Trëmma - Donnez un objet, financez un projet !

Une plateforme de financement participatif par les objets au profit de la solidarité et du numérique !

Visuel du projet Trëmma - Donnez un objet, financez un projet !
Réussi
14
Contributeurs
16/06/2021
Date de fin
345 €
Sur 300 €
115 %

Make it a Better Place

#MakeitaBetterPlace est un appel à projets engagé qui met à l’honneur les initiatives tournées vers le futur dans les domaines de l'éducation, l'innovation solidaire et la consommation responsable.

Make It a Better Place

Trëmma - Donnez un objet, financez un projet !

Et si on vous disait que vous pouviez faire un don d’objet en ligne pour financer des projets solidaires ? Découvrez Trëmma par le Fonds de dotation de Label Emmaüs, la première plateforme française de financement participatif par les objets. Chaque mois, plus de 10 000 objets sont mis en ligne sur LeBonCoin. Et si toutes ces ventes en ligne servaient à financer des projets numériques solidaires ?


Trëmma, une plateforme innovante de financement participatif 

Le principe de Trëmma est très simple : le donateur choisit le projet solidaire qu'il souhaite financer. Il crée une annonce en quelques clics sur son téléphone pour mettre en vente son objet. L'annonce est ensuite modérée par une personne en insertion dans nos locaux. Dès qu'elle est validée, l'objet est mis en ligne sur la marketplace de l’ESS Label Emmaüs. Une fois l'objet acheté, le donateur n'a plus qu'à remettre l’objet à l’acheteur directement en main propre ou en livraison !

L’objectif est de financer des projets liés au numérique qui ont une portée solidaire et/ou écologique. Nous souhaitons ainsi apporter une solution à la fracture numérique qui se présente comme un frein à l’insertion pour de nombreuses personnes, notamment celles en situation de grande précarité. Notre ambition : collecter 75 000 € en 2021 grâce aux objets donnés par les particuliers sur la plateforme et ainsi financer 12 projets.


Des enjeux sociaux et environnementaux de taille 

Trëmma est une plateforme numérique et solidaire qui souhaite répondre à des enjeux sociaux et environnementaux urgents :

  • Une solution à la fracture numérique 

Au niveau individuel, le numérique est un grand facteur d'exclusion. 13 millions de personnes sont concernées par la fracture numérique, cette dernière touchant particulièrement les personnes en situation de précarité ou d’exclusion sociale, les personnes âgées ou celles éloignées physiquement de l’équipement numérique. Pourtant, beaucoup de services essentiels sont dématérialisés, comme les démarches administratives et les offres d’emploi. Déployer des dispositifs permettant de former ces personnes et d’apporter une solution à cette fracture numérique est donc primordial. Avec Trëmma, nous finançons des projets à destination des publics exclus du marché du travail, sans logement ou en situation de précarité.

Au sein de l’économie sociale et solidaire, le numérique est aussi le grand absent, malgré une économie globale et des échanges de plus en plus dématérialisés. 41% des associations rencontrent des problèmes d’ordre financier pour s’équiper ou se former au numérique et 84% des responsables associatifs avouent rencontrer des difficultés dans l’utilisation du numérique au sein de leur structure (Solidatech). Pourtant, leurs activités gagneraient en “efficacité” si elles utilisaient des outils numériques : de nombreuses structures n’ont pas d’outils de comptabilité, de gestion de stocks, d’outils de communication... Trëmma propose donc d’équiper ces structures en finançant leur transition numérique et en sensibilisant aux enjeux du numérique. 

D’autre part, nous accueillons une personne en contrat d’insertion qui se charge de la modération des annonces Trëmma et du “service après don”. Cela permet l’accès à l’emploi de personnes exclues dans un secteur demandé et qui recrute, autre que le BTP, le service à la personne ou la prise en charge des déchets. Ce salarié est suivi par une chargée d’insertion, qui l’aide à concevoir ou consolider son projet professionnel. Nous souhaitons, d’ici 2023, embaucher 2 personnes de plus en insertion.

Etant donné que ces enjeux sociaux vont de pair avec ceux environnementaux, Trëmma s'inscrit dans une démarche d'économie circulaire. 

  • Une économie du réemploi au service de l’intérêt général

Aujourd’hui, seuls 10% des objets qui arrivent en fin de vie sont effectivement réemployés. Cela représente un gaspillage colossal en ressources disponibles et une perte de valeur manifeste, représentatif d’une économie linéaire non soutenable. Trëmma est donc un outil qui permet de donner une seconde vie aux objets

D'autre part, 80% du marché du réemploi est capté par des entreprises sans vocation sociale (ADEME). Ici, la récupération de valeur ne bénéficie en grande partie qu’aux investisseurs ; or, nous sommes persuadés qu’elle doit bénéficier à des projets sociaux et plus directement à des personnes dans le besoin. D’ailleurs, de nombreux acteurs de l’ESS utilisent le réemploi pour financer leur projet solidaire, comme les brics-à-bracs Emmaüs où l’activité de revente finance l'accueil de personnes en situation d'exclusion. Trëmma récupère ainsi de la valeur grâce à la vente d'objets de seconde main au profit de projets de transition solidaire et écologique. 


Comment ça marche ? 

Notre but est de faciliter au maximum la transaction entre le donateur et l’acheteur, tout en veillant au bon financement des projets que nous accompagnons. Nous servons d’intermédiaire entre des citoyens engagés et des projets en recherche de financement. La plateforme est simple d’utilisation et fonctionne en 4 étapes :

1. Le donateur crée une annonce de son objet sur la plateforme Trëmma. Il choisit un projet solidaire auquel la vente de l’objet va revenir parmi ceux sélectionnés par nos équipes. Il prend en photo l’objet, précise les caractéristiques et les modes de livraison.

2. Une fois son annonce créée, elle est modérée par un salarié en insertion de notre équipe. Il vérifie que l’annonce est conforme et si elle est valide, il la met en ligne sur la marketplace Label Emmaüs pour être acheté par l’un des 400 000 utilisateurs mensuels du site.

3. L’objet a trouvé un acheteur : le donateur n’a plus qu’à valider la commande et à remettre l’objet à l’acheteur, selon le mode de remise choisi par le donateur lors de la création de l’annonce. Il peut également convenir d’un rendez-vous via la messagerie sécurisée pour remettre l'objet en main propre à l'acheteur, ou imprimer son bordereau d’expédition depuis son espace donateur et déposer son colis au bureau de Poste / dans le Point Relais le plus proche !

4. Une fois que l’acheteur a reçu son objet, le produit de la vente est intégralement reversé au projet solidaire que le donateur a choisi de financer !

100% de la valeur des objets donnés revient à la solidarité, puisque nous ne prenons aucune commission sur les ventes. Nous restons cohérent avec nos valeurs et l’objectif n’est pas de nous enrichir grâce à cette activité, mais plutôt de financer des projets à impact !


Quels sont les bénéficiaires du projet ? 

Nous sélectionnons minutieusement les projets qui sont financés sur notre plateforme : ils doivent émaner de structures non fiscalisées qui ont des valeurs écologiques et sociales élevées

Nous sélectionnons des projets qui œuvrent pour l’insertion sociale et professionnelle, le réemploi, la sensibilisation, en s’appuyant sur le levier du numérique, comme des projets de formation au numérique pour des personnes en situation de précarité. Nous accompagnons aussi la transition numérique des acteurs de la solidarité pour permettre aux structures accompagnées de mieux mener leurs activités solidaires de création de lien social, d’insertion socioprofessionnelle, d’hébergement solidaire….

Pour la première campagne de financement Trëmma, nous avons financé notamment des projets d'ateliers numériques solidaires, comme celui de la Ferme Emmaüs Baudonne qui accueille des femmes en fin de peine de prison ou celui de la Ressourcerie du Pays d’Issoire qui souhaite former et sensibiliser au numérique vert des associations auvergnates. Emmaüs Connect/Les Eaux-Vives et Emmaüs Toulouse portent quant à eux des projets d'ateliers numériques à destination de personnes en situation de grande exclusion.

Pour voir les autres projets soutenus : 

Emmaüs Connect x Les Eaux Vives : https://youtu.be/mux_xfKJsV4

La Ressourcerie du Pays d'Issoire : https://youtu.be/DkQkCAqM2h8

Emmaüs Toulouse : https://youtu.be/MH_-Sq14GTs

 


#MakeItaBetterPlace

Nous participons au concours de KissKissBankBank #MakeItaBetterPlace en tant qu'innovation solidaire ! Si ce projet vous plaît et que vous souhaitez nous aider, on vous invite à voter pour Trëmma du 4 au 7 juin ! 

À quoi servira la collecte

Grâce à votre financement 

La plateforme Trëmma a été lancée fin janvier 2021 mais nous avons encore besoin de votre aide ! La plateforme est encore jeune et nécessite de nombreuses améliorations techniques et de mises à jour. Nous souhaitons améliorer le parcours donateur et proposer de nouvelles fonctionnalités sur notre plateforme !

Il faut également prendre en charge une partie du contrat d’insertion (l'autre partie étant prise en charge par l'Etat). Cette personne assure la modération des annonces avant leur publication ainsi que le service client ; elle est essentielle au fonctionnement de Trëmma. 

Il faut aussi sélectionner et accompagner les porteurs de projet, notamment dans leur communication. Nous les aidons à monter une campagne plus efficace pour lever davantage de fonds, nous coconstruisons les campagnes de communication. Nous sommes en train de développer des partenariats avec des entreprises pour proposer aux associations soutenues du mécénat de compétences.

Enfin, nous portons aussi d'autres projets pour les mois et années à venir qui nécessitent beaucoup d’énergie (et beaucoup de sous !)

  • Dans le cadre de la Loi AGEC (anti-gaspi), nous souhaitons développer des partenariats avec des entreprises pour récupérer leurs objets invendus neufs. Ainsi, en utilisant ces objets destinés à être détruits, nous luttons contre le gaspillage des ressources tout en créant de la valeur au profit de la solidarité ! Ces objets seront vendus sur Trëmma au profit des projets soutenus 
  • Nous souhaitons aussi développer une application mobile Trëmma pour créer un réflexe de don chez nos utilisateurs et toucher davantage les jeunes. Nous souhaitons aussi travailler sur l’accessibilité de celle-ci pour faire de Trëmma un outil inclusif, en impliquant dès la phase de conception des personnes en situation de handicap. Nous cherchons aussi à limiter au maximum notre impact environnemental en travaillant sur la légèreté de la structure, sur la limitation de la sauvegarde des données...
  • Enfin, nous souhaitons limiter davantage l’impact environnemental et social de notre structure. Nous travaillons à des solutions de livraison décarbonée notamment en ville pour limiter nos émissions de CO2 ! Nous avons des pistes de partenariat pour proposer sur des courtes distances des livraisons en vélo. 

En fonction de vos dons, voici les différents projets que nous pourrions entreprendre : 

  • Avec 3 000 €

Nous pouvons assurer la maintenance du site et les prochaines mises à jour pendant 2 mois grâce au travail d'un développeur à mi-temps. Nous pourrons aussi faire la sélection des prochains projets qui seront mis en avant sur notre plateforme et lancer la réflexion sur les projets en perspective.  

  • Avec 5 000 €

Avec 3 000 € en plus, nous pourrons investir dans des racks de stockage pour entreposer les invendus neufs et les mettre à profit des projets sélectionnés ! Cette aide pourra également couvrir les frais de déplacement pour acheminer les objets. 

  • Avec 12 000 € 

Avec 7 000 € en plus, nous allons travailler à la limitation de notre impact environnemental sur la livraison. Ces 10 000 € pourront nous permettre de faire un premier test en Ile-de-France avec des structures partenaires pour proposer une alternative décarbonée sur la livraison ! L’objectif est d’essaimer le modèle dans d’autres villes en France. 

  • Avec 20 000 €

Avec 8 000 € en plus, nous souhaitons développer une solution informatique clé en main pour les entreprises partenaires pour qu’elles puissent importer des catalogues d’invendus neufs et faire un suivi des ventes. Avec un outil professionnel, nous pourrions faciliter la gestion des lots d'invendus neufs ce qui permettra d’augmenter le volume d’objets récupérés et lever davantage de fonds au profit des projets soutenus. 

  • Avec 35 000 €

Avec 15 000 € supplémentaires, nous pourrons enfin développer une application mobile d’ici 2022, en travaillant dès la phase de conception à la sobriété numérique et à l’accessibilité. 


Défiscalisation des dons

Notre structure est un Fonds de dotation ; elle est donc reconnue d'intérêt général. A ce titre, nous pouvons émettre des reçus fiscaux qui vous permettront de déduire de vos impôts les dons à hauteur de 66 % !* Si vous souhaitez obtenir un reçu, nous vous invitons à remplir vos coordonnées (telles que le lieu de domiciliation) pour émettre ces reçus. 

*Dans une limite de 20 % des revenus imposables. 


 

En tout cas, peu importe le montant récolté, nous vous remercions sincèrement pour votre contribution ; sans vous, tous ces projets seraient impossible !

 

Et si vous souhaitez directement financer les projets soutenus par Trëmma, on vous invite à faire un petit tour sur notre plateforme pour donner un objet ! 

 

 

 

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux