Sí Puedo

Soutenez un voyage anthropologique et engagé pour l’art au service de la paix en Colombie

Visuel du projet Sí Puedo
Réussi
97
Contributions
25/11/2016
Date de fin
4 267 €
Sur 4 000 €
106 %

Sí Puedo

<p>  </p> <p> <strong><em>La profusion d’images, de représentations artistiques, de mise en discours de la violence, dénote un malaise qui a été relevé de longue date, suscité par le besoin de comprendre l’incompréhensible, de témoigner d’actions et de situations où l’inhumanité du monde se révèle</em></strong></p> <p> <em>                                                                                         Martin Hébert (2008) </em></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Note introductive :</strong></p> <p>  </p> <p> Déplacements forcés internes ou externes au pays, encouragés par des conflits armés de nature politique ou des catastrophes naturelles ne cessent d’augmenter.</p> <p>  </p> <p> Apparaissent à la suite de ces évènements tragiques, tous les dommages physiques et psychologiques infligés aux populations et <strong>vivre ensemble</strong> devient une question de plus en plus centrale et sensible. Dans un tel contexte mondial, il convient alors d’être soucieux de représenter avec justesse <strong>les réalités des enjeux de paix</strong> <strong>au plus près des individus eux-mêmes.</strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Carte_colombie-1476887263" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/359870/Carte_Colombie-1476887263.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Plus en détail ça donne quoi ? : </strong></p> <p>  </p> <p> Le voyage en Colombie est prévu du <strong>15 janvier à mai 2017</strong>. Basé sur une approche idéaliste-humaniste des sciences de la communication internationale et interculturelle et sur les récents rapports de l’UNESCO sur la culture de la paix (2015), mon objectif est de comprendre et d’analyser <strong>comment la diversité créatrice peut s’inscrire dans une démarche émancipatrice et pacifique afin d’encourager le dialogue et la paix locale.</strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <u>Contexte du projet :</u></p> <p>  </p> <p> -   De 1960 à 2005, la Colombie traversa un conflit armé d’une extrême violence : cette « guerre civile » est l’une des plus anciennes au monde avec celle de la Birmanie selon le rapport 2015 de la Commission européenne de l’aide humanitaire et la protection civile en Colombie. Elle aurait fait presque 8 millions de victimes, dont 81,5 % de civils, 15 000 disparus entre 1958 et 2012 et 220 000 morts. (2e pays derrière la Syrie en termes de personnes déplacées internes au pays (DPI)).</p> <p>  </p> <p> -   La Colombie est historiquement influencée par de forts mouvements migratoires et de nombreux conflits politiques, mais continue d’être bouleversée à différents niveaux (violence politique, discrimination sociale et raciale).</p> <p>  </p> <p> -   Pourtant, la Colombie est un territoire plein de ressources, ou fusionne <strong>créativité et joie de vivre</strong>. Les habitants se mobilisant pour la paix sont des exemples de <strong>résilience</strong> pour le monde entier.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Si_puedo_artpourlapaix_colombie2017-1476981342" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/360255/Si_Puedo_artpourlapaix_colombie2017-1476981342.gif"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Ça en fait des questions !</strong></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Questions-1477431073" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/361899/questions-1477431073.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>3 objectifs : </strong></p> <p>  </p> <p> 1.  Comprendre le contexte multidimensionnel de la Colombie.</p> <p>  </p> <p> 2.  Rendre compte de la place de l’art dans le contexte colombien et discerner son rôle dans la <strong>stratégie de reconstruction identitaire</strong> du pays (La reconstruction identitaire individuelle ou collective recouvre les enjeux de mémoire, de traumatisme sensitif ou affectif suite au conflit armé)</p> <p>  </p> <p> 3.  Vérifier par la recherche (confirmation ou invalidation), <strong>les bienfaits émancipateurs</strong> et <strong>durables</strong> de la démarche artistique à travers une méthode pacifique et civique.  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Paysage_bogota-1476916090" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/360051/paysage_bogota-1476916090.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Bon et après… J’en fais quoi de tout ce que je trouve en Colombie ? </strong></p> <p>  </p> <p> 1.  <strong>Un mémoire de recherche </strong>sera rédigé dans le cadre de ce travail universitaire et rendu public pour consultation. (+ rédaction d’articles ou de communications scientifiques (publications ou conférences))<a href="#_ftn1" title="">[1]</a>.</p> <p>  </p> <p> 2. La réalisation <strong>d’un court reportage vidéo</strong> visant à retracer les réalités sociales et culturelles du pays en lien avec l’art et la culture de paix, sous forme de mini-portraits.  Le tout au plus près des individus eux-mêmes et en collaboration avec des étudiants ainsi que des collectifs communautaires de réalisation vidéo à Bogotá. (Réalisation prévue sur le terrain, montage prévu entre septembre et décembre 2017).</p> <p>  </p> <p> 3. <strong>Un évènement retour d’expérience à Paris</strong> fin 2017 avec visionnage du film et débats.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <em><a href="#_ftnref1" title="">[1]</a> À date, déjà plusieurs conférences ont eu lieu à Montréal afin de présenter le projet :</em></p> <p>  </p> <p> <em>2016 (octobre). Communication dans le cadre du colloque LatinArte et le département de Langues, Littératures et Cultures de l’Université McGill. « Liberté et Amérique latine ». Université McGill, Montréal, Québec, Canada. </em></p> <p>  </p> <p> <em>2016 (Mai). Communication présentée au 84e Congrès international de l’Association Francophone pour le Savoirs (ACFAS), « communication internationale et communication interculturelle : enjeux, stratégies, méthodes et pratiques visant l’harmonisation des relations interculturelles », Montréal, Québec, Canada. </em></p> <p>  </p> <p> <em>2016 (Mars). Communication dans le cadre du colloque interuniversitaire « Quelle communication ? Entre approches théoriques et enjeux pratiques ». Montréal, Québec, Canada.</em></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Speach-1476887677" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/359873/speach-1476887677.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Pourquoi le nom Sí puedo ? </strong></p> <p>  </p> <p> L’anthropologue Caroline Moser s’est intéressée à la participation communautaire et aux processus d’<em>empowerment (pouvoir d’agir par soi même) </em>en Amérique latine et particulièrement à la participation des femmes dans les processus de paix en Colombie. Elle a interviewé un groupe de 27 participants, afin d’identifier quel indicateur semblait être le plus significatif pour représenter leur engagement pour la paix en Colombie. L’expression <strong><em>Sí puedo </em>(oui je peux)</strong> a été relevée presque à l’unanimité au cours des entrevues. Cette expression, forte de sens, est un <strong>symbole commun à l’engagement de toutes ces femmes colombiennes œuvrant pour la paix</strong> de leur pays. </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Logo_final_copy-1476915159" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/360047/logo_final_copy-1476915159.png"></p>

À quoi servira la collecte

<p>  </p> <p> <u>Coûts liés aux transports </u><strong>: +/- 1000 euros</strong></p> <p>  </p> <p> 800 € pour un aller/retour Montréal-Bogota</p> <p> 200 € de visa</p> <p>  </p> <p> <u>Coûts liés au matériel de recherche et à la réalisation documentaire : </u><strong>+/- 1700 euros</strong></p> <p>  </p> <p> 1500 € de participation au financement du matériel vidéo (location) et donation pour les différentes personnes contribuant à la réalisation du projet (montage, traduction, etc.)</p> <p> 200 € de location de dictaphone numérique pour les enregistrements audio (entrevues)</p> <p>  </p> <p> <u>Coûts liés à la campagne :</u><strong> +/- 1300 euros </strong></p> <p>  </p> <p> 600 € de financement des contreparties.</p> <p> 380 € pour vous créer un superbe évènement de retour d’expérience. </p> <p> Pourcentage KISSKISSBANKBANK : 8% soit 320 €</p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <img alt="Graphique_contreparties_final-1476887641" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/359871/Graphique_contreparties_final-1476887641.jpg"></p> <p>  </p> <p>  </p> <p> <strong>Et si le montant de la cagnotte est dépassé ? </strong></p> <p>  </p> <p> <strong> &lt; 110 %  </strong>Après Paris, j'organise un évènement retour d'expérience à Montréal ! </p> <p>  </p> <p>  <strong>&lt; 120 %  </strong>Des contreparties à envoyer en Colombie, pour les associations avec lesquelles j'ai travaillé. </p> <p>  </p> <p> <strong> &lt; 130 %</strong>  La possibilité de repartir en Colombie ? Donc plus de temps et plus de moyens = un film encore plus poussé dans la recherche et la réalisation. </p> <p>  </p> <p>  <strong>&lt;</strong> <strong>200 % </strong>Mexique ? Brésil ? Je m'intéresse à d'autres pays d'Amérique latine et je pars en voyage pour aller à la découverte d'un maximum d'initiatives artistiques locales oeuvrant pour la paix. </p> <p>  </p> <p>  <strong>Au-delà ! </strong>: Le projet de recherche s'inscrit peut-être dans le cadre d'un doctorat et je m'intéresse au cas syrien.</p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p> <p>  </p>

Choisissez votre contrepartie

1 €

Livraison estimée : décembre 2017

un GRAND MERCI du fond du cœur et ton nom en générique du reportage !
  • 4 contributions

10 €

Livraison estimée : avril 2017

Merci l’ami ! Ton soutien me réjouit :) Envoi d’une carte postale du voyage spécialement dédicacée + ton nom en générique du reportage
  • 17 contributions

15 €

Livraison estimée : décembre 2017

COPAINCOPAIN, Invitation spéciale à la soirée de retour d’expérience avec petits fours, présentation des résultats de recherche, projection du film + ton nom en générique du reportage !
  • 18 contributions

25 €

Livraison estimée : avril 2017

KISSBANKERS DU TOP, merci à toi ! Une vidéo rien que pour toi en spéciale dédicace réalisée et envoyée depuis la Colombie + Invitation spéciale à la soirée de retour d’expérience + ton nom dans le générique !
  • 9 contributions
  • 11/20 disponibles

40 €

Livraison estimée : décembre 2017

T’es vraiment un SUPER POTE, merci ! Le TOTE BAG du projet + Invitation spéciale à la soirée de retour d’expérience.
  • 11 contributions

60 €

Livraison estimée : décembre 2017

Wow JE TE PORTE DANS MON CŒUR ! + 5 photos du voyage en tirage polaroid + contreparties précédentes
  • 8 contributions

80 €

Livraison estimée : décembre 2017

AMI POUR LA VIE ! Un immense merci + Le TOTE BAG from Colombia (en coton bio, CHIC/DÉCONTRACTÉ, parfait pour venir à la soirée de retour) avec contribution d’un(e) artiste colombien(e) + un petit mot d’amour & de remerciement glissé dedans + les contreparties précédentes
  • 2 contributions

100 €

Livraison estimée : décembre 2017

FIDÈLE KISSBANKERS. Je débarque chez toi pour te remercier personnellement (+1000bises) et te raconter tout le voyage autour d’un bon café colombien + contreparties précédentes
  • 3 contributions
  • 12/15 disponibles

200 €

Livraison estimée : décembre 2017

KISSBANKERS DE COMPÉTITION, Impression de 5 superbes photos argentiques du voyage en format 20 x 27 cm + contreparties précédentes
  • 2 contributions
  • 6/8 disponibles

500 €

Livraison estimée : décembre 2017

Tu es EXTRAORDINAIRE : Un cours de salsa colombienne à Paris (où ailleurs si tu es un grand voyageur) + un poème de remerciement écrit par mes soins + toutes les autres contreparties précédentes !
  • 1 contribution
  • 4/5 disponibles

1 000 €

Livraison estimée : décembre 2017

Merci tu es mon MÉCÈNE ! Ma reconnaissance ÉTERNELLE + une présentation retour d’expérience VIP + toutes les photographies du voyage en album photo numérique + une spéciale dédicace orale lors de la soirée de retour + TOUTES les contreparties précédentes

Faire un don

Je donne ce que je veux