La cité des verrier.e.s

Aidez-nous à dévoiler les histoires inédites des artisans de Firozabad!

Visuel du projet La cité des verrier.e.s
Réussi
39
Contributeurs
18/05/2020
Date de fin
2 201 €
Sur 2 200 €
100 %
Solidarité
internationale
Recyclage
Média
indépendant

La cité des verrier.e.s

Nous sommes Arnaud Kaba, anthropologue, et Shankare Gowda, sociologue, nous vous demandons votre aide pour mener à bien notre projet d'anthropologie visuelle sur les travailleur.e.s du verre à Firozabad, en Inde du Nord. Les bracelets de Firozabad sont portés par presque toutes les femmes indiennes,  les lampes et l'artisanat de la ville sont massivement exportés vers l'Europe. Pourtant, nous n'en savons que très peu sur les mains qui les fabriquent, parfois avec fierté et virtuosité, souvent avec douleur.

Votre aide financière sera précieuse et contribuera à la réalisation d'un court métrage anthropologique sur les verrier.e.s de Firozabad. Travailler avec Pascal Bernhardt, cinéaste documentariste, caméraman et anthropologue de formation, nous aidera à perfectionner notre méthode visuelle de technographie et à rendre compte des subjectivités des verrier.e.s décrites dans des situations de la vie quotidienne. L'aspect visuel n'est qu'une composante d'une recherche plus large menée depuis septembre sur les cultures verrières de Firozabad, partagées entre valorisation des savoir-faire et confrontation à l'exploitation. Nous rendrons compte de cette ambivalence, entre fascination et souffrance, qui lie les verriers à la matière brillante qui les nourrit et les use. Nous plongerons dans la vie des acteurs et partirons de leur rapport à la matière, aux techniques, pour explorer la manière dont leurs subjectivités sont façonnées par le travail du verre.

 

L'équipe

 

Arnaud Kaba 

Post-doctorant au ICAS: MP, Delhi et au Max-Weber Kolleg, Erfurt.

Après un doctorat à l'EHESS sur les ouvriers métallurgistes de Bhopal et leur confrontation à l'incertitude, Arnaud Kaba mène un nouveau cycle de recherche sur le cluster verrier de Firozabad. Il réalise une ethnographie des subjectivités collectives des verrier.e.s grâce à une anthropologie des techniques, une anthropologie des mémoires ouvrières basée sur la collecte de récits de vie et à une observation participante de la vie quotidienne au travail.

Shankare Gowda

Après un doctorat à la JNU, Shankare Gowda, se spécialise en sociologie urbaine et en soutien direct sur le terrain au sein d'équipes de recherche. Il a notamment travaillé avec Véronique Dupont (IRD) sur le bidonville de Katarpur (Delhi), et co-publié de nombreux articles avec elle, ainsi qu'avec Rémi de Bercegol (CNRS), sur les villes moyennes de l'Uttar Pradesh, sur les réseaux de distribution d'eau à Delhi et enfin sur les recycleurs de plastique. Il a co-réalisé People of the waste, un documentaire sur les travailleurs des déchets de Delhi. Il co-réalise actuellement ce documentaire sur Firozabad.

 

Lien vers le documentaire people of waste https://www.youtube.com/watch?v=ZROTSb2TRsk&feature=share&fbclid=IwAR0fOmgIWakR1r0TUaZ0F9aLyTr_YhjP7m3Azj_bGA3xLVxbrJIkDt3o_sg

 

Pascal Bernhardt

 

Pascal Bernhardt travaille depuis 3 ans comme caméraman,  assistant réalisateur et assistant de recherche sur le projet ERC ARTIVISM portant sur les activités militantes carnavalesques, dans le cadre duquel il a expérimenté et affiné sur différents domaines ses méthodes de recherche. Il a donc vécu avec les acteurs qu'il a suivis, caméra au poing dans leurs processus d'échanges, d'élaboration et de création d'idées, dans leurs réalisation technique (construction de char, masques ...) jusqu'aux phases cathartiques de la performativité carnavalesque. Ses techniques consistent à créer un langage audiovisuel descriptif des gestes, des corps, des pensées et des subjectivités exprimés en libre circulation et en situation

À quoi servira la collecte

Votre aide financière sera précieuse pour la réalisation de ce film de 15 minutes. Très concrètement, l'argent servira à défrayer notre collègue documentariste Pascal Bernhardt, c'est-à-dire à payer son billet, son visa, une rétribution pour son travail et nos frais d'hôtel et de nourriture sur place. Pascal nous aidera à perfectionner la méthode visuelle de la technographie déjà entreprise. La technique est vue et répétée avant d'être parlée, c'est pourquoi ce documentaire est au cœur de notre travail. Nous allons donc suivre 7 acteurs dans leur quotidien et les filmer dans le processus complet d'élaboration et de mise en forme de la matière et des objets. Nous les filmerons lorsqu'ils parleront de leur rapport au travail. Portraits, sons d'usine et images du travail se recouperont pour reconstituer le fil des chaînes de valeur globales et locales qui s'articulent autour de ce bassin industriel Ce projet ambitieux est clairement réalisable grâce à notre expertise et notre connaissance d'un domaine qui fait également l'objet de publications éditoriales. Le film sera diffusé à Firozabad, pour donner un retour aux acteurs qui l'ont rendu possible, mais aussi au Max Weber Kolleg à Erfurt puis lors de divers événements en France, à Delhi et en Allemagne. Nous le diffuserons notamment lors de l'atelier «LES MARGES», organisé par LABEX DYNAMITE au campus Condorcet en juin prochain. Une soirée projection / lancement aura également lieu à Paris en juin.

 

Budget

AR Paris-Delhi : 600 euros

Frais de visa : 80 euros

Frais (rétribution de Pascal Bernhardt) pour 7 jours de tournage : 700 euros

Hôtel et restauration pour trois personnes: 30 euros * 7 * 3 = 630 euros

Transport Delhi-Firozabad AR : 26 euros * 3 = 78

Frais de taxi pour se rendre dans les villes artisanales reliées à Firozabad : 20 euros * 2 jours = 40 euros

Total: 2128 euros

Choisissez votre contrepartie

Contrepartie star

Mega Donator

50 €

Copie matérielle du film Invitation à la soirée de lancement à Paris Tirage d'une photographie issue du documentaire 2 tirages originaux issus sur le terrain (hors partie couverte par le documentaire)
  • 6 contributeurs
  • Livraison estimée juillet 2020

Donateur/ice

15 €

Copie virtuelle du film Invitation à la soirée de lancement en Juin à Paris
  • 10 contributeurs

Super donateur/ice

30 €

Copie matérielle du film Invitation à la soirée de lancement Photo originale tirée du tournage, tirage papier
  • 5 contributeurs
  • Livraison estimée juillet 2020

Faire un don

Je donne ce que je veux