Prison Life Index

Un indice mondial des prisons

Visuel du projet Prison Life Index
148
Contributions
25 jours
Restants
11 790 €
Sur 50 000 €
24 %

Prison Life Index

Le développement humain, la liberté de la presse, le logement, la pauvreté et les enseignements disposent depuis longtemps d’un indice pour les situer. Aucun indicateur ne permet, jusqu’à présent, la notation des politiques pénitentiaires des États. Prison Insider vous sollicitait, il y a cinq ans, pour créer une plateforme de production et de diffusion d'informations sur les conditions de détention dans le monde. Grâce à vos soutiens, toute personne peut aujourd'hui, en français, en anglais ou en espagnol, prendre connaissance des conditions de détention dans 87 pays, les comparer et accéder à des témoignages. Le Prison Life Index est un outil d'évaluation des politiques pénitentiaires des Etats, depuis l'élaboration des règles jusqu'à leur mise en œuvre. Le Prison Life Index est destiné à devenir l'outil mondial de référence en matière de détention. L’existence d’un tel indice est un coup de projecteur sur l’absolue nécessité de porter ces informations à la connaissance de toutes et tous. Il permettra : - au citoyen de situer instantanément l'état des prisons de son pays au regard du droit et des règles internationales ; - aux Etats de disposer d'un outil de référence de leur politique pénitentiaire aux fins de travailler leurs politiques publiques ; - aux organisations nationales et internationales de contrôle d'utiliser cet outil de référence commune pour interpeller les Etats et les inviter à améliorer leurs politiques publiques ; - aux médias et aux acteurs professionnels de qualifier instantanément la politique pénitentiaire d'un pays et de comparer des données précises comme l'accès aux soins ou la formation professionnelle par exemple. Prison Insider a pris l'initiative de la création du Prison Life Index et en assure la coordination. Le Prison Life Index est développé par un consortium interdisciplinaire de personnes et d'organisations issues du milieu associatif, universitaire, de l'administration publique et du conseil. Quatre laboratoires de recherche y sont associés en France et en Belgique : - le Laboratoire d’analyse et de modélisation de systèmes pour l’aide à la décision (Lamsade), UMR CNRS, Université Paris-Dauphine, France. - le Centre d’études et de recherche sur la diplomatie, l’administration publique et le politique (CERDAP2), Sciences Po Grenoble et Université Grenoble Alpes, France. - le Centre de recherche en droit pénal (CRDP), Université libre de Bruxelles, Belgique. - le Laboratoire interdisciplinaire de recherches en sciences de l'action (Lirsa), Conservatoire national des arts et métiers, France. Une doctorante consacre trois années de recherche à la modélisation de l’indice et à sa première version. La conception théorique et technique du Prison Life Index fera l'objet d'une validation universitaire et sera suivie de prêt par le consortium scientifique. Vous pourrez accéder au processus de construction qui sera documenté et rendu public. Crédits photo : DR CGLPL Le Prison Life Index est constitué de quatre grandes catégories fondées sur les principaux instruments internationaux en matière de détention, comme les Règles Nelson Mandela. Ces textes prévoient une liste de droits pour chacun des aspects-clés de la vie en détention. Toute personne détenue doit ainsi disposer d'un hébergement correct, d'un accès à l'eau, du maintien de ses liens familiaux, d'un accès à la formation, de n'être pas battu... Le Prison Life Index prend en considération ces normes et les transforme en critères de notation : le détenu a-t-il accès à un lit et une literie ? L'eau est-elle accessible, gratuite et potable ? Les personnes détenues ont-elles le droit de recevoir des visites, si oui, à quelle fréquence ? La formation professionnelle est-elle autorisée, diversifiée, qualifiante ? Le règlement interdit-il expressément l'administration de coups ? Des allégations de mauvais traitements sont-elles recueillies ? ... Le croisement de ces informations permettra l'évaluation de la politique pénitentiaire d'un Etat donné. Des centaines d’heures ont été consacrées à la construction de ce défi depuis dix-huit mois ! Une première version est planifiée pour 2023. Elle couvrira les 47 pays du Conseil de l’Europe. L’objectif est d’étendre la portée des versions suivantes aux autres régions du monde. Le Prison Life Index sera actualisé annuellement. Sa présentation permettra un coup de projecteur sur l’absolue nécessité de porter ces informations à la connaissance de tous et toutes. Crédits photo : CICR Le Prison Life Index est un projet ambitieux et sans équivalent. Produire de l'information et créer le support pour la diffuser a un coût. Il s'inscrit dans la longue durée. Il mobilise des dizaines de personnes, invite à l'élaboration d'une pensée scientifique et éthique, appelle la construction sur mesure d'un outil numérique et exige la collecte de données éparses à l'échelle du monde. Le projet est coûteux . Certains financeurs se sont montrés intéressés par le Prison Life Index. Toutefois, son développement repose en partie sur les fonds propres de Prison Insider. Ces derniers sont limités. Le Prison Life Index a l'ambition d'être un outil indépendant. Cette campagne de financement participatif permettra de créer les conditions de notre indépendance dans la modélisation de l'outil. Cela nous permettra par la suite de solliciter des financements de multiples sources pour ne pas dépendre d'un seul bailleur. Pour plus d'informations sur le Prison Life Index, rendez vous sur notre site web pour consulter notre Foire aux Questions ! Crédits photo : CICR

À quoi servira la collecte

Produire une première version du Prison Life Index coûte 250 000 euros. La première étape d’élaboration est en cours. Nous faisons appel au financement participatif pour poursuivre la construction du Prison Life Index en toute indépendance et chercher des fonds institutionnels qui conviennent à l’éthique et aux objectifs de ce projet. * l’Association nationale recherche technologie (ANRT) * le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) * le Conseil de l'Europe * le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères - Personnel : coordination, frais de doctorat, traduction, développement web - Organisations de conférences et d’ateliers de recherche et de consultations avec des personnes détenues, acteurs associatifs ou universitaires / administration (dont l’administration pénitentiaire) - Constitution d’un réseau de correspondant et de sources dans le monde de manière durable - Organisation d’une collecte de donnée à l’échelle mondiale - Développement du site internet du Prison Life Index et de son interface de collecte et de traitement de données - Achat de matériel et de fourniture

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux