Rythmes - Livre photo de Jean-Marie Colin

Aidez-nous à imprimer "Rythmes", le livre de photographies de Jean-Marie Colin !

Visuel du projet Rythmes - Livre photo de Jean-Marie Colin
Réussi
88
Contributions
18/06/2016
Date de fin
4 990 €
Sur 4 990 €
100 %

Technikart vous soutient sur KissKissBankBank

Technikart

A Nous KissKiss

A NOUS Paris

Rythmes - Livre photo de Jean-Marie Colin

<p> <strong>Qui suis-je ?</strong></p> <p>  </p> <p> <strong>J'ai toujours été photographe</strong>, puis également vidéaste, et je mène parallèlement une carrière de musicien, comme compositeur, électroacousticien et organiste.</p> <p> Aujourd'hui je mélange, dans du spectacle vivant, mes créations visuelles et sonores.</p> <p> La photographie me vient certainement de mon grand-père. Il était photographe au pied de la Butte Montmartre à Paris.</p> <p> Je l'ai souvent accompagné dans le mystère de sa chambre noire.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Dsc_1798-3_-_copie-1465373427" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/327493/DSC_1798-3_-_copie-1465373427.jpg"></p> <p>  </p> <p> Lorsque j'ai eu, <strong>très jeune, mes premiers appareils</strong>, la photographie fut d'abord une cérémonie qui devait fixer à tout jamais les joies des jours qui défilent, ponctués par les seuls évènements familiaux.</p> <p> L'envie d'un plaisir autre, alors que je regardais ces "œuvres", m'a (re)plongé quelques temps dans la nuit d'une chambre noire, puis, longtemps après, devant l'écran de l'ordinateur, ce bon à tout faire.</p> <p> Le regard s'est alors souvent détaché des êtres aimés pour fixer des <strong>objets</strong>, le <strong>ciel découpé par les toits et les arbres</strong>, la curieuse <strong>géométrie des fenêtres et des murs</strong>, parfois les <strong>anonymes de la rue</strong>…</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="25102014-dsc_6832bd-1461944233" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/310048/25102014-DSC_6832BD-1461944233.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Pourquoi un livre ? </strong></p> <p>  </p> <p> Je fais des photos pour créer un lien avec vous, pour partager mes émotions de photographe, ma manière de voir les choses et les êtres.</p> <p> <a href="http://www.jeanmariecolin-photographe.com" target="_blank">Mon site internet</a> répond en partie à ce besoin, mais le livre que l’on feuillette, que l’on parcourt, que l’on picore du regard, a une autre vertu.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Dsc_2697-5-1462285990" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/311539/DSC_2697-5-1462285990.jpg"></p> <p>  </p> <p> Le choix soigneux des <strong>couleurs</strong>, du rendu de ces couleurs sur tel ou tel <strong>papier</strong>, les interrogations sur <strong>l'ordre des choses</strong>, conduisant à de longues hésitations, amènent un plaisir différent et me semble-t-il plus chaleureux.</p> <p> Je suggère de vous immerger à une échelle différente dans les images, et de faire une expérience sensorielle d’une autre dimension.</p> <p> En proposant ce livre « rYthmes », je souhaite faire exister mes photos chez vous.</p> <p> Un livre que l’on feuillette sans modération, en prenant quand bon nous semble rendez-vous avec un plaisir infini.</p> <p> Un livre photographique c'est comme une peinture ou une poésie : il nous habite et nous l'habitons.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="14042015-dsc_0215_-_copie-1462300512" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/311713/14042015-DSC_0215_-_copie-1462300512.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>Pourquoi la ville ?</strong></p> <p>  </p> <p> <em>"(…) poussé par cette superstition des villes qui fait que tant d'hommes aiment encore mieux y être broyés que de ne pas faire partie de ce "mouvement" dont ils sont d'ailleurs les douloureux et inconscients rouages."</em></p> <p> <em>(Claude Debussy — Monsieur Croche)</em></p> <p>  </p> <p> Berlin, Bordeaux, New-York, Saint-Elix-le-Château, Londres, Les-Beaux-de-Provence, Istanbul, Mézin, Bilbao, Le-Mont-Saint-Michel, Paris, La Brède, Highland Falls, Blaye, Carbonne, Floirac</p> <p>  </p> <p> <strong>Mes pas ont conduit mon regard</strong>.</p> <p>  </p> <p> Il s'est posé sur les villes au rythme de mes déambulations photographiques, suscitant la petite musique de ce regard surpris par la découverte des formes jouant sur la matière.</p> <p>  </p> <p> <img alt="01112014-dsc_7037_-_copie-1462300646" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/311716/01112014-DSC_7037_-_copie-1462300646.jpg"></p> <p>  </p> <p> L'attention à ces matières a souvent permis d'apercevoir du vivant, parfois par pur hasard, ce qui donne subitement un sens à ces géométries : l'homme les a produites, il sait s'y faufiler, il y vit.</p> <p> C'est cet être vivant qui amène aussi un autre plaisir, celui de la discordance, de la surprise, de l'incongru, et qui projette celui qui regarde dans cette même ville.</p> <p>  </p> <p> <em>S'impose alors la tendresse qui résulte de ce regard étonné.</em></p> <p> <em>Où êtes-vous donc quand vous marchez avec moi dans une ville ?</em></p> <p>  </p> <p> <img alt="Perskkbb02-1461944558" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/310051/PersKKBB02-1461944558.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> Je fais, de ce que je vois, une proposition vivante, habitée par du vivant, pour mieux interroger notre capacité à y vivre nous-mêmes.</p> <p> La ville est donc un champ d’<strong>expérimentation sensorielle</strong>, <strong>visuelle</strong> mais aussi <strong>sonore</strong>, infini.</p> <p> Dans ces séries de lieux que je parcours à pieds comme vous, je vous croise.</p> <p> Et je vous invite à me rejoindre dans mon cadre photographique.</p> <p> Car comme vous je regarde les lieux avec souvent l’envie de figer ce moment particulier, et de le restituer vers d’autres regards pour sûrement l'enrichir d’<strong>autres imaginaires</strong>.</p> <p>  </p> <p> <strong>Pourquoi « rYthmes » ?</strong></p> <p>  </p> <p> « rYthmes », témoigne, en seize séries de cinq photographies, d'un regard posé sur nos murs, nos herbes, nos fenêtres, nos lignes de rues, nos lignes de vie.</p> <p> « rYthmes » montre ce que nous ne voyons plus, et pose les yeux sur l'"architexture" de nos quotidiens : regard de celui qui regarde à celui qui est regardé, pour simplement proposer ce qui est sous nos yeux.</p> <p>  </p> <p> Chaque série est composée de 4 photographies qui s'alignent au fil des pages, suivies d'une cinquième, habitée par un ou quelques personnages. En regard de ce vivant sont rappelées les 4 précédentes, cette fois superposées.</p> <p>  </p> <p> <iframe allowfullscreen="" frameborder="0" height="405" src="//cdn.embedly.com/widgets/media.html?src=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fembed%2FejAHio6hPRU%3Fwmode%3Dopaque%26feature%3Doembed&amp;wmode=opaque&amp;url=https%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3DejAHio6hPRU%26feature%3Dyoutu.be&amp;image=https%3A%2F%2Fi.ytimg.com%2Fvi%2FejAHio6hPRU%2Fhqdefault.jpg&amp;key=ff2702755d9749cda571c6d6c2f3eb46&amp;type=text%2Fhtml&amp;schema=youtube" width="540"></iframe></p> <p>  </p> <p> <strong>À suivre…</strong></p> <p>  </p> <p> Un <strong>exposition</strong> de photographies tirées de quelques séries est prévue courant été 2016 en Bourgogne (format des tirages : 40 x 30 minimum).</p> <p>  </p> <p> « rYthmes » sera le premier "opus" d'un <strong>triptyque</strong>. Les deux autres volumes seront construits sur le même modèle. Le deuxième (bleu) sera consacré aux <strong>figures de ma vie</strong>, le troisième (gris) au <strong>mouvement photographié</strong>.</p> <p>  </p> <p> <img alt="10012014-dsc_5371_-_copie-1462300965" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/311726/10012014-DSC_5371_-_copie-1462300965.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>Description du livre :</strong></p> <p>  </p> <p> C'est <strong>Frédérique Dupuy Girard</strong> qui a eu l'idée graphique, et qui a réalisé la conception et la mise en page du livre.</p> <p>  </p> <p> <img alt="Escourbiacrythmes-1462303658" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/311743/EscourbiacRythmes-1462303658.jpg"></p> <p>  </p>

À quoi servira la collecte

<p> ·       Coût global du projet : 6 240 €</p> <p> ·       Financement déjà acquis : 1 250 €</p> <p> ·       Reste à financer : 4 990 €</p> <p>  </p> <p> <img alt="13072008-dsc_0210_-_copie-1462301458" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/311731/13072008-DSC_0210_-_copie-1462301458.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>Détail des dépenses</strong> :</p> <p> ·       Impression du livre : 4 630 €</p> <p> ·       Frais Plateforme KissKissBankBank : 399 €</p> <p> ·       Contreparties : 1 210 €</p> <p>  </p> <p> <strong>Calendrier prévisionnel de réalisation</strong> :</p> <p> ·       Début de la collecte : 9 mai 2016</p> <p> ·       Fin de la collecte : 18 juin 2016</p> <p> ·       Lancement de l'impression : 25 juin 2016</p> <p> ·       Livraison : entre le 1er et le 4 juillet 2016</p> <p> ·       Présentation exposition : 9 juillet 2016</p> <p> ·       Expédition des contreparties : août / septembre 2016</p> <p>  </p> <p> <em>Si le montant est dépassé, il sera possible de financer une partie de l'exposition prévue en Bourgogne cet été.</em></p> <p> <em>Le produit éventuel de la vente du livre (prix unitaire TTC : 35,00 €) sera investi dans l'édition du deuxième tome du triptyque.</em></p>

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux