Aller au contenu

Quand le Sud inspire le Nord: inventons des sorties de crise!

Témoignages filmés, dessinés, photographiés .D ’hommes et de femmes argentins qui se sont organisés. Collectivement localement, indépendamment des pouvoirs publics. Pour inventer des sorties de crise, suite à celle de 2001. 12 ans après, où en sont ces initiatives ? Comment fonctionnent-elle ? Avec une idée force : et si l’expérience du Sud pouvait inspirer le Nord ? Et si la crise réinventait notre pouvoir d’agir ensemble ?

Visuel du projet Quand le Sud inspire le Nord: inventons des sorties de crise!
Échoué
10
Contributeurs
08/02/2013
Date de fin
1 020 €
Sur 5 000 €
20 %

Quand le Sud inspire le Nord: inventons des sorties de crise!

  S' INSPIRER D'AILLEURS POUR AGIR LOCALEMENT 

 

 

Contexte :

 

 

« C’est la crise ! ». L'assertion se décline dans toutes les sphères de nos vies. Crise financière, crise environnementale, crise sociale, crise de la culture. On retient notre souffle, en attente d'une solution providentielle de la part de nos gouvernants.

 

Autre temps, autre lieu, autre crise  : Argentine, Septembre 2001. La crise est soudaine, violente Dévaluation monétaire, Faillite bancaire, l'Etat s'écroule. Les inégalités explosent. . La colère se change en révolte.  Le peuple contre l'Etat. En résulte une perte de confiance totale envers l'Etat. Le sauvetage ne s'envisagera pas par le haut.

 

 

                       Manif_argentines

 

 

Peu à peu, des hommes et des femmes se relèvent. Ils s'organisent, indépendamment de l'Etat et de la solidarité internationale.  Ils reprennent leur vie en main au travers d'initiatives locales, sociales, artistiques et solidaires. Ils réinventent un monde.

 

 

                                 Photo_march_

                                         

 

Face à la crise des services publics et l'impossibilité des individus de répondre individuellement à leurs besoins, les initiatives sont collectives et autogérées. Elles  émergent pour répondre aux besoins de la vie quotidienne : alimentation,  éducation,  santé.

Comme  le résume très bien Franco, un habitant de Tucuman : " Avant 2001, l'autogestion, c'était pour le fun, depuis 2001, c'est devenu une logique de survie "

Ailleurs, des entreprises en faillite sont reprises collectivement par leurs travailleurs.

Et, pour continuer d'échanger malgré la forte  dévaluation du peso, des monnaies sociales complémentaires sont créees.

 

Ces initiatives restent relativement méconnues. Certaines fonctionnent sur des modèles simples, potentiellement reproductibles avec peu de moyens et sans technicité particulière. Les mots d’ordre : bon sens, enthousiasme, audace et créativité.

 

 

                                       100_5693

                        

Marielle et d'autres volontaires de la Fundacion Leon, oeuvrant dans les bidonvilles de Tucuman, Argentine, 2008.

 http://fundacionleon.org.ar/

 

 

 

Notre projet 

 

Identifier plusieurs initiatives collectives autogérées

En découvrir le fonctionnement à travers une approche sensible, mêlant récits de vie et observations participantes 

Les faire partager à travers une exposition multimédia itinérante mêlant  reportage photo ,  réalisation de portraits filmés et planchesde  BD.

 

                                     

Origine du projet

 

Septembre 2011, un coup de fil de Marielle : «  Emilie, si on partait, à l'automne 2012, en Argentine, faire un documentaire autour des initiatives autogérées nées de la crise économique de 2001 ? Pour voir où ça en est 10 ans après et s'inspirer de ce qui a été fait là-bas ?». Eclats de rires au bout du fil.

 

Septembre 2012. Un an s'est écoulé.

Pour Emilie : une année d'études à la London School of Economics sur les politiques sociales innovantes

Pour Marielle : une année professionnelle de mise en réseau d'acteurs associatifs, de développement de projets dans l'éducation populaire, l'économie sociale et solidaire, la culture, la vidéo.

Pour les deux : de multiples rencontres avec des réalisateurs argentins, français, des associations audiovisuelles, des économistes, des militants, des citoyens, des inventeurs en tout genre, des développeurs sociaux... Se former, s'interroger, construire le projet.

 

Au détour : une rencontre avec Mélanie. L'Argentine elle connaît. Durant la crise, elle y était. De ce voyage est né une première BD sur la thématique.

L'accroche est immédiate. Mélanie dessinera.

 

Ce sera un projet de photo-bd-vidéo-reportage en terre Argentine autour des initiatives collectives autogérées, post-crise 2001.

 

Les GUAPAS sont au complet!

            

 

 

                                     Logo_guapas

 

           

Comprendre l'Argentine pour agir en Europe

 

Un temps de voyage en Argentine:

 

il s'agit d’aller à la rencontre d’associations, de fondations, d’individus ayant développé des initiatives autogérées visant à répondre à un besoin social, environnemental ou de bien être collectif. De partager un temps de vie en leur sein. De s’imprégner de leurs philosophies. Pour s’en distancier et porter un regard critique. Décortiquer la recomposition des collectifs, comprendre ce qui fait sens pour pouvoir transmettre et donner l’envie d’agir ici.

C'est un reportage de trois mois de Tucuman à Neuquén en passant par Mendoza et Buenos Aires. Trois mois de saisie d'images, de rencontres d'hommes et de femmes qui inventent le monde de demain, de portraits filmés et dessinés. Trois mois pour vivre, expérimenter, partager.

 

Un temps de retour pour faire le lien entre là-bas et ici.

 

Ouvrir le champ des possibles en transmettant l’enthousiasme de ceux qui font. Décrypter et analyser les méthodes d’actions collectives œuvrant au bien-être afin de les partager.

Notre méthode : organiser une exposition-laboratoire itinérante mêlant BD, photo, portraits filmés, carnet de voyage et surtout espaces de discussion. Faire naviguer cet « expolab » au sein de lieux innovants et ordinaires (petits commerces de proximité, lieux publics...).Rendre accessible nos reportages photos, audiovisuels, bédé-esque via la plateforme web HumanReport.org. 

Le but : provoquer la discussion et surtout l’envie d’agir.

http://www.humanreport.org/portail/home.php

 

                  GUAPAS ! Génératrices d'Utopies Autogérées Positives, Artistiques et Solidaires

 

 

Avatar_guapas

 

À quoi servira la collecte

 

BUDGET FOR THE PROJECT

 

Budget_guapas

 

Les fonds collectés via Kisskissbankbank nous permettront de financer une partie de la création de notre exposition interactive.

 

 

Pour nous, cette aventure est un pari sur la solidarité et la réciprocité. Nous aimerions qu’elle repose dans sa forme même sur l’idée de pouvoir collectif, pour démontrer  que « de petits ruisseaux peuvent faire de grandes rivières ».

 

Bien évidemment, l’intégralité de notre projet est pensé sur des lignes solidaires. 

Hébergement chez l´habitant : Couchsurfing, amis argentins, ami d’ami d’ami, famille d’ami.

Pour la nourriture : achats dans des commerces locaux pour favoriser l´économie locale, et repas partagé.

Nous veillerons par ailleurs à donner aux personnes rencontrées des contreparties sous forme de networking et de vidéo

Nous assurons des contreparties symboliques à nos financeurs  et des coups de pouce pour leurs futurs projets.

 

Nous cherchons à minimiser notre empreinte écologique, à travers des gestes responsables de la vie quotidienne et la gestion de nos déplacementss. Les déplacements de courte distance se feront à pied et en vélo,  les grandes liaisons internes, uniquement en bus.  Une approche eco-responsable sera aussi de mise lors de la création de l'éxposition (matériaux recyclés et recyclables, déplacements en train...)

 

 Si nous dépassons notre objectif de collecte, nous pourrons envisager un retour sur expérience plus abouti ( travail plus conséquent sur le montage, plus de lieu d´exposition)

Choisissez votre contrepartie

Pour 10 €

Notre éternelle reconnaissance, une invitation à une exposition et des infos sur le déroulement du projet.

Pour 30 €

Les contreparties précédentes + une carte postale d’Argentine + votre nom à la fin du webdocumentaire

Pour 50 €

Les contreparties précédentes + un DVD des portraits filmés dédicacé

Pour 150 €

Contreparties précédentes + un agrandissement d’une des photos de l’expo ou d’une des planches BD

Pour 300 €

Contreparties précédentes + 1 planche de timbres postaux à l'effigie des GUAPAS

Pour 2 500 €

Contreparties précédentes + une journée rando avec les GUAPAS des montagnes

Faire un don

Je donne ce que je veux