La cité des verrier.e.s

Aidez-nous à dévoiler les histoires inédites des artisans de Firozabad!

Visuel du projet La cité des verrier.e.s
Réussi
39
Contributions
18/05/2020
Date de fin
2 201 €
Sur 2 200 €
100 %
Solidarité
internationale
Recyclage
Média
indépendant

La cité des verrier.e.s

<p>Nous sommes Arnaud Kaba, anthropologue, et Shankare Gowda, sociologue, nous vous demandons votre aide pour mener &agrave; bien notre projet d&#39;anthropologie visuelle sur les travailleur.e.s du verre &agrave; Firozabad, en Inde du Nord. Les bracelets de Firozabad sont port&eacute;s par presque toutes les femmes indiennes,&nbsp;&nbsp;les lampes et l&#39;artisanat de la ville sont massivement export&eacute;s vers l&#39;Europe. Pourtant, nous n&#39;en savons que tr&egrave;s peu sur les mains qui les fabriquent, parfois avec fiert&eacute; et virtuosit&eacute;, souvent avec douleur.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/649284/75501004_10212630183069015_1644057242607026176_o-1582289916.jpg" width="100%" /></p> <p>Votre aide financi&egrave;re sera pr&eacute;cieuse et contribuera &agrave; la r&eacute;alisation d&#39;un court m&eacute;trage anthropologique sur les verrier.e.s de&nbsp;Firozabad. Travailler avec Pascal Bernhardt, cin&eacute;aste documentariste, cam&eacute;raman et anthropologue de formation, nous aidera &agrave; perfectionner notre m&eacute;thode visuelle de technographie et &agrave; rendre compte des subjectivit&eacute;s des verrier.e.s d&eacute;crites dans des situations de la vie quotidienne. L&#39;aspect visuel n&#39;est qu&#39;une composante d&#39;une recherche plus large men&eacute;e depuis septembre sur les cultures verri&egrave;res de Firozabad, partag&eacute;es entre valorisation des savoir-faire et confrontation &agrave; l&#39;exploitation. Nous rendrons compte de cette ambivalence, entre fascination et souffrance, qui lie les verriers &agrave; la mati&egrave;re brillante&nbsp;qui les nourrit et les use. Nous plongerons dans la vie des acteurs et partirons de leur rapport &agrave; la mati&egrave;re, aux techniques, pour explorer la mani&egrave;re dont leurs subjectivit&eacute;s sont fa&ccedil;onn&eacute;es par le travail du verre.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/651176/74627119_10212734292031674_4775452039092109312_o-1582973482.jpg" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>L&#39;&eacute;quipe</strong></p> <p>&nbsp;</p> <p><em><strong>Arnaud Kaba&nbsp;</strong></em></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/649291/picture-1582290772.jpg" /></p> <p><em>Post-doctorant au ICAS: MP, Delhi et au Max-Weber Kolleg, Erfurt. </em></p> <p>Apr&egrave;s un doctorat &agrave; l&#39;EHESS sur les ouvriers m&eacute;tallurgistes de Bhopal et leur confrontation &agrave; l&#39;incertitude, Arnaud Kaba m&egrave;ne un nouveau cycle de recherche sur le cluster verrier de Firozabad. Il r&eacute;alise une ethnographie des subjectivit&eacute;s collectives des verrier.e.s&nbsp;gr&acirc;ce &agrave; une anthropologie des techniques, une anthropologie des m&eacute;moires ouvri&egrave;res bas&eacute;e sur la collecte de r&eacute;cits de vie et &agrave;&nbsp;une observation participante de la vie quotidienne au travail.</p> <p><strong><em>Shankare Gowda</em></strong></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/649285/155101_463547587410_944839_n-1582290229.jpg" /></p> <p>Apr&egrave;s un doctorat &agrave; la&nbsp;JNU, Shankare Gowda, se sp&eacute;cialise en sociologie urbaine et en soutien direct sur le terrain&nbsp;au sein d&#39;&eacute;quipes de recherche. Il a notamment travaill&eacute; avec V&eacute;ronique Dupont (IRD) sur le bidonville de Katarpur (Delhi), et co-publi&eacute; de nombreux articles avec elle, ainsi qu&#39;avec R&eacute;mi de Bercegol (CNRS), sur les villes moyennes de l&#39;Uttar Pradesh, sur les r&eacute;seaux de distribution d&#39;eau &agrave; Delhi et enfin sur les recycleurs de plastique. Il a co-r&eacute;alis&eacute; People of the waste, un documentaire sur les travailleurs des d&eacute;chets de Delhi. Il co-r&eacute;alise actuellement ce documentaire sur Firozabad.</p> <p>&nbsp;</p> <p>Lien vers le documentaire people of waste&nbsp;<a href="https://www.youtube.com/watch?v=ZROTSb2TRsk&amp;feature=share&amp;fbclid=IwAR0fOmgIWakR1r0TUaZ0F9aLyTr_YhjP7m3Azj_bGA3xLVxbrJIkDt3o_sg" target="_blank">https://www.youtube.com/watch?v=ZROTSb2TRsk&amp;feature=share&amp;fbclid=IwAR0fOmgIWakR1r0TUaZ0F9aLyTr_YhjP7m3Azj_bGA3xLVxbrJIkDt3o_sg</a></p> <p>&nbsp;</p> <p><strong><em>Pascal Bernhardt</em></strong></p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/651180/13418502_1044346112308606_4263960757325146765_o-1582974347.jpg" /></p> <p>Pascal Bernhardt travaille depuis 3 ans comme cam&eacute;raman,&nbsp; assistant r&eacute;alisateur et assistant de recherche sur le projet ERC ARTIVISM portant sur les activit&eacute;s militantes carnavalesques, dans le cadre duquel il a exp&eacute;riment&eacute; et affin&eacute; sur diff&eacute;rents domaines ses m&eacute;thodes de recherche. Il a donc v&eacute;cu avec les acteurs qu&#39;il a suivis, cam&eacute;ra au poing&nbsp;dans leurs processus d&#39;&eacute;changes, d&#39;&eacute;laboration et de cr&eacute;ation d&#39;id&eacute;es, dans&nbsp;leurs r&eacute;alisation technique (construction de char, masques ...) jusqu&#39;aux phases cathartiques de la performativit&eacute; carnavalesque. Ses techniques consistent &agrave; cr&eacute;er un langage audiovisuel descriptif des gestes, des corps, des pens&eacute;es et des subjectivit&eacute;s exprim&eacute;s en libre circulation et en situation</p>

À quoi servira la collecte

<p>Votre aide financi&egrave;re sera pr&eacute;cieuse&nbsp;pour la r&eacute;alisation de ce film de 15 minutes. Tr&egrave;s concr&egrave;tement, l&#39;argent servira &agrave; d&eacute;frayer notre coll&egrave;gue documentariste&nbsp;Pascal Bernhardt, c&#39;est-&agrave;-dire &agrave; payer son billet, son visa, une r&eacute;tribution pour son travail&nbsp;et nos frais d&#39;h&ocirc;tel et de nourriture sur place. Pascal nous aidera &agrave; perfectionner la m&eacute;thode visuelle de la technographie d&eacute;j&agrave; entreprise. La technique est vue et r&eacute;p&eacute;t&eacute;e avant d&#39;&ecirc;tre parl&eacute;e, c&#39;est pourquoi ce documentaire est au c&oelig;ur de notre travail. Nous allons donc suivre 7 acteurs dans leur quotidien et les filmer dans le processus complet d&#39;&eacute;laboration et de mise en forme de la mati&egrave;re et des objets. Nous les filmerons lorsqu&#39;ils parleront de leur rapport au travail. Portraits, sons d&#39;usine et images du travail se recouperont pour reconstituer le fil des cha&icirc;nes de valeur globales et locales qui s&#39;articulent autour de ce bassin industriel Ce projet ambitieux est clairement r&eacute;alisable gr&acirc;ce &agrave; notre expertise et notre connaissance d&#39;un domaine qui fait &eacute;galement l&#39;objet de publications &eacute;ditoriales. Le film sera diffus&eacute; &agrave; Firozabad, pour donner un retour&nbsp;aux acteurs qui l&#39;ont rendu possible, mais aussi au Max Weber Kolleg &agrave; Erfurt puis lors de divers &eacute;v&eacute;nements en France, &agrave; Delhi et en Allemagne. Nous le diffuserons notamment lors de l&#39;atelier &laquo;LES MARGES&raquo;, organis&eacute; par LABEX DYNAMITE au campus Condorcet en juin prochain. Une soir&eacute;e projection / lancement aura &eacute;galement lieu &agrave; Paris en juin.</p> <p>&nbsp;</p> <p><em><strong>Budget</strong></em></p> <p>AR Paris-Delhi : 600 euros</p> <p>Frais de visa : 80 euros</p> <p>Frais (r&eacute;tribution de Pascal Bernhardt) pour 7 jours de tournage : 700 euros</p> <p>H&ocirc;tel et restauration pour trois personnes: 30 euros * 7 * 3 =&nbsp;630 euros</p> <p>Transport Delhi-Firozabad AR : 26 euros * 3 = 78</p> <p>Frais de taxi pour se rendre dans les villes artisanales reli&eacute;es &agrave; Firozabad : 20 euros * 2 jours = 40 euros</p> <p>Total: 2128 euros</p>

Choisissez votre contrepartie

Contrepartie star

Mega Donator

50 €

Livraison estimée : juillet 2020

Copie matérielle du film Invitation à la soirée de lancement à Paris Tirage d'une photographie issue du documentaire 2 tirages originaux issus sur le terrain (hors partie couverte par le documentaire)
  • 6 contributions

Donateur/ice

15 €

Copie virtuelle du film Invitation à la soirée de lancement en Juin à Paris
  • 10 contributions

Super donateur/ice

30 €

Livraison estimée : juillet 2020

Copie matérielle du film Invitation à la soirée de lancement Photo originale tirée du tournage, tirage papier
  • 5 contributions

Faire un don

Je donne ce que je veux