STILL LIFE

Soutenez la production d'une oeuvre d'art sensibilisante au vivant, mêlant céramique et installation sonore interactive.

Visuel du projet STILL LIFE
Réussi
42
Contributeurs
07/03/2021
Date de fin
4 192 €
Sur 3 000 €
140 %
Biodiversité
Autoproduction
culturelle

STILL LIFE

En réponse à une perception du vivant parfois lointaine, polie par notre mode de vie occidental, STILL LIFE questionne notre rapport à la «nature»: spirituel, sensible, mais également instinctif et physique. Cette installation a pour but d'offrir une discrète mais puissante présence du vivant perceptible par le spectateur, où ce dernier interagît avec elle.


 

Dans un espace dégagé, disposés à même le sol, des objets de récupération de friches urbaines (Gaines, pneus, cagettes, bâches, palettes...) seront assemblés pour former des volumes à géométrie variable: certaines sculptures se déploieront sur un format 100 x 100 cm, d’autres pourront aller jusqu’à 200 x 150 cm environ.

Par la suite, Chaque module sera envahi par des pièces, réalisées en céramique et tiges de métal, dont les formes s'inspireront librement d'espèces de plantes, communément appelées « mauvaises herbes ». Ronces et autres advantices s'empareront de ces assemblages d'objets rejetés de nos sociétés, créant un contraste entre leur aspect précieux et fragile et l'assemblage brut de leurs supports.

 

Au sein de chaque sculpture sera intégré un dispositif sonore émettant des sons inspirés des bruits d’insectes nocturnes : grillons, criquets, bruissements, chuintements... Ces sources sonores seront connectées à des capteurs qui permettront la modulation de l’émission du son en fonction des mouvements des visiteurs :

Lorsqu'un spectateur s'approchera d'un module, les bruits d’insectes cesseront subitement. Si la personne s’immobilise proche de l’objet, à l’affût, le son des grillons reprendra timidement, puis peu à peu normalement, jusqu’à s’arrêter de nouveau dès la captation d’un nouveau mouvement.

STILL LIFE signifiant « nature morte » mais aussi littéralement « toujours de la vie », est une œuvre contemporaine développée telle un jardin où la présence des insectes, suggérée par leurs bruissements au sein des sculptures, ramène à une idée de vie fine, secrète, et bien présente, tout en rappelant un espace temps nocturne propice à la perception des signes de la vie dite « naturelle ».

Placé au cœur du dispositif, le spectateur fait partie intégrante d’une œuvre qui ne peut être complète que par sa présence et son interaction avec elle ; Alors qu'il est commun d'activer un dispositif, le spectateur ici « désactive » l'installation par sa présence. L’interactivité met ici l’accent sur une nature qu’on ne peut posséder dont nous faisons partie, dont les traces s’évanouissent à notre approche.

STILL LIFE, est avant d'être une installation concrète, un concept qui s'adapte à son lieu d'exposition : Les objets de friches sont collectés au plus près de la zone d'exposition et son remis au tri sélectif ou à la décheterie selon les objets et leur recyclabilité. Au delà d'un transport dont le volume et limité au maximum, l'installation est d'une certaine manière "vivante", et n'aura jamais la même forme selon les éléments trouvés à chaque temps de présentation. L'objets de friche n'est pas sacralisé et garde son statut d'objet ayant atteint le stade de « déchet ».Le projet de STILL LIFE s'inscrit dans une démarche de sensibilisation au vivant, visant de larges publics, où chacun est libre d'apprécier la relation qui se créé entre eux et la pièce. Cette installation à pour but de sensibiliser à l'idée de « nature » et de la porosité entre le monde « culturel » et le monde « sauvage », jusqu'à questionner la définition même de ces deux notions que nous nous représentons souvent à tord, plus hétérogènes qu'il n'y paraît.

 


 

Louise Vendel est une artiste plasticienne. Née en 1993, elle vit à Paris et travaille à Montreuil.

Inspirée par les ambiances nocturnes en ce qu’elles modifient notre rapport au monde, Louise Vendel développe une pratique artistique mettant en relief les indices d’une relation complexe entre l’Homme et les autres espèces du vivant formant son « environnement ». Au travers de ses dessins et installations, elle s’attache à faire dialoguer les traces des comportements sauvages et naturels avec celles de nos instincts émoussés par notre confort occidental. Au sein de son travail, la perception de l'espace par le spectateur et la matérialité de l'objet sont des composantes à considérer au même titre que le fusain qu'elle applique ou la céramique qu'elle modèle. Louise Vendel tend à mettre en lumière la sensibilité qui émane de ces situations hybrides qui mêlent comportements et aménagements, symboles et signes humains ou non-humain, créant ainsi des scènes étranges, pathétiques ou encore cruellement banales.

Diplômée de l'Ecole des Arts Décoratifs en 2018, Louise Vendel fut résidente à Mains d'Œuvres la même année, à La Villa Belleville en 2019 ainsi qu'à la Cité Internationale des Arts en 2019-2020. En 2020, elle est entre autre invitée à exposer au sein de la Biennale Artpress des jeunes artistes (Musée d'Art Moderne et Contemporain de Saint-Etienne, Citée du design). Son travail fut soutenu par la bourse «Chaire Innovation et Savoir-faire» Bettencourt Schueller (2018), la Bourse Scam «Ecritures et formes émergentes» (2019). ainsi que récompensé par le Prix Dauphine pour l'Art Contemporain (Prix du Public 2019).


 

Le collectif Ascidiacea est un groupe de recherche et d'expérimentation composé de neuf membres aux profils atypiques, issus de la recherche universitaire en sciences humaines, du design sonore, graphique et algorithmique ou encore d'études musicales et en cinéma. Leurs productions se déclinent sous la forme d’installations audiovisuelles interactives et immersives, de scénographies numériques, de modules pédagogiques et de publication d’articles de recherche. leurs travaux visent à investir de façon créative, poétique et prospective le développement esthétique et social des nouvelles formes de virtualités audiovisuelles et sensorielles.

Parmi ces membres, c'est avec Lenny Szpira, Thomas Aguettaz et Léo Baqué que Louise Vendel travaille sur la partie sonore et interacive de STILL LIFE. Leur collaboration fructueuse à déjà abouti à la création de «Echo's Travel », première installation sonore interactive de Louise Vendel présentée à la Galerie du Crous en 2019, au Festival Les Chambres Numériques à l'ICART en 2018, ou encore à Mains d'Œuvres lors de la Biennale de Némo en 2017.

 

Pour un.e jeune artiste, l'équilibre économique de début de carrière ne permet pas toujours la concrétisation de certains projets. En participant à cette collecte, vous envoyez un message fort à la jeune création en la soutenant concrètement dans la réalisation de pièces. Au delà de l'aspect financier, c'est un message de soutien important et un encouragement notoire. Quelle que soit la somme versée, un immense merci à vous!


 

Pour cette première version de STILL LIFE, un objectif minimum 3 sculptures interactives est envisagé.

Pour rencontrer un large public varié et pour pouvoir vous présenter le fruit du travail que vous aurez soutenu, l'objectif est de présenter l'installation dans le cadre de la 71 ème édition de Jeune Création, en Juin 2021, qui se tiendra à la Fondation Fiminco à Romainville.

À quoi servira la collecte

Les 3000 euros de cette collecte permettront de payer :

  • le cachet des membres Ascidiacea pour la réalisation de l'interactivité sonore (1300 euros)

  • les matières premières telles que tiges de métal, soudure, émaux, terre de faïence

  • les cuissons de céramiques

  • un poste de soudure et des protection (gants, masque et tablier)

  • les différents matériaux électroniques nécessaires à la partie interactive (capteurs, enceintes, câbles...)

  • la part de kiss kiss bank bank ( 8 %)

  • les transports et les emballages des différents éléments composants Still Life (éléments de friche et céramiques)

 

Si les 3000 euros sont atteints:

Le compte est bon ! Si la collecte atteint la somme escomptée, le budget minimum nécessaire est respecté et le travail peut commencer.

 

Si la cagnotte dépasse l'objectif:

L'objectif de 3 sculptures interactives augmente et passe à 5 sculptures : la somme supplémentaires permettra l'achat de matériel, des cuissons de céramiques en passant par un transport des pièces adapté au volume plus important de STILL LIFE.

Avec 5 sculpture par exemple au lieu de 3, la déambulation des spectateur sera plus ample, et la modulation des sons deviendra plus riche car dépendante de 2 sources sonores supplémentaires.

 

ZOOM SUR LES CONTREPARTIES/ 

 

L'affiche:  réalisée à partir des croquis et des recherches réalisées pour Still Life, limitée à 50 exemplaires, elle sera imprimée en risographie couleur argent sur papier noir 250g.

 

"Les Dréssés"

Gravure manière noire sur cuivre, deux passages couleur, 10 exemplaires, 27 x 13 cm (surface gravée), 2020 

 

Série "Missing" - Flies,

fusain et pierre noire sur papier, visuel non contractuel (la disposition des mouches et le format varient) environ 10x15 cm (livré sans cadre)

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux

Épuisé

(Early Birds)

20 €

Livraison estimée : avril 2021

Merci beaucoup pour votre soutien dans les premiers instants de cette collecte! Une carte de remerciement personnalisée Une feuille en céramique
  • 8 contributeurs
  • 0/8 disponible

200 €

Livraison estimée : avril 2021

200 euros c'est un grand pas pour atteindre l'objectif de cette cagnotte et ainsi assurer la réalisation de STILL LIFE ... Merci infiniment! Une carte de remerciement personnalisée Une affiche en risographie numérotée et signée de l'artiste Une visite de l'installation en présence de l'artiste, à la Fondation Fiminco en Juin 2021 une invitation à la préview de Jeune Création (journée pro avant le vernissage, mi-juin 2021. Une gravure imprimée par l'artiste, «Les dréssés», technique de manière noire sur cuivre imprimée en deux passages sur papier opale 300g.), limitée à 15 exemplaires avec certificat d'authenticité (taille de la surface gravée, 27 x 13 cm.)
  • 4 contributeurs
  • 0/4 disponible

(Option 1)

300 €

Livraison estimée : juin 2021

300 euros c'est, rien qu'avec votre aide, déjà plus de 10% de l'objectif de la cagnotte... Vous êtes un.e mécène! Merci beaucoup de votre soutien! Une carte de remerciement personnalisée Une affiche en risographie numérotée et signée de l'artiste Une visite de l'installation en présence de l'artiste, à la Fondation Fiminco en Juin 2021 une invitation à la préview de Jeune Création (journée pro avant le vernissage, mi-juin 2021. Un dessin original de la série Missing - « Flies », fusain et pierre noire sur papier, dimensions variables (environ 10 x15 cm), signé de l'artiste, avec certificat d'authenticité. Une gravure imprimée par l'artiste, «Les dréssés», technique de manière noire sur cuivre imprimée en deux passages sur papier opale 300g.), limitée à 15 exemplaires, signée de l'artiste avec certificat d'authenticité (taille de la surface gravée, 27 x 13 cm.)
  • 3 contributeurs
  • 0/3 disponible