Aller au contenu

The Eye of SeaOrbiter

Mode & design, Écologie

Visuel du projet The Eye of SeaOrbiter
Checked circleRéussi
664
Contributeurs
Monday, January 27, 2014
Date de fin
344 190 €
Sur 325 000 €
106 %

Participez à la construction de SeaOrbiter. Ensemble, ouvrons une nouvelle ère d'exploration de l'océan.

Suivre et partager
Soutenu par
Les Halles soutient le projet The Eye of SeaOrbiterEurope Refresh soutient le projet The Eye of SeaOrbiterLe Temps Presse soutient le projet The Eye of SeaOrbiterSoon Soon Soon  soutient le projet The Eye of SeaOrbiter
Calendrier SeaOrbiter
- Juin 2014 : Début du chantier de l'oeil de SeaOrbiter (France) - Octobre 2014 : Inauguration de l’œil de SeaOrbiter - Décembre 2015 : Mise à l’eau du vaisseau SeaOrbiter - Janvier 2016 – Avril 2016 : 4 mois d’essais - Juin 2016 – Juin 2017 : Mission en Méditerranée au départ de Monaco (exploration des abysses, vestiges engloutis des civilisations disparues) - 2018 – 2026 : Missions Gulf Stream en Atlantique (montagnes sous-marines inconnues, exploration des abysses)
- Comment SeaOrbiter va-t-il inspirer les générations futures?
SeaOrbiter fera prendre conscience du rôle essentiel de l'océan au cœur du système planétaire et de son impact dans notre vie quotidienne étant à la fois le moteur et le poumon de la planète. SeaOrbiter incitera les jeunes à agir et à préserver la planète. SeaOrbiter fera naître des vocations pour imaginer, créer et développer des innovations au service des générations futures. SeaOrbiter deviendra le symbole d'une des plus grandes aventures humaines du 21ème siècle alliant à la fois l'esprit pionnier et le besoin de trouver grâce aux océans des solutions répondant aux défis auxquels l'humanité devra faire face dans les années à venir.
- Essais de la maquette SeaOrbiter (échelle 1/15e) concluants
Une maquette de SeaOrbiter d’environ 3.50m a été testée au Marintek, le plus grand centre de simulation marine d'Europe situé en Norvège. Ces essais en bassin de carènes se sont avérés concluants et ont validé la stabilité de SeaOrbiter y compris dans des conditions de mer extrême.
Quelle sera la prochaine étape ?
Pour augmenter son rayonnement et pouvoir recueillir des informations simultanément dans tous les océans, le projet SeaOrbiter souhaite multiplier sa flotte (entre 5 et 7) et faire naviguer sur chaque océan l'un de ses vaisseaux. Le projet SeaOrbiter constituera alors un formidable "réseau de Sentinelles". http://seaorbiter.com/explorer/reseau-des-sentinelles/