TAMPONNE-MOI

Pour un NOUVEAU CLIP de USÉ !

Visuel du projet TAMPONNE-MOI
Réussi
25
Contributeurs
16/05/2020
Date de fin
2 040 €
Sur 2 000 €
102 %
Autoproduction
culturelle
Média
indépendant
Soutenu par
Mise en oeuvre(s) - Sacem soutient le projet TAMPONNE-MOI

TAMPONNE-MOI

Le moment paraît un peu malvenu c'est vrai... On aurait plutôt besoin de garder nos quelques roubles pour l'achat de denrées vitales ces 40 prochains jours.

Cependant ! A l'heure où le confinement général pointe son nez, et avec lui, la goutte infectée sur lequel elle pend, l'après pandémie se prépare.

Aussi, coincé dans un environnement hostile, l'Artiste s'agite tel un pangolin en cage. Il veut en découdre et ne compte pas regarder Netflix toute la journée... vautré dans le canapé. Non ! Il va plutôt préparer un truc... Un truc qui swing même, ouais ! Un truc qui va carrément nous donner envie de gigoter nos petits corps bronzés et sains... d'un mois de jeûne, à l'approche de l'été ! 

Si vous aussi, la projection d'une création anté-crise vous donne encore la joie de regarder, l'oeil collé contre la vitre embuée de votre cuisine, l'arbre fleurissant dans la ville vide et fiévreuse... Peut-être alors que vous pourriez vous joindre à notre projet ?! Nous filer un petit coup de pouce (ou de coude pourquoi pas ? Dans lequel vous auriez préalablement toussé...).

Bref. On vous en dit un plus ? Allez... C'est parti !

On ne présente plus USÉ.

Enfin si un peu quand même…

C’est pas non plus Madonna, ni Kurt Cobain et encore moins Alain Souchon... Et pourtant !

Dans une moyenne ville du nord de la France, le musicien Nicolas Belvalette a fait son trou ; membre fondateur de la salle de concerts autogérée l’Accueil Froid – Nuke, il collabore dans différents groupes de la scène punk-rock-alternative (Headwar, Les Morts vont bien, Roberto Succo,…).

Usé est son projet solo depuis 2011. Après Chien d’la Casse et Selflic, signés chez Born Bad Records, Usé prépare son nouvel album et avec… un nouveau clip !

Celui-ci s’imagine sous le prisme d’une mécanique à deux têtes : celle du-dit Nicolas Belvalette et celle d’Olivier Louis.

Le duo amiénois n’en est d’ailleurs pas à sa première collaboration… Après Amphétamines, Respire ou encore plus récemment Danser un slow avec un flic - pour ne citer qu’eux…- , ils préparent aujourd’hui la réalisation de TAMPONNE –MOI.

Au vol, en pleine circulation d’idées entre les deux acolytes, on peut déjà choper quelques références révélatrices d’une imagerie pour le moins alléchante, telles que Assaut on precinct 13 , The Warriors, West Side Story ou encore Sailor et Lula.

Images et sons semblent vouloir se répondre… S’accompagner dans un rythme froid, sec et terriblement… forain.

CLAQUEMENTS DE DOIGTS –  FUMÉE DENSE – RYTHME BINAIRE – TÊTE à QUEUE – DEUX GANGS – GROS PLAN SUR LES ÉTINCELLES – LUMIÈRES FROIDES – VITESSE SATURÉE – PERCUSSIONS – et on mâche a gogo notre malabar …

Le squelette du clip est là, sur le bureau d’Olivier Louis… et comme il le dit :

« Il n'y à plus qu'a lui apporter de la chaire, de la sueur et du sang, un électrochoc et cette chose étrange prendra vie.»

 

À quoi servira la collecte

C'est tout simple vous allez voir, mais quand même... ça chiffre vite et ça on le sait bien.

Un  manège « Auto tamponneuses » = 800 euros

+

Trois jours de tournage :

Trois petits déjeuners continentaux x 40 participants = 40x3 = 120x7 = 360 euros

+

Trois déjeuners = 40x3 = 120x7 = 840 euros

+

Trois dîners = 40x3 = 120x7 = 840 euros

+

Location de matériel = 800 euros

+

Un peu d’essence dans les véhicules = 300 euros

+

Location d’un camion = 150 euros

= 4090 euros

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux