Ruy Blas Ou La Folie des Moutons Noirs

Les Moutons Noirs revisitent le chef-d'oeuvre de Victor Hugo !

Visuel du projet Ruy Blas Ou La Folie des Moutons Noirs
Réussi
69
Contributions
05/07/2014
Date de fin
6 012 €
Sur 6 000 €
100 %

Soutenons la création dans le OFF 2014

Avignon Festival & Compagnies - le OFF

Ruy Blas Ou La Folie des Moutons Noirs

<p> <strong>Festival Off Avignon - Théâtre Notre Dame - du 4 au 27 Juillet 2014 - à 16h15</strong></p> <p>  </p> <p> <strong>Ruy Blas ou la Folie des Moutons Noirs </strong></p> <p> D'après l'oeuvre<strong> </strong>de<strong> Victor Hugo</strong></p> <p> Adaptation et mise en scène : <strong>Axel Drhey</strong></p> <p> Avec :<strong> Mathieu Alexandre </strong>/ <strong>Roland Bruit </strong>/ <strong>Julien Jacob </strong>/ <strong>Bertrand Saunier </strong>/ <strong>Paola Secret</strong></p> <p> Création Lumière : <strong>Alice Gill-Kahn </strong>/ Décors : <strong>Stefano Perroco </strong>/</p> <p> Costumes : <strong>Emmanuelle Bredoux </strong>/ Masques : <strong>Yannick Laubin </strong>​/ Chorégraphies : <strong>Iris Mirnezami</strong> / Création Musicale : <strong>Patrick Boukobza </strong>/ Graphisme : <strong>Olivia Grenez</strong> / Diffusion : <strong>France Fievet</strong></p> <p> Avec le soutien de La ville de <strong>Livry-Gargan</strong> et de la ville de <strong>Boulogne-Billancourt </strong>/ Avec le soutien du <strong>Théâtre de Ménilmontant</strong> et du <strong>Théâtre de L'Usine</strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <iframe allowfullscreen="" frameborder="0" height="297" src="//cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=http%3A%2F%2Fplayer.vimeo.com%2Fvideo%2F94635932&amp;wmode=opaque&amp;src_secure=1&amp;url=http%3A%2F%2Fvimeo.com%2F94635932&amp;image=http%3A%2F%2Fi.vimeocdn.com%2Fvideo%2F474531272_640.jpg&amp;key=ff2702755d9749cda571c6d6c2f3eb46&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=vimeo" width="540"></iframe></p> <p>  </p> <p> <strong>Résumé</strong></p> <p> <strong>Ruy Blas</strong>, un simple valet, est utilisé par son maître <strong>Don Salluste</strong>, un grand d'Espagne déchu de ses titres, pour se <strong>venger</strong> de la <strong>Reine d'Espagne</strong>.</p> <p> <strong>Don Salluste</strong> invite son laquais <strong>Ruy Blas</strong> a se faire passer pour son neveu <strong>Don César</strong>, dans le but de séduire la <strong>Reine</strong> et ainsi la <strong>confondre</strong>. Ruy Blas, secrètement amoureux de la Reine, se prête volontiers au jeu. Les premiers jalons du <strong>piège machiavélique</strong> de Salluste sont posés.</p> <p> Intrigues, <strong>pouvoir</strong>, vengeances, <strong>amour impossible</strong>. Tous les éléments du <strong>drame romantique</strong> sont présents.</p> <p> Que fera Don Salluste pour assouvir sa <strong>vengeance</strong>? Que deviendront nos deux <strong>amants</strong>?</p> <p>  </p> <p> <strong>Les Moutons Noirs</strong> vous racontent l'histoire de Ruy Blas, ce "<strong>ver de terre amoureux d'une étoile</strong>", avec fantaisie, humour, modernité et vous offrent un véritable <strong>voyage musical et théâtral</strong> au rythme haletant dans la pure tradition de la Commedia dell'arte.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="213" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/87704/213.jpg"></p> <p>  </p> <p> " <strong>Rêver</strong>, espérer ...</p> <p>   Me serait-il possible d'embrasser une si folle pensée?</p> <p>   Ne plus craindre ni douter.</p> <p>   Être <strong>valet</strong>, porter un coeur,</p> <p>   Vivre sans nom, mais ne plus avoir peur.</p> <p>   Rêver, sans <strong>être</strong> rien,</p> <p>   <strong>Aimer</strong>, sans <strong>naître</strong> bien </p> <p>   Est-ce là le rêve qui s'offre à moi?</p> <p>   Aimer la <strong>Reine</strong> sans être Roi ! " </p> <p>  </p> <p> <strong>Origine du projet</strong></p> <p> Le point de départ de cette aventure est un <strong>souvenir d'enfant</strong>. Comme de nombreuses petites "têtes blondes" au milieu des années 80, La Folie des Grandeurs de Gérard Oury est un de mes films de chevet. Gérard Oury, ancien membre de la Comédie Française, adapte avec maestria le <strong>chef d'oeuvre de Victor Hugo</strong>, faisant de cette tragédie romantique, une comédie hilarante désormais au panthéon du Cinéma Français.</p> <p> Pour le troisième spectacle de la Compagnie des Moutons Noirs, le choix de Ruy Blas c'est imposé presque naturellement. Une nouvelle fois l'envie était de <strong>rendre hommage</strong> à un des plus grands auteurs de la littérature française et tenter d'y apporter notre patte, notre fantaisie. Revisiter la tragédie de Victor Hugo, pour en faire <strong>une comédie burlesque et jubilatoire</strong>.</p> <p> Comment allier la poésie de la langue d'Hugo, la profondeur de ses personnages avec la virtuosité et le comique des situations de la Folie des Grandeurs? </p> <p> C'est le <strong>défi</strong> que nous nous sommes lancés. </p> <p> Si Oury nous a ouvert la voie et nous a convaincu de la pertinence de vouloir faire rire avec l'histoire de Ruy Blas, il nous fallait néanmoins nous replonger dans la "substantifique moelle" de la pièce, pour en faire <strong>une adaptation théâtrale cohérente</strong>. La véritable base de notre comédie, la source de notre fantaisie se trouve avant tout dans <strong>les personnages d'Hugo</strong>. Dans leurs drames, dans leurs excès, dans leurs travers.</p> <p> Notre travail est de <strong>défendre</strong> le plus fidèlement possible les intentions originelles des personnages de la pièce, tout en les détournant légèrement, en grossissant certains traits et de jouer subtilement sur le fil étroit qui sépare la tragédie de la comédie. Mais surtout de surprendre le public, en offrant <strong>un visage original</strong> de l'oeuvre de Victor Hugo.</p> <p>  </p> <p> <strong>Axel Drhey</strong> - Metteur en scène</p> <p>  </p> <p> <img alt="026" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/87709/026.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>Le Projet </strong></p> <p> L'objectif de ce spectacle est, avant toute chose, de <strong>divertir</strong>. Offrir aux spectateurs une <strong>expérience unique et originale</strong> là où il s'y attend peut-être le moins. En effet, tout le monde connait Ruy Blas. Il s'agit de rendre hommage à ce texte. Lui donner humblement une autre lecture, lui conférer une nouvelle résonance et tenter d'y apporter subtilement fantaisie, humour et modernité.</p> <p> Nous voulons permettre aux spectateurs de <strong>s'amuser avec nous</strong>, avec les personnages d'Hugo.</p> <p> Notre projet trouve sa singularité tout d'abord dans l'écriture. La construction dramaturgique change complètement de celle de la pièce d'Hugo. Ce dernier avait découpé la pièce en cinq actes. Les quatre premiers dédiés à chacun des protagonistes principaux et le dernier acte pour la résolution. Notre histoire est en premier lieu le récit d'une <strong>aventure comique et romanesque</strong>. Là où Hugo débute son récit avec la disgrâce de Salluste, nous faisons le choix de raconter ce qu'il se passe avant. Découvrir le personnage avant sa chute pour ainsi <strong>rire de sa déchéance</strong>. De nombreuses scènes ont été totalement créées et écrites pour alimenter le comique de situation et donner aux spectateurs l'opportunité de découvrir ces personnages dans de nouveaux contextes. L'autre défi dans le travail d'écriture résidait justement dans le sort réservé aux <strong>personnages de la pièce d'Hugo</strong>. Pour pouvoir faire rire avec ces personnages, il était important de garder leur <strong>drame personnel</strong>. Mais aussi leur conférer une caractérisation plus forte. Les emmener encore plus loin, sans retenue, afin de leur ouvrir en grand <strong>les portes de la comédie</strong>.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Ruy_blas_ministre" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/88053/Ruy_Blas_Ministre.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>L'univers musical au coeur du projet</strong></p> <p> Une autre particularité de notre projet, <strong>la musique</strong>.</p> <p> Elle sera omniprésente dans notre spectacle. Elle ne sera pas seulement accompagnatrice de notre histoire mais aussi <strong>actrice à part entière</strong>. Nous voulons faire participer nos spectateurs à un véritable <strong>voyage musical</strong>, au coeur de l'Espagne du XVII ème siècle. Cette histoire sera contée par nos musiciens-comédiens présents sur scène, un peu comme les bonimenteurs d'autrefois. Comme en Commedia dell'arte, les influences seront multiples, <strong>surprenantes</strong> et parfois anachroniques. La musique tiendra aussi un rôle prépondérant dans la mécanique comique du spectacle.</p> <p>  </p> <p> <em>" Ce qui a servi de point de départ à cette <strong>création musicale</strong>, c'est ma volonté de donner vie et parole à un acteur essentiel de la pièce : <strong>l'Espagne</strong>. L'Espagne dans sa noblesse, ses passions, ses folies. Mettre en musique Ruy Blas me donnait l'occasion de lui rendre hommage. Cette Espagne, je l'imagine comme une terre <strong>dure mais libre</strong>, une terre d'aventure et de héros, une terre de Western en quelque sorte. C'est donc vers la musique de films que j'ai orienté mes recherches. Une musique qui à elle seule nous raconte des histoires à la manière d'une chanson. Une musique comme "<strong>un fil invisible qui relie l'intérieur du personnage et l'intérieur du spectateur</strong>."(Peter Brook). "</em></p> <p>  </p> <p> <strong>Patrick Boukobza</strong> - Compositeur</p> <p>  </p> <p> <img alt="138" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/87916/138.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>Costumes et Décors un univers visuel fort et caractérisé</strong></p> <p> L'objectif est toujours de <strong>transporter le public dans notre imaginaire</strong>. Comme pour les personnages eux-mêmes, il s'agit de s'éloigner d'un certain réalisme et d'<strong>approfondir</strong> leurs caractéristiques. Grossir certain trait pour que l'identité visuelle soit en <strong>parfaite cohérence</strong> avec l'histoire que l'on raconte.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Montage_cro_cost_reine_salluste" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/88050/Montage_Cro_Cost_Reine_salluste.jpg"></p> <p>  </p> <p> <em>"Le défi est de lier dans un même univers <strong>notre histoire et réalité historique</strong>. Historique et actualités plastiques, en se référant à l'oeuvre de Victor Hugo. Confronter ces deux "histoires", ces deux lectures pour en faire ressortir <strong>une identité visuelle unique et originale</strong> et ainsi faire que chacun des traits de caractères des personnages se retrouvent symbolisés dans les lignes et les silhouettes des costumes." </em></p> <p>  </p> <p> <strong>Emmanuelle Bredoux</strong> - Costumière</p> <p>  </p> <p> Pour les décors la démarche est la même. Faire <strong>voyager le spectateur</strong> dans notre imaginaire grâce à une <strong>esthétique épurée</strong>. Privilégier l'essence, la transparence, <strong>le pouvoir de suggestion</strong> en utilisant des "ossatures" de décors, modulables et intelligents.</p> <p>  </p> <p> <img alt="004_-_copie" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/88052/004_-_copie.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p>

À quoi servira la collecte

<p> La participation au <strong>Festival Off d'Avignon</strong> implique un investissement financier très lourd, d'autant plus pour une jeune compagnie de Théâtre. </p> <p> Pas moins de <strong>30 000 €</strong> seront nécessaires pour assurer tous les coûts de productions, logements et logistiques.</p> <p> Nous sollicitons votre soutien pour nous aider à financer la location de la salle dans laquelle nous nous produirons pendant tout le Festival - <strong>Le Théâtre Notre Dame</strong> à 16H15 dans la Salle Rouge.</p> <p> C'est une salle climatisée de 190 places en plein centre d'Avignon.</p> <p> Le montant total de la location s'élève à <strong>15 000 €</strong> Hors Taxes et s'échelonne en trois versements.</p> <p> La somme que nous souhaitons atteindre grâce à votre concours ( <strong>6000 €</strong> ) , nous permettrait de régler le dernier versement de notre contrat de location.</p>

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux