Aidez nous à récolter quelques dollars de plus pour notre documentaire !

Large_leone1-1518537273

Présentation détaillée du projet

« Sergio Leone, l’empreinte d’un lion », c’est un documentaire de Jean-François Giré produit par la société Un film à la patte, en coproduction avec L’Envol et ARTE.

 

Le documentaire retrace l’histoire du cinéaste qui inventa le « western à l’italienne » en 1964, véritable révolution esthétique du genre le plus mythique du cinéma Hollywoodien, qui fût méprisé par la critique et obtint pourtant un succès planétaire.

En sept films seulement, Sergio Leone s’est imposé comme l’un des stylistes les plus inspirés de sa génération et a révolutionné un genre tombé en désuétude au début des années 60 : le western.

 

Le film déroulera le roman de la vie de Sergio Leone en s’attachant aux trois grands thèmes qui ont forgé la personnalité et le destin exceptionnel du metteur en scène d’Il était une fois dans l’Ouest : le cinéma, l’amitié et la famille.

 

 

TRAILER DU FILM EN ANGLAIS/ ENGLISH TRAILER

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi ce film aujourd’hui ?

 

Ce projet de film documentaire sur Sergio Leone est un désir de film partagé entre l’auteur-réalisateur et les producteurs depuis plusieurs années.

 

Peu de cinéastes sont aussi célèbres que leurs films, c'est pourtant le cas de Sergio Leone. Véritable star au même titre que les comédiens de ses westerns, il est rare, lorsqu'on demande à une personne qui est le réalisateur de Le Bon, la brute, le truand ou d'Il était une fois dans l'Ouest, que la réponse soit erronée. Notre film propose un biopic singulier, personnel et intimiste sur ce grand cinéaste et sa garde rapprochée, dont l’empreinte est indiscutable.

 

2018 marque les 50 ans de son chef d’œuvre Il était une fois dans l’ouest, et la Cinémathèque française, en partenariat avec la Cineteca di Bologna, prépare une grande exposition sur Sergio Leone pour l’automne 2018.

 

 

 

 

 

 

 

Quelques mots du réalisateur, Jean-François Giré

 

Pour avoir rencontré Sergio Leone en 1980 dans des conditions particulièrement loufoques, alors que je n’étais qu’un simple assistant-monteur sur un film de François Truffaut (Le Dernier métro), je n’oublierai jamais les entretiens passionnants que nous avons eus à la suite de ce premier contact.

J’avais eu la joie de lui dire que très jeune j’avais choisi d’être monteur à force de voir ses films en boucle. Mieux encore, j’avais osé, d’une main tremblante, lui montrer un petit cahier d’écolier illustré dans lequel j’avais noirci des pages à la gloire de ses westerns. Le titre que j’avais donné à cet ouvrage modeste, laudateur et juvénile, sembla l’émouvoir : Sergio Leone ou Il était une fois… le bonheur de filmer. Il m’interrogea de son regard pénétrant, et de sa belle voix chaude et caverneuse m’invita à m’expliquer.

Après ces moments inoubliables, j’ai continué à avancer dans la vie comme si un fil imaginaire nous liait d’amitié pour toujours.

 

Après avoir consacré des ouvrages à l’aventure du western européen, j’ai été conquis par le désir impérieux de réaliser un documentaire sur le père spirituel du genre au-delà des clichés habituels, car l’œuvre, et l’homme, se sont longtemps heurtés à l’hostilité de la presse cinéma et au mépris de la coterie cinéphilique.

 

Dans ce film je souhaite transmettre cette émotion visuelle, ce « choc plastique » qui s’est définitivement incrusté dans la rétine de mes yeux. Cet émerveillement que j’ai ressenti au cours des années 60 à la vision des « westerns à la Leone » dont le style, incomparable, a révolutionné à jamais l’histoire du western comme un point de non-retour.

 

 

 

 

 

 

Quelques mots des producteurs : Ariane Le Couteur et Olivier Morel

 

Passionné de cinéma et en particulier de western depuis l’enfance, Jean-François a eu la chance de rencontrer par hasard Sergio Leone dans un studio parisien quelques années avant sa mort. Après avoir écrit un ouvrage important sur l’histoire du western : « Il était une fois le western européen » (édité en 2002 chez Dreamland éditions, réédité chez Bazaar & Co en 2008), il a également réalisé un documentaire hommage aux héros emblématiques du western italien Django, Sartana, Trinita’ et les autres, que nous avons produit avec le soutien de Paris Première et de Ciné+.

 

Ce prochain film sera donc le fruit de cette passion, d’une longue immersion dans le cinéma de genre qui inspira la carrière de monteur puis d'auteur-réalisateur de Jean-François. Son intarissable connaissance de la carrière trop courte de Leone et sa capacité à imaginer un documentaire qui aille dans le sens de cet émerveillement de l’enfance qui n’a cessé de porter Leone lui-même, nous a convaincu de la richesse, de la fraicheur et de l’originalité que ce film allait exprimer.

 

 

 

Les producteurs

 

 

Ariane Le Couteur et Olivier Morel ont longtemps été monteur dans le cinéma et le documentaire et ont connu Jean-François Giré lorsqu’il était lui-même monteur dans les années 1980. Ils ont créé la société L’Envol pour produire leurs films en 1983 et ont  produit plus d'une cinquantaine de documentaires et court-métrages . L’Envol est encore aujourd’hui une société de production et de services techniques. Ariane Le Couteur a crée une nouvelle société de production avec Agnès Trintzius à Strasbourg en 2013, Un Film à la patte, et poursuit la production de films documentaires à un niveau plus international.

 

À quoi servira la collecte ?

Au-delà de la version de 52’ de notre documentaire attendue par les diffuseurs, nous estimons que le travail important mené par le réalisateur et sa production depuis 3 ans mérite qu’une version plus longue soit réalisée pour une diffusion dans les festivals et pour les passionnés de Leone.

 

Nous voulons également réaliser une édition DVD pour tous les fans de western et de Sergio Leone dont vous faites sûrement partie !

 

Les financements réunis à ce jour restent insuffisants pour envisager une version longue du film et une édition DVD et votre large participation, aussi modeste soit-elle, nous aiderait à aller au bout de notre ambition dont vous profiterez tous bientôt…

 

Le montage de la version 52’ est en cours et devrait permettre une livraison à Arte en avril lorsque la post-production sera réalisée. Ensuite nous pourrons travailler sur le montage de la version longue et de l’édition DVD que nous prévoyons pour juillet 2018.

La société Un Film à la Patte, premier producteur de ce documentaire, percevra l’intégralité de la collecte et l’utilisera pour réaliser la version longue du film et l’édition DVD.

 

 

Si le succès de la collecte dépasse nos espérances nous pourrons envisager de réaliser des bonus comme notamment une interview du cinéaste Martin Scorsese que nous avons sollicité. Martin Scorsese a bien connu Sergio Leone et a restauré deux de ses grands films : Il était une fois dans l’Ouest et Il était une fois l’Amérique.

 

Le montant de la collecte sollicité couvrirait tout juste le travail sur la version longue et la fabrication du DVD, le coût des bonus n’entre pas dans ce budget. D’autre part, le travail du réalisateur et des producteurs ne peut être rémunéré dans cette enveloppe mais nous sommes tous les trois disposés à nous investir, par passion, pour réaliser tous ces éléments.   

 

Voici la répartition du budget de 12 000€ sollicité pour réaliser la version longue et le DVD :

- Montage version longue (Chef monteur, salle de montage, étalonnage, mixage et travaux laboratoire) : 6000€HT

- Edition DVD en 2000 exemplaires (Conception du DVD, authoring, jaquette, pressage) : 4000€HT

- Enveloppe prévue pour les contreparties restantes et le pourcentage à reverser à Kisskissbankbank : 2000€HT

 

Les contreparties seront livrées ou disponibles selon les cas entre juillet et octobre 2018. Coûts d'envoi non compris hors France Métropolitaine.

Thumb_logo-1517493053
Un film à la patte

UN FILM À LA PATTE a été créée à Strasbourg le 1er octobre 2013 par deux productrices ayant plus d’un film à leur patte et partageant une passion complice et un engagement affirmé : Ariane LE COUTEUR et Agnès TRINTZIUS. Partager leur désir de films exigeants, raconter des histoires empreintes d’émotion, servir la narration à travers les formes... Voir la suite

Derniers commentaires

Thumb_default
Vas y Jef. Fais nous rêver avec ton héros de cinéma !
Thumb_default
Encore quelques centaines euros et c’est tout bon !
Thumb_default
On arrive à la rescousse , un peu tard.mais pas prévenu avant aujourd'hui .hervė