Aidez nous à faire sortir La Louise Catherine (Chaland Le Corbusier) de l'eau

Large_photolouisecatherine-1518712042

Présentation détaillée du projet

 

 

Construite en 1919 pour ravitailler Paris en charbon, la Louise Catherine connaît sa deuxième vie lorsqu’elle est aménagée par Le Corbusier en 1929 pour l’Armée du Salut. Pendant soixante-dix ans, elle sert alors d’asile flottant, offrant un toit et un repas aux plus démunis.

 

L’Armée du Salut cesse de l’exploiter en 1995. En 2006 elle sort de l’oubli grâce à des repreneurs, amoureux de cet ouvrage en béton qui fascine jusqu’au Japon. Ils fondent l’Association Louise-Catherine et lancent  sa réhabilitation pour lui offrir sa troisième vie. Elle est inscrite en 2008 à l’inventaire du patrimoine historique, en vue d’en faire un musée, lieu d’expositions permanentes et passagères, de débats et de réflexion, de culture et de partage.

Le 10 février 2018, la Seine sort de son lit et dépose la proue du chaland sur le quai d’Austerlitz. Après deux jours de travail acharné, la Louise Catherine est remise à l’eau. Mais à peine rendue au fleuve, elle coule en moins de vingt minutes, victime d’une avarie encore indéfinie.

 

 

La Louise Catherine a encore beaucoup à offrir aux amoureux d’architecture, d’art, d’urbanisme, mais aussi à tous ceux qui rêvent d’un endroit pour imaginer, créer, partager, au fil de l’eau, en plein cœur de Paris.

 

 

Pour ça, celle qui fut un refuge a aujourd’hui besoin qu’on lui vienne en aide. La tâche est colossale, à la démesure des inondations qui viennent de frapper une partie du pays.

La Louise Catherine a besoin de vous. 

 

Une vidéo de la triste mésaventure du 10 février :

 

 

 

 

À quoi servira la collecte ?

Cette collecte a pour but de financer le sauvetage de la Louise Catherine.

Dès que la décrue le permettra, des scaphandriers devront descendre au fond du chaland pour évaluer l’avarie.

Celle-ci devra ensuite être colmatée au fond de la Seine, puis l’eau devra être pompée, pour que la Louise Catherine puisse ensuite être sortie de l’eau.

 

 

Avec 50.000€ nous financerons la plongée des scaphandriers et l'expertise de la coque.

AU DELÀ DE L'OBJECTIF

Avec 100.000€ nous pourrons financer les travaux sous-marins : colmatage de l'avarie et pompage de l'eau.

Avec 150.000€ nous pourrons faire fabriquer et installer les écouares (pièces de métal qui permettront de garder le chaland à l'écart de la rive) et les ducs d'albe (pilotis d'amarrage sécurisés en cas de crues).

Et de nouveau nous pourrons travailler sur sa réhabilitation et les travaux qui permettra l'acceuil au public

 

 

Derniers commentaires

Thumb_default
Toute l'équipe de DOUCET BETH ET ASSOCIES vous souhaite une pleine réussite dans ce projet. Bien cordialement, Christophe BETH
Thumb_default
En avant toute ! Bisous Jérôme ML
Thumb_default
En espérant y exposer mes photos bientôt !