Sauvegardons l’emblème du musée de la Création Franche !

Offrons une seconde vie à la sculpture de Louis Chabaud, « Au crépuscule d’un automne »

Visuel du projet Sauvegardons l’emblème du musée de la Création Franche !
36
Contributions
54 jours
Restants
2 473 €
Sur 7 000 €
35 %
Soutenu par
Bordeaux Métropole soutient le projet Sauvegardons l’emblème du musée de la Création Franche !

Sauvegardons l’emblème du musée de la Création Franche !

a "Au crépuscule d'un automne", Louis Chabaud La sculpture emblématique du musée représente deux personnages à échelle humaine, assis sur un banc. En guise de têtes ? Des feuilles d'arbre. Le tout, peint aux couleurs de l'automne. Installée aux abords du musée depuis 1993, cette sculpture est devenue un véritable repère dans l’espace public pour quiconque cherche à visiter le musée. a Témoins de l'histoire du musée, des années qui passent, de l'agitation de la rue et des jeunes visiteurs devenus grands... les personnages de Louis Chabaud sont aujourd'hui le symbole du musée. Au point de constituer la base de son actuel logo. Compagnons silencieux le temps d'une photographie, leur appropriation est collective. a Louis Chabaud (1941, Aubagne - ) Louis Chabaud n'a pas eu une enfance idyllique. Elle fut même tout le contraire, brutale, assombrie par les décès et la maladie. C'est à l'adolescence qu'il découvre la peinture. Il réalise alors des paysages provençaux qu'il vend aux touristes sur les plages de Port-Grimaud et de Saint-Tropez. Vers 1975, il abandonne la peinture "commerciale" pour se consacrer à une œuvre plus inventive et personnelle. Avec un humour omniprésent, nuancé cependant d'un soupçon d'inquiétude qui viennent troubler ses coups de gueule légendaires, Louis Chabaud campe ses personnages dans des situation facétieuses ou enchantées. Louis Chabaud est entré dans la Collection Création Franche en 1992, qui compte aujourd’hui 41 de ses œuvres. a En quoi consistera la restauration ? Composée de béton cellulaire, résine et métal peints, cette sculpture aux importantes dimensions (200 x 250 x 120cm) a souffert des intempéries et d'actes de vandalisme répétés. Afin d'assurer sa pérennité matérielle et de lui redonner ses couleurs d'antan, cette opération de restauration comprendra: La dépose des statues et du banc pour une première phase de travail en atelier Le traitement et nettoyage du socle de béton Le sablage, le remplacement des tubes et de la boulonnerie et la remise en peinture du banc Le nettoyage et la consolidation des corps des personnages La repose du banc et des statues La remise en peinture sur site des personnages par le créateur La sculpture partira pour une durée d'environ un mois en atelier de restauration. Il faudra compter une journée pour la dépose, comme pour la repose. Dans un troisième temps, Louis Chabaud interviendra pour la remise en peinture Le musée de la Création Franche Qu'est ce que la Création Franche Ouvert en 1989 à Bègles, le musée de la Création Franche explore les territoires de l’art brut, de l’art populaire et de l’art naïf. Devenu musée municipal en 1996, puis reconnu équipement d’intérêt métropolitain en 2017, il abrite la collection Création Franche riche de 20 000 œuvres. Il s’agit de la première collection publique dédiée à l’art brut et apparentés en France. a L’expression Création Franche a été créée en 1989 par Gérard Sendrey, fondateur du lieu. Elle désigne, au-delà de l’art brut et ses apparentés, toute la production à caractère artistique d’auteurs dont la démarche ne s’inscrit pas dans les schémas institutionnels. La Création Franche regroupe donc des créateurs insoumis et réfractaires à toutes formes de conventions sociales. Le musée développe son action en relation avec les structures en France et à l’étranger qui s’intéressent à ce type de création. Ce lieu est aujourd’hui une référence dans le domaine de l’art brut et ses apparentés, reconnu par les amateurs, les collectionneurs et les créateurs. a Le projet d’extension/rénovation Bordeaux Métropole et la Ville de Bègles travaillent conjointement à un projet d’extension et de rénovation du musée. Ces travaux ont pour objectifs : D’améliorer les conditions d’accueil des visiteurs D’améliorer les conditions de conservation des œuvres D’augmenter les espaces d’exposition et d’améliorer les conditions de présentation des œuvres. De permettre le développement de la programmation culturelle du musée (conférences, projections, rencontres etc.) De doter le musée d'un centre de ressources documentaires rendant accessible et mettant en valeur sa riche base documentaire De créer un pôle culturel municipal fort grâce à l’implantation d’un auditorium d’une capacité de 200 places mutualisé avec les autres établissements culturels. De requalifier les abords du musée en densifiant l’implantation de sculptures en plein-air a Ils soutiennent le projet

À quoi servira la collecte

Les fonds collectés permettront au musée de la Création Franche de restaurer cette œuvre emblématique qu'est "Au crépuscule d'un automne". Afin que cette sculpture puisse s’intégrer dans le futur musée rénové, il s’agit aujourd’hui d’en assurer la sauvegarde. Cette opération de restauration présage de la métamorphose du lieu au sein duquel elle gardera une place de choix. Les paliers 7.000€ - Restauration du premier personnage : Dépose de l'oeuvre. Nettoyage du corps de la statue, désoxydation de la tête et de la canne. Solidification de l'ensemble par insertion de tige. 12.000€ - Restauration du deuxième personnage : Nettoyage du corps de la statue, désoxydation de la tête et de la canne. Solidification de l'ensemble par insertion de tige. 19.800€ - Restauration du banc et du socle : Sablage et remise en peinture du banc; remplacement de tubes et de la boulonnerie. Traitement et nettoyage du socle de béton. 24.800€ - Remise en peinture de l'œuvre sur site par le créateur, Louis Chabaud et repose de l'oeuvre. En guise de remerciement Nous avons imaginé des contreparties originales pour vos dons allant de 5€ à 1000€ ! Quelques modalités pour les contreparties: * Citation de vos nom/prénom sur le site de Bordeaux Métropole et de la Ville de Bègles (sauf mention contraire expresse de votre part). ** Nous reviendrons vers vous en temps voulu pour vous proposer des dates, que vous puissiez vous inscrire. La déduction fiscale À savoir ! La législation fiscale impose que le montant de la contrepartie n'excède pas 25 % du don, et que sa valeur ne dépasse pas 65 €. Des reçus fiscaux seront édités et vous permettront de bénéficier d'un abattement d'impôts à hauteur de 66 % de la somme donnée. Je suis une entreprise, comment puis-je soutenir le projet ? Les entreprises qui souhaitent soutenir le projet d'extension du musée de la Création Franche peuvent rentrer directement en contact avec la Mission mécénat de Bordeaux Métropole : mecenat@bordeaux-metropole.fr Une réponse personnalisée leur sera donnée, notamment quant aux contreparties dont elles peuvent bénéficier. a

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux