Un voyage en Accordéonistan

Embarquez dans ma besace pour une aventure sonore à travers les lointaines contrées de l'Accordéonistan!

Visuel du projet Un voyage en Accordéonistan
Réussi
23
Contributions
20/06/2014
Date de fin
722 €
Sur 550 €
131 %

Un voyage en Accordéonistan

<p> <strong>Le projet</strong></p> <p>  </p> <p> Parce que je n’ai (presque) aucune idée du genre de musique qu’on peut bien jouer en Azerbaïdjan ou en Ouzbékistan, et parce qu’à mon avis (qu’on me reprenne si je me trompe) peu d’azéris et d’ouzbeks ont déjà entendu un air de valse musette, <strong>j’ai donc décidé de mettre un terme à cette intolérable situation</strong><strong> et d'enfourcher les bretelles de mon accordéon pour un périple musical sur la mythique route de la soie.</strong></p> <p>  </p> <p> <strong>L’idée :</strong> voyager yeux et oreilles écarquillés, accordéon au dos, caméra et micro au poing, à la rencontre<strong> </strong>des musiciens, conteurs et autres artisans sonores qui façonnent la culture orale et musicale de la route de la soie. <strong>Capturant musique, témoignages et ambiances, je souhaite ainsi dresser une fresque sonore dépeignant la diversité musicale sur la route de la soie.</strong> Et vu que je ne dois pas être le seul à me demander à quoi peut bien ressembler la musique tadjik (enfin j’imagine), j’ai bien évidemment l’intention de partager ces enregistrements avec vous. Mes oreilles seront vos oreilles, tadaaam.</p> <p>  </p> <p> Et bien sûr, parce que ce voyage promet de nombreuses rencontres, riches en découvertes et en émotions, je souhaite aussi exprimer l’universalité du langage musical à travers ma propre culture, grâce à mon moyen d’expression à moi : <strong>l’accordéon</strong>. Mon subtil allié de voyage - et accessoirement le générateur de situations improbables et délicieuses.</p> <p>  </p> <p> <strong>Un visa pour l'Accordéonistan</strong></p> <p>  </p> <p> L'Accordéonistan désigne cet ensemble de pays, inconnus et aux premiers abords inaccessibles (pour moi en tout cas), dont je compte bien percer les mystères grâce au pouvoir de rencontre qu'est la musique, et que j'exprime personnellement avec l'accordéon. Ce projet n'a donc pas particulièrement vocation à dresser un inventaire des différentes formes d'accordéon rencontrées sur ma route, ainsi que des styles associés, <strong>mais s'intéresse à tous types de musique, de chant ou d'art conté permettant d'illustrer la culture musicale sur la route de la soie.</strong></p> <p>  </p> <p> <img alt="Uzbeklakaiwide5803702" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/96396/UzbekLakaiwide5803702.jpg"></p> <p>  </p> <p> <strong>Le voyage</strong></p> <p>  </p> <p> Les échanges commerciaux sur la route de la soie ont petit à petit opéré au mélange des genres musicaux, tissant des relations entre les musiques populaires des steppes, d’origine turcique ou mongole, et les musiques savantes urbaines chinoises, indiennes ou persanes.<strong> La route de la soie dévoile ainsi une riche variété de musiques entremêlées et influencées entre elles, formant un véritable continuum musica</strong>l.</p> <p>  </p> <p> Mon périple commencera ainsi avec la <strong>Turquie</strong>, à la découverte de la musique Soufi et de ses derviches, ainsi que de la culture Kurde et de son art conté, le Dengbej. Il continuera en <strong>Géorgie</strong>, en <strong>Arménie</strong> et en <strong>Azerbaïdjan</strong>, où les polyphonies du Caucase et l’art du Duduk côtoient le folklore musical d’influence islamique et soviétique – le Garmon, accordéon russe un peu kitsch, figurant d’ailleurs dans la musique populaire azérie. Je poursuivrai ensuite mon chemin en <strong>Iran</strong>, à la découverte de la musique persane, malheureusement malmenée par la suspicion qu’entretient aujourd’hui l’islam à son égard. Enfin, cette joyeuse itinérance viendra se perdre dans les contrées d’Asie Centrale, au son du Maqâm d’<strong>Ouzbekistan</strong>, de la musique persane du <strong>Tadjikistan </strong>et de l’art vocal des bardes nomades turcophones<strong> </strong>du<strong> <strong>Kazakhstan</strong> </strong>et<strong> </strong>du <strong>Kirghizstan</strong>. Un final en <strong>Chine</strong> dépendra de mon budget!</p> <p>  </p> <p> <img alt="Russian_conquests_in_central_asia_old_map" height="167" src="https://kkbb-production.s3.amazonaws.com/uploads/project_image/image/95257/Russian_conquests_in_central_Asia_old_map.jpg" width="563"></p> <p>  </p> <p> <strong>Et du projet, il en ressortira quoi?</strong></p> <p>  </p> <p> - Un <a href="http://www.accordeonistan.com" target="_blank">blog</a>, relatant mes aventures sonores, où je posterai (et poste déjà) certains des enregistrements glanés lors de mon voyage, accompagnés de photos et du récit de mes rebondissements chromatiques,</p> <p>  </p> <p> - Un <strong>album</strong>, composé d'enregistrements de qualité de morceaux glanés auprès de musiciens rencontrés dans chaque pays que je traverserai.</p>

À quoi servira la collecte

<p> <strong>La collecte servira à financer une partie du matériel nécessaire à la prise de son et d'image au cours du voyage, à savoir : </strong></p> <p>  </p> <p> <strong>Prise d'image (photo et vidéo) :</strong></p> <p> - Compact Panasonic Lumix TZ40 : 240€</p> <p>  </p> <p> <strong>Prise de son :</strong></p> <p> - Micro Zoom H4n : 250€</p> <p> - Casque Urbanears : 60€</p> <p>  </p> <p> Le reste du projet est entièrement auto-financé, avec un <strong>budget initial de 4000€ pour une durée d'environ 8 mois</strong>, répartis sur les dépenses suivantes : </p> <p>  </p> <p> -<strong> Matériel additionnel pour la collecte de son et d'image :</strong> mini ordinateur portable, pied de micro, cartes mémoires, batteries;</p> <p>  </p> <p> - <strong>Accordéon spécifique pour le voyage</strong> (compact et léger);</p> <p>  </p> <p> - <strong>Communication autour du projet :</strong> tampon et cartes de visite, nom de domaine internet<strong>;</strong></p> <p>  </p> <p> - <strong>Coût du voyage lui-même : </strong>transport, nourriture, etc.</p>

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux