Silence podcast

Ecoutez les grands espaces.

Visuel du projet Silence podcast
28
Contributeurs
28 jours
Restants
2 170 €
Sur 8 000 €
27 %
Biodiversité
Média
indépendant

Silence podcast

Silence podcast, c'est quoi ?

Silence podcast produit des podcasts indépendants sur les grands espaces et diffuse de la musique qui nous inspire les grandes étendues.

Il a été fondé par un journaliste et documentariste radio, entouré d'auteurs, comédiens, audio-naturalistes, journalistes et de nombreuses oreilles séduites par le documentaire audio et la bonne musique.

                   

Pourquoi « Silence » ?

Le silence, loin du grondement et de la rumeur humaine. Le silence ou la chance du présent solitaire. Le silence comme la simplicité de la rencontre et de l'écoute.

Le silence comme une respiration, un moment de digestion entre deux discussions, entre deux mots, entre deux notes. Il nous permet d' apprécier ce qui a été dit ou écouté.

Le silence est aussi le secret, le tabou, la pudeur, le refus d'être complice du superflu.

Face à l'écrasement des bruits, des sonneries d'alerte, de sirènes, des paroles creuses et du bavardage, oui le silence est une forme de résistance.

Il y aura de la douceur, de la mélancolie et une furieuse envie de découvrir votre esprit sauvage.

L'idée de silence podcast est née il y a 3 ans, accompagnée ensuite de quelques tournages. Il aura fallu attendre le retour forcé du silence en 2020 pour qu'enfin le projet aboutisse.

(crédit photo. Pixabay)

Nos podcasts et nos valeurs

Silence podcast se veut « silencieux », un refuge pour les oreilles saturées et les têtes polluées et abîmées. Nos ouvrons nos micros aux femmes et aux hommes des grands espaces, sur terre, en mer et dans les airs. Nous trinquons à la solitude, au sauvage et à l'animalité.

Réflexions philosophiques, historiques, géographiques, archéologiques, anthropologiques, scientifiques, techniques...du sauvage et de la relation entre l'humain et le reste du vivant.

Le but est aussi de comprendre pourquoi et comment elle ou lui vit/vivait, ici et tout là-bas, pour informer ou faire évader les oreilles.

Reportages, documentaires, séries, portraits, tranches de vie et avis tranchés, grands sujets et petits maux, coups de gueule ou gueules cassées avec la nature en toile de fond.

Notre travail radiophonique défend le beau, la profondeur et l'esthétisme.

Les grands espaces ne seront pas idéalisés mais simplement présentés pour ce qu'ils sont: des habitats naturels sauvages, rudes et sublimes; pour la faune et parfois pour l'Homme.

Nous tournerons dans les quelques îlots silencieux -pour l'Homme- qui restent en France et ailleurs. Des espaces sans bruits d'origine humaine.

Nous essayerons tant que possible de ne pas dévoiler précisément les lieux de tournage pour préserver et protéger au maximum la faune, la flore et la quiétude de ces espaces.

Nous serons sur la route de Jack Kérouac, dans les pas d'Edward Abbey, John Muir ou encore Henry David Thoreau. Comme eux, Silence podcast est né pour être sauvage, « born to be wild ».

(crédit photo : Aurélien Frances / Silence podcast)


Présentation de la série « Inconnus »

Le programme « Inconnus » part à la rencontre d'une personne croisée par hasard dans les grands espaces.

Nous croisons chaque jour des dizaines de personnes (des centaines pour certains, aucune pour d'autres). Nous nous intéresserons à celles qui sont seules dans les grands espaces et qui ne croisent pas grand monde. Elles ont les pieds dans le sable de la baie de Morlaix, randonnent dans le parc du Mercantour, sont sur leur bateau en chantier dans le port de Dunkerque ou sur une mobylette dans les Cévennes. Où ces inconnus se rendent-ils ? Quel est leur rapport aux grands espaces, à la solitude, au silence, à la nature ?

Au hasard d'une plage, à la croisée des champs, sur un bateau ou à vélo, à midi ou à minuit, nous partageons son quotidien pendant une demi-heure minimum.
 

(crédit photo : Aurélien Frances / Silence podcast)

 

Extrait de la série "Inconnus" :

 

Présentation de la série « Terres primaires »

Vos dons permettront de créer et de développer également une grande série sur la géographie française à la préhistoire.

Vous êtes-vous déjà demandés à quoi ressemblaient le golf du Morbihan, les Arres d'Anie, l'archipel des Glénan, les ocres de Rustrel ou la Camargue à la Préhistoire ?

La série « Terres primaires » vous présente la géographie préhistorique des territoires de la France actuelle. Vous découvrirez le relief, la faune, la flore ou encore le climat de ces grands espaces sauvages français du Paléolithique et du Néolithique.

 

Quelques sujets abordés prochainement

Grâce à vos dons, nous pourrons tourner prochainement un documentaire en quatre épisodes présentant la photographe et première océanographe française Anita Conti. En 1940, elle alertait déjà sur les ressources halieutiques épuisables. Nous découvrirons les habitats des grands espaces polaires, plongerons en apnée avec le breton Laurent Marie...

 

Quelques podcasts déjà tournés

Ces podcasts sont prêts à être diffuser. Ils n'attendent que votre soutien pour se dévoiler sur le futur site de Silence podcast.

Portraits d'un village pyrénéen isolé de 22 habitants et de deux surfeurs basques en quête de plages sauvages en Bretagne.

La version complète de "22 têtes et 4 vallées":

Nous avons également rencontré Dominique qui a quitté son lotissement et sa vie de famille pour se reconnecter à la nature. Nous dressons le portrait de l'audio-naturaliste Marc Namblard, chasseur de silence (également diffusé sur Arte radio).

 

Vidéo de promotion de Télérama pour " le chasseur de silence" réalisé par Aurélien Frances (Arte radio / Silence podcast) :

 

Enfin, nous partirons sur une petite île sauvage française pour pêcher « à la cuillère » et découvrirons la fine couche atmosphérique terrestre et la fragilité de la Terre vues de l'Espace avec l'astronaute Léopold Eyharts.

(Crédit photo : pixabay)


Notre sélection musicale

Pour se sentir seul à plusieurs, notre webradio prend la route des grands espaces. Vous serez « the passenger » d'iggy Pop, le bandjo de « the bluegrass boys » le « desert » de Jonathan Wilson, le piano de Gonzales, les bottines de Sammy Decoster, le chapeau de Tom Waits, le violon de Schubert, la voix de Fairuz et la moto de « Steppenwolf ».

Trois playlists à écouter « seul », « sur la route » ou « à plusieurs ».

Suivez la plume.


La page du refuge des lecteurs

« Silence podcast » proposera également un page dédiée à la littérature des grands espaces. Les lectures de nombreux ouvrages dont « Walden » de Henry David Thoreau, « Désert Solitaire » d'Edward Abbey, « Indian Creek » de Pete Fromm, « Vagabond des mers du Sud » de Bernard Moitessier ou encore « Le garçon sauvage » de Paolo Congnetti ont largement inspiré le lancement de Silence podcast.

Nous vous proposerons régulièrement une liste non-exhaustive des livres qui ont marqué l'équipe de Silence Podcast.

 

Lectures de contes pour enfants sur les grands espaces

Nous souhaitons, à moyen terme, et grâce à vos dons, développer des podcasts pour enfants. Des comédiens viendront dans nos studios enregistrer des contes pour enfants stimulant leur imaginaire et évoquant les grands espaces et la nature sauvage.


Dans les coulisses de Silence podcast

 

 

Aurélien Frances
Journaliste, documentariste radio et fondateur de « Silence podcast ». Formé à l'ESJ Lille-Montpellier, Aurélien a plus de 15 ans d'expérience dans le documentaire et le reportage de société (Euradio, France Culture, Arte Radio, le mur des podcasts de Ouest France).

Avec à son actif plus d'une cinquantaine de longs formats radio consacrés aux portraits, aux histoires particulières, « aux tranches de vie », il s'est spécialisé dans les questions écologiques et environnementales.

Aurélien Frances a reçu plusieurs prix et distinctions de France inter, Courrier international, Télérama (TTT) et de plusieurs festivals.


Carmen Maria Miranda

Carmen est un soutien de la première heure. Elle est une oreille attentive aux productions de Silence podcast.

Ma première rencontre avec silence podcast a eu lieu à son stade embryonnaire, quand il s'agissait encore d'une petite plume voltigeant sur deux sommets de montagne ou sur deux vagues.

J'ai vu cette plume comme une promesse et une invitation à la suivre, au gré du vent là où nous ne pourrons pas nous promener avec nos pieds mais avec nos oreilles.

J'ai accepté de la suivre pour ce qu'elle me fera découvrir, loin ou tout près de moi et de ma manière de vivre. Je désire écouter des histoires de femmes et d'hommes qui ne se rendent pas au chaos du monde et qui continuent de vouloir écouter la nature, en silence et sur la pointe de pieds.


Corentin Gallais

L'autre taulier de Silence podcast, grand amateur de nature et des grands espaces, Corentin a travaillé pour euradio. Il est actuellement en formation pour devenir sommelier-caviste.

Le hasard des rencontres peut nous amener loin, très loin parfois. C'est justement en rencontrant Aurélien en 2019, qui m'a parlé de ce magnifique projet, que j'ai tout de suite été emballé. La découverte et l'inconnu étant des intérêts communs, j'ai tout naturellement voulu participer à silence podcast.Un projet ambitieux, poétique et un peu fou qui permet aux auditeurs de s'évader et de rêver.

 

Anais allais

Anais est autrice et metteuse en scène de Théâtre. C'est un véritable souffle de créativité et un soutien de poids à Silence podcast.

Avec Aurélien, ce qui nous lie depuis toujours c'est l'écriture. Etant autrice de théâtre et raconteuse d'histoires, j'ai toujours été frappée des dénominateurs communs entre nos deux disciplines : ce besoin d'ouvrir de nouveaux horizons, de donner la parole à ceux qu'on ne voit pas, jusqu'à faire entendre leur silence. Le silence, ce moment juste après l'explosion et juste avant les mots, cet endroit sans intentions, qui ne fait que refléter un état, une vérité. Cet endroit où nous aurions tous besoin de nous lover plus souvent par ces temps qui crient. Alors je suis vraiment ravie de la naissance de Silence podcast et de ces bulles-refuges qu'il nous promet !

 

Garance Hamon

Garance est scénariste. En 2013, elle développe son premier projet de long-métrage fantastique et historique, "Le cheval Mallet". Elle devient lectrice pour de nombreux festivals. En 2019, elle participe à l’atelier d’écriture de Yasmine Louati afin d’écrire son second long-métrage et développe une série sur l'écologie.

Les grands espaces, oui ça me parle ! A l'intérieur de soi ou au dehors, c'est toujours pour se rencontrer. Je suis ravie de participer à cette aventure radio- webante, radio-rêveuse...

Morgane Lego

Morgane est photographe, graphiste et dessinatrice. Elle mène de mains de maîtresse son activité « Folle Allure ». C'est la Madame du logo.

Le projet « Silence Podcast » est une respiration. Une zone de droit au rien, au temps et au vide. C’est dans ces interstices que la poésie peut naître. En tant que graphiste et photographe, je m’applique le plus souvent possible à laisser la place à l’inattendu, pour que la magie opère il faut parfois se laisser porter par le vent, comme l’image de la plume au dessus des montagnes."


Méli Leray

Méli est comédienne. Engagée dans la lutte contre les violences faites aux femmes, elle écrit et met en scène "Pas comme ça" pièce autour de la violence conjugale.

Depuis 2018 elle est interprète dans le projet "Nous sommes les Amazones du futur" de Marion Thomas. Elle a merveilleusement prêté sa voix pour l'identité sonore de « Silence podcast ».

J'ai rencontré "Silence Podcast" par le biais d'un dessin, un jour à Caen. Une montagne et une petite plume qui flottait au dessus. Une ébauche de l'identité visuelle du projet, griffonnée par Aurélien. Avec ce dessin je m'imaginais déjà la tête et les oreilles à l'autre bout de la France, le cœur transporté par des sons et de voix qui content des vies et des histoires à des kilomètres de la mienne. Un précieux éloge du silence dans les bouillons bruyant de nos vies.

 

Marta Bartavalle

Marta est enseignante et soutient avec vigueur Silence podcast.

J’adhère au projet Silence podcast parce que la radio est le médium que je côtoie tous les jours et celui dont je me sens le plus proche. La radio permet à mon sens de soigner des esprits trop en prise avec les images. Laisser la place au silence est un pari un peu risqué qu’il est important de faire pour se donner le temps d’entendre et peut-être de comprendre.

À quoi servira la collecte

Nous n’allons pas nous arrêter aux productions présentées ci-dessus. Nous avons dans notre sacoche de nombreuses idées de série et de podcasts unitaires: des programmes qui ont besoin de votre soutien pour être développés. C’est grâce à vos dons que nous pourrons développer Silence podcast et ouvrir la production à de nouveaux auteurs créatifs et à de nouvelles idées originales.

Silence Podcast est uniquement financé par son fondateur, et repose en grande partie sur la motivation et l’énergie d'une équipe de passionnés. Mais cela ne suffit pas. Nous avons besoin de votre aide pour :

- Créer le site ! C'est le plus urgent. Il sera le faire-valoir de nos podcasts. Il doit être esthétique, simple et aéré (à l'image des grands espaces!) et capable d'accueillir tout le monde. Il nous faut pour cela un hébergeur performant et une bande passante adaptée qui vous permettra de télécharger vos podcasts instantanément et sans bug. D'autant plus au moment des pics de fréquentation, notamment lors de la sortie d'un podcast.

- Rémunérer les auteurs pour les premiers tournages! Le statut d'auteur radio est souvent précaire, surtout dans la jungle du podcast. La rémunération est parfois inexistante ou rarement à la hauteur du travail fourni.

Être auteur c'est avant tout écrire et réécrire son idée; réfléchir à l'histoire, à sa narration et à la pertinence de son expression audio. Il faut choisir les bons interlocuteurs et faire des choix, évaluer l'environnement sonore et les exigences techniques.

Préparer un tournage est une étape importante qui prend plusieurs jours voire plusieurs semaines. Il faut ensuite se déplacer, enregistrer les interviews et les ambiances sonores, les monter, les habiller et les mixer. Ce travail prend du temps et mérite d'être rémunéré dignement.

 

- Nous équiper ! Du bon matériel est indispensable pour vous proposer une écoute des plus agréables, d'autant plus dans les grands espaces. La qualité des enregistreurs, des micros de captation et des accessoires est essentielle pour être le plus fidèle possible à l'intimité vocale des intervenants et à l’environnement sonore. La technique est le lien intime entre l'interviewé et l'auditeur.

- Nous déplacer ! Les transports et l'hébergement représentent un budget important lors des déplacements.

Nous souhaitons investir, à moyen terme, dans un studio mobile (camion ou camping-car) pour ne pas dépendre des transports collectifs qui sont souvent très éloignés des grands espaces sauvages (et c'est tant mieux). Cela nous permettra également d'améliorer nos conditions d'enregistrement et de réduire les frais lors des tournages. C'est l'une des raisons pour laquelle nous ferons une deuxième campagne de financement d'ici un an.

- Communiquer. Il va bien falloir que l'on se fasse connaître, ce serait dommage que des amateurs de grands espaces passent à côté d'un tel projet ! Cela passe donc par des soirées, quelques affiches, des stickers, kakémono et magnet publicitaire (nous nous limiterons au strict nécessaire, en évitant le papier).

- Payer les droits SACEM. Nous allons donc vous proposer des playlists (dans un premier temps, avant de diffuser de la musique sur un flux continu) qui nous inspirent les grands espaces. Pour cela, nous devons payer un forfait à la SACEM pour rémunérer les artistes et obtenir l'autorisation de diffuser de leur musique.

- Rémunérer « kisskissbankbank ». Il faut compter 8 % de la cagnotte soit près de 750 euros.

Nous avons estimé nos besoins de dons à 8 000 euros pour lancer le site "Silence podcast.fr" et démarrer les premiers tournages.

Même si, vous l'aurez compris, nous avons besoin de beaucoup plus pour développer totalement l'activité, nous souhaitons ne pas être trop gourmands et avancer par étapes, en étant sûr de pouvoir compter sur vos dons pour démarrer.

Nous envisageons de lancer une seconde campagne de financement, peut-être dans un an, pour notamment investir dans un studio mobile (camion ou camping car) dans le but d'améliorer nos conditions de production et de tournage. Mais...

Si vous êtes fous ! et que nous arrivons à :

15 000 euros !

Nous pourrons louer un espace de travail et embaucher un chargé d’administration et de production de « Silence Podcast » à temps partiel. Nous pourrons rémunérer plus d'auteurs et pourrons accueillir plus de projets.

25 000 euros !

Nous serions vraiment très content ! Nous pourrons diffuser nos programmes 24h/24h sur un flux d'antenne continu mêlant nos contenus éditoriaux et la musique. Nous embaucherons un réalisateur à temps partiel pour sublimer les productions des auteurs !

35 000 euros !

Sacrée famille ! Sacrées soutiens !Nous investirons dans un studio mobile aménagée (camion ou camping-car) et embaucherons notre chargé de production à temps plein.

45 000 euros !

En plus des bisous éternels de toute l'équipe, vous nous permettez d'embaucher un réalisateur à temps plein, de développer des séries saisonnières et de consolider une équipe stable et compétente nous permettant de vous proposer plus de productions, et toujours plus qualitatives.

 

Autres ressources

Silence podcast sera également financé par des interventions en milieu scolaire. Nous proposerons de l'éveil sonore à des enfants de 6 à 10 ans pour les sensibiliser à la faune de leur territoire. Le projet débutera à la prochaine rentrée scolaire.

Silence podcast proposera également régulièrement des sessions de formation au « field recording ». Comment enregistrer en extérieur ? Quel matériel ? Quelles ambiances ? Quels intervenants ? Quelle narration ? Comment monter, habiller, mixer avec des sons de la nature ?

Silence podcast se financera aussi grâce à l'organisation de soirées avec notre programmation musicale dite « énervée » et par des soirées plus paisibles où nous organiserons des séances d'écoute de nos podcasts.

A bientôt, ici ou...là ?

(Crédit photo: Morgane Lego / Folle Allure photographie)

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux