𝗣𝗘𝗥𝗗𝗨𝗥𝗔𝗕𝗜𝗟𝗜𝗦

Projet chorégraphique dirigé par José Besprosvany, interprété par Joris Baltz et Winston Reynolds

Visuel du projet 𝗣𝗘𝗥𝗗𝗨𝗥𝗔𝗕𝗜𝗟𝗜𝗦
29
Contributeurs
29 jours
Restants
3 706 €
Sur 7 500 €
49 %
Autoproduction
culturelle

𝗣𝗘𝗥𝗗𝗨𝗥𝗔𝗕𝗜𝗟𝗜𝗦

PERDURABILIS est un projet chorégraphique pour deux danseurs et un agrès. Le titre fait référence à ce qui perdure et évoque l’idée de continuité. Je compte travailler avec des interprètes ayant des expériences à la fois dans le cirque et la danse. Je souhaite explorer les rencontres possibles non seulement entre ces différents langages du corps, mais aussi entre les différents imaginaires que chacune de ces techniques véhicule dans son rapport à la scène. La pièce sera conçue de sorte qu’elle puisse être jouée dans une multiplicité d’espaces et pour une grande diversité de publics. L’élément scénographique est léger, facile à transporter et pourra s'adapter à des conditions très variées.

Avec cette pièce, je voudrais affirmer la construction d’une culture inclusive, à l’image de mon pays d’accueil, la Belgique, où cohabitent de multiples tendances esthétiques qui ne se rencontrent pas assez souvent. Ma proposition se situe à l’intersection des disciplines et des courants artistiques, alliant notamment musique classique, cirque et danse contemporaine, dans une démarche ouverte et accueillante visant à réunir les publics. C’est en invitant ces différents publics à se côtoyer que je souhaite dépasser, voire rompre, avec un certain communautarisme artistique. J’aimerais susciter une forme de curiosité qui n’est pas toujours permise par les institutions, dont j’ai pu remarquer que chacune s’adresse souvent à son propre public. Le signe de l’infini symbolise par ailleurs dans sa forme-même le lien entre toutes choses. 

Cette pièce explore en effet les multiples formes de rencontres entre deux danseurs-acrobates et un agrès singulier : un objet métallique léger, de forme elliptique de 4 mètres de largeur et de 2 mètres de hauteur, qui évoque le signe de l'infini. La proposition sera construite comme un dialogue entre les deux danseurs-acrobates, entre les acrobates et l’agrès, entre l’agrès et l’espace, entre les corps en mouvement et les préludes de Frédéric Chopin, autant de partenaires convoqués par cette forme épurée.

L’agrès, qui s’inspire de la roue Cyr utilisée dans les arts du cirque, peut accueillir deux personnes. Cette ellipse Cyr entre en déséquilibre perpétuel lorsqu'on le met en mouvement. Les deux danseurs sont invités à se retrouver à l’intérieur et autour de cette structure, à explorer ses potentialités en mélangeant plusieurs techniques de danse et de mouvement, dans un éternel consensus.

 

La structure métallique

 

L’agrès a été conçu et construit par l’artiste plasticien et constructeur Willy Cauwelier - http://www.lachose.be/. Sa forme idéale a été déterminée de façon empirique avec la possibilité de la modifier après une première phase de travail avec les interprètes, dans le but de l'optimiser pour eux.

 

La recherche chorégraphique

 

L’axe du travail portera sur les notions d'équilibre, de suspension et de balance. Plusieurs techniques de danse seront sollicitées dans le but de trouver une symbiose entre l'objet et le corps des danseurs, un équilibre entre mécanique et organique. Les interprètes seront animés d'un mouvement pendulaire qui évoque aussi le passage du temps et son altération. La danse pourrait être vue comme l’outil qui sculpte le temps et lui insuffle un rythme quasi musical.

 

La musique

 

Nous travaillerons à partir des préludes pour piano de Frédéric Chopin. Ce sont vingt-quatre pièces courtes qui durent entre 30 secondes et 5 minutes, chacune écrite  dans une tonalité différente. La musique, en dialogue étroit avec les deux danseurs, servira d’élan à la création de la partition corporelle. La pièce pourra être jouée avec la musique live interprétée par un pianiste ou avec une bande sonore, selon les possibilités du lieu d'accueil.

 

Le public

 

Du fait de son dispositif scénique et par son esthétique, cette pièce est conçue pour pouvoir être jouée dans différents espaces et contextes : dans la rue, dans des théâtres, etc. La scénographie légère offre une latitude souple au spectacle en déplacement. L’alliage des univers onirique et urbain ainsi que le mélange des langages contemporains, hip-hop et circassiens en font une forme accessible à un très large public. Pouvant aussi bien parler à un public moins habitué aux rendez-vous institutionnels de la danse qu’à celui qui les côtoie plus régulièrement.

Photos : Marie-Christine Paquot

Illustration : Agus David

 

À quoi servira la collecte

 

Nous avons décidé de lancer une collecte KissKissBankBank car les temps sont durs et la pandémie liée au COVID-19 a eu un impact terrible dans plusieurs domaines, ceux de l’art et de la culture en général, et celui des arts de la scène en particulier. Les subsides se font rares et les projets artistiques battent de l’aile. À cause des multiples annulations, dues au confinement, les projets sont reportés et ont la priorité par rapport aux nouvelles propositions, telles que celle décrite ici. Et c’est justement en période de crise que nous devons inventer des nouvelles formes et laisser l’opportunité aux artistes de s’exprimer. C’est pourquoi j’ai pris la décision, plutôt que d’abandonner ce projet, d’essayer de lui faire voir le jour, malgré les embûches. L’idée est de pouvoir créer, après un mois de travail, une forme courte, une capsule chorégraphique d’entre cinq et dix minutes qui pourra être montrée à des programmateurs. Cette forme sera également filmée et pourra constituer ainsi un support pour la recherche de partenaires institutionnels. L’argent récolté servira à payer les répétitions de cette capsule, les salaires des danseurs et du chorégraphe, la location de la salle de répétition, l’organisation de la présentation auprès des programmateurs et la captation et le montage de la vidéo de cette capsule. C’est donc grâce à cette forme courte que le financement pour créer la pièce dans son entièreté pourra être trouvé.

Évidemment, ce palier de 7500€ n'est qu'un premier pas vers notre objectif. Par conséquent, notre deuxième étape sera de 15 000€ et la troisième et dernière de 25 000€. Chaque niveau atteint donnera lieu à un nouveau budget adapté au niveau en question.

Plus précisément, les fons récoltés, pour ce premier palier, seront utilisés comme suit :

  • Agrès : 3600 €
  • Visuels (vidéos, photos, graphisme) : 400 €
  • Location studio de répétition : 500 €
  • Danseurs et chorégraphe : 2400 €
  • Commission KissKissBankBank : 600 €

 

Choisissez votre contrepartie

Pour 25 €

Carte Postale

Vous recevez une carte postale customisée PERDURABILIS sur laquelle apparaît notre logo.
  • Contributeurs : 2

Pour 50 €

Photos

Vous recevez deux photos exclusives et dédicacées du spectacle, en plus des contreparties précédentes.
  • Contributeurs : 4

Pour 100 €

Capsule vidéo

Vous recevez, en toute exclusivité, la capsule vidéo que nous allons monter grâce à la récolte de fonds, en plus des contreparties précédentes.
  • Contributeurs : 12

Pour 125 €

Porte-clés

Vous recevez un porte-clés customisé PERDURABILIS avec notre logo, en plus des contreparties précédentes.
  • Contributeurs : 2

Pour 250 €

Spectacle

Vous recevez une place pour l'un des spectacles que nous jouerons, en plus des contreparties précédentes. Si vous résidez à l'étranger et ne pouvez pas vous rendre au spectacle, contactez-nous pour que l'on trouve une contrepartie à la hauteur de votre contribution.
  • Contributeurs : 3

Pour 500 €

Avant-première

Assistez à une avant-première avec la personne de votre choix, en plus des contreparties précédentes. Si vous résidez à l'étranger et ne pouvez pas vous rendre à l'avant-première, contactez-nous pour que l'on trouve une contrepartie à la hauteur de votre contribution.
  • Contributeurs : 2

Pour 1 000 €

Montre, briquet, etc.

En plus des contreparties précédentes, nous conviendrons d'un cadeau de remerciement selon vos envies ! (montre, briquet, etc., personnalisé(e) avec notre logo)

Faire un don

Je donne ce que je veux