Aidez Un peu de CEla à participer à son premier salon gastronomique et y proposer des épices pour relever le quotidien !

Large_logo_unpeudecela_coup__2-1530543007

Présentation détaillée du projet

Je suis Sébastien, un passionné de cuisine et d'épices depuis ma plus tendre enfance. A l'aube de mes 40 ans, j'ai souhaité me lancer un nouveau défi : créer ma société dans la vente d'épices aux particuliers, par le biais des comités d'entreprises, des marchés, des foires et des salons.

Cette aventure commerciale a commencée au mois de mars 2018 et s'appelle Un peu de CEla, avec le CE en majuscules pour Comité d'Entreprise 

Je commence en tant qu'agent commercial pour une société afin de vendre des épices, normalement réservées aux seuls restaurateurs, uniquement dans les comités d'entreprises.

J'ai prévu dans ma société (les statuts pour les connaisseurs) d'effectuer la vente des épices sur les marchés, foires et salons

J'aurai souhaiter pouvoir m'autofinancer avec ma mission d'agent commercial mais le marché des comités d'entreprises est plus difficile que prévu et il ne pourrait s'ouvrir qu'avec les fêtes de fin d'années, dans quelques mois.

Afin de développer mon activité, je me suis inscrit pour faire le salon de la gastronomie d'Alençon, dans l'Orne en Normandie (61) qui aura lieu les 5,6 et 7 Octobre 2018.

 

 

Je proposerai à la vente des épices de Madagascar, de la Réunion, des poivres du monde entier, des épices "alicaments" comme le Curcuma, des mélanges d'épices novateurs et introuvables dans le commerce. Le tout sera essentiellement de la vente en vrac.

Le poivre sauvage de Madagascar : "le Voatsiperifery", mon préféré ! Puissant en goût et en parfum mais faible piquant.

 

 

À quoi servira la collecte ?

La société Un peu de CEla percevra l'intégralité de la collecte afin entre autre:

De rembourser les frais d'inscriptions à ce salon de 360 € HT

D'acheter une balance "réglementée", celle avec la petite vignette verte qui permet d'effectuer des transactions commerciales

 

Il me faut acheter du matériel de vente en vrac comme ces bacs à pelle 

 

ainsi que des emballages respectueux de la qualité des épices vendues, comme ces sachets opaques que je soude une fois remplis. Il sont équipés d'un zip permettant de refermer le sachet une fois ouvert

Grace à ces achats matériels je pourrai aussi participer à d'autres salons par la suite.

Si il y a un dépassement de collecte je pourrai élargir le catalogue de choix d'épices avec par exemple de la vanille de l'ile de la Réunion, des poivres et des baies plus rares et recherchées, ...

Derniers commentaires

Default-5
Bon courage, en espérant beaucoup de réussite ;) À bientôt Seb
Default-2
Bravo pour ton projet, je te souhaite de réussir
Default-5
Bonne chance pour ton projet.