Participez à la réalisation d'un film qui retrace une expérience de co-création avec des artistes en situation de handicap ou non.

Large_proximite_s__visuel_620x376-1523345338

Présentation détaillée du projet

PROXIMITÉ(S), C'EST QUOI ?

 

C'est un projet de création artistique avec un groupe mêlant adultes en situation de handicap mental, adultes valides, amateurs et professionnels.

 

Un projet qui s'appuie sur la danse et des Doudous audio-tactiles, objets plastiques et sonores qui permettent de ressentir le son par la peau et par conduction osseuse.

 

Un processus de création participatif à partir des questions du corps, du toucher, de relation, de rencontre, de frontière et d'intimité.

 

Une performance pour une vingtaine d'interprètes destinée à être présentée dans le réseau professionnel du spectacle vivant et des arts sonores.

 

Ici un 2e teaser qui présente les intentions du projet : Proximité(s) - Teaser 2

 

 

 

UN FILM QUI RETRACE CETTE EXPÉRIENCE

 

Proximité(s) œuvre pour l’inclusion, la mixité, dans le cadre d'une création artistique qui entrelace danse et arts plastiques et sonores.

 

Filmer ce groupe au travail, la genèse, l'élaboration de cette création est pour nous le plus intéressant à saisir. Il s'agit de témoigner des échanges, du possible, des évolutions de chacun et de ce groupe..

Nous souhaitons filmer quelques moments de cette élaboration d'une œuvre collective pour la partager.

 

Le film sera le regard singulier d'une camerawoman, associée à la création d'un groupe.

Nous souhaitons réaliser un documentaire de 9 à 20 minutes.

 

Construire un bon film demande du temps, du suivi, de la recherche. Nous avons besoin de votre soutien !

 

 

 

LA DIFFUSION DU FILM

 

Le film sera diffusé sur les réseau sociaux (facebook, youtube, vimeo…).

Nous chercherons également à le diffuser dans des espaces dédiés à la création artistique (festivals et lieux de cinéma, de spectacle vivant ou d'arts plastiques...).

 

 

Nos objectifs

 

Nous souhaitons à travers ce film donner de la visibilité au projet pour :

... partager des moments précieux, improvisés, échappés,

... dire que c'est possible, que nos différences sont des inspirations,

... encourager d'autres projets inclusifs,

... documenter le projet, et notre processus de création à long terme,

... raconter une histoire.

 

AIDEZ-NOUS À PARTAGER CE PROJET À TRAVERS CE FILM !

Vos dons sont déductibles des impôts à 66% pour les particuliers, 60% pour les entreprises.

 

 

 

PROXIMITÉ(S), ÇA VIENT D'OÙ ?

LES RENCONTRES À L'ORIGINE DU PROJET

 

Proximité(s) est né grâce à des rencontres. 

 

En 2014, la chorégraphe Natacha Paquignon rencontre le Foyer APAJH Le Pré Vert, qui cherche à mettre en place une activité danse pour ses résidents, des personnes en situation de handicap mental ou psychique. Cette proposition fait écho au projet de Natacha de mettre en œuvre un groupe de danseurs pérenne associant danseurs amateurs et professionnels, en situation de handicap et valides.

 

Proximité(s) poursuit la dynamique de création qui associe danse et technologies. Après 2 créations avec des cabines interactives, Natacha Paquignon cherche à développer cette recherche avec des objets à taille humaine.

 

Le trait d'union entre la danseuse Natacha et la plasticienne Lynn Pook est Valentin Durif, musicien avec qui elles collaborent toutes les deux. Elles se rencontrent en 2016, et décident d'imaginer un projet commun : ce sera Proximité(s).

 

 

 

 

POURQUOI CE PROJET ? LES INTENTIONS DES PROTAGONISTES


 

NATACHA PAQUIGNON, CHORÉGRAPHE

& LYNN POOK, PLASTICIENNE

 

Nous nous associons pour mettre en œuvre ce projet qui s'appuie sur nos deux pratiques, la danse et l'audio-tactile qui allie arts plastiques et sonores. Les « Doudous », sculptures textiles venues tout droit du monde de l'enfance, créées à partir de silhouettes de corps des danseurs, deviennent la base de la co-construction du spectacle Proximité(s).
 

L'envie commune de travailler avec des personnes considérées comme « différentes » est à l'origine de cette collaboration. Nous partons du principe que nos différences sont des richesses et nous puisons dans les surprises qu'elles procurent pour créer ensemble un spectacle qui invite à se rapprocher.

 

L’exploration corporelle passe par le sens du toucher, un sens de l’intime, déconcertant ou embarrassant pour certains, indispensable et réjouissant pour d’autres.

 

La forme du spectacle n'est pas définie à l'avance, elle naît de la rencontre entre la danse et les arts plastiques et sonores, de la relation créée par des individus en mouvement avec les objets, l’espace, la musique, les corps des autres danseurs et du public.

 

 

 

VALENTIN DURIF, MUSICIEN, TECHNICIEN DU SON :

LA DIMENSION AUDIO-TACTILE

 

La création musicale de Proximité(s) est réalisée par Valentin Durif. Elle est composée uniquement des voix des participants.

 

Cette musique originale est portée par les Doudous : Valentin a conçu un système de diffusion multi-canal réparti dans les Doudous. La spatialisation du son est créée par les interprètes qui déplacent les objets dans l'espace ou les apportent aux spectateurs pour qu'ils puissent à la fois entendre et toucher le son.

 

 

 

MARIE MONIER, RÉALISATRICE

 

Ce projet est pour moi une histoire de rencontres.

Mon chemin a croisé celui de Natacha lors d'une Biennale off de la danse à Lyon. J'ai alors réalisé un reportage sur sa compagnie. Son travail sur les thématiques des frontières et de la mixité résonne avec mes propres sujets d'inspiration.

 

Aujourd'hui j'ai l'opportunité de la suivre dans une nouvelle aventure avec le projet Proximité(s).
 

Il y a tout d'abord l'intérêt pour les échanges et la confrontation qui naît de la rencontre entre divers champs artistiques.
 

Il y a aussi l'envie de m'engager pour mettre en lumière une démarche collective qui réunit par-delà les différences, des amateurs et des professionnels, des personnes porteuses de différences et des soi-disant « normaux ».
 

Raconter cette création c'est peindre un peu de ce que ces personnes ont à nous dire.

L'énergie, les émotions, les tâtonnements, les flous, les imprévus, les échanges seront la matière principale du film. J'ai envie d'attraper au vol des instants de magie, de complicité et d'échange. D'offrir un regard neuf sur des personnes et des univers que nous connaissons peu.
 

Le récit suivra l'évolution chronologique des répétitions. J'essaierai de mettre ma caméra en jeu et en mouvement, elle aussi.

 

Le documentaire assemblera des temps de danse et des témoignages des acteurs. J'aimerais montrer comment chacun peut s'exprimer et évoluer à sa façon, dans un cadre artistique, et comment chacun peut nous toucher, inviter le spectateur à regarder autrement.

J'ai envie de laisser un témoignage de ce projet qui pourrait en susciter d'autres.

 

 

 

LES PROTAGONISTES DU PROJET, EN QUELQUES MOTS

 

NATACHA PAQUIGNON, CHORÉGRAPHE

Natacha Paquignon s'intéresse à la notion de frontière, à cet endroit « entre » qui porte la promesse à la fois du dialogue et de frottements. Elle cherche à inscrire sa démarche artistique dans son environnement sensible et social. Sa recherche chorégraphique sur les relations entre corps et environnement la mène depuis quelques années vers un langage chorégraphique et numérique à partir de dispositifs interactifs conçus pour la danse.

http://natachapaquignon.fr/

 

 

 

LYNN POOK, ARTISTE PLASTICIENNE

Le travail de Lynn Pook prend racine dans l'observation du corps, de l'individu et de ses perceptions. De ses recherches naissent des dispositifs intimistes et sensibles interrogeant les modes et les systèmes d'échange entre le spectateur et l'objet, entre un individu et son environnement. Son Œuvre plutôt sculpturale, installative et parfois performée s’exprime à travers différents médiums traditionnels ou technologiques impliquant souvent le son.

http://www.lynnpook.net/

 

 

 

VALENTIN DURIF, MUSICIEN, TECHNICIEN DU SON, PROGRAMMEUR

Valentin est issu des musiques électroniques et électroacoustiques. Ses projets associent des univers physiques et concrets et d'autres, plus abstraits, du monde électronique et informatique. Il conçoit, fabrique et pratique ses propres instruments ou développe des dispositifs mécaniques et informatiques capables de jouer ses compositions.

http://www.valentindurif.net/

 

 

 

MARIE MONIER, RÉALISATRICE

Marie Monier a un profil créatif venant des Beaux Arts. Elle est accueillie plusieurs fois en résidences d'artistes à l'étranger. Après 15 ans d’expériences en agence de communication en tant que directeur artistique, elle a créé en 2015 Pas sage d’images, une société de productions audiovisuelles.

www.pas-sage-d-images.fr

 

À quoi servira la collecte ?

Cet argent nous servira aux dépenses liées à la réalisation du film documentaire et à sa communication au public.

 

Les premières captations pour réaliser deux premiers montages de 2 à 3 minutes (Teasers 1 et 2) ont été réalisées avec nos propres moyens. Maintenant nous avons besoin d'argent pour réaliser le film.

 

Le PREMIER PALIER DE 5000€ nous permettra de réaliser les dépenses suivantes :

=> Captation du processus de création jusqu'au spectacle : 2500€

=> Montages : 1 montage de 2 à 3 minutes + 1 montage de 9 à 20 minutes : 2000€

=> Communication pour la diffusion du film au public : 500€


 

PALIERS SUIVANTS


Si le montant collecté dépasse les 5000€, il sera investi pour aller plus loin dans la diffusion du film et poursuivre la création de Proximité(s), en complément d'autres co-financements que nous cherchons parallèlement pour développer ce projet sur le long terme. Un tel processus de création inclusif demande du temps.

 

Voici une idée de ce que nous pourrions faire en plus de la réalisation du film si nous obtenons :
 

7.000 EUROS

=> Engagement d'une personne sur une mission de communication et de diffusion du film.
 

10.000 EUROS

=> Une personne sur une mission de communication et diffusion

=> Prise en charge de la réalisation de 5 Doudous sonores supplémentaires

=> Prise en charge de 3 jours de répétition avec toute l'équipe

 

15.000 EUROS

=> Une personne sur une mission de communication et diffusion

=> Prise en charge de la réalisation de 5 Doudous sonores supplémentaires

=> Prise en charge d'une semaine de répétition avec toute l'équipe

=> Prise en charge d'une représentation

 

 

UN GRAND MERCI POUR VOTRE AIDE !

 

Derniers commentaires

Default-4
Un beau projet. Pierre
Default-8
Ce projet à base de gestes de sons et de musique peut traverser les frontières. Bon vent
Default-6
Beau projet, que je découvrirais si le montant est atteint je l'espère ! Bises