Court-métrage SEGMENTATION

Jouets ultra-genrés: comment tout a commencé. Voyage en 1985.

Visuel du projet Court-métrage SEGMENTATION
Réussi
35
Contributeurs
20/10/2020
Date de fin
1 630 €
Sur 1 512 €
108 %
Autoproduction
culturelle

Court-métrage SEGMENTATION

En bref :

Eh non, les jouets n'ont pas toujours été ultra-genrés comme aujourd'hui. En témoignent certaines pubs du début des années 80.

Photo: www.flashbak.com

Que s'est-il passé à l'époque? Et qu'aurait-il pu se passer?

C'est l'ambition du court-métrage de fiction SEGMENTATION qui nous plonge brièvement en 1985 dans une hypothétique entreprise de jouets.

Daniel, l'un des fers de lance de l'entreprise présente avec enthousiasme la nouvelle stratégie de segmentation fille/garçon visant à gagner plus d'argent.

Et tout le monde est conquis. Mais Claire, une conceptrice de jouets, ne l'entend pas de cette oreille. Et elle va le faire savoir.


A l'origine du projet

Je m'appelle Vincent DELOUZILLIERE, je suis comédien depuis une dizaine d'année, j'ai joué dans divers projets en français et anglais (télévision, long-métrage, court-métrages indépendants).

Scènes de Ménage - M6

The Hangman's Place de Julien Bertrand - Photo: Antoine Tho

Une pression du doigt de Bruno Delouzillière

 

J'ai déjà écrit et réalisé deux court-métrages. Le dernier Je suis Unique/iKdo, co-réalisé avec Léo Paget, est arrivé en finale du Nikon Film Festival en 2018 et a été diffusé sur Canal+ dans Top of the Shorts.

Le point de départ du projet SEGMENTATION est mon envie de participer à nouveau au Nikon Film Festival, dont le thème cette année est le jeu.

A une époque où nous remettons en question la différenciation genrée dans les jouets, Segmentation ambitionne de montrer que ce que nous tenons pour acquis aujourd'hui ne l'était pas du tout il y a presque 40 ans.

 
Le projet en détails

Réalisation

Le style de réalisation sera dans le droit-fil de films français style documentaire à thématique sociétale: 120 Battements par Minute, Les Misérables.

Mais la principale source d'inspiration sera le film En Guerre de Stéphane BRIZE.

Il s'agit donc d'un style documentaire, très réaliste, en caméra épaule, avec de longues focales et des amorces quasi-omniprésentes, afin de donner l'impression d'être au coeur de la réunion et au plus près de l'histoire.

Les comédiens

C'est la comédienne Anne-Hélène ORVELIN qui interprètera Claire, le personnage fort du film. Anne-Hélène a une longue expérience de jeu et saura parfaitement incarner l'élégance et la force de ce personnage.

Claire est une femme très humaine mais qui sait monter au créneau quand elle n'est pas d'accord. Une des sources d'inspiration est Felicity JONES dans Une femme d'exception de Mimi LEDER.

 

J'interprèterai le personnage de Daniel.

Daniel est un homme qui vit pour son travail. Pour lui, l'entreprise, c'est comme la guerre, comme une compétition sportive. Il aime gagner. Ce n'est pas un machiste invétéré, mais il ne va pas supporter que sa vision soit remise en cause par Claire.

 

Equipe technique

Le film sera éclairé et filmé par Johan AMSELEM dont j'ai beaucoup aimé le travail. Johan a déjà plusieurs belles réalisations à son actif et affectionne également le style documentaire réaliste, comme celui des Frères DARDENNE.

C'est Jean-Philippe BRAYE qui m'assistera à la réalisation. Nous avons déjà travaillé ensemble sur mon premier court-métrage en 2015. Jean-Philippe a écrit et réalisé Sans Issue et Maux d'Amour.

La partie son sera assurée par Gauthier HAMMER, qui a une longue expérience et a notamment travaillé comme chef-opérateur son sur le long-métrage Witz.

Francis CHILLET sera scripte et assurera la continuité du court-métrage.

C'est Freiya CARTER qui assurera la partie maquillage et coiffure, afin de donner un petit twist eighties à nos comédiens, ayant déjà travaillé sur des styles "d'époque" dans des fictions.

La régie sera assurée par Antoine RIEU qui a été régisseur général sur un long-métrage et sur d'autres projets.

 

Calendrier

L'objectif est de tourner le film le weekend du 24-25 octobre afin de pouvoir le présenter le plus rapidement au Nikon Film Festival.

Notre objectif est d'être selectionné en finale, et peut-être d'obtenir un prix.

La diffusion en ligne des court-métrages en compétition devrait commencer en octobre 2020 et se terminer en février 2021. La cérémonie de remise des prix devrait avoir lieu en mars 2021.

Je souhaiterais vraiment réaliser un film de qualité, d'où la constitution d'une équipe complète et la nécessité d'un financement un peu plus conséquent que mes derniers court-métrages.


Les contreparties et le rôle des contributeurs

Bien entendu, nous avons le plaisir de vous proposer des contreparties afin de vous remercier.

A partir de 10€, vous serez officiellement remercié sur la page du film et sur les réseaux sociaux.

A partir de 25€, remerciements sur les réseaux comme ci-dessus + votre nom au générique du film + une photo ou affiche du film.

A partir de 50€, remerciements sur les réseaux comme ci-dessus + votre nom au générique du film + une photo ou affiche du film + un petit cahier avec le scénario et des photos du film.

A partir de 100€, remerciements sur les réseaux comme ci-dessus + votre nom au générique du film + une photo ou affiche du film + un petit cahier avec le scénario et des photos du film + un apéro avec le réalisateur et les autres producteurs qui ont fait don de plus de 100€.

Indépendamment des contreparties, le film peut aussi être l'occasion d'organiser une petite projection-débat sur le sujet.

Merci d'avoir pris le temps de lire cette présentation. N'hésitez pas à relayer ce projet sur les réseaux sociaux.

À quoi servira la collecte

Choisissez votre contrepartie

10 €

A partir de 10€: Vous serez officiellement remercié sur la page du film et sur les réseaux sociaux.
  • 6 contributeurs

25 €

A partir de 25€: Remerciements sur les réseaux. Votre nom au générique du film. Une photo ou affiche du film.
  • 13 contributeurs

50 €

A partir de 50€: Remerciements sur les réseaux. Votre nom au générique du film. Une photo ou affiche du film. Un petit cahier avec le scénario et des photos du film.
  • 12 contributeurs

100 €

A partir de 100€: Remerciements sur les réseaux. Votre nom au générique du film. Une photo ou affiche du film. Un petit cahier avec le scénario et des photos du film. Un apéro avec le réalisateur et les autres producteurs qui ont fait don de plus de 100€.
  • 1 contributeur

Faire un don

Je donne ce que je veux