Regards From Lucy

Par William Ropp

Visuel du projet Regards From Lucy
Réussi
44
Contributeurs
24/06/2020
Date de fin
7 390 €
Sur 4 000 €
185 %
Autoproduction
culturelle
Fabrication
française
Média
indépendant

Regards From Lucy

 

Un livre d'art qui nous entraine au cœur de l'Afrique de William Ropp, un voyage transcendé par un regard poétique posé sur un continent au multiples facettes.


 


Mémoire rêvée d’Afriques 

Celui dont les récits ont enluminé mon enfance à pour nom Louis Jacolliot et c’est en ligne maternelle directe mon trisaïeul .

Grand voyageur il fut tour à tour juge à Tahiti et président en Inde du tribunal de Chandernagor. Durant sa courte vie (Né en 1837 il mourut dont ne sais quoi en 1890) il trouva cependant le temps d’écrire une cinquantaine d’ouvrages aussi érudits que disparate ; d’une version Indienne de la genèse traduit du sanscrit  (a la suite de laquelle il écrivit « La bible dans l’inde ou la vie de Lezeus Christina » ce qui lui vaudra de la part des autorités ecclésiastique  une cinglante mise à l’index )à  de fantastiques ouvrages –mi roman mi récit de voyages-  qui nous emmène du continent Australien j’uqu’aux jungles Africaines.

Pour l’enfant de 8 ans que j’étais alors des titres tels que « Le coureur des jungles » (1888) ou encore « L’Afrique Mystérieuse » (1877) à de quoi susciter sinon des vocations au moins l’envie de lecture.  Ce qu’ils firent ; je dévorais ses ouvrages visionnant pour m’endormir des scènes empruntées au « Voyage au pays des singes » ou il se décrivait le soir à la veillée autour du feu de camp où des chants lancinants annonçaient sa toute prochaine consommation pour le repas du soir….esprit touche à tout il avait assimilé nombre de dialectes locaux ce qui lui permit de promptement réagir, d’attraper son boy par le col et de lui administrer de son stick une méchante correction. Prouvant ainsi son ascendant il évita par là même d’agrémenter leurs estomacs.

 Pour le gamin que j’étais alors ses récits ont eu une profonde résonnance et bien plus tard vint la vocation.


Extraits choisis du livre


C’est à l’âge de 40 ans que les graines disséminées dans ma mémoire ont commencées à germer. Me vint alors une irrépressible envie d’Afriques. Mon premier voyage eu pour destination le Pays Dogon au Mali. Contrée pleine de mythes où les Tellems , êtres lilliputiens vivaient j’usquau XVième siècle accrochés entre ciel et terre dans des alvéoles troglodytes de la falaise pourpre de Bandiagara se protégeant ainsi des prédateurs alors nombreux. (actuellement les seuls qui demeurent sont les touristes pilleurs de trésors archéologiques) Puis vint le Sénégal et ses lutteurs dont la puissance mythique vient chamboulé l’image du tirailleur Sénégalais et son béatifiant sourire « Banania » Enfin mon premier voyage en l’énigmatique Ethiopie ; Mosaïque extravagante de lumières et d’ombres protéger des invasions par des forteresses de montagnes. J’y retournais à de nombreuses reprises. Ce livre est l’expression de mon perpétuel ravissement au contact de mes frères humains. Du profond respect que je ressent en présence de chacun d’eux…A ce jeune prêtre rencontré dans une église troglodyte du Tigré dont le regard empreint d’une douceur infinie me pénétrait tandis que mes yeux saturés de larmes tentait désespérément  d’imprimé son image afin qu’elle demeure à jamais vivante dans ce livre

W.Ropp Nancy Mars 2018



L'auteur

William Ropp, photographe contemporain, artiste auteur, connu pour ses séries de portraits, vit et travaille en France.  

William Ropp est souvent qualifié non seulement de photographe mais d'artiste photographe. On dit que son style est unique, inimitable et reconnaissable. Ses œuvres, de par l'impact qu'elles produisent, peuvent être comparées à des toiles créées par les peintres : les personnages qu'elles représentent semblent regarder le spectateur et non pas l'inverse. Ropp est connu en tant que Shadow Sculptor (sculpteur d'ombres). Célèbre pour son travail avec le corps humain et ses portraits photographiques, il réalise des portraits en relief particulièrement expressifs qui semblent être moulés avec des ombres et de la lumière. William Ropp fait ses débuts au théâtre il y a trente ans. Aujourd'hui encore, chacune des ses photos qui se distingue par son côté théâtral est comme un monologue silencieux du personnage qui y figure, un spectacle en solo enfermé à l'intérieur d'un instant capturé par le photographe.  

William Ropp réalise sa première série de photos en noir et blanc en 1988 : il s'agit d'images de corps humains et de leurs reflets dans des miroirs déformants. Ropp continue à travailler en studio avec le corps humain et se livre à des expériences sur l'éclairage et la technique de prise de vue. Au début des années 90 il trouve le style qui le rend célèbre. Les silhouettes des modèles dont les postures complexes et ingénieuses embrouillent le spectateur, sont plongées dans l'obscurité ; ensuite leurs contours sont redessinés à l'aide d'un faisceau de lumière vive. Le temps de pose est prolongé à 10 minutes ce qui rend l'image un peu floue tout en mettant l'accent sur l'essentiel : yeux, expression du visage, ligne d'une épaule ou courbe expressive d'un bras.  

A partir du milieu des années 2000 Ropp, alors Shadow Sculptor (sculpteur d'ombres) connu, entreprend plusieurs voyages dont chacun aboutit à une série de portraits d'êtres humains, Africains et Tziganes, habitants de Mexique et de Russie, adultes et enfants. En 2010 il passe à la couleur tout en continuant à privilégier le portrait. Ropp est l'auteur de plusieurs ouvrages sur l'art de la photographie ; ses expositions et master classes destinées aux photographes ont lieu partout à travers le monde. 


À quoi servira la collecte

Notre objectif de collecte nous permettra de réaliser l'édition dans les meilleurs conditions possible.

Avec un tirage du livre à 700 exemplaires.

Imprimé sur les presses de l'imprimerie Pbtisk implanté en république Tchèque une des plus grandes imprimerie européenne avec chaque année plus de 10 millions de livres réalisés.

Le livre de William Ropp Regards from Lucy sera édité par les Éditions Empreintes&Digitales sous la Direction Artistique de Jean-yves Camus.

Le livre sera imprimé en Quadrichromie plus une couleur pantone pour le fond des images. Une reliure avec un dos carré cousu collé afin d'assuré un bon maintien de l'ouvrage pour de nombreuses manipulations. De format 240 x 340, le corps d'ouvrage composé de 132 pages et de 4 pages de garde seront imprimées sur un papier Magno Volume de 170g ce qui conférera un excellent rendu des couleurs et une qualité d'impression des images à hauteur du travail de William Ropp.


Votre participation est l'occasion de devenir l'heureux propriétaire d'un livre d'art de collection accompagné d'une photographie originale du travail de William Ropp exposé et acheté par les plus grand musée du monde.

  • The Museum  of Fine Art, Houston (USA)
  • Musée de la Photographie Charleroi (Belgium)
  • Andalusian Centre of Photography (Spain)
  • Museo de Arte Moderno de Vitoria Artium (Spain)
  • Maison Européenne pour la Photographie, Paris (France)
  • Museet for Fotokunst, Odense (Denmark)
  • Musée de l’Elysée, Lausanne (Switzerland)
  • The New York Public Library, (the Spencer Collection), New YorkMusée
  • Civico Farnese, Piacenza (Italy)
  • Musée Ken Damy, Brescia (Italy)
  • Musée Vamn Reekum, Apildoorn (Holland)
  • The Polaroid Collection (USA)
  • Galerie du Château d’eau, Toulouse (France)
  • Fotomuseum in Mölkau, Leipzig (Germany)​​

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux