Tumulte, 3e éditions : Violences

Aidez-nous à financer le festival de théâtre contemporain : jouons, osons, combattons. Tumulte : Violences !

Visuel du projet Tumulte, 3e éditions : Violences
Réussi
40
Contributions
25/05/2018
Date de fin
1 065 €
Sur 1 000 €
107 %

Tumulte, 3e éditions : Violences

<p><strong>Tumulte</strong> revient cette ann&eacute;e pour sa 3i&egrave;me &eacute;dition. Elle se tiendra &agrave; Metz, au sein de <strong>l&#39;Espace Bernard-Marie Kolt&egrave;s</strong> (Th&eacute;&acirc;tre du Saulcy). Il durera sur trois jours, du <strong>24 au 26 mai 2018 .</strong> Une nouveaut&eacute; cependant, le festival a un th&egrave;me et une d&eacute;marche. Les projets pr&eacute;sent&eacute;s ne seront pas forc&eacute;ment en rapport avec ce th&egrave;me, mais un projet transversal &agrave; l&#39;&eacute;v&eacute;nement mettra en avant cette th&eacute;matique :<strong> les violences. 
</strong>Concernant la d&eacute;marche, l&#39;&eacute;quipe du Th&eacute;&acirc;tre Universitaire de Metz a d&eacute;cid&eacute; de produire une forme th&eacute;&acirc;trale qui cl&ocirc;turerait le festival. Nous allons durant la semaine recueillir vos t&eacute;moignages afin d&#39;en faire une performance finale dont vous serez les auteurs. L&#39;id&eacute;e est de nous rendre tous acteurs de notre festival et de notre parcours. On abordera autant les violences physiques que mentales, celles que l&#39;on ressent au quotidien et les plus passag&egrave;res, celles faites sur les femmes, celles concernant les minorit&eacute;s, celles qui nous concernent de pr&egrave;s ou de loin, celles qui nous touche, et bien d&#39;autres encore. Soyez acteur du festival qui est et restera le n&ocirc;tre, celui du partage.</p><p>&nbsp;</p><p><img alt="" width="100%" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/508987/29852673_2078578282182950_525629230_n-1524486947.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p>En donnant 10&euro; &agrave; ce financement participatif, vous aurez un bracelet vous donnant acc&egrave;s aux 3 soirs du festival (au lieu de 15&euro; normalement...) --&gt; <strong>Attention, il faudra imp&eacute;rativement faire une r&eacute;servation pour chaque pi&egrave;ce &agrave; contact.tum@gmail.com</strong></p><p><u><strong>Programmation de Tumulte.</strong></u></p><p><strong>Titre : Blancheur</strong></p><p><em>Auteur : Nathan Tritz ; Mise en sc&egrave;ne : Nathan Tritz &amp; Marie Barbat</em></p><p>S&#39;&eacute;lever spirituellement est la cons&eacute;quence d&#39;un choix. Etre imperm&eacute;able &agrave; l&#39;enseignement en est un aussi. L&#39;acceptation d&#39;apprendre est la cause d&#39;une mont&eacute;e sur l&#39;&eacute;chelle de conscience. N&eacute;anmoins lorsque les enseignements sont multiples et divergents, il nous faut &agrave; nouveau choisir. Comment peut-on alors &eacute;voluer ? Sommes-nous obliger de choisir UN enseignement, ou peut-on les croiser ? La pi&egrave;ce tend &agrave; y r&eacute;pondre par un quatuor aux esprits, aux ambitions et aux perceptions diff&eacute;rents. Et dans leurs diff&eacute;rends, le personnage principal doit choisir la teinte de blanc qu&#39;il souhaite atteindre. De l&#39;obscurantisme &agrave; la lumi&egrave;re de la raison, il y a le chemin de la Blancheur.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Titre : Elena, seuls ensembles</strong></p><p><em>Mise en sc&egrave;ne : Daniel Brettschneider</em></p><p>Nous sommes tous li&eacute;s &agrave; cet individu qui partage notre vie sans qu&#39;on s&#39;en aper&ccedil;oive, mais il est bien l&agrave; et il ne nous l&acirc;chera jamais. Qu&#39;il s&#39;agisse d&#39;un parent, d&#39;un ami, d&#39;un amour, dans l&#39;adversit&eacute;, nous ne sommes jamais seul. Elena et Lui ne savent pas qui ils sont. Pourtant, comme le veut le hasard de la vie, ils se connaissent tous les deux depuis leur plus tendre enfance. Introverti et conformiste, extravertie et rebelle, rien ne les rapproche. Malgr&eacute; tout, et &agrave; force de p&eacute;rip&eacute;ties, ils vont finir par apprendre &agrave; ce conna&icirc;tre et par grandir ensemble</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Titre : Pearl</strong></p><p><em>Auteur : Fabrice Melquiot ; Mise en sc&egrave;ne : Marion Even</em></p><p>Dans Pearl, un groupe de rock se retrouve pour enregistrer des morceaux, avec au centre la figure f&eacute;minine inspir&eacute;e de Janis Joplin. Il faut imaginer cette jeune fille qui na&icirc;t &agrave; Port Arthur en 1943, dans une famille chr&eacute;tienne et meurt en 1970 &agrave; San Francisco en h&eacute;ro&iuml;ne du mouvement hippie.</p><p>Avec Pearl, Fabrice Melquiot nous invite &agrave; red&eacute;couvrir Janis Joplin et son &eacute;poque, &agrave; la fronti&egrave;re entre les ann&eacute;es 60 et 70, dans un studio de musique o&ugrave; le rock &eacute;veille les passions et les r&eacute;voltes. Pearl vient directement invoquer une jeunesse qui aura un profond impact, notamment avec les communaut&eacute;s hippies.</p><p><img alt="" width="100%" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/508995/Capture-1524487838.JPG" /></p><p>&nbsp;</p><p><strong>Titre : Brouillon_piste2-V4</strong></p><p><em>Auteurs/Autrices : Eva Reitzer, Marie Barbat, Benjamin Alvarez, Flavie Charvet, Matias Isch, Margaux Bertin</em></p><p><em>Mise en sc&egrave;ne : Loisy Ludivine</em></p><p>Quelle est la fronti&egrave;re entre r&eacute;alit&eacute; et fiction ? En suivant cette th&eacute;matique, les ateliers d&rsquo;&eacute;criture du Th&eacute;&acirc;tre Universitaire de Metz ont cr&eacute;&eacute; des personnages qui ont diff&eacute;rentes relations &agrave; la fiction. Brouillon_piste2-V4 est un ensemble de sc&eacute;nettes qui met en sc&egrave;ne les diff&eacute;rents personnages cr&eacute;&eacute; et habit&eacute;s par les participants de l&rsquo;atelier jeu du TUM. Une premi&egrave;re cr&eacute;ation totale des ateliers TUM de son &eacute;criture jusqu&rsquo;au spectacle !</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Titre : Nous voir Nous - Cinq visages pour Camille brunelle</strong></p><p><em>Auteur : Guillaume Corbeil ; Mise en sc&egrave;ne : Julien de Ciancio</em></p><p>&laquo; Nous voir nous &raquo; retrace l&rsquo;histoire de cinq pr&eacute;tendus amis lors d&rsquo;une m&ecirc;me soir&eacute;e &agrave; travers les r&eacute;seaux sociaux. Sous une avalanche de photographies, de flashs et de vid&eacute;os, les cinq personnages sur un rythme effr&eacute;n&eacute; nous d&eacute;voilent chacun leurs vies, mais est-ce r&eacute;ellement les leurs ?<br />Au fil de la pi&egrave;ce, le temps se dilate et l&rsquo;on d&eacute;couvre de nouvelles versions de la m&ecirc;me histoire. C&rsquo;est un v&eacute;ritable univers froid et<br />superficiel de rivalit&eacute;s qui se d&eacute;voile peu &agrave; peu. O&ugrave; s&rsquo;arr&ecirc;te la r&eacute;alit&eacute; et o&ugrave; commence la fiction ? Comment manipulons-nous la r&eacute;alit&eacute; &agrave; travers les &eacute;crans, les images ? Jusqu&rsquo;o&ugrave; iront les personnages pour th&eacute;&acirc;traliser leurs vies ?</p><p>&lsquo;&rsquo;Nous sommes tous aval&eacute;s par la b&ecirc;te, les uns apr&egrave;s les autres. Nous avons beau tout faire pour y &eacute;chapper, ses tentacules s&rsquo;enroulent &agrave; notre jambe et nous tirent vers sa gueule grande ouverte ; Chaque instant et chaque chose sont d&eacute;vor&eacute;s et dig&eacute;r&eacute;s. Dans le ventre du monstre, nous sommes des acteurs qui tentons tant bien que mal de d&eacute;finir notre r&ocirc;le, de nous mettre en sc&egrave;ne du mieux possible pour &ecirc;tre saisis tel que nous croyons ou voulons &ecirc;tre &ndash; ou voulons croire que nous sommes.&rsquo;&rsquo;</p><p><img alt="" width="100%" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/508998/Capture2-1524488598.JPG" /></p><p>&nbsp;</p><p><strong>Titre : Titre</strong></p><p><em>Auteur/autrice : Matthias Baron &amp; Apolline Resch ; Mise en sc&egrave;ne : Matthias Baron, Julia Hyunen &amp; Apolline Resch.</em></p><p>Titre n.m. : nom donn&eacute; &agrave; une oeuvre, un livre (ou pas) et qui &eacute;voque souvent son contenu (ou pas). Finalement, selon nous, cela peut vous aidez &agrave; comprendre le sujet abord&eacute;, ou cela vous d&eacute;stabilisera. Cela pourrait vous apprendre des choses, sur vous m&ecirc;me, sur les autres, r&eacute;v&eacute;ler des passions. Peut &ecirc;tre vous touchez, peut &ecirc;tre m&ecirc;me vous faire chier, mais toujours avec le sourire. Bon an mal an vous serez sans doute un peu perdu, m&rsquo;enfin rassurez-vous, nous aussi !</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Titre : Absence( )</strong></p><p><em>Auteur : Samuel BECKETT ; Mise en sc&egrave;ne : Maxime Henry</em></p><p>Mise en sc&egrave;ne de quatre courtes pi&egrave;ces de Beckett se ralliant sur un th&egrave;me de pr&eacute;sence/absence des choses, une mise en sc&egrave;nes sensorielles pour faire ressortir des &eacute;motions complexes inscrites dans ces pi&egrave;ces comme le myst&egrave;re, le temps qui passe, la surprise.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Titre : L&#39;Heureuse D&eacute;sillusion</strong></p><p><em>Auteur : Matias Isch ; Mise en sc&egrave;ne : Matias Isch et Cl&eacute;mentine Kullman</em></p><p>Dans la continuit&eacute; des pi&egrave;c&eacute;s <em>La voie de Will </em>et <em>Cueillir le Sens,</em> L&#39;Heureuse D&eacute;sillusion est le troisi&egrave;me et dernier volet de cette trilogie. Quatre personnages font face &agrave; la vie et &agrave; sa dure d&eacute;sillusion sous toutes ses formes. chacun, &agrave; sa mani&egrave;re, fait ce qu&#39;ilp eut pour passer outre et r&eacute;ussir &agrave; &ecirc;tre heureux malgr&eacute; tout.</p>

À quoi servira la collecte

<p>Notre collecte servira &agrave; financer le catering des artistes et des techniciens, ainsi que les boissons du festival !</p><p><strong>Le projet commencera le 24 mai !</strong></p><p>L&#39;association percevrai l&#39;int&eacute;gralit&eacute; de la collecte.</p><p>Vous trouverez ci-apr&egrave;s un r&eacute;capitulatif de notre budget pr&eacute;visionnel. Nous avons le soutien du Fonds de Solidarit&eacute; et de D&eacute;veloppement des Initiatives &Eacute;tudiantes et du Cr&eacute;dit Mutuel et nous les remercions !</p><p>Sur les 1000&euro; :&nbsp;</p><p>- 300&euro;&nbsp;iront &agrave; la brasserie Hoppy Road pour payer les bi&egrave;res du bar du festival (Bi&egrave;re nanc&eacute;ienne)&nbsp;</p><p>- 200&euro; pour les boissons soft du bar</p><p>- 500&euro; pour le catering des artistes, des techniciens et des b&eacute;n&eacute;voles</p><p><img alt="" width="100%" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/509002/Capture3-1524489138.JPG" /></p><p>Si nous d&eacute;passons notre objectif, vous contribuerez &agrave; la p&eacute;rennit&eacute; de ce projet ! Nous pourrons ainsi reconduire ce projet chaque ann&eacute;e... Ce qui nous tient vraiment &agrave; coeur !</p>

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux