Explorons nos sens, projet sensoriel dans une classe avec des enfants autistes

Développons ensemble la sensorialité des enfants TSA!

Visuel du projet Explorons nos sens, projet sensoriel dans une classe avec des enfants autistes
Réussi
21
Contributeurs
24/05/2020
Date de fin
1 520 €
Sur 1 500 €
101 %
Santé
et Handicap

Explorons nos sens, projet sensoriel dans une classe avec des enfants autistes

Nous sommes une équipe de 4 professionnels (institutrice, puéricultrice et logopèdes) formés et passionnés. Nous travaillons dans une classe Teacch (Treatment and Education of Autistic and related Communication handicapped Children). 

 

NOUS :


Voici Mélanie :

" Je m'appelle Mélanie Mahy, j'ai 42 ans. Je suis mariée et maman de quatre enfants. 
J'ai fait des études d'institutrice maternelle puis primaire. Très vite j'ai commencé à travailler dans l'enseignement spécialisé. 
Cela fait maintenant 13 ans que je suis dans une classe Teacch avec des enfants TSA.
J'ai suivi de nombreuses formations pour me spécialiser dans le domaine (ABA, Teacch, Pecs, gestions des comportements défis, ...) Je suis également formateur Teacch dans l'enseignement.
J'ai eu la grande chance, de croiser dans ma carrière des personnes riches qui m'ont beaucoup appris.
J'aime travailler avec ces enfants qui me font me remettre en questions, trouver des stratégies; me procurent des défis et m'apportent énormément.
Je travaille avec une équipe formidable, la devise "Un pour tous, tous pour un" prend tout son sens."


Voici Delphine :

"Je m’appelle Delphine. J’ai 45 ans. Logopède de formation, je travaille depuis 20 ans au sein du même établissement scolaire. 

Travaillant au départ avec des enfants présentant des profils très différents, je me sentais fortement interpellée par les élèves porteurs de TSA  et me posais beaucoup de questions sur leur monde, leur fonctionnement si particulier. 

Au fil des années, je me suis formée. D’abord à la méthode Teacch en 2005, j’ai également approché la méthode PECS par une brève formation en 2006. Suite à l’aménagement de notre classe et grâce au suivi réalisé par le SUSA (Service Universitaire pour le Suivi de l’Autisme), nous avons constaté des progrès chez nos élèves. 

En parallèle, mes collègues et moi progressions, nous aussi, dans notre travail. Nous avons la chance de bien nous entendre, de former une équipe soudée. Nous avons le soutien de notre directrice et avons rencontré, au bon moment, des personnes-ressources qui ont fait évolué nos connaissances.

Il y a deux ans, je me suis formée en ABA et ai approfondi mes connaissances de la méthode PECS. Suite à ces journées intenses de formation, j’ai vécu une véritable remise en questions, ma pratique professionnelle en a été complètement « chamboulée » et j’ai alors trouvé un nouvel élan dans mon approche de ces enfants.

Nous avons alors expérimenté les nouvelles techniques apprises et, suite au déménagement de notre école de Dinant à Ciney, nous sommes en recherche de fonds pour terminer l’aménagement de notre nouvelle classe pour pouvoir ainsi fonctionner au mieux dans notre nouvelle école."


Voici Stéphanie :

" Je suis maman de 3 enfants. Cela fait 14 ans que je travaille en classe TEACCH, je suis puéricultrice de formation. 
J'ai suivi des formations (ABA et PECS) pour me spécialiser dans le domaine. Je suis également formateur Teacch dans l'enseignement. 
La force de notre classe Teacch, c'est notre travail en équipe, notre bonne entente, nos remises en question, notre amitié de longue date qui nous permet de nous comprendre même sans parler.
Nous avons aussi eu la chance de rencontrer des personnes d'exception qui ont pu nous guider et nous permettre d'avancer dans notre travail."



Voici Audrey :

"J’ai 29 ans, je suis la dernière pièce du puzzle puisque je travaille au sein de la classe Teacch depuis septembre 2019.

Logopède de formation, je me suis rapidement spécialisée dans l’aide aux personnes handicapées. D’abord active au sein d’institutions pour adultes, je me suis ensuite investie dans le suivi individuel d’enfants atteints de TSA (Trouble du Spectre Autistique) ; un travail qui me passionne au quotidien.  

C’est à ce moment-là que j’ai rencontré les parents d’Elise (Madame Chipie !), qui cherchaient un professionnel pour remplacer leur précédente thérapeute ABA. Depuis septembre 2018, je me forme et travaille en thérapie comportementale grâce au suivi intensif d’Elise. 

C’est donc assez naturellement que, lorsque la classe Teacch m’a proposé de compléter mon travail individuel avec Elise par le suivi des autres enfants de la classe, j’ai accepté avec joie !"


Notre classe accueille 7 enfants âgés de 6 à 11 ans. Ce sont des enfants atteints de Trouble du Spectre Autistique ( T.S.A.). Certains présentent également un syndrôme ou une maladie associé.

 

NOS 7 PETITES TERREURS :

 

Alex a 8 ans, il est atteint du syndrôme de Li Fraumeni qui provoque un risque élevé de cancer. Il est resté longtemps hospitalisé avant d'être scolarisé à l'âge de 6 ans. C'est notre Monsieur Bruit, une vraie boite à musique, il extériorise ses sentiments et son ressenti par des bruits, des cris et des chants. 

 

Adrian a 8 ans, il est atteint du syndrôme de Bardet-Biedl. Adrian a subi de nombreuses opérations et n'a jamais été scolarisé avant son arrivée dans notre classe à l'âge de 6 ans. C'est notre Monsieur Glouton, sa principale motivation est la nourriture. 

 

Robin a 7 ans, il est atteint de troubles du spectre autistique présentant des symptômes sévères. Le diagnostic a été posé en octobre 2017. Une fois la motivation trouvée, il est capable de pleins de choses. Il a un très grand potentiel mais ne le montre pas. C'est notre Monsieur Etonnant.

 

Rémi a 11 ans. Il est atteint de troubles du spectre autistique, il est multi-allergique et semble avoir été victime d'une intoxication au mercure in utero. C'est notre Monsieur Oui, toujours partant, toujours d'accord! 

 

Elise notre Madame Chipie a 10 ans, atteinte de phénylcétonurie qui n'a malheureusement pas été détectée à la naissance. C'est une petite boule d'énergie, elle est très attachante et est capable du pire comme du meilleur.

 

KEENAN

 

KENZY

Keenan et Kenzy sont des jumeaux de 9 ans, atteints du syndrôme d'X-fragile. Kenzy est notre Monsieur Curieux et Keenan notre Monsieur Rêve. Ils sont tous deux différents mais hyper complices.


NOTRE PROJET EN DETAILS :

Les enfants ont un niveau de développement global allant de 6 mois à 5 ans. Certains domaines sont très faibles et d'autres sont plus performants c'est pour cela qu'il est difficile de catégoriser leur niveau.

Les enfants de la classe n'ont pas ou peu de communication verbale, d'où l'importance de la mise en place d'une communication alternative.

Des méthodes éducatives spécifiques ont été mises en place à partir des caractéristiques des T.S.A. et de la compréhension du fonctionnement autistique.

Dans notre classe nous utilisons certaines méthodes spécifiques d'apprentissage et gestion des comportements:

- PECS : Picture Exchange Communication System : Système de communication par échange d'images.

- ABA : Applied Behavior Analysis : Analyse appliquée du comportement.

- TEACCH : Treatment and Education of Autistic and related Communication handicapped CHildren : Traitement et éducation des enfants présentant de l’Autisme ou atteints de troubles de la communication associés.

Pour appliquer au mieux ces méthodes éducatives nous avons suivi des formations et continuons à nous spécialiser dans ces domaines.
 


Qu'est ce qu'une classe TEACCH ?

La méthode TEACCH est une méthode pour augmenter la prévisibilité et tenter de faire baisser les angoisses liées à l’inconnu qui envahissent trop souvent les élèves autistes.

Le programme est un programme éducatif structuré spécialisé.

L’éducation structurée, c’est : 
Créer un environnement physique : les espaces sont clairement et visuellement délimités. Leurs fonctions sont claires (coins travail en individuel, coin travail en groupe, coin détente…) de façon à savoir ce qui est attendu.
Créer un environnement temporel : les horaires d’activités individualisées sont présentés de façon visuelle à l’aide d’objets, photos, images, dessins ou textes de façon à augmenter la prévisibilité.

 Pourquoi organiser l’espace ? 
Afin que l’élève associe un lieu à une activité.
Pour qu’il comprenne ce qu’on attend de lui.
Pour augmenter l’autonomie grâce aux points de repères.
Pour diminuer les sources de distraction lors des apprentissages. 

Pourquoi organiser le temps ? 
Pour que l’élève comprenne l’ordre des évènements, des activités, des différents moments de la journée.
Pour favoriser l’autonomie (indépendance), le choix de la gestion du temps.
Pour leur permettre de comprendre et d’accepter les changements.

L’organisation physique permet de faciliter la compréhension de l’environnement. Pour la structuration de l'espace, nous avons divisé notre classe en différentes zones:
- travail individuel
- horaire
- apprentissage
- cuisine
- hygiène
- loisirs
- snoezelen

Pour ce projet c'est ce dernier point qui nous intéresse.


Le Snoezelen est une activité vécue dans un espace spécialement aménagé, éclairé d'une lumière tamisée, bercé d'une musique douce, un espace dont le but est de recréer une ambiance agréable.

On y fait appel aux cinq sens : l'ouïe, l'odorat, la vue, le goût et le toucher.

Le Snoezelen est une expérience convenant très bien aux handicapés mentaux. Tout en bougeant, en sentant, en regardant, et en écoutant, nous créons une ambiance qui apporte une aide dans l'assistance aux personnes handicapées.

C'est une méthode unique qui vise à établir les contacts insdispensables au bien-être et à l'épanouïssement des personnes mentalement handicapées.

Nous y avons installé un tapis de sol, un pouf, un mini bac à bulles et une lumière.

À quoi servira la collecte

NOTRE OBJECTIF :

Notre projet serait, à terme avec un matériel adapté et en suffisance, de pouvoir travailler la sensorialité chez les enfants. Ce domaine étant peu exploité d'eux-mêmes et pourtant permettant bien des apprentissages et des adaptations nécessaires aux développements.
 

LES DIFFERENTS PALIERS :

Notre 1e objectif est d’atteindre 1500€

Ceci nous permettra d'acheter 8 casques à conduction osseuse et une dalle ronde interactive. De quoi démarrer !

Si nous atteignons 3500 € nous ajoutons un pouf vibrant et une colonne à bulles

4500€? nous ajoutons une table à bulles et différents sets tactiles et visuels

 Enfin, si notre projet parle au plus grand nombre et que nous récoltons 6500€, nous acquerrons un miroir géant, une toupie géante et différents sets auditifs.

Par l’utilisation des casques à conduction osseuse, nous espérons améliorer la concentration des enfants lors des moments d’apprentissage, permettre une meilleure détente et les rassurer lors des moments de transition.

Grâce au matériel sensoriel spécifique, nous espérons créer un espace tactile, un espace auditif, un espace visuel…et ainsi permettre un maximum d’expériences sensorielles à nos élèves.

Faire un don

Je donne ce que je veux