Rénovation d'un Riad au coeur de Fes, "l'Athènes de l'Afrique" !

Ensemble, Fès-ons de ce rêve une réalité !

Visuel du projet Rénovation d'un Riad au coeur de Fes, "l'Athènes de l'Afrique" !
Réussi
51
Contributeurs
15/06/2021
Date de fin
19 405 €
Sur 10 000 €
194 %
Changer
de vie

Rénovation d'un Riad au coeur de Fes, "l'Athènes de l'Afrique" !

Le projet en 2 mots :
Je viens d’acquérir un Riad traditionnel, vieux de plus de V siècle, au cœur de la Médina de Fès, au Maroc. Très authentique et chargé d'Histoire, ce petit Riad illustre à lui seul l’incroyable talent des artisans de Fès, berceau de l'artisanat marocain. Je souhaite l’aménager en maison d’hôtes, et ainsi vous faire partager mon expérience de vie au sein de cette médina, où j’ai construit de solides amitiés avec les habitants depuis 2 ans. Vous pourrez découvrir, idéalement placé(e)s et en totale immersion, les trésors de cette ville ancienne, classée au patrimoine mondial de l'Unesco.

Les tanneries Chouara, Médina de Fes

Mais pour se faire, il manque à mon budget 10 000 euros. Indispensables pour mener à bien mon projet de maison d'hôtes, et terminer le premier palier de restauration de ce petit bijou, dans la continuité de l'art ancestral marocain.

Mise à jour le 18/05/2021 : Magnifique exploit des contributeurs, puisque ce premier objectif de 10 000 euros, permettant de payer les travaux incontournables a été atteint, en 9 jours ! Nous passons donc à un objectif de 150 %, soit 15 000 euros, qui nous permettra de faire le hammam, un toit coulissant sur le patio et une terrasse en mamouni ! On y croit ! 

Cette photo, (copyright dont je n'ai pas retrouvé l'auteur, qu'il m'en excuse), illustre l'artisanat de bois Moucharabieh, les zelliges (céramique), platres sculptés (gobs), et vitraux de Fes

Je vous propose donc de faire partie de l'aventure, et vous pourriez, grâce à votre générosité et en échange de contreparties intéressantes (que vous trouverez à droite de l'écran), m’aider à concrétiser mon rêve, en participant au financement de ces travaux.

Créateur•s/créatrice•s et les origines du projet

Bonjour, Salam Aleykoum ! Je suis Christelle,  passionnée de voyages et de rencontres. Après 20 ans passés dans une grande entreprise française, j’ai décidé en 2017 de donner un autre sens à ma vie. Après avoir repris des études dans le tourisme, j'ai obtenu ma qualification de concepteur et accompagnateur de voyages.

Juin 2019. Désert, Merzouga.

Je connais le Maroc depuis 25 ans, et ai eu la chance de le découvrir du nord au sud et d’est en ouest. Globe-trotteur depuis toujours, j’ai visité plus de 30 pays, et garde de chacun de magnifiques souvenirs. Mais jamais je n’y ai trouvé un sens de l’accueil et une fraternité aussi prégnants qu’au Maroc. Et c’est encore plus criant à Fès, ville impériale et capitale culturelle du pays, fondée à la fin du VIII siècles, où il semble que le temps se soit arrêté il y a bien longtemps, et où les habitants veillent à conserver l’âme du Maroc, ses valeurs, ses traditions, et de précieuses méthodes ancestrales d’artisanat.

Chaudronnier. Ce plus vieux métier du monde continue d'être perpétué, de façon traditionnelle, sur la place Seffarine, qui date du Moyen-Age.

Voyager à Fès, c’est faire un voyage dans les siècles, réfléchir à notre propre mode de vie, y savourer avec surprise un bénéfique retour à l’essentiel, à la simplicité, et se plonger avec quelques touches de nostalgie dans la vie d’antan.

Bab Boujloud, nommée aussi la porte bleue. Porte principale de la Médina, elle se trouve à 2 minutes de marche du Riad !

Côté gastronomie, dont les origines et influences sont multiples, outres les excellents couscous, tajines, Kefta et autres, Fès peut se venter d’être le berceau de la Pastilla, la plus exquise des spécialités marocaines, ainsi que du Rfissa, un plat typique délicieux et très parfumé, qu'on ne trouve qu'à Fès.

Couscous, servi traditionnellement chaque vendredi au sein des familles après la prière de 13h30. Une partie est toujours réservée et distribuée aux plus pauvres.

Accompagnée de mon précieux partenaire Noussair, enfant de la médina et communément appelé Nono, j’ai parcouru plus de 2000 kilomètres à travers le pays. Guide accompagnateur, il me fera découvrir des lieux d’hébergement surprenants et des personnes inoubliables, partagera avec moi ses bons plans et ses amitiés nombreuses, à Fès, comme aux quatre coins du pays.

Route de montagne, entre Fes et Chefchaouen.

En septembre 2019, une remise en question s’est imposée et il m’apparût comme une évidence que cette ambiance, où le sourire règne envers et contre tout, cette simplicité de trouver son bonheur dans l’essentiel, cette authenticité des personnes comme des lieux, cette solidarité précieuse entre les habitants, me comblent et répondent à un besoin que je sentais de plus en plus criant ces dernières années.

Je décidais donc de poursuivre le chemin de ma reconversion, et d'y ouvrir une maison d’hôtes. Une grande banque marocaine décide de m'accompagner, moyennant un apport de 40% du projet d'investissement, soit, toutes mes économies.

Tagines au feu de bois au bord de la rivière, aux cascades d'Akchour. Le meilleur que j'ai dégusté !

Le projet en détails

En novembre 2019, immense coup de foudre ! Nous visitons ce magnifique  Riad, avec ses 4 suites, son patio jardin, son Bartal, ses fontaines, ses deux orangers, son bougainvillier et son jasmin, ses zelliges traditionnels, ses bois Moucharabieh, ses plâtres sculptés, sa terrasse à la vue extraordinaire sur  le tombeau des Mérinides.

Vitraux très anciens de la suite royale

Cette maison, dont les plafonds en bois peints datent de plus de 400 ans, et les zelliges de plus de 200 ans, est chargée d’Histoire. elle fut un petit palais, ensuite séparé et vendu en 3 riads distincts. Idéalement placée dans la médina (l'une des plus anciennes, et la plus vaste du monde arabe, avec ses 10 000 rues), entre les deux rues principales et à deux minutes de marche de la porte principale Bab Boujloud, le contraste avec le tumulte de la médina est pourtant saisissant dès qu’on y entre. On n’y entend que le chant des oiseaux qui vont et viennent dans le patio, les ruissellements des fontaines, et au loin le chant des Muezzin des mosquées environnantes à l’heure des appels à la prière.

Entrée de la suite familiale, qui donne sur patio.

Tout dans cette maison n’inspire que sérénité, et les travaux déjà effectués par le dernier propriétaire sont venus sublimer encore ce trésor. Balcons et fenêtres en bois Moucharabieh, entourés de gobs (plâtres sculptés), rien n’est laissé au hasard et tout a été fait dans le respect des traditions.

Le travail Moucharabieh sur le bois de cèdre, qui vient de la région, est remarquable dans le Riad, c'est pourquoi j'ai décidé de l'appeler  "Le Moucharabieh"

Le 4 janvier 2020, un compromis de vente est signé. Puis...la Covid ! La banque me soutient toujours, mais avec un plan de financement revu à la baisse.

Je réunis à nouveau les artisans, afin d’établir de nouveaux devis, faire le point sur ce qui sera fait ou reporté. Mais il me manque 10 000 € pour effectuer les travaux incontournables.

Y vivre depuis le mois de septembre (grâce à la gentillesse de l’ancien propriétaire qui m’avait gracieusement laissé les clés du Riad, en attendant de pouvoir me rejoindre pour effectuer la vente) me conforte chaque jour un peu plus dans mon choix de vie, et je sais qu’une fois la pandémie derrière nous, ce Riad comblera les vacanciers désirant s’évader dans ce havre de paix. Car il l’est, assurément !

Oranger dans patio. 

Et enfin, après 14 mois d’attente et d'apport de moult garanties supplémentaires à la banque, la vente a pu enfin se réaliser le 12 mars dernier. Immense soulagement !

Nous entrons donc dans la deuxième phase, cruciale : les travaux. Mais je pars sur un budget très serré. Forte des précieux conseils des artisans locaux, très respectueux du patrimoine architectural et des traditions, c'est un honneur pour moi que de pouvoir collaborer avec eux. Je mesure la chance de pouvoir découvrir cet artisanat passionnant, difficile, qui nécessite une patience inouïe.

Je sais que remplir les 4 Suites sera, du fait de son charme, son emplacement très privilégié, et de l’accueil chaleureux que nous saurons donner à notre future clientèle, très facile. Nous n'avons aucun doute sur la réussite de ce projet. En témoigne d'ailleurs l'accompagnement par la banque malgré la pandémie, alors même que 90 % des projets liés au tourisme ont été refusés depuis 10 mois au Maroc.

Nono, fort de ses 5 langues parlées couramment, de ses expériences de guide accompagnateur et de gérant de Riad, saura conseiller nos visiteurs. Wafae et Saida, aux larges sourires rayonnants, qui maîtrisent un art culinaire incroyable de spécialités qu'on ne trouve qu'au sein des familles, régaleront vos papilles. Et bien sûr, moi, qui adore recevoir et partager mes découvertes de voyages.

Le Rfissa, plat traditionnel fassi, délicieux et très parfumé. On ne le trouve qu'à Fes, et Wafae est reconnue pour être la reine du Rfissa. Il sera donc possible de le déguster au Riad.

Il me faudrait juste un coup de pouce pour les travaux, c’est pourquoi j’ai imaginé ce crowdfunding en appel à la solidarité, avec des contreparties que j'ai voulu très intéressantes.

Je sais que 10 000 euros est une somme importante, mais toutefois si dérisoire sur un tel projet !

Les contreparties et le rôle des contributeurs :

Le principe est simple : grâce à votre générosité, vous pourrez profiter soit de cadeaux reçus chez vous, soit de séjour dans ce lieu magique, une fois les travaux terminés (2 à 4 mois de travaux, selon ce que nous envisagerons). J'ai également ajouté deux excursions, si vous souhaitiez compléter votre séjour au Riad : la douce Chefchaouen et le sud Marocain. Mais je pourrai aussi vous en proposer bien d'autres si vous le souhaitez !

J'aurai à coeur de partager avec vous l'avancée des travaux, vous montrer la mise en pratique de ces savoirs ancestraux, et vous demander conseil pour l'ameublement et la décoration du Riad.

Enfin, votre nom figurera dans le tableau des contributeurs, qui occupera une place de choix dans le bureau d'accueil du Riad.

Les contreparties offertes seront valables 4 ans, vous pourrez donc en profiter quand bon vous semble. Bien entendu, elles seront aménageables et modifiables, si d'aventure, vos critères de voyages évoluaient plus tard (ajout ou suppression de personnes, durée séjour, suite choisie). Idem pour les excursions, nous serons ouverts à tout changement de critères.

D'avance, si vous pouvez vous le permettre, merci, du fond du coeur ! 

À quoi servira la collecte

Déjà acté et financé :

  • Démolition des escaliers, trop hauts pour personnes à mobilité réduite, refaits moins hauts, mais à l'identique avec les zelliges récupérés.
  • Réfection (conservation) des zelliges  d'origine (plus de 200 ans) dans le patio et autour de la fontaine centrale 

Zelliges du patio, à renover tout en les conservant. Ceux du centre, autour de la fontaine, ne sont pas anciens. Ils seront changés.

  • Construction de 3 salles de bain traditionnelles en zelliges, Tadelakt et bois et réfection d'une salle de bain "royale" déjà existante.

Un exemple de salle de bain traditionnelle zelliges.(photo prise au Dar Lola, Merzouga).

  • Ajout d'une mezzanine en bois dans la suite familiale du patio.
  • Séparation en moucharabieh parents/enfants dans la suite royale
  • Réhaussement de la chambre à la terrasse afin de l’agrandir
  • Terrasse panoramique fermée en fer forgé, au dessus de la chambre réhaussée (niveau 2) pour les petits déjeuners + espace tables céramiques et fontaine sur terrasse (niveau 1).
  • Meubles et luminaires fabriqués intégralement dans la médina, par des dinandiers, menuisiers, forgerons et tapissiers de la médina. Déjà financés en partie, mais pas totalement.

Lit en bois semblable à celui que je souhaite dans la chambre double, étage 1.

A quoi serviront vos dons ?

Palier 1 -  Collecte à 100%, soit 10 000 euros :

  • Toit coulissant en verre sur patio pour soirées d'hiver et jours de pluie.
  • Nous pourrons également inclure le salon/bar semi ouvert en Mamouni (lames de bois croisées) sur la terrasse (photo ci-dessous)

Une terrasse en Mamouni semi ouverte semblable à celle que je souhaiterais (ici photo Riad Marrakech). 

  •  Ajouter des zelliges sur le mur du Bartal, comme le veut la tradition (photo ci-dessous)

Bartal du Patio. La partie à recouvrir est celle sous le plâtre sculpté.

Palier 2 - Collecte à 150% soit 15 000 euros : 

  • Réfection complète et  mise en service du hammam Beldi (traditionnel), dont l’emplacement est déjà réservé au 1er étage. Nous le mettrons à disposition de nos Clients ,avec un service de soins et de massages. 

Hammam Beldi comme je le souhaiterais.

  • Nous pourrons financer intégralement des meubles de choix,  produits par les artisans locaux

Palier 3 - Collecte à 200%, soit 20 000 euros : 

  • Construction d’une suite supplémentaire à la terrasse, avec, de ce fait, une terrasse panoramique supplémentaire qui bénéficiera d'une vue incroyable sur la médina. Nous l'aménagerons en espace berbère (photo d'exemple ci-dessous). 

Au dessus de la 5ème suite, nous pourrions faire une terrasse de ce style.

L’objectif ultime : Vous accueillir dès l'été 2021 !

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux