Soutenez la finalisation d'un livre qui fera vibrer les couleurs des salons de coiffures d'Ethiopie en Gambie, du Ghana à Cuba!

Large_lastessaiiiiiiii-2-1527453914

Présentation détaillée du projet

Il s'agit de mon deuxième livre après "Back to the Museum" et j'espère que ce sera un grand succès:-)! Votre aide m'aidera à faire une édition limitée de grande qualité tant sur le plan de l'impression que du design.

Le livre est une plongée dans l'intimité des salons de coiffure d’Ethiopie à Cuba, en passant par la Gambie, la Guinée, le Ghana, la Côte d’Ivoire et le Bangladesh.

Les photos illustrent la beauté, les couleurs et la diversité des salons de coiffure sous les Tropiques. 

L’idée m’est venu en me promenant à Conakry où j’ai été frappé par les "salons de coiffure » de rue. J’ai alors décidé de consacrer à chaque fois lors de mes voyages suivants en Afrique en particulier, et après mon travail plus classique,  une journée à photographier les salons de coiffure. Le projet a duré deux ans.

Ce n’est pas toujours évident que les gens acceptent de se faire photographier et cela nécessite beaucoup de patience et d’explications. Mon objectif était de faire des photos prises sur le vif, sans que les gens posent pour la caméra. Il s’agit de révéler l’atmosphère réelle de ces salons et pas de faire les photos classiques avec de beaux modèles dans des lieux imaginaires. Le salon de coiffure en Afrique est un lieu de rendez-vous, de rencontres, d’échange, où les clients viennent entre amis, passent des heures à discuter. C’est un univers à part, beau et coloré. Voici quelques photos:

 

J’ai voulu faire partager cette beauté par-delà les clichés sur l’Afrique. J’aimerais citer Eugène Ionesco: « L’homme moderne, c’est l’homme pressé, il n’a pas le temps  (…) Si on ne comprend pas l’utilité de l’inutile, l’inutilité de l’utile, on ne comprend pas l’art ». Au départ ce projet n’avait qu’une vocation inutile, m’immiscer dans ces salons, m’imprégner de leur atmosphère et la faire partager. Il y a une dimension unique dans ces salons, c’est un espace où le temps s’arrête, les gens y sont moins pressés, ils viennent pour se confier, se faire beaux, et se détendre. La tondeuse du coiffeur n’est pas une machine sans âme mais l’instrument d’un espace de socialisation.

Tal Ben-Shahar dédie son livre Conversation avec mon coiffeur : "A tous les coiffeurs qui nous embellissent au-dehors et au-dedans". Je trouve la formule très juste. Entre bruit de séchoir, cliquetis de ciseaux, rires et confidences, la musique de ces salons est unique et j’espère avoir retranscrit un peu de leur vie.

Ce que j'aime aujourd'hui, c'est la photo de rue, la photo qui figent des instants uniques. Ci-dessous, une photo de moi en action. Sous ce lien, vous trouverez plus d'infos et de photos sur mon travail: mon site

À quoi servira la collecte ?

La collecte servira à finaliser la partie manquante pour réaliser une édition de  qualité du livre! Tout est prêt: les photos, la maquette, la préface. il me manque plus qu'un complément de 2500 euros pour que l'éditeur lance le projet!

La somme sera versée à l'éditeur pour couvrir une partie de ses frais.

Aujourd’hui le marché de l’édition de livres de photographie est en difficulté et les éditeurs demandent systématiquement une participation financière aux photographesl.

Réaliser ce livre est une étape indispensable pour la poursuite de mon développement et pour mes futures expositions dans des galeries internationales. 

Si je dépasse le budget, la somme ira à la production d'une couverture spéciale plus originale du livre, aux frais de promotion dans des foires du livre et de photographies à l'international.

Merci pour votre soutien!

 

FAQ Questions les plus fréquentes concernant le projet

+ Quelle taille pour le livre et quel tirage?

Le livre devrait avoir une taille de 23x27 cm (approx) et 130 pages.

Le premier tirage envisagé est de 1000 exemplaires.

Derniers commentaires

Default-3
Enfin un peu d'art dans ce monde de brutes :-) Bisous au photographe
Default-2
Bonne chance pour ce projet très singulier. Myriam Baldus
Default-6
Très hâte :-)