Tendresse à quai - une pièce d'Henri Courseaux

Soutenez la reprise à Paris de "Tendresse à Quai" de Henri Courseaux en nous aidant à augmenter la visibilité du spectacle.

Visuel du projet Tendresse à quai - une pièce d'Henri Courseaux
Échoué
12
Contributeurs
19/10/2018
Date de fin
900 €
Sur 4 000 €
23 %

Tendresse à quai - une pièce d'Henri Courseaux

Créée en résidence au Théâtre de Saint Malo en 2006 la pièce d'Henri Courseaux reprend au Studio Hébertot pour 60 représentation du 29 Août au 18 Novembre 2018.

 

 

 

 

Résumé : 

Deux personnages que tout oppose. Leurs âges, leurs origines sociales et leurs cultures. Un vieil écrivain (ancien prix Goncourt) en mal d'inspiration  et une jeune cadre commerciale, bientôt licenciée. Ce qui se noue lors de leur improbable rencontre sur un quai de gare n'est pas seulement une impossible histoire d'amour transgénérationnelle, mais aussi l'affrontement de deux logiques, de deux solitudes assoiffées. 

 

Note de l’auteur :

Partant du postulat qu'il ne faut jamais confondre vraisemblance et vérité, je me suis amusé, avec cette comédie truffée d'invraisemblances (dont on ne cessera de jouer), à « mettre en abyme » les rapports du créateur avec sa créature.

J'ai constamment convoqué la complicité du rire, comme pour me faire pardonner le tendre désarroi de mes personnages. Puissent-t-il vous frapper au cœur… 

Puissiez-vous rire de ce coup mortel et en ressortir plus vivants que jamais!


Henri Courseaux

 

 

Note du metteur en scène:

Plonger dans l’univers de « Tendresse à Quai » c’est comme rencontrer Henri Courseaux. L’homme est drôle, à la fois tendre et flamboyant, grave et insouciant, aussi punk que classique… Toujours inattendu. Son visage évoque tour à tour la rouerie du vieux Merlin, l’insolence du garnement ou l’innocence de la jeune fille. Parfois tout cela en même temps et bien plus encore ! Sa pièce lui ressemble. C’est dire comme je l’aime. 
C’est un voyage en humanité que l’auteur nous propose sur ce quai de gare. Une humanité imparfaite, hésitante, faite de contradictions, d’amours et de colères, d’élans grandioses et de défaites, d’ivresses et de terreurs. Une humanité qui nous offre son désarroi en joyeux partage et qui le transforme résolument en célébration. Sa pièce est tissée de son rire farceur, de sa tendresse, de son inextinguible révolte et de son insatiable appétit de vivre. Les nombreux thèmes qu’elle aborde sont les traits de crayon d’un émouvant croquis, celui de notre condition d’être humain.

La mise en scène se doit d’accompagner la liberté et la rapidité de l’écriture. De la précision de l’univers sonore et de la lumière, de la fluide ludicité de l’espace scénique qui se joue de la limite entre fiction et réalité, devra naître cette magie à laquelle le personnage de Léon fait si souvent référence et qui parcourt la pièce de bout en bout.

Quel meilleur interprête d’Henri Courseaux que lui-même ? Henri est Léon ou bien plutôt est-ce Léon qui est Henri ?  Le jeu de miroir et de  mise en  abyme commence bien là. Marie Frémont l’accompagne de sa grâce sensible, de son regard de cristal, de son humour, de son étonnante  capacité au burlesque et de tout cela à la fois. Car ces deux là se ressemblent. Il y a de l’Henri en Marie et vice versa. Il y a de Madeleine en Léon et vice versa. Et les lignes de démarcation s’en trouvent joyeusement floutées.

Face à deux acteurs de leur trempe, Il ne reste au metteur en scène que je suis qu’à jouer avec toute la délicatesse possible de ces deux instruments d’exception si bien accordés l’un à l’autre. C’est une grande responsabilité mais un grand privilège. C’est surtout un immense plaisir.

Stéphane Cottin

 

 

L'équipe : 

Texte : Henri Courseaux

Mise en scène et scénographie : Stéphane Cottin

Avec : Henri Courseaux et Marie Frémont

Lumière : Marie-Hélène Pinon

Son :  Michel Winogradoff

Costumes :  Chouchane Abello Tcherpachian

Chorégraphie :  Jean-Marc Hoolbecq

Assistant à la mise en scène : Killian Calvez

 


 

Henri Courseaux est acteur depuis 58 ans. Molière du meilleur second rôle 2010 Pour le rôle de Malvolio dans "La nuit des rois" de Shakespeare dans une mise en scène Nicolas Briançon, Il a joué plus de soixante dix pièces sur les différentes scènes parisiennes. a abordé la plupart des formes d'activités de ce métier: le théâtre, le cinéma, la télévision, il a fait  du cabaret, du café-théâtre (2 one man shows), de la radio et plus récemment du récital chansons comme auteur compositeur interprète. Il a écrit pour le théâtre, la radio et la télévision.

 

 

Marie Frémont sort en 2008 du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique. Elle est successivement dirigée par Jean Pierre Mocky, Hervé Baslé, Philippe Avron, Yves Pignot, Sophie Loucachevsky et, en 2008, par Dabiel Mesguish dans la pièce Neige d’Eté. En 2011 elle joue dans Le Chant du Cygne de Tchekhov, mise en scène Sarah Gabrielle, au théâtre du Lucernaire. 
En 2012 elle interprète le rôle de Pénélope dans La Dame d’Ithaque d’Isabelle Pirot et David Pharao au Lucernaire puis au Théâtre du Balcon durant le festival d’Avignon 2013 : palme d’or Avignon Critique. La même année, elle part en tournée avec Hamlet, mis en scène D Mesguich, représenté à la Cartoucherie de Vincennes en novembre 2016. Elle joue également dans le très remarqué Z’Ombres d’Isabelle Pirot ... Toujours au Balcon.
 

 

Stéphane Cottin mène, depuis plus de vingt ans, une carrière singulière et protéiforme dans des univers théâtraux très variés. Son tempérament de « touche-à-tout » et le hasard des rencontres l’ont en effet conduit à tenir un grand nombre de postes au sein de nombreuses compagnies. Acteur, créateur lumière, créateur sonore, vidéaste, il profite de chaque expérience pour enrichir une approche globale de l’artisanat théâtral sur lequel se fonde son travail de metteur en scène. Créée en 2017 sa mise en scène de « Fratelli » de Dorine Hollier, avec Henri Courseaux (déjà) et Jean-Paul Farré, a remporté un large succès public et critique aux deux derniers festivals d’Avignon. Sa dernière création, « Le Lauréat » au théâtre Montparnasse, a reçu deux nominations aux Molières 2018.

À quoi servira la collecte

La production de cette reprise est assurée par nos fonds propres et "Les Productions du Dauphin" notre coproducteur. Mais notre budget ne nous permet pas d'allouer une somme suffisamment importante à l'affichage et à la communication dans les médias. Votre aide nous permettra d'assurer une plus grande visibilité au spectacle et donc un plus grand retentissement ce qui est crucial pour la fréquentation et la vie future du spectacle. Si notre objectif est dépassé nous augmenterons d'autant notre budget communication qui, compte tenu de la profusion de propositions artistique à Paris, ne sera jamais surdimensionné.

Les supports envisagés sont : Affichage métro, affichage boutiques, colonnes Morris, publications presse papier et web.

Affichage métro : 1000 €

Affichage boutiques : 1300 €

Colonnes Morris : 1700 €

Et en cas de dépassement de notre objectif :

Deuxième campagne métro : 1000 €

Encarts presse : 2000 €

Publications web : 1000 €

 

L'association Léo Théâtre percevra l'intégralité de la collecte.

 


 

Choisissez votre contrepartie

Pour 5 €

Mur des bienfaiteurs

Votre nom affiché sur le "Mur des bienfaiteurs" dans le hall du théâtre et sur notre site internet et notre sincère reconnaissance.
  • Contributeur : 1

Pour 60 €

1 invitation

Votre nom affiché sur le "Mur des Bienfaiteurs" dans le hall du théâtre et sur notre site internet, une invitation pour je jour de votre choix et notre grande reconnaissance.
  • Contributeur : 1

Pour 100 €

2 invitations une photo du spectacle ou une affiche dédicacée

Votre nom affiché sur le "Mur des Bienfaiteurs" dans le hall du théâtre et sur notre site internet, deux invitations pour je jour de votre choix, une photo du spectacle ou une affiche dédicacée par les membres de l'équipe et notre très grande reconnaissance.

Pour 150 €

2 invitations, photo et affiche dédicacée un exemplaire du texte

Votre nom affiché sur le "Mur des Bienfaiteurs" dans le hall du théâtre et sur notre site internet, deux invitations pour je jour de votre choix, une photo du spectacle, une affiche dédicacée par les membres de l'équipe, un exemplaire du texte et notre immense reconnaissance.

Faire un don

Je donne ce que je veux