Projet de solidarité internationale au Pérou

Soutenez un projet de solidarité internationale mené par 8 étudiants en psychomotricité de l'association KARAVAN. Par des activités d'art plastique et de rythme nous souhaitons aller à la rencontre d'enfants péruviens et également favoriser la relation mère-enfant. Vos dons serviront à l'achat de matériels et au financement d'un reportage.

Visuel du projet Projet de solidarité internationale au Pérou
Réussi
25
Contributions
30/05/2011
Date de fin
913 €
Sur 800 €
114 %

Projet de solidarité internationale au Pérou

<p>Nous sommes 8 étudiants de l'institut de formation en psychomotricité de Bordeaux, nous souhaitons poursuivre un projet de solidarité internationale au Pérou mise en place par 5 étudiantes en 2010 et soutenu par l'association KARAVAN BORDELAISE. Nous irons à la rencontre des enfants péruviens dans un centre pour enfants défavorisés à Tumbes au nord du Pérou durant tout le mois de juillet 2011.</p> <p><br></p> <p>Nos objectifs principaux dans cette école sont: </p> <p><br></p> <p>●<strong>De favoriser l’épanouissement des enfants à travers le jeu,</strong> indispensable au bon développement de l'enfant.</p> <p> </p> <p>●<strong>De solidifier le lien mère enfant avec des activités d’art plastique, d’expression corporelle et de rythme: </strong>en place des ateliers mère/enfant afin de créer un nouveau mode de communication et un nouvel espace d’échange. Ils pourront se retrouver ensemble grâce à ces activités et devront apprendre à s’écouter l’un l’autre. Les mères étant extremement jeunes, elles ne sont donc pas psychiquement prêtes à assumer leur rôle et cela entraîne des carences au niveau des soins. Les activités qui nous permettront de travailler sur ce lien seront tout d'abord:</p> <p> </p> <p>              <em>-L’art plastique</em>: cette année, nous envisageons de sensibiliser les enfants à l'importance de ces ateliers pour leur bon développement, au niveau de leur capacité d'expression et de communication. En apportant du matériel, nous souhaitons pérenniser cet atelier. Un véritable échange entre nos techniques, nos connaissances de l'art thérapie et les leurs se mettra donc en place petit à petit</p> <p> </p> <p>        <em>-</em><em>L’expression corporelle et le rythme</em> : nous proposerons cette année d'apporter une autre dimension au projet Pérou. Le corps et l'art deviendraient ainsi supports d'échanges et moyens de communication et d'expression fondamentaux pour le bon développement de l'enfant<em>,</em> la conscience de son corps et de ses limites. Les ateliers de rythmes et de percussions corporelles peuvent apporter une meilleure conception du temps et permettre à l'enfant d'adapter son propre rythme au rythme social.</p> <p> </p> <p>●<strong>D’envisager ce projet comme un véritable échange interculturel:</strong></p> <p> </p> <p>Nous souhaitons partager avec eux notre musique, notre façon de danser, nos jeux, nos idées de l'éducation et du développement de l'enfant et d’apprendre en retour en nous immergeant dans leur culture. En relation avec les ateliers de rythme, nous aimerions créer un partenariat avec un groupe de musicien péruvien. Si ce partenariat fonctionne, et qu’une bonne relation s’établit avec les enfants, l’école pourrait en bénéficier à long terme. </p> <p> </p> <p>En plus de cela, nous aimerions faire un partenariat avec une classe de CP d'une école primaire française. Notre but serait d'organiser quelques ateliers d'expression corporelle et d'arts plastique, de les filmer et de les montrer ensuite aux enfants de l'école péruvienne. Nous ferions la même expérience avec les enfants péruviens. Lors de notre retour nous organiserons une journée Pérou dans l'école afin de leur parler de notre expérience là-bas, de l'échange interculturel et par la même occasion de leur montrer le film.</p> <p> </p> <p>Notre restitution serait donc un reportage vidéo constitué de vidéos prises en France articulés à quelques interviews d'enfants et de celles prises au Pérou. Pour la réalisation du reportage nous souhaiterions faire appel à une école d'audio-visuel de Bordeaux. De plus nous avons l'intention de projeter ce film à la faculté de Bordeaux. Il servira de point d'appui pour un débat sur les inégalités et les différences entre les 2 systèmes éducatifs et plus largement sur la différence de culture. Il sera également projeter lors de journées organisées en faveur de la solidarité internationale.</p> <p> </p> <p>Nous avons créé un blog qui permettra un échange au jour le jour avec les éventuels donateurs: www.projetperou2011.canalblog.com. Il sera constitué de comptes rendus de nos journées dans l'école, de photos quotidiennes des ateliers et des enfants du centre.</p> <p> </p> <p>Nous espérons que notre esprit péruvien vous plaira!</p> İ Muchas gracias !     <h2>Qui suis-je ?</h2><p><strong>L'association KARAVAN&nbsp; </strong>:<br /><br /><br />Karavan Bordelaise est une association &eacute;tudiante de solidarit&eacute; internationale et de solidarit&eacute; locale. Cr&eacute;&eacute;e en 2002 par des &eacute;tudiants en M&eacute;decine de l'universit&eacute; Bordeaux 2, elle s'est progressivement ouverte &agrave; tous les &eacute;tudiants faisant parti de cursus m&eacute;dicaux et param&eacute;dicaux. Son local est situ&eacute; au sein de l'universit&eacute; de m&eacute;decine, &agrave; Carreire. Mais de nombreux membres sont &eacute;tudiants sur le site de la Victoire.<br /><br /><br />&nbsp;Cette association a pour but de favoriser les relations internationales dont la mobilit&eacute; des &eacute;tudiants, l'accueil des &eacute;tudiants &eacute;trangers, ainsi que la pr&eacute;paration de projets de solidarit&eacute; internationale et locale. Tout cela se fait en coop&eacute;ration avec les &eacute;tudiants de Bordeaux 2, l&rsquo;universit&eacute; Victor Segalen et le monde associatif.<br /><br /><br />De plus, Karavan se compose de plusieurs p&ocirc;les d'actions: la solidarit&eacute; locale, les soir&eacute;es erasmus, l'&eacute;ducation au d&eacute;veloppement et &agrave; la solidarit&eacute; internationale (EADSI) ainsi que la solidarit&eacute; internationale.<br /><br /><br />&nbsp;Depuis 2009, tous les projets SI de Karavan ont obligation de suivre une formation d'accompagnement aux projets de jeunes et de solidarit&eacute; internationale, comme celle propos&eacute;e par l'association Cool'eurs du Monde. Nous avons jug&eacute; cela n&eacute;cessaire au vu des ann&eacute;es pr&eacute;c&eacute;dentes : les membres, &eacute;tudiants, changent d'une ann&eacute;e sur l'autre, et nous avons grandement besoin d'avoir l'avis de professionnels sur nos projets<br /><br /><br /><strong>L'histoire du projet</strong> :<br /><br /><br />&nbsp;Deux projets P&eacute;rou ont d&eacute;j&agrave; &eacute;t&eacute; men&eacute;s, un en 2009 et un en 2010. Cependant le fond et la forme du projet de 2009 ont totalement &eacute;t&eacute; modifi&eacute;s par l'&eacute;quipe de 2010. Afin d'&ecirc;tre en accord avec la d&eacute;finition de la SI et de respecter leurs convictions personnelles, seul le pays et l'un des partenaires ont &eacute;t&eacute; conserv&eacute;s. <br /><br /><br /><strong>Le projet P&eacute;rou 2009 :</strong><br /><br /><br />Le projet P&eacute;rou a vu naissance au mois d&rsquo;octobre 2008. Ainsi, cela leur a permis de partir en juillet 2009. C'est un projet de solidarit&eacute; internationale. Leur partenaire local &eacute;tait un m&eacute;decin p&eacute;ruvien (le docteur Juan Troya Santos, de l'universit&eacute; Ricardo Palma de m&eacute;decine de Lima). Leurs objectifs &eacute;taient d'apporter un soutien humain et mat&eacute;riel aux populations locales, tout en pr&eacute;servant l'apport inestimable de l'&eacute;change culturel. Leurs actions vont se d&eacute;rouler principalement au niveau d'un centre de soin bas&eacute; &agrave; Chirinos.<br /><br /><br />La g&eacute;n&eacute;rosit&eacute; et l&rsquo;implication de nos contacts p&eacute;ruviens les ont pouss&eacute; et les ont confort&eacute; dans la volont&eacute; de perp&eacute;tuer ce projet. Il leur a procur&eacute; une satisfaction, une exp&eacute;rience, et un &eacute;change qu'elles n'oublieront jamais.<br /><br /><br /><strong>Projet P&eacute;rou 2010:</strong><br /><br /><br />Le projet P&eacute;rou 2009 a &eacute;t&eacute; repris par 5 &eacute;tudiantes dont 4 en psychomotricit&eacute;. Ce projet voit l'apparition d'un nouveau partenariat entre l'association Karavan et un centre d'enfants en difficult&eacute; sociale &agrave; Tumbes au nord du P&eacute;rou.<br /><br /><br />Concr&egrave;tement, des ateliers d'arts plastiques ont &eacute;t&eacute; mis en place dans le centre avec les enfants de 3 &agrave; 5 ans, mais &eacute;galement avec leur parent. Il s'agit donc d'un travail sp&eacute;cifique sur le lien parent / enfant.<br /><br /><br />Le milieu socialement carenc&eacute; dans lequel vivent ces enfants fait appara&icirc;tre quelques retards de d&eacute;veloppement et d'apprentissage. Le dessin est alors utilis&eacute; comme m&eacute;diateur, il apporte une aide au d&eacute;veloppement affectif et cognitif de l'enfant.<br /><br /><br />Un autre objectif de ces ateliers est d'apporter un &eacute;change interculturel.<br /><br /><br />Le premier projet s'est donc orient&eacute; vers le don de m&eacute;dicament. Cette th&eacute;matique est apparue en inad&eacute;quation avec l'id&eacute;e d'entraide et de solidarit&eacute; pour l'&eacute;quipe du second projet. En effet, le don est une action ponctuelle, il cr&eacute;e un manque lorsqu'il n'est plus pr&eacute;sent. N&eacute;anmoins, la motivation et le d&eacute;vouement du m&eacute;decin partenaire (Juan) leur ont donn&eacute; l'envie de poursuivre le partenariat. Gr&acirc;ce &agrave; lui, elles ont &eacute;t&eacute; mises en contact avec un autre partenaire: un centre d'enfants en difficult&eacute; sociale &agrave; Tumbes, au nord du pays. C'est &agrave; partir de ce contact qu'elles ont construit leur projet en collaboration avec la psychologue du centre. L'objectif principal &eacute;tant pour elle la p&eacute;rennisation du projet. C'est &agrave; partir de l&agrave; que nous avons &eacute;labor&eacute; notre projet afin de poursuivre dans la m&ecirc;me vis&eacute;e.<br /><br /><br /><strong>Naissance du projet</strong> :<br /><br /><br />Dans le projet P&eacute;rou 2010, quatre des membres qui sont partis &eacute;taient &eacute;tudiantes en psychomotricit&eacute; &agrave; Bordeaux 2. Elles souhaitaient que leur projet soit repris, elles ont donc fait plusieurs restitutions dont une aux premi&egrave;res ann&eacute;es de leurs &eacute;coles qui se trouvent aussi &ecirc;tre la notre. Plusieurs personnes de notre promotion ont ainsi &eacute;t&eacute; int&eacute;ress&eacute;es par le projet, elles ont d&eacute;cid&eacute;es de s'y investir en se rendant &agrave; l'assembl&eacute;e g&eacute;n&eacute;rale de l'association Karavan. C'est donc lors de cette r&eacute;union que le projet 2011 a vu le jour. Nous avons pu poser davantage de questions aux membres de l'ancien projet. De plus, ayant particip&eacute; &agrave; l'&eacute;laboration du projet 2010, un des membres de notre groupe a voulu cette ann&eacute;e concr&eacute;tiser son action en d&eacute;cidant cette fois de partir. C'est gr&acirc;ce &agrave; cette commune envie d'agir que le groupe s'est form&eacute; au sein de l'association Karavan.</p>

À quoi servira la collecte

<p>Sur les 800 euros susceptibles d'être récoltés:</p> <p><br></p> <ul> <li> <p>300 euros serviront à financer l'achat de matériaux nécessaires à la réalisation des différents ateliers présentés en France et au Pérou (peintures, feuilles, feutres, pastels, instruments, tapis de relaxation...)</p> </li> </ul><p> </p> <ul> <li> <p>500 euros seront utilisés à la réalisation de notre reportage ( caméra, services d'un professionnel , supports) </p> </li> </ul><p> </p> <p>Et si nous avons la chance d'aller plus loin financièrement nous mettrons en place un partenariat avec un groupe de musicien péruvien pour que les enfants puissent en bénéficier tout au long de l'année.</p>

Choisissez votre contrepartie

5 €

votre nom sur notre blog ; des photos du centre, des enfants et des paysages.
  • 4 contributions

10 €

votre nom sur notre blog ; des photos du centre, des enfants et des paysages ; un stylo du projet.
  • 6 contributions

30 €

votre nom sur notre blog ; des photos du centre, des enfants et des paysages ; un stylo du projet ; une carte postale du Pérou.
  • 5 contributions

100 €

votre nom sur notre blog ; des photos du centre, des enfants et des paysages ; un stylo du projet ; une carte postale du Pérou ; DVD gravé de notre reportage vidéo ; un dessin d'un enfant du centre.
  • 3 contributions
  • 12/15 disponibles

200 €

votre nom sur notre blog ; des photos du centre, des enfants et des paysages ; un stylo du projet ; une carte postale du Pérou ; DVD gravé de notre reportage vidéo ; un dessin d'un enfant du centre ; cadeau surprise revenu spécialement du Pérou pour vous!
  • 1 contribution
  • 4/5 disponibles

Faire un don

Je donne ce que je veux