre boutique en ligne</a>.</p> <p>⟶ <strong><a href="https://boutique.pays-revue.com/" target="_blank">Je pr&eacute;commande <em>Pays </em>d&egrave;s maintenant</a></strong>.</p> <hr /> <h2>Tous les six mois, un nouveau territoire</h2> <p>En avril 2020, alors que la France &eacute;tait confin&eacute;e depuis un peu plus de deux semaines, <a href="https://medium.com/@manon.boquen/besoin-de-pays-48cf6561d47" target="_blank">nous sortions du bois</a>. Aujourd&#39;hui, nous avons besoin de vous. <strong><em>Pays</em> est une nouvelle revue semestrielle de 160 pages</strong>, imprim&eacute;e en France, <strong>qui s&rsquo;int&eacute;resse &agrave; un unique territoire &agrave; chaque fois</strong>, et fait la part belle au reportage et au photojournalisme. Le premier num&eacute;ro sera consacr&eacute; &agrave; la ville de Saint-Malo et ses alentours. <em>Pays</em> porte la conviction que l&rsquo;&eacute;chelon local est porteur de tout : c&#39;est &agrave; ce niveau que naissent les sujets qui deviennent les probl&eacute;matiques nationales, comme leurs solutions.</p> <p>Nous avons besoin de vous pour concr&eacute;tiser notre ambition de cr&eacute;er une revue unique, qui traite des probl&eacute;matiques globales par l&#39;angle du local, et permet de comprendre un territoire pour mieux appr&eacute;hender notre soci&eacute;t&eacute;. <strong>Participez &agrave; la fondation de notre revue commune, rejoignez d&egrave;s maintenant l&#39;aventure <em>Pays</em>.</strong></p> <hr /> <h2>Pourquoi <em>Pays</em> ?</h2> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/682269/82719b59-7649-4c2c-9db6-43d20a85db69.png" width="100%" /></p> <p>&Agrave; tous <strong>les curieux et toutes les curieuses</strong>, <strong>les amoureux et amoureuses </strong>d&rsquo;un village, de leur r&eacute;gion natale ; &agrave; celles et ceux qui gardent pr&eacute;cieusement les souvenirs des &eacute;t&eacute;s chez leur grand-m&egrave;re dans le P&eacute;rigord, &agrave; celles et ceux qui aiment les randonn&eacute;es au bord de mer sur les sentiers de la C&ocirc;te d&rsquo;&Eacute;meraude&hellip; &agrave; toutes ces personnes, <strong><em>Pays</em> veut donner le go&ucirc;t de comprendre et de prendre du recul sur les territoires qui nous entourent et que nous ch&eacute;rissons</strong>.</p> <p>Nous avons eu la chance de pouvoir voyager et de d&eacute;couvrir de nouveaux endroits un peu partout en France. S&rsquo;il y a une chose que nous avons retenue de ces p&eacute;r&eacute;grinations, c&rsquo;est qu&rsquo;il est impossible d&rsquo;envisager compl&egrave;tement un territoire en y restant une journ&eacute;e. Pas le temps d&rsquo;effacer le sentiment d&rsquo;exotisme des premi&egrave;res fois pour s&rsquo;immerger compl&egrave;tement. Pas le temps d&rsquo;interroger nos propres biais, notre propre position sociale dans un environnement diff&eacute;rent. Mais le rythme de l&rsquo;information, les budgets de plus en plus serr&eacute;s pour permettre aux journalistes de prendre le temps renforcent ces allers-retours en deux-deux. Ce qui explique sans aucun doute la part de caricatural dont souffrent certains territoires et qui forgent des images imprim&eacute;es dans l&rsquo;esprit de beaucoup. &laquo; Les banlieues &raquo; en sont probablement l&rsquo;exemple le plus frappant, pr&eacute;sent&eacute;es comme un bloc uniforme o&ugrave; s&eacute;vissent les violences.</p> <div class="k-ResponsiveIframeContainer"><iframe allow="autoplay; fullscreen" allowfullscreen="true" frameborder="0" height="281" scrolling="no" src="https://cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fembed%2FfkwMQ11GXog%3Ffeature%3Doembed&amp;display_name=YouTube&amp;url=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DfkwMQ11GXog&amp;image=https%3A%2F%2Fi.ytimg.com%2Fvi%2FfkwMQ11GXog%2Fhqdefault.jpg&amp;key=8b7d8dd6504d41af9a77662672aabc2a&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=youtube" title="YouTube embed" width="500"></iframe></div> <p>Cette d&eacute;sillusion, si c&rsquo;en est une car nous en avions conscience avant, nous interroge sans cesse. Notamment dans le m&eacute;tier de journaliste pigiste, que Manon exerce, mais o&ugrave; les contraintes temporelles et budg&eacute;taires sont telles qu&rsquo;elles ne facilitent en rien cette t&acirc;che.</p> <p><strong><em>Pays</em> vient de l&agrave;.</strong></p> <p>⟶ En apprendre davantage sur le constat derri&egrave;re <em>Pays</em> dans nos <a href="https://paysrevue.substack.com/p/pourquoi-pays-" target="_blank">premi&egrave;re</a> et <a href="https://paysrevue.substack.com/p/allers-retours-en-deux-deux" target="_blank">deuxi&egrave;me</a> newsletters.</p> <hr /> <h2>C&#39;est qui, <em>Pays</em> ?</h2> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/676306/DSC-9232-1595680980.jpg" width="100%" /></p> <p>Journaliste, photographe, directrice artistique, chef de projet, nous sommes quatre. Quatre, amis avant d&#39;&ecirc;tre cofondateurs et cofondatrices, pour lancer <em>Pays</em>, et <strong>nous vous invitons &agrave; nous rejoindre d&egrave;s maintenant</strong>.</p> <p>&Agrave; l&#39;origine du projet, il y a Manon Boquen, 26 ans, journaliste ind&eacute;pendante depuis trois ans, principalement pour la presse magazine nationale (<em>T&eacute;l&eacute;rama</em>, <em>Phosphore</em>, <em>Le P&egrave;lerin</em>, <em>Causette</em>, <em>La Vie</em>...). Manon aime r&eacute;aliser des reportages et des sujets de plus long terme en passant du temps sur le terrain. Par ailleurs, elle appr&eacute;cie le travail en collaboration avec des confr&egrave;res et des cons&oelig;urs photographes afin de d&eacute;velopper l&rsquo;aspect visuel de certains sujets. Manon a grandi en Bretagne, avant d&#39;&eacute;tudier &agrave; Rennes, puis de commencer son m&eacute;tier de journaliste &agrave; Paris. Elle vit aujourd&#39;hui &agrave; Saint-Malo.</p> <p>Elle a &eacute;t&eacute; rejointe par Baptiste Thevelein, 24 ans, responsable associatif et chef de projet, pass&eacute; par Le Tank media. Baptiste a fond&eacute; en 2011 <a href="https://maze.fr" target="_blank">Maze.fr</a>, le premier m&eacute;dia fran&ccedil;ais d&#39;initiative jeune. Il est &eacute;galement pr&eacute;sident d&#39;Animafac, le r&eacute;seau national des associations &eacute;tudiantes. Baptiste est n&eacute; et a grandi &agrave; Cherbourg, avant de partir &eacute;tudier &agrave; Rennes et Paris, il est dipl&ocirc;m&eacute; du Celsa en management des m&eacute;dias.</p> <p>Puis est arriv&eacute;e Christelle Perrin, 25 ans, graphiste et directrice artistique aujourd&#39;hui ind&eacute;pendante, pass&eacute;e par <em>Lib&eacute;ration</em>, <em>Maze</em>, et des institutions publiques comme le minist&egrave;re de l&#39;Europe et des Affaires &eacute;trang&egrave;res. Christelle a grandi en Picardie, avant d&#39;&eacute;tudier notamment &agrave; Saint-&Eacute;tienne, elle vit et travaille aujourd&#39;hui &agrave; Paris.</p> <p>Pour compl&eacute;ter cette &eacute;quipe fondatrice, ce noyau initial, Beno&icirc;t Micha&euml;ly, 25 ans, s&#39;est &eacute;galement joint &agrave; nous. Cin&eacute;aste, photographe, Beno&icirc;t est un touche-&agrave;-tout de l&#39;image. Beno&icirc;t a grandi et vit &agrave; Lyon.</p> <p>Rassembl&eacute;s pendant le confinement, nous avons pu r&eacute;fl&eacute;chir, avancer, et commencer &agrave; faire <em>Pays</em>. Vous pouvez retrouver <a href="https://paysrevue.substack.com/p/pour-faire-pays" target="_blank">dans une &eacute;dition de notre newsletter, davantage d&#39;informations sur nous quatre</a>.</p> <hr /> <h2>Ce sera quoi, <em>Pays</em> ?</h2> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/679175/Capture_d__cran_2020-08-20___10.50.35-1597913565.png" width="100%" /></p> <p><strong>Un semestriel :</strong> prendre le temps, beaucoup de temps, pour choisir un territoire avec vous, identifier les probl&eacute;matiques locales, constituer une &eacute;quipe de journalistes : photographes, r&eacute;dactrices et r&eacute;dacteurs, puis faire et construire <em>Pays</em>.</p> <p><strong>160 pages, au format carr&eacute; :</strong> donner toute sa place &agrave; la photographie, vous permettre aussi de vous concentrer sur l&rsquo;essentiel, vous offrir ou vous permettre d&rsquo;offrir un objet qui se conserve dans le temps, et ne se p&eacute;rime pas.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/679178/Capture_d__cran_2020-08-20___11.05.15-1597914420.png" width="100%" /></p> <p><strong>Une communaut&eacute; :</strong> en ligne et hors-ligne, des rencontres, des rendez-vous, un espace de discussion permanent entre l&rsquo;&eacute;quipe de <em>Pays</em>, les journalistes, et vous, les membres abonn&eacute;s de <em>Pays</em>. Retours, approfondissements, nous allons construire collectivement chaque num&eacute;ro de la revue qui nous entoure.</p> <hr /> <h2>Pourquoi Saint-Malo ?</h2> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/676131/IMG_0334_1000-1595579604.jpg" width="100%" /></p> <p>Le premier num&eacute;ro de la revue sera consacr&eacute; &agrave; Saint-Malo et ses alentours.</p> <p>Le nom &eacute;voque les cartes postales des vacances d&rsquo;&eacute;t&eacute; pass&eacute;es au bord de l&rsquo;eau. Car oui, Saint-Malo est avant tout une destination touristique. Du 1er juillet au 15 septembre 2019, pr&egrave;s d&rsquo;un million de personnes (pour 46 000 habitants &agrave; l&#39;ann&eacute;e) ont foul&eacute; le sol de celle qui s&rsquo;est targu&eacute;e d&rsquo;un surnom : la cit&eacute; corsaire. Mais derri&egrave;re la photographie, propre sur elle, d&rsquo;une ville fortifi&eacute;e et de ses environs chatoyants, se cache un portrait plus contrast&eacute;. Dans la r&eacute;gion, la cohabitation entre les touristes et les locaux n&rsquo;est pas toujours au beau fixe.</p> <p>Si le territoire vit de cette manne &eacute;conomique, le choix du tout-tourisme a aussi des cons&eacute;quences sur la vie quotidienne : prix de l&rsquo;immobilier en hausse, extension des villes dortoirs des alentours, circulation infernale toutes les fins de semaine. D&rsquo;une ville accueillant un tourisme plut&ocirc;t bon march&eacute;, Saint-Malo et ses alentours misent maintenant sur un public plus haut de gamme, quitte &agrave; transformer les environs en repaire de gens fortun&eacute;s.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/679710/citation_05-1598258866.png" width="100%" /></p> <p>Mais le pays malouin ne vit pas que du tourisme. Ici, comme partout en Bretagne, l&rsquo;industrie agroalimentaire a une place de choix. Les activit&eacute;s maritimes, sur ce littoral connu sous le nom de C&ocirc;te d&rsquo;&Eacute;meraude, tiennent une part importante. Et un certain conservatisme s&rsquo;est progressivement install&eacute; dans ce territoire qui est pourtant tourn&eacute; vers l&rsquo;ext&eacute;rieur depuis de longs si&egrave;cles. <strong>Ces probl&eacute;matiques, loin de ne concerner que ce territoire, trouveront leur place dans <em>Pays</em></strong>. Quitte, pour cela, &agrave; &eacute;corner quelque peu l&rsquo;image d&rsquo;&Eacute;pinal qui lui colle &agrave; la peau.</p> <hr /> <h2><em>Pays</em> et vous</h2> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/679706/pays-et-vous72OK-1598211423.png" width="100%" /></p> <p><em>Pays</em> est un projet que nous m&ucirc;rissons depuis d&eacute;cembre 2019. Au cours des derniers mois, nous avons eu le temps de construire patiemment, jour apr&egrave;s jour, ce qui va &ecirc;tre la ligne &eacute;ditoriale du projet, son identit&eacute; visuelle, sa ligne de communication, son mod&egrave;le &eacute;conomique. Nous avons aussi eu l&rsquo;occasion de <strong>poser les bases d&rsquo;une communaut&eacute; num&eacute;rique et physique autour de l&rsquo;enjeu qui nous relie : l&rsquo;impact du local sur le global, et vice-versa</strong>.</p> <p>Nous avons r&eacute;uni plus de 500 personnes au sein d&rsquo;une newsletter, et autant sur nos r&eacute;seaux sociaux, o&ugrave; nous avons pu exp&eacute;rimenter diff&eacute;rents formats : stories &laquo;&nbsp;revue de presse&nbsp;&raquo;, coulisses, photographies et partages de liens publi&eacute;s ailleurs.</p> <p><em>Pays</em> ne sera pas seulement une revue semestrielle, <strong>nous voulons vous proposer une exp&eacute;rience globale</strong>, rythm&eacute;e par deux publications chaque ann&eacute;e. C&rsquo;est <strong>ainsi que les abonn&eacute;s et abonn&eacute;es &agrave; la revue en seront &eacute;galement membres</strong>.</p> <p>&Ecirc;tre membre de <em>Pays</em>, cela signifie participer au choix des sujets, des th&egrave;mes, &ecirc;tre associ&eacute;&middot;e &agrave; des &eacute;v&eacute;nements, des rencontres, et recevoir une newsletter d&eacute;di&eacute;e aux membres, sur les coulisses du projet. C&rsquo;est une mani&egrave;re pour nous de dire que l&rsquo;implication pourra &ecirc;tre r&eacute;ciproque, et que nous ne comptons pas que sur la revue papier pour mener &agrave; bien ce projet.</p> <p>⟶ <a href="https://paysrevue.substack.com/" target="_blank">Retrouvez la newsletter de <em>Pays</em></a> et ses pr&eacute;c&eacute;dentes &eacute;ditions.</p>

À quoi servira la collecte

<p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/676128/IMG_0330_1000-1595579512.jpg" width="100%" /></p> <p>C&rsquo;est simple, et pourtant bien paradoxal. Nous n&rsquo;avons pas d&rsquo;&eacute;conomies pr&ecirc;tes &agrave; &ecirc;tre investies pour lancer <em>Pays</em>, et pourtant, la condition<em> sine qua non</em> que nous nous sommes fix&eacute;e est tr&egrave;s claire : les photographes, les journalistes de <em>Pays</em> seront tous et toutes pay&eacute;s, et correctement en plus. Nous avons v&eacute;cu et vu trop de pr&eacute;carit&eacute;, trop de situations probl&eacute;matiques pour celles et ceux qui fabriquent les journaux, pour les reproduire.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/679709/citation_03-1598258831.png" width="100%" /></p> <p>Notre ambition est de poser un mod&egrave;le et de le p&eacute;renniser, d&egrave;s notre premier num&eacute;ro. Chaque num&eacute;ro de <em>Pays</em> co&ucirc;tera un peu moins de 20 000 &euro;, tout compris. <em>Pays</em> sera imprim&eacute; en France, &agrave; Landerneau, chez Clo&icirc;tre Imprimeurs, sur du papier europ&eacute;en issu de for&ecirc;ts &eacute;co-g&eacute;r&eacute;es. Nous avons choisi un mod&egrave;le de distribution hybride, &agrave; la fois par internet, &agrave; l&rsquo;occasion de campagnes de pr&eacute;-ventes, puis sur notre site, et au sein de points de vente physique, que nous visiterons, et avec lesquels nous souhaitons construire une relation de confiance.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/679038/PAYS-kisskiss-graph-v2_graph_kiss_kiss-1597838147.png" width="100%" /></p> <p>La collecte servira &agrave; donner le jour &agrave; votre revue, et &agrave; assurer la parution du premier num&eacute;ro. Si celle-ci fonctionne au-del&agrave; de nos objectifs, elle permettra d&rsquo;accro&icirc;tre la diffusion du premier num&eacute;ro, et pourquoi pas ensuite d&#39;avancer sur la pr&eacute;paration et la publication du num&eacute;ro 2, et des suivants.</p> <p>Aussi, cette collecte permettra notre ind&eacute;pendance. <em>Pays</em> sera une revue sans publicit&eacute;, seul&middot;e&middot;s vous, abonn&eacute;es et abonn&eacute;s, membres de <em>Pays</em>, aurez la possibilit&eacute; de nous acheter. <em>Pays</em> sera &eacute;galement en partie financ&eacute;e par des missions r&eacute;alis&eacute;es par notre &eacute;diteur, <a href="https://agencestudieux.com" target="_blank"><em>Studieux</em></a>, pour des structures de l&#39;&eacute;conomie sociale et solidaire, et des m&eacute;dias.</p> <p>Nous lan&ccedil;ons une revue nationale, mais locale. Centr&eacute;e sur un territoire &agrave; chaque num&eacute;ro, la possibilit&eacute; de recourir &agrave; des acteurs et actrices &eacute;conomiques locaux pour nous sponsoriser ou pour int&eacute;grer de la publicit&eacute; &agrave; nos pages pourrait &eacute;videmment &ecirc;tre int&eacute;ressante. Mais nous n&rsquo;avons pas que des choses simples et des initiatives positives &agrave; annoncer. <em>Pays</em> s&rsquo;int&eacute;ressera aux probl&eacute;matiques qui jalonnent un territoire, pour &eacute;tablir &agrave; la fois ce qui en fait sa sp&eacute;cificit&eacute; mais &eacute;galement pour le raccrocher &agrave; la soci&eacute;t&eacute; dans son ensemble.</p> <p>En toute transparence, et parce que nous sommes finalement tous embarqu&eacute;s dans la m&ecirc;me aventure, nous partagerons avec vous nos sources de financement et nos budgets.</p> <hr /> <h2>Et apr&egrave;s ?</h2> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/679707/et-apr_s72-1598211682.png" width="100%" /></p> <p>Gr&acirc;ce &agrave; votre soutien, nous parviendrons &agrave; sortir le premier num&eacute;ro de <em>Pays </em>en f&eacute;vrier prochain, et &agrave; vous le faire parvenir. Si vous d&eacute;cidez de rejoindre la communaut&eacute; des membres de <em>Pays</em>, vous recevrez le num&eacute;ro 2 de la revue en septembre 2021. Nous avons plusieurs pistes et id&eacute;es pour cette deuxi&egrave;me &eacute;dition, et vous aurez votre mot &agrave; dire en nous aidant &agrave; la construire.</p> <p>Chaque num&eacute;ro de <em>Pays </em>sera disponible en pr&eacute;-commande sur <em>KissKissBankBank</em>, puis vendu sur notre site internet, et dans nos librairies et lieux partenaires.</p> <p><strong>Abonnez-vous, soutenez-nous, permettez &agrave; <em>Pays</em> de voir le jour, et construisons ensemble la revue qui nous entoure</strong>.</p> <hr /> <p>Pour continuer &agrave; nous suivre, <a href="https://paysrevue.substack.com" target="_blank">rejoignez la newsletter <em>Pays</em></a>, et abonnez-vous sur <a href="https://facebook.com/paysrevue" target="_blank"><em>Facebook</em></a>, <a href="https://twitter.com/paysrevue" target="_blank"><em>Twitter</em></a> et <a href="https://instagram.com/paysrevue" target="_blank"><em>Instagram</em></a>. N&#39;h&eacute;sitez pas non plus &agrave; <strong>partager largement <a href="https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/paysrevue/" target="_blank">cette campagne de lancement</a></strong>.</p> <p><em>&mdash; Pays</em> est &eacute;dit&eacute; par <em><a href="https://agencestudieux.com" target="_blank">Studieux</a></em>.</p> <p><em>Les visuels affich&eacute;s sur la page sont temporaires et ne repr&eacute;sentent pas le produit final.</em></p> <p>Illustrations par <a href="https://www.instagram.com/antoinettecarpentier/" target="_blank">Antoinette Carpentier</a>.</p>

Contreparties

Contrepartie star

Abonnement d'un an à Pays

52 €

  • 94 contributions
Vous recevez le premier numéro de Pays, dédié à Saint-Malo et ses alentours, et le deuxième numéro de Pays, pour 52€ au lieu de 58€. Vous devenez membre de Pays pendant un an et contribuez à faire avancer la revue : choix des Pays, retours sur les sujets, contenus exclusifs, moments conviviaux, et bien-sûr, deux numéros de Pays. Votre nom est inscrit dans les premier et deuxième numéros. Frais de port inclus pour la France.

Livraison estimée : février 2021

Un premier Pays numérique

10 €

  • 56 contributions
Vous recevez le premier numéro de Pays, dédié à Saint-Malo et ses alentours, en version numérique. Votre nom est inscrit dans le premier numéro.

Livraison estimée : février 2021

Pays n°1

27 €

  • 172 contributions
Vous obtenez le premier numéro de Pays, dédié à Saint-Malo et ses alentours, au tarif précommande de 27€ au lieu de 29€. Votre nom est inscrit dans le premier numéro. Frais de port inclus pour la France.

Livraison estimée : février 2021

1, 2, 3... Pays

84 €

  • 2 contributions
Vous recevez ainsi le premier numéro de Pays, dédié à Saint-Malo et ses alentours, ainsi que les deuxième et troisième numéros, pour 84€ au lieu de 87€. Vous devenez membre de Pays pendant un an et demi, et contribuez à faire avancer la revue : choix des Pays, retours sur les sujets, contenus exclusifs, moments conviviaux, et bien-sûr, trois numéros de Pays. Votre nom est inscrit dans les premier, deuxième et troisième numéros. Frais de port inclus pour la France.

Livraison estimée : février 2021

C'est parti pour deux ans ! Abonnement de deux ans à Pays

100 €

  • 15 contributions
Vous recevez le n°1 de Pays dédié à Saint-Malo et ses alentours, mais aussi les numéros 2, 3 et 4, pour 100€ au lieu de 116€. Vous devenez membre de Pays pour deux ans et quatre numéros. Vous contribuez à faire avancer la revue : choix des Pays, retours sur les sujets, contenus exclusifs, moments conviviaux et bien-sûr, quatre numéros de Pays. Votre nom est inscrit dans les numéros 1, 2, 3 et 4 de Pays. Frais de port inclus pour la France.

Livraison estimée : février 2021

Pays 1, 2, 3, 4 et la grande carte-affiche

135 €

  • 1 contribution
Vous êtes abonné et membre de Pays pour deux ans et recevez les numéros 1, 2, 3, 4, comme la contrepartie précédente. En plus, vous recevez une très belle affiche Pays au format 60x40cm, reprenant la carte de Saint-Malo et ses alentours, couverture du premier numéro de Pays. L'affiche sera imprimée en France sur du papier offset 150g. Votre nom est inscrit dans les numéros 1, 2, 3 et 4 de Pays. Frais de port inclus pour la France.

Livraison estimée : février 2021

Pays en boîte

295 €

  • 1 contribution
Vous êtes abonné·e et membre de Pays pour deux ans, et recevez les numéros 1, 2, 3, 4, ainsi que la grande et très belle carte-affiche. En plus, vous recevez la boîte-Pays du numéro 1 : vous y retrouverez physiquement, dans un colis, l'ensemble des produits culturels (livres, CD, DVD, nourriture...) liés au premier numéro de la revue. Votre nom est inscrit dans les numéros 1, 2, 3 et 4 de Pays. Frais de port inclus pour la France.

Livraison estimée : février 2021

Tant de Pays à partager

1 000 €

  • 1 contribution
Vous faites bénéficier à dix personnes d'un abonnement et d'une adhésion à Pays pendant un an, soit deux numéros par personne. Il peut s'agir de vos collaborateurs et collaboratrices au sein d'une entreprise, d'un collectif, de membres d'une association, ou de votre entourage personnel. Le nom des dix personnes, et celui de votre structure le cas échéant, est inscrit dans les numéros 1 et 2 de Pays. Frais de port inclus pour la France.

Livraison estimée : février 2021

Toujours plus de Pays

2 500 €

  • 1 contribution
Vous faites bénéficier à dix personnes d'un abonnement et d'une adhésion à Pays pendant un an, soit deux numéros par personne. Il peut s'agir de vos collaborateurs ou collaboratrices au sein d'une entreprise, d'un collectif, de membres d'une association, ou de votre entourage personnel. En plus, vous recevez un tirage grand format d’une photographie publiée dans le numéro 1 de Pays, choisie par vos soins et imprimée sur papier satiné 250g, puis encadrée, au format 60x80 cm. Le nom des dix personnes, et celui de votre structure le cas échéant, est inscrit dans les numéros 1 et 2 de Pays. Frais de port inclus pour la France.

Livraison estimée : février 2021

Faire un don

Je donne ce que je veux