Protest Songs - Deuxième album de Laetitia A'Zou qui revient aux origines de la Folk

Participez à la production du deuxième album Protest Songs et aidez le à voir le jour.

Visuel du projet Protest Songs - Deuxième album de Laetitia A'Zou qui revient aux origines de la Folk
Réussi
70
Contributeurs
03/10/2014
Date de fin
6 285 €
Sur 6 000 €
105 %

Talents GLAMOUR

GLAMOUR

Protest Songs - Deuxième album de Laetitia A'Zou qui revient aux origines de la Folk

 

Chanteuse folk, auteur-compositeur, inspirée des années 60-70, présente une musique originale qui respire le monde anglo-saxon de cette époque.

 

J'ai toujours été amoureuse de la Folk. Musique historiquement contestataire, je trouve malheureusement qu'elle perd son sens aujourd'hui et qu'elle se limite à des jolies chansons d'amour et autres balades.  Cet album à pour objectif de faire revivre les origines même de la folk en opposant musique "balade" et texte contestataire. 

 

 

Mais ce projet est ambitieux, il demande à ce que de nombreuses personnes y travaillent et, ils ont beau y croire de tout leur coeur, il faut pouvoir les rémunérer.  Cher futur collabrateur potentiel, tu n'auras pas uniquement le bonheur d'avoir participé à l'élaboration de ce projet : ton nom sera marqué en toutes lettres sur la jaquette de l'album et tu recevras tout plein de remerciements personnalisés. Sisi. 

 

 

Enfin, grâce à toi, une jolie promotion sera possible et tu verras ta participation permettre à cet album de sortir du lot.

 

 

Je t'aime par avance :)

 

À quoi servira la collecte

1-Rémunérer tous les petits lutins qui auront travaillé dessus :

800€ seront versés à Taline Maras, la photographe

1200€ sera reversé au graphiste qui aura travaillé sur l'album mais qui se démènera également pour les affiche et les stickers/magnets

1200€ permettront de rémunérer les jeunes chanteuses qui sont 8 et seront rémunérées 50€ de l'heure 

 

2-Payer les jours d'enregistrement 

1500€ seront necessaires pour l'enregistrement en studio (studios SMOM à Paris)

100€ seront utilisés pour le mastering (ben oui, on espère un produit joliment fini)

 

3-Financer la production et la communication

500€ iront à la SDRM pour les droits d'exploitation.  

Les 700€ restants seront réservés à la promotion média. 

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux