Repli sur l'hexagone

Repli sur l'hexagone, une farce familiale et politique de Caroline Pochon

Visuel du projet Repli sur l'hexagone
Échoué
5
Contributions
08/01/2022
Date de fin
675 €
Sur 2 900 €
23 %

Nos engagements

Repli sur l'hexagone

L'histoire Hubert, ingénieur dans l’armement, invite sa femme, leur fille, leur fils et sa copine à fêter leurs vingt-cinq ans de mariage dans un manoir normand. Mais sa femme a cru voir des migrants qui vivent dans cette belle nature… La peur est là. Et si le manoir était hanté ? Hubert saura-t-il rester maître de la situation ? Le mot de la réalisatrice : une farce anti-patriarcale ! "Parce que je préfère en rire. Renouer avec l’humour, parler des peurs françaises sur le ton de la dérision, faire péter la baraque m’a semblé être la seule (bonne) chose à faire". Françoise : - "J'ai cru voir un migrant". Caroline Pochon est scénariste et réalisatrice. Elle est diplomée de Sciences Po, la Fémis en scénario, l'Inalco en wolof et depuis une vingtaine d'année, elle tisse sa toile film après film. Beaucoup de documentaires, en particulier La face cachée des fesses en 2009, meilleure audience de la chaîne cette année-là, mais toujours un désir de fiction. A l'âge de quinze ans, elle a joué avec Costa Gavras dans Conseil de famille, où elle incarnait la fille de Johnny Hallyday et Fanny Ardant. Repli sur l'hexagone est sa façon de renouer en 2021 avec le cinéma, après Le coeur net, son court-métrage (avec Alice de Lencquesaing et Chérif Mbaw) réalisé en 2014. Un décor magnifique Le Vieux Manoir, en normandie, à Ouistréham, un lieu où je rêvais de tourner, est un très beau décor. C'est le lieu de notre famille du côté de mon père. La tribu Pochon s'y retrouve et m'a fait confiance pour ce film. Les vieilles pierres, la décoration à l'ancienne font le charme du lieu et il se prêtait parfaitement à l'histoire. Il a été possible d'y loger toute l'équipe. Mon casting de rêve Mon amie Olga Grumberg a répondu présente pour incarner Françoise, cette mère de famille bourgeoise névrosée. J’ai tout de suite su qu’avec Olga dans l’embarcation, le film ne pourrait être que drôle. Elle m’a présenté Philippe Frécon, un comédien qui joue au théatre avec Jean-Noël Pommerat. Philippe a découvert le personnage d’Hubert et m’a dit : « j’ai grandi avec ce genre de père, tu n’as rien à m’expliquer de plus ». Et il a été un Hubert grandeur nature. Grâce à Olga, j’ai rencontré les jeunes comédiens de l'école des Acteurs Artisans : Léa Barneron et Elisabeth Mbaki, toutes deux belles et douées. Quelle chance de les rencontrer au début de leur carrière car je suis sûre que dans deux ans, elles n’auront plus le temps pour un court-métrage ! Hadrien Guamouri-Castiglione, qui a donné toute sa subtilité et son ambivalence au personnage de Jean, le fils. Et Danilo Pistoia, en chauffeur énigmatique, qui me fait penser à un héros pasolinien. Il me fallait aussi un réfugié syrien. Layth Abdoulamir, un réalisateur irakien avec qui j'ai travaillé il y a quelques années, s’est prêté au jeu avec humour et talent. Pour incarner sa femme, mon amie Dominique Latrilhe a mis le voile le temps d’une séquence. Mon complice musicien Aziz Seck a aussi accepté d’incarner avec grâce, à lui tout seul, « les migrants » qui empêchent de dormir Françoise dans son manoir. Bref mon casting de rêve est devenu réalité et j’ai hâte que vous puissiez les découvrir. L’avancement du projet Nous avons tourné ! Le premier « crowdfunding » lancé en aout 2021 n’a pas été à la hauteur des attentes et pourtant, nous avons réussi à tourner au mois de septembre. Heureusement, le temps a été de notre côté et nous avons mis dans la boite de belle images de la normandie (plage, campagne) et filmé tous les intérieurs dans le Manoir. Tout le monde a fait un gros effort, en particulier les comédiens qui ont accepté de mettre leur salaire en participation. L’équipe était réduite, mais super efficace grâce à la talentueuse et audacieuse Virginie Schneider à l’image, qui a relevé le pari, accompagnée de Brendan Vinet, et à Gautier Hammer avec Hugolin Crepin-Leblond au son. De fidèles soutiens se sont engagées : Isabelle Anselot aux costumes et au poste de scripte, Dominique Latrilhe à la régie. Sans eux, je ne faisais pas le film. C’est pourquoi je fais à nouveau appel aux mécènes, cinéphiles, amis, fans, personnes qui ont envie de faire confiance à ce projet pour qu’il voie le jour. Il reste le montage et la post-production. A quoi servira votre contribution ? Votre contribution sera précieuse car elle financera les parties de la fabrication du film qui restent à faire : le montage, pour lequel Jean de Certeau s’est déjà engagé, une garantie de finesse et d’intelligence. Il faut ensuite effectuer toutes les étapes de la post-production : étalonner les images, c’est à dire harmoniser les couleurs et l’éclairage des plans. Ce sera fait par Mathilde Delacroix, on se connait depuis si longtemps. Il faut aussi composer une musique originale et pour cela, je pense à Artbleek, mon cousin et talentueux compositeur et à Zale Seck pour sa belle voix et ses mélodies envoûtantes. Le mixage sera confié à Arnaud Berthelot qui a assuré déjà sur mon film précédent, Comme un air de famille, produit par La rue du Mont Cenis. Vous serez coproducteur du film. Je vous tiendrai donc informé de manière privilégiée sur l’avancement du film. Votre nom sera mentionné au générique de fin en tant que coproducteur et vous serez invités à la première du film, j’espère au printemps 2022. La rue du Mont Cenis Vous n’imaginez pas comme j’en suis fière.C’est la production que j’ai créée en 2021. Elle m’a permis de produire et de vendre à TV5 Monde le dernier documentaire que j’ai réalisé, Comme un air de famille, qui montre la tournée du chanteur Zale Seck au Japon. lien de visionnage : https://vimeo.com/437352022 La rue du Mont Cenis abrite dans son catalogue les films que j’avais autoproduits, en particulier Le coeur net avec Alice de Lencquesaing et Chérif Mbaw, fait en 2014. lien de visionnage : https://vimeo.com/manage/videos/123404887 C’est avec cette structure que nous produisons Repli sur l’hexagone. Nous avons demandé des subventions au CNC, à la région Normandie Images, mais c’est difficile d’obtenir ces aides publiques, qui sont prises d’assaut. C’est pourquoi je fais appel à vous pour devenir coproducteurs du film via KissKissBankBank. Ce qui m’importe, c’est de tourner, d’aller de l’avant, de dire ce que j’ai à dire et d’essayer de vous faire rire. Par les temps qui courent, rire avec Repli sur l’hexagone, c’est un acte politique. Et franchement, moi, ça me fait du bien ! Un synopsis un peu plus long pour les curieux Hubert est ingénieur dans l’armement. Il a invité toute sa famille, Françoise, sa femme, Jean, son fils, et Marianne, la copine de Jean et bien sûr, Martine, sa fille, pour fêter ses vingt-cinq ans de mariage dans un beau Manoir normand. Ils voulaient partir en Egypte, le soleil aurait été au rendez-vous, mais en ces temps difficiles, on préfère se replier sur l’hexagone… Hubert a été un tyran domestique toute sa vie et rien ne va se passer comme ce patriarche le souhaitait. Françoise a appris la présence de migrants dans la région et développe une paranoïa aigüe. D’ailleurs, et si ce manoir n’était pas hanté ? Marianne est en train de découvrir la famille de Jean et n’est pas au bout de ses peines. Elle découvre une pierre dans son sac dès le premier jour. Quant à Martine, dépressive chronique, elle a toujours été le bouc émissaire. Cette pierre va circuler de sac en sac. Mais qui est donc l'auteur de cette petite blague qui met à nu les membres de la famille d'Hubert, au point de risque de la faire exploser ?Hubert saura-t-il rester maître de la situation ?

À quoi servira la collecte

La collecte servira à financer le montage et les étapes de la post-production de ce moyen-métrage : montage, étalonnage, mixage. montage : 1000 euros étalonnage : 900 euros mixage : 1000 euros

Contreparties

coproducteur

10 €

Quel que soit le montant que vous investissez dans ce film, vous en devenez le coproducteur. Vous serez tenu informé de l'avancement du film en 2022 et invité à la première. Votre nom figurera au générique dans la liste des coproducteurs.

coproducteur +

50 €

En tant que coproducteur +, vous serez tenu informé de l'avancement du tournage, aurez votre nom au générique et serez invité à la première du film.

coproducteur VIP

100 €

Si votre contribution s'élève à 100 euros ou plus, vous devenez un coproducteur VIP. Votre nom figurera au sommet de la liste des coproducteurs, en grosses lettres. Vous serez tenu informé des performances du film et invité à la première aux meilleures places.

Faire un don

Je donne ce que je veux