SABIR — Collection d’objets littéraires

Livres

Visuel du projet SABIR — Collection d’objets littéraires
80
Contributeurs
24 jours
Restants
4 667 €
Sur 3 500 €
133 %

Sabir est une revue imprimée qui met en avant une vision contemporaine et décloisonnée de la création littéraire.

Suivre et partager

SABIR — Collection d’objets littéraires

Nous avons atteint notre premier objectif de 3500 euros : merci mille fois à tout·e·s celles et ceux qui nous soutiennent déjà.

Si nous atteignons 5000 euros, les frais d'impression du second numéro seront couverts !

alt

LE PROJET

Sabir est une revue orchestrée par un collectif de six auteur·e·s qui met en avant une vision contemporaine et décloisonnée de la création littéraire.

Sabir est conçue comme une collection de textes. Chaque numéro convie des contributeurs·trices issu·e·s de différents domaines : écrivain·e·s, poète·sse·s, auteur·e·s, artistes, essayistes, éditeur·e·s, dramaturges, universitaires. Pluridisciplinaire mais radicalement textuelle, Sabir entend mettre en regard poésie, écriture théâtrale, nouvelles, essais, écrits d'artistes et formes expérimentales.

Se positionnant entre le livre et la revue, Sabir est un objet soigné dans lequel le graphisme et la typographie occupent une place importante. Dénuée d'images, elle se pare d'une identité visuelle forte qui lui permet de faire le lien entre différentes formes littéraires tout en laissant émerger leur singularité.

alt

La première collection

La première collection rassemble vingt créations littéraires inédites de jeunes auteur·e·s et d'écrivain·e·s confirmé·e·s. Dépassant la frontière thématique, elle propose des contributions protéiformes réunies autour d’un enjeu d’écriture particulier.

Pour ce premier numéro, il nous a semblé important d'explorer le rapport qu'ont les auteur·e·s avec l'autocensure. Une façon de bousculer le concept de liberté en art et de questionner nos propres sujétions. Mêlant récits à la première personne et textes de fiction, cette première collection sonde la distance entre soi et les autres, ce que l'on cache et ce que l'on accepte de montrer.

Sommaire

 Boris Bergmann — Pressions d’Afrique
Jeanne-Marie Huet — 77 creux – Je me suis creusée, ça y est
Donatien Grau — La Parole de savant
Pauline Allié — Le Reflet de sa gueule de travers
Clémence Veilhan — Pigalle
Maud Marique — Veuillez trouver ci-joint mon curriculum vitae
Loup Michiels — La Zone
Victoire de Changy — Où s’en va ce que l’on ne dit pas ?
Cécile Mainardi — L’Homme de sperme ou Le Degré rose de l’écriture
Thomas Godard — Moi, jardiné
Pieterke Mol — Autocensure 4
Gérard Berréby — Éliminer le verbe infernal
Kenny Ozier-Lafontaine — Boîte
Mathilde Sauzet — Pilote
Mathias Domahidy — Paysage de l’obscène
Thomas Casnedi — Par les trous
Simon Brown — Jugement d’ouvrir I & II
Lucie Guien — Taureau Machine
Anne Lebessi — Le GRHL
Eva Anna Maréchal — La confiscation

alt


ÉQUIPE

Conception

  • Le premier ouvrage de Pauline Allié, Album, est publié aux Éditions Héros-limite/HEAD (Genève, CH, 2017). Elle écrit son premier roman, Pierre dans le désert en 2017. En résidence d’écriture aux Avocats du Diable (Vauvert, FR, 2018), elle commence son second roman, La Jambe Rose.
  • Mathias Domahidy a tourné, mis en scène, réalisé des films, composé de la musique, joué dans plusieurs groupes, s'est produit lors de concerts et a participé à des expositions de photographie. Il écrit depuis 25 ans, de tout, et sa production n'a été que très peu publiée, diffusée, lue, vue ou entendue.
  • Lucie Guien est comédienne. On a pu la voir dans différentes pièces de théâtre contemporain, performances ou à l’écran. Depuis ses études au Conservatoire d’Art Dramatique de Marseille et à L’INSAS (Bruxelles, BE), en Interprétation Dramatique, certains de ses textes ont été joués.
  • ​Diplômée de journalisme, petites mains à l’édition d’un journal national et rédactrice de comptes-rendus parlementaires : Anne Lebessi.
  • Eva Anna Maréchal vient de terminer le tournage de son premier court-métrage et écrit actuellement une pièce de théâtre. Elle a pris part à diverses publications artistiques, dont Substance Data Book par le Mental Masonry Lab (2017). Elle vient d'achever son premier roman, et poursuit ses études à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales à Paris (FR).
  • ​Diplômée de l'Ecole Supérieure d'Art de la Réunion (FR) et de l'Université du Québec à Montréal (CA), Maud Marique est une artiste et auteure qui développe une pratique artistique et littéraire en lien avec la culture numérique et les réseaux sociaux. Ses travaux ont notamment été montrés à l’ISELP (Bruxelles, BE, 2017), à la Galerie B-312 (Montréal, CA, 2012), au centre Circa (Montréal, CA, 2011) et dans les deux premiers numéros de la revue King Kong, éditée par le Kikk Festival (BE, 2017 et 2018).

Tous les six ont participé à l’Atelier des Écritures Contemporaines de La Cambre à Bruxelles.

alt

Graphisme et dessin de caractère

  • Louise Boiron exerce son activité de graphiste à Paris. Elle est diplômée de l’École de recherche graphique (Bruxelles, BE), ainsi que de L’ESAA Duperré (Paris, FR). Son travail de designer explore particulièrement la direction artistique, le design éditorial et la conception d’identité visuelle. Elle partage actuellement son temps entre une activité de freelance et un temps partiel dans une agence d’architecture en temps que graphiste.
  • Antonin Bertrand est designer graphique et dessinateur de caractères à Paris. Diplômé en typographie et édition à l’ECV (École de Communication Visuelle, Paris, FR) en 2016, ses champs d’intervention sont particulièrement tournés vers le design éditorial, la conception d’identité visuelle, le graphisme dans l’espace et la création de caractère. Il travaille actuellement au sein de l’agence Travaux-Pratiques.

altalt


Aspects techniques

Collection №1 : Sortie en janvier 2019
Publication : Bi-annuelle
Langue : Français
Taille : 13 x 20,5 cm
Nombre de pages : 104
Tirage : 750 exemplaires


Lancement

Janvier 2019


Diffusion

Librairies en Belgique, France, Suisse et au Québec.

alt

À quoi servira la collecte

 

  • 2800 euros : Frais d'impression du premier numéro de Sabir, acquisition d'une police adaptée à la lecture sur papier et participation aux frais d'impression du 2ème numéro de Sabir.
  • 420 euros : Frais de réalisation des contreparties.
  • 280 euros : Part de KisskissBankBank.

Nous demandons 3500 euros, mais si nous atteignons 5000 euros les frais d'impression du second numéro de Sabir seront couverts !

alt

Pauline Allié percevra l'intégralité de la collecte au nom de l'ensemble du collectif Sabir.

Choisissez votre contrepartie

Pour 15 € et plus

PRÉ-COMMANDE

Le numéro 1 de Sabir + un marque-page Sabir + un immense merci de la part de l'équipe.

  • Contributeurs : 30
  • Livraison Janvier 2019

Pour 25 € et plus

ENCOURAGEMENT

Le numéro 1 de Sabir + un marque-page Sabir + un crayon Sabir + un immense merci de la part de l'équipe.

  • Contributeurs : 20
  • Livraison Janvier 2019

Pour 40 € et plus

SOUTIEN

Le numéro 1 de Sabir + une affiche Sabir + un marque-page Sabir + un crayon Sabir + un immense merci de la part de l'équipe.

  • Contributeur : 1
  • Livraison Janvier 2019

Pour 50 € et plus

PARRAINAGE

Le numéro 1 de Sabir + un tote bag Sabir + une affiche Sabir + un marque-page Sabir + un crayon Sabir + un immense merci de la part de l'équipe.

  • Contributeurs : 10
  • Livraison Janvier 2019

Pour 100 € et plus

COLLECTOR I

Le numéro 1 de Sabir en VERSION COLLECTOR signé et numéroté + un tote bag Sabir + une affiche Sabir + un marque-page Sabir + un crayon Sabir + un immense merci de la part de l'équipe.

  • Contributeurs : 6
  • Livraison Janvier 2019

Pour 150 € et plus

COLLECTOR II

Le numéro 1 de Sabir en VERSION COLLECTOR signé et numéroté + une affiche sérigraphiée UNIQUE signée et numérotée + un tote bag Sabir + une affiche Sabir + un marque-page Sabir + un crayon Sabir + un immense merci de la part de l'équipe.

  • Contributeurs : 7
  • Livraison Janvier 2019

Faire un don

Je donne ce que je veux