SAUVETAGE DU SHAM

Le Sham représente l'artisanat du lien social et du vivre ensemble. Votre bar préféré a plus que jamais besoin de votre soutien.

Visuel du projet SAUVETAGE DU SHAM
Réussi
282
Contributeurs
31/03/2021
Date de fin
14 245 €
Sur 10 000 €
142 %
Antiracisme
Développement
local
Autoproduction
culturelle

Stronger Together

Ce projet participe à la lutte contre le Covid-19 ou a été impacté par celui-ci. Let's be stronger together ! KissKissBankBank soutient ces campagnes en réduisant sa commission 💜.

Stronger Together

SAUVETAGE DU SHAM

Le Shamrock Kfé, ou le Sham', pour les intimes, est un bar à bière, intergénérationnel et multiculturel situé à Palaiseau dans le sud de la banlieue parisienne (91). C'est un véritable lieu de vie, de culture gratuite, non élitiste, spontané et libre.

Cet établissement est depuis les années 1880 un bar de quartier, un débit de boissons, une guinguette même à un moment, et un café concert.

Dans ce lieu, on y vient pour boire une bonne bière, on s'y rejoint parce qu'on cherche du lien social, un espace d'expression partagé ou tout simplement un endroit sympa dans lequel on peut se détendre en profitant du jardin, véritable écrin de verdure en plein centre ville.

On peut y trouver des expos, du théâtre, des réunions d'associations ouvertes à tous, une bibliothèque participative pour tous les âges, des jeux de société, des animations, des ateliers et, c'était le projet qui devait arriver pour l'été 2021, du stand up.

Le Sham a souffert et souffre encore considérablement de la crise Covid, des fermetures administratives et du protocole sanitaire depuis mars 2020. Et ce n'est pas fini.... Avec un peu de chance, j'espère une ré-ouverture en avril, voir mai, voir en juin 2021....

Après ces longues périodes d'isolement et de fermetures répétées, je me retrouve dans une situation extrêmement difficile et dans une grande détresse financière.

Mais je ne perds pas espoir et je veux tout faire pour pouvoir sauver mon bar.

Pour cela j'ai besoin de l'aide de toutes celles et ceux qui ont participé de près ou de loin à l'élaboration de mon projet, toutes celles et ceux qui ont déjà trouvé dans le Sham un lieu où l'on se sent bien, toutes celles et ceux qui ont joué de la musique, chanté au Sham, toutes celles et ceux qui ont participé à des concerts, des débats, des expositions... J'ai besoin de l'aide de toutes celles et ceux qui tiennent à ce lieu comme j'y tiens moi-même.

Vous êtes ma dernière chance, pour survivre à cette période, j'ai besoin de votre soutien.

Quand j'ai appris que de nouveau, comme au mois de mars, je n'aurais le droit à aucune aide, et qu'il allait falloir que je m'en sorte une fois de plus seule, j'avoue être tombée dans l'effroi et la stupeur pendant quelques jours... mais l'enjeu est trop important pour mes deux enfants et moi pour que je baisse les bras et que j'abandonne le combat sans rien faire. Si je perds le Sham, en plus de perdre tout ce que j'ai, ce pourquoi je me bats depuis des années à en perdre la santé parfois, je me retrouve à la rue... C'est en discutant avec mes collègues et amis commerçants de la ville de Palaiseau, en réfléchissant ensemble à trouver des solutions que j'ai décidé de lancer une collecte participative. Et  je sais que c'est quelques chose qui peut fonctionner. Les clients du Sham m'ont déjà prouvée à plusieurs reprises que leur soutien était indéfectible... et, je  ne suis pas vraiment du genre à être pessimiste, mais n’ayant aucune aide de l’état et vues la gravité et l’urgence de la situation, votre participation à cette campagne est ma dernière chance .

Pour que ce sauvetage fonctionne, nous avons besoin de beaucoup, beaucoup d'argent.

50 000 € sera l'objectif à atteindre pour tenter une réouverture en bonne et due forme.

Le Sham, c'est de l'artisanat du lien social, c'est du vivre ensemble alors que l'isolement et l'individualisme nous gangrènent...  en plus d'être vital pour ma famille et moi, il me parait essentiel de se battre pour sauver ce lieu unique où se mélangent et se rencontrent les gens de tous âges et de tous horizons. 

Je souhaite donc tout faire pour que le SHAM survive à cette mauvaise période; que l’on puisse s'y retrouver à nouveau pour y boire, jouer, rire, danser et partager.

Une dernière chose, quel que soit le montant, chaque contributrice ou contributeur sera (si il le veut bien) pris en photo, et sa photo affichée sur un mur dédié au sauvetage, quelque part dans le Sham.

En attendant, j'ai tellement hâte de vous retrouver, et longue vie au SHAM !

. L'abus d'alcool est dangereux pour la santé

. La vente d'alcool est interdite aux mineurs

À quoi servira la collecte

À quoi servira la collecte:

.8% de commission de  kisskissbanbank si la collecte réussit

.5000€/mois de charges fixes pour novembre/décembre/janvier/février...

cela comprends les frais comptable , abonnement internet, la sacem, l'urssaf, la taxe foncière, Suez, Edf, Gdf, bref, comme tout le monde, tous ces abonnements qu'on paie même si on a coupé le jus et l'eau...

.3000€ de ré-approvisionnement de marchandises pour la réouverture.

Mais ce financement nous aidera aussi et surtout, à continuer de payer les gens à qui j' aimerais bien filer des sous pendant encore des années :

Nos salarié-es, nos fournisseurs, nos brasseurs favoris, les artistes et animateurs etc...

Je ne peux pas vous assurer la réussite,  personne ne sait de quoi seront faits les mois à venir, mais j'ai envie d'y croire.

. L'abus d'alcool est dangereux pour la santé

. La vente d'alcool est interdite aux mineurs

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux