Soutien à Sylvie et François, pour que l'éco-gîte des Tamarins continue à vivre

Soutenez notre projet d'écogîte, c'est soutenir des valeurs de partages, d'échanges et de bienveillance

Visuel du projet Soutien à Sylvie et François, pour que l'éco-gîte des Tamarins continue à vivre
60
Contributeurs
12 jours
Restants
4 035 €
Sur 15 120 €
27 %
Biodiversité
Locavore
Développement
local

Stronger Together

Ce projet participe à la lutte contre le Covid-19 ou a été impacté par celui-ci. Let's be stronger together ! KissKissBankBank soutient ces campagnes en réduisant sa commission 💜.

Stronger Together

Soutien à Sylvie et François, pour que l'éco-gîte des Tamarins continue à vivre

C’est quoi le projet ?

Nous lançons cette campagne de financement participatif afin de nous permettre de continuer à faire vivre l’éco-gîte des Tamarins. Et plus concrètement, dans l'urgence, nous avons besoin de financer les réparations du système de traitement de l’eau et de potabilisation. Nous n'avons plus d'eau. Les devis sont entre 14 000€ et 15 000€. Ayant épuisé toutes nos économies dans ce projet, nous ne pouvons pas faire face à cette dépense. C'est pourquoi nous venons solliciter votre aide et votre générosité

Qui sommes-nous ?

Nous sommes Sylvie et François, gestionnaire de l’éco-gîte des Tamarins ou aussi connu sous le nom de High Hub Hostel. Nous nous trouvons sur la route forestière entre le Maïdo et le Tevelave à 1800 mètres d’altitude. Nous habitons sur place avec notre fils de 3 ans, Andrea.

Après 20 ans laissé à l’abandon, nous avons repris ce gîte en 2017 avec pour souhait d’en faire un lieu chaleureux et accueillant, dans le respect de la nature, de l’environnement et du vivant. C’est un projet qui nous tenait à cœur, nous avions envi d’un retour au source, à la terre, à la nature, à la montagne... Nous avons mis toute notre énergie et nos économies pour le faire renaitre.

C’est pour cela que ce projet va bien au-delà d’un hébergement, nous l’avions imaginé à l’image de nos valeurs et de nos convictions, c’est pour nous un projet de vie.

Quelles sont nos valeurs ?

Ici, à l’éco-gîte des Tamarins, on prône la bienveillance, les échanges et le partage avec nos invités. L'énergie qui anime notre petit hameau provient d’un tout : dame nature et tous les petits êtres qui la composent, et notre passion de faire perdurer la tradition à travers ce lieu.

Nous cultivons une philosophie de vie concentrée sur l'essentiel, la Nature et le bonheur. Cet art de vivre se retrouve aux travers de toutes nos activités.

Nos espaces de vie intérieur sont pensés comme des refuges : plutôt petits et décorés avec soin, en faisant rentrer la Nature à l'intérieur.

Notre cuisine : simple, saine, surprenante. Des matières premières de qualité, transformées sans additifs.
Les légumes et volailles proviennent de notre ferme inspirée des écosystèmes naturels et de paysans à proximité.
Le miel est issu de notre rucher sédentaire en forêt.
Les tisanes viennent de notre jardin des simples.

 

À quoi servira la collecte

Quels sont nos projets en cours et à venir ?

Tout d’abord notre première préoccupation concerne l’eau : réparer le système de traitement de l’eau et de potabilisation.

Depuis 2017, nous avons fait face à des pannes successives, cela a entrainé des annulations des réservations. Ça nous a couté en moyenne deux mois d’inactivité par an. A la sortie du confinement en 2020, le système était à nouveau à l’arrêt, et il n’y a pas eu de réparations. C’est grâce aux livraisons d’eau par la commune que nous avions pu continuer l’activité mais tout s’est arrêté le 7 janvier dernier. La commune a du concentrer ses moyens sur les agriculteurs.

En atteignant le premier palier, vos contributions nous serviront à financer les réparations du système de traitement de l’eau et de potabilisation.

Et si grâce à votre générosité on peut voir encore plus loin et plus grand, nous pourrons :

  • Relancer nos plantations de plantes aromatiques et médicinales, notamment des espèces endémiques et indigènes adaptées à la région. Puis mettre en place des visites guidées de cet arboretum.
  • Relancer nos ateliers et cours de cuisine.
  • Fabriquer sur place notre propre lait et yaourt grâce nos chèvres.
  • Développer nos cultures maraichères, et naturellement toujours en agroécologie.
  • Développer l'apiculture, avec la mise en place d’atelier autour du monde des abeilles et des plantes mellifères.

 

Nous voulions ajouter que cette démarche de financement participatif arrive en dernier recours, nous avons épuisé toutes les solutions. Malgré tout, nous ne baisserons pas les bras et nous allons continuer à nous battre et à relancer notre demande de table ronde avec les différents acteurs : mairie, département, ONF, TCO, Parc National. 

 

Ci-dessous l'article paru dans la presse, le JIR.

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux