Urgence Musée Khômbol

Aidez nous à éviter la liquidation aux enchères d'une œuvre artistique remarquable. 450m3, des milliers d'objets, 30 ans de travail...

Visuel du projet Urgence Musée Khômbol
Réussi
109
Contributions
18/04/2018
Date de fin
12 255 €
Sur 11 000 €
111 %

Urgence Musée Khômbol

<p><strong>Attention, notre premier objectif est atteint mais cela ne suffit pas, la dette est de 11000&euro;, il faut continuer, nous avons besoin de vous!!!</strong></p><p>&nbsp;</p><p>C&rsquo;est l&rsquo;histoire banale d&rsquo;un artiste qui n&rsquo;a pas su faire ses d&eacute;clarations sociales. C&rsquo;est ensuite l&rsquo;histoire d&rsquo;un artiste qui a accept&eacute; une mise en liquidation judiciaire sans savoir ce que cela signifiait. C&rsquo;est aujourd&rsquo;hui un artiste qui doit trouver rapidement 20 000&euro; pour arr&ecirc;ter le rouleau compresseur d&rsquo;une mise en vente aux ench&egrave;res de la totalit&eacute; de ses biens. L&rsquo;&oelig;uvre de Mus&eacute;e Kh&ocirc;mbol est remarquable, ce travail ne doit pas dispara&icirc;tre, pour lui, et surtout pour nous.</p><p>M&eacute;lanie Soufflet<em>, directrice du Marchepied, accompagnement de projets culturels.</em></p><p>&nbsp;</p><p><strong>Le Mus&eacute;e Kh&ocirc;mbol </strong></p><p>&nbsp;</p><p>Sa production repr&eacute;sente 450 m3, soit 4 semi-remorques. Elle est compos&eacute;e de milliers d&#39;objets, de pi&egrave;ces achev&eacute;es, inachev&eacute;es ou en cours. Le Mus&eacute;e Kh&ocirc;mbol, c&rsquo;est trente ann&eacute;es de travail.</p><p>Driss Sans-Arcidet-Lacourt dit le Mus&eacute;e Kh&ocirc;mbol, n&eacute; le 18 juin 1960, est un plasticien et sculpteur fran&ccedil;ais. Apr&egrave;s avoir pass&eacute; de nombreuses ann&eacute;es pr&egrave;s de Toulouse, il r&eacute;side actuellement &agrave; Caen.</p><p>L&rsquo;&oelig;uvre du Mus&eacute;e Kh&ocirc;mbol est remarquable, &eacute;norme et foisonnante.</p><p>Sauver son &oelig;uvre, c&rsquo;est aussi sauver un imaginaire, une r&eacute;flexion, une pens&eacute;e. Loin du &laquo;&nbsp;white cube&nbsp;&raquo;, de la brillance et de l&rsquo;&eacute;pur&eacute;, le Mus&eacute;e Kh&ocirc;mbol incarne une pens&eacute;e critique et humaniste de notre temps.</p><p>Plus d&rsquo;informations sur le travail du Mus&eacute;e Kh&ocirc;mbol accessibles au lien suivant&nbsp;: <a target="_blank" href="http://musee-khombol.fr">http://musee-khombol.fr</a></p><p>&nbsp;</p><p><img alt="" width="100%" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/495411/fers-kkbb-1520803305.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p><strong>Quelle est l&rsquo;urgence&nbsp;? Que se passe-t-il pour le Mus&eacute;e Kh&ocirc;mbol&nbsp;? </strong></p><p>&nbsp;</p><p>Driss Sans-Arcidet-Lacourt a &eacute;t&eacute; mis en liquidation judiciaire suite &agrave; une dette de 2000&euro; d&ucirc;s &agrave; l&rsquo;Urssaf, qu&rsquo;il r&eacute;glait jusqu&rsquo;alors avec un &eacute;ch&eacute;ancier. Cette d&eacute;cision du juge, accept&eacute;e par l&rsquo;artiste (s&rsquo;&eacute;tant pr&eacute;sent&eacute; seul au tribunal...) sans savoir ce qu&rsquo;elle signifiait exactement, vise &agrave; solder des impay&eacute;s qui r&eacute;sultent d&rsquo;une non d&eacute;claration &agrave; la Maison des artistes huit ans plus t&ocirc;t.</p><p>Driss a tent&eacute; de faire appel, mais n&rsquo;&eacute;tant pas accompagn&eacute; d&rsquo;un avocat sp&eacute;cialis&eacute; dans ce type de proc&eacute;dure, son appel n&rsquo;a pas &eacute;t&eacute; recevable.</p><p>Nous avons constitu&eacute; un petit collectif de soutien, et nous travaillons maintenant avec une avocate afin que le Mus&eacute;e Kh&ocirc;mbol soit d&eacute;fendu. Cependant, sa dette doit &ecirc;tre r&eacute;gl&eacute;e pour que la proc&eacute;dure en cours puisse &ecirc;tre stopp&eacute;e.</p><p>Le probl&egrave;me est que le Mus&eacute;e Kh&ocirc;mbol fait face &agrave; de r&eacute;elles difficult&eacute;s &eacute;conomiques, li&eacute;es &agrave; la pr&eacute;carit&eacute; qui accompagne souvent le travail plastique. Il a accumul&eacute; 17000&euro; de loyers de retard aupr&egrave;s de son bailleur, avec son accord, lesquels ont &eacute;galement &eacute;t&eacute; inclus dans la proc&eacute;dure de liquidation. Le bailleur est dispos&eacute; &agrave; r&eacute;duire sa dette si Driss d&eacute;m&eacute;nage rapidement, mais il n&rsquo;est pas ais&eacute; de trouver un espace adapt&eacute; &agrave; l&rsquo;ampleur de sa production.</p><p>Il est indispensable que nous aidions le Mus&eacute;e Kh&ocirc;mbol &agrave; stopper la liquidation prononc&eacute;e, car elle conduira &agrave; la mise en vente aux ench&egrave;res de la totalit&eacute; de son travail et de ses biens. Ce n&rsquo;est pas une solution envisageable.</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Quels sont nos objectifs ? </strong></p><p>&nbsp;</p><p>Pour sauver le Mus&eacute;e Kh&ocirc;mbol nous devons atteindre les trois objectifs suivants :</p><p>&nbsp;</p><p><u><strong>Notre premier objectif&nbsp;</strong>:</u> <strong>atteindre avec Kiss Kiss Bank Bank la somme de 11 000 euros</strong> pour permettre &agrave; l&rsquo;artiste de r&eacute;gler une partie de ses dettes et stopper la proc&eacute;dure en cours pour &eacute;viter que la totalit&eacute; de ses biens ne soit saisie et vendue aux ench&egrave;res.</p><p>&nbsp;</p><p><strong><u>Notre second objectif&nbsp;:</u></strong>&nbsp;<strong> trouver une mise &agrave; disposition d&#39;un nouvel espace pour accueillir dans les plus brefs d&eacute;lais le Mus&eacute;e Kh&ocirc;mbol</strong>. En collaboration avec Caen-la-Mer, nous recherchons activement un lieu adapt&eacute; d&rsquo;une superficie minimum de <strong>300 &agrave; 400 m</strong>&sup2;. Il n&rsquo;est absolument pas certain que nous trouvions une solution aussi nous prenons toutes les id&eacute;es, nous &eacute;tudierons toutes les propositions !</p><p>&nbsp;</p><p><strong><u>Notre troisi&egrave;me objectif&nbsp;:</u></strong> <strong>collecter 15 000&euro; suppl&eacute;mentaires</strong> afin de solder la dette et de financer le d&eacute;m&eacute;nagement (4 semi-remorques).</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Que pouvez-vous faire concr&egrave;tement ?</strong></p><p>&nbsp;</p><p>Vous pouvez<strong>&nbsp;faire un don </strong>via Kiss Kiss Bank Bank : &agrave; partir de 10&euro;.</p><p>Vous pouvez nous aider<strong> &agrave; trouver un nouvel espace </strong>pour accueillir l&rsquo;artiste<strong>.</strong></p><p>Vous pouvez <strong>acqu&eacute;rir une &oelig;uvre,</strong> liste des &oelig;uvres (non exhaustive) sur<strong>&nbsp; </strong><a target="_blank" href="http://musee-khombol.fr/oeuvres-en-vente-du-musee-khombol.html">http://musee-khombol.fr</a> Faites votre choix, puis contactez l&#39;artiste via le site internet.</p><p>Vous pouvez &eacute;galement en parler, relayer l&#39;information aupr&egrave;s de qui vous semble appropri&eacute; pour nous aider.</p><p>Merci.</p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p><p><img alt="" width="100%" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/495404/DSC00591-1520802706.JPG" /></p><p><em>Autoportrait, Y&eacute;ti en cours de fabrication </em></p><p>&nbsp;</p><p><strong>Ses explications &ndash; Driss Sans Arcidet</strong></p><p><em>&laquo;&nbsp;Je devais 5000&euro; &agrave; l&#39;Urssaf... je remboursais peu &agrave; peu jusqu&#39;&agrave; devoir seulement 2000 euros.</em></p><p><em>L&#39;Urssaf d&eacute;cide de clore ce dossier au tribunal. Ils font des trucs comme &ccedil;a,&nbsp; un jugement tombe&nbsp;: LIQUIDATION SIMPLIFIEE. La juge dit&nbsp;: &laquo;&nbsp;vous avez d&#39;autres dettes&nbsp;?&nbsp;&raquo;</em></p><p><em>Je dis&nbsp;: &laquo;&nbsp;des loyers impay&eacute;s, mon bailleur est pr&ecirc;t &agrave; effacer l&#39;ardoise si je d&eacute;m&eacute;nage rapidement&nbsp;!&nbsp;&raquo;</em></p><p><em>Et on parle de combien dit la juge&nbsp;:</em></p><p><em>17000 balles madame la Juge.</em></p><p><em>Et ajoute&nbsp;: <strong>Bon, total 20 000 euros&nbsp;! On LIQUIDE.</strong></em></p><p><em>La juge dit&nbsp;: &laquo;&nbsp;ce sera mieux pour vous, on efface et vous repartirez d&#39;un bon pieds&nbsp;!&nbsp;&raquo;</em></p><p><em>Voil&agrave; qui est cool que je me dis. Un mois plus tard une mandataire judiciaire m&#39;annonce la liste des cons&eacute;quences de cette liquidation&nbsp;: r&eacute;siliation du bail de l&#39;atelier, du contrat EDF et vente aux ench&egrave;res de la totalit&eacute; de mes biens pour rembourser &hellip;</em></p><p><em>Je fais appel, tout&nbsp; seul&nbsp;: irrecevable, il me fallait un avocat pour porter cela.</em></p><p><em>Une commissaire-priseur vient me voir&nbsp;: on va faire l&#39;inventaire de tout l&#39;atelier, elle dit.</em></p><p><em>Je dis&nbsp;: &laquo;&nbsp; 450 m&egrave;tres cubes, des milliers d&#39;objets&nbsp;?&nbsp;&raquo;</em></p><p>On fera &agrave; la louche qu&#39;elle dit, on s&#39;en est sorti comme &ccedil;a pour la liquidation de la Foirfouille.</p><p>2 mois plus tard elle a r&eacute;ussi &agrave; compter 250 pi&egrave;ces. Elle dit&nbsp;: on en reste l&agrave;, c&#39;est impossible cet inventaire.</p><p>Si vous r&eacute;ussissez &agrave; vendre par vous-m&ecirc;me certaines pi&egrave;ces ce sera mieux pour vous car nous aux ench&egrave;res on est sp&eacute;cialis&eacute;s dans les tracteurs les pendules et les secr&eacute;taires napol&eacute;on III.</p><p><strong>J&#39;en suis l&agrave;&nbsp;!&nbsp;&raquo;</strong></p><p><img alt="" width="194" height="63" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/495403/tampon-1520802658.jpg" /></p><p>&nbsp;</p><p><strong>Information sur le travail du Mus&eacute;e Khomb&ocirc;l :</strong></p><p>&nbsp;</p><p><img alt="" width="100%" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/495405/AL8870-1520802838.jpg" />&laquo;&nbsp;La vie elle est&nbsp;&raquo; exposition au Centre d&rsquo;Art d&rsquo;H&eacute;rouville St-Clair, 2001 &ndash; Photo Didier Morel</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Driss Sans-Arcidet - La rencontre</strong></p><p>&nbsp;</p><p><strong>Annie Chevrefils Desbiolles</strong> - Inspectrice de la cr&eacute;ation artistique au Minist&egrave;re de la culture - Ancienne conseill&egrave;re pour les arts plastiques de la direction r&eacute;gionale des affaires culturelles de Basse-Normandie.</p><p>&nbsp;</p><p><em>J&rsquo;ai d&eacute;couvert l&rsquo;&oelig;uvre de Driss Arcidet presque par hasard, &agrave; la Biennale de Lyon, il y a d&eacute;j&agrave; fort longtemps. Il pr&eacute;sentait alors un de ses &laquo;&nbsp;mus&eacute;es&nbsp;&raquo;, un de ses mondes int&eacute;rieurs qui nous plonge dans un imaginaire autant singulier que collectif, et j&rsquo;en suis rest&eacute;e marqu&eacute;e pour toujours.</em></p><p><em>L&rsquo;univers d&rsquo;un artiste prend une forme sculpt&eacute;e, peinte,&nbsp; dessin&eacute;e, sonore, &eacute;crite sur de la toile, du papier, dans un livre&nbsp;ou sur sc&egrave;ne&nbsp;; avec Driss Arcidet, c&rsquo;est tout cela &agrave; la fois. L&rsquo;int&eacute;rieur est ext&eacute;rieur, l&rsquo;histoire se fait espace, le pass&eacute; devient pr&eacute;sence.</em></p><p><em>Quand il est arriv&eacute; &agrave; Caen, ce fut une bien heureuse surprise, une chance pour la vie artistique. Un atelier lui a &eacute;t&eacute; allou&eacute;, des expositions organis&eacute;es, des acquisitions r&eacute;alis&eacute;es. Mais une telle &oelig;uvre, g&eacute;n&eacute;reuse, rel&egrave;ve d&rsquo;une &eacute;conomie non ordinaire&nbsp;; elle ne peut &ecirc;tre&nbsp; le fruit que de nombreux engagements solidaires, bien difficiles &agrave; engendrer par un artiste dont le quotidien fait &oelig;uvre.</em></p><p><em>Chose certaine, chaque exposition du mus&eacute;e Kh&ocirc;mbol &laquo;&nbsp;rencontre&nbsp;&raquo;, comme on dit, tous les publics&nbsp;; elle conduit le visiteur, tout en douceur - malgr&eacute; les violences et les blessures de vies et d&rsquo;&eacute;poques m&ecirc;l&eacute;es&nbsp; dont elle se fait l&rsquo;&eacute;cho - dans un r&eacute;el imagin&eacute;, dans un imaginaire sensible &ndash; et lui permet d&rsquo;acc&eacute;der &agrave; une part enfouie de lui-m&ecirc;me.</em></p><p><em>Paris, le 1er mars 2018</em></p><p>&nbsp;</p><p><img alt="" width="100%" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/495406/7739-1520802951.jpg" /></p><p>L&rsquo;Ampleur du d&eacute;sastre, Artoth&egrave;que de Caen, 2007, Exposition en symbiose avec Bernard Legay &ndash; Photo Artoth&egrave;que</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Le Mus&eacute;e Kh&ocirc;mbol - Sa d&eacute;marche </strong></p><p>&nbsp;</p><p>Zo&eacute; Sans-Arcidet-Lacourt - Directrice du 308 - Maison de l&rsquo;Architecture en Nouvelle Aquitaine - Anciennement charg&eacute;e des affaires culturelles &agrave; l&rsquo;Alliance Fran&ccedil;aise au Costa Rica.</p><p>&nbsp;</p><p>C&rsquo;est en changeant la destination des objets et de leurs usages, quels qu&rsquo;ils soient (livres, tiroirs, dents, casseroles, sculptures, outils m&eacute;dicaux, valises, annuaires), qu&rsquo;il con&ccedil;oit la majeure partie de ses cr&eacute;ations. &Agrave; l&rsquo;image des cabinets de curiosit&eacute; du XVIIIe&nbsp;si&egrave;cle, Driss Sans-Arcidet s&rsquo;entoure d&rsquo;un univers fait de d&eacute;couvertes et de myst&egrave;res. Depuis plus de vingt-cinq ans, ce plasticien, tel un conservateur ou collectionneur du monde contemporain, empile, entasse, fouine, des objets qu&rsquo;il trouve ou qu&rsquo;on lui donne, vestiges du temps qui passe, et les transforme pour leur donner une toute autre signification. Le Mus&eacute;e Kh&ocirc;mbol pr&eacute;sente ainsi d&eacute;cors fantasques et cr&eacute;ations satiriques.</p><p>Au sujet de son atelier, il explique&nbsp;: <em>&laquo;&nbsp;Il y a beaucoup d&rsquo;objet autour de nous, mais ils ne sont pas ce qu&rsquo;ils sont, cela veut dire que ce ne sont pas des vraies choses. Ce sont des objets que j&rsquo;ai fabriqu&eacute; ou que j&rsquo;ai transform&eacute;. Seulement je les patine, je les vieillis&hellip; en effet on a l&rsquo;impression d&rsquo;&ecirc;tre peut &ecirc;tre chez Emmaus, chez un antiquaire, ou chez Jardiland, &ccedil;a d&eacute;pend de ce que l&rsquo;on regarde&nbsp;&raquo;</em>.</p><p>&Agrave; travers son travail, Driss Sans-Arcidet, traite les questions du mythe, des leurres, des savants, de l&rsquo;oubli, de l&rsquo;amour, des figures historiques des r&eacute;gimes autoritaires ou totalitaires, des religions et forces occultes, de la pornographie et de l&rsquo;&eacute;rotisme, de la guerre, de l&rsquo;invisible et de l&rsquo;imaginaire, de la vie. <em>&laquo;&nbsp;En somme&nbsp;: j&#39;aime par-dessus tout, les explications, les d&eacute;monstrations, la terrible arrogance de l&#39;homme face &agrave; l&#39;univers.&nbsp;&raquo;</em></p><p>&nbsp;</p><p><strong>T&eacute;moignages :</strong></p><p>&nbsp;</p><p><em>Le Mus&eacute;e Kh&ocirc;mbol est une entit&eacute; artistique hors norme, qui bouscule, d&eacute;range, questionne notre rapport au monde avec une audace singuli&egrave;re et une justesse d&rsquo;esprit&nbsp;bien aiguis&eacute;e. La pr&eacute;carit&eacute; de l&rsquo;artiste et les cons&eacute;quences proc&eacute;duri&egrave;res que cela implique ne peuvent an&eacute;antir une telle esp&egrave;ce en voie de disparition !</em></p><p><strong>Cendres Delort <em>- </em>Com&eacute;dienne, plasticienne, directrice artistique de Voyelles.</strong></p><p>&nbsp;</p><p><em>L&rsquo;univers de Mus&eacute;e Kh&ocirc;mbol &hellip;est de reconstituer avec un fabuleux souci du d&eacute;tail, dans lequel il nous fait p&eacute;n&eacute;trer et nous transporte obsessionnellement dans des ambiances de ville abandonn&eacute;e, d&rsquo;exode, de vie r&eacute;tr&eacute;cie. Ces mondes sont pens&eacute;s si minutieusement dans les moindres d&eacute;tails que l&rsquo;imagination peut &agrave; la fois s&rsquo;y d&eacute;placer en toutes directions et aussi s&rsquo;y enfermer.</em></p><p><strong>Catherine Millet, Ecrivaine et critique d&#39;art<em>, L&rsquo;art contemporain en France</em></strong></p><p>&nbsp;</p><p><em>Le Frac Normandie Caen soutient l&#39;artiste Mus&eacute;e Kh&ocirc;mbol dans sa d&eacute;marche artistique et dans sa recherche d&#39;atelier .Install&eacute; en Normandie depuis 2001 , le Mus&eacute;e Kh&ocirc;mbol y a b&eacute;n&eacute;fici&eacute; d&#39;une bonne reconnaissance et visibilit&eacute; notamment par un ensemble d&#39;expositions personnelles :</em></p><p><em>&agrave; Caen&nbsp; : en 2001 , Centre d&#39;art contemporain d&#39;H&eacute;rouville St Clair , 2007 Frac Basse Normandie &quot; Khombol Boxing Palace &raquo;; 2007 Artoth&egrave;que de Caen ; 2017&nbsp; La Fermeture &eacute;clair&nbsp; ou encore &agrave; la galerie Duchamp d&#39;Yvetot .</em></p><p><em>Il a par ailleurs &eacute;t&eacute; le laur&eacute;at d&#39;une commande publique pour la Ville de Paris avec&nbsp; la sculpture sculpture Fers&nbsp; &agrave;&nbsp; Paris .</em></p><p><em>Le Frac Normandie Caen&nbsp; a pr&eacute;sent&eacute; une exposition personnelle&nbsp; du 18 janvier au 25 f&eacute;vrier 2007 Par la suite, deux oeuvres ont &eacute;t&eacute;&nbsp; int&eacute;gr&eacute;es &agrave; la Collection du Frac Normandie Caen. En 2018, il est invit&eacute; par le Frac Normandie Caen - dans un ensemble de 24 artistes de la collection - &agrave; r&eacute;aliser un oriflamme original dans le cadre de l&#39;exposition Vole au vent&nbsp; / diffusion en Normandie en 2018</em></p><p><strong>Sylvie Froux,<em><strong> </strong></em>Directrice du Frac Normandie Caen.</strong></p><p>&nbsp;</p><p><em>Mus&eacute;e Kh&ocirc;mbol, c&rsquo;est une accumulation d&rsquo;incertitudes qui par leurs rapprochements, des fois improbables, ou au contraire impliqu&eacute;s dans une mise en situation sc&eacute;nique pr&eacute;cise mais volontairement maladroite, donne tout d&rsquo;un coup un sens &agrave; tout ce qui a pu &eacute;chapper &agrave; notre &oelig;il de badaud blas&eacute;. C&rsquo;est un cabinet de curiosit&eacute;s qui m&ecirc;le objets recompos&eacute;s, d&eacute;tourn&eacute;s de leur fonction premi&egrave;re, ou pas, fabriqu&eacute;s et patin&eacute;s dans le jus d&rsquo;une &eacute;poque pr&eacute;cise ou pas, c&rsquo;est un myst&egrave;re permanent, un leurre, une interrogation d&eacute;rangeante sur l&rsquo;absurdit&eacute; et la vacuit&eacute; d&rsquo;un univers qui ne vit que par la profusion outranci&egrave;re des objets qu&rsquo;il produit, un r&ecirc;ve d&rsquo;enfant &eacute;veill&eacute; qui met en sc&egrave;ne sa propre vision d&rsquo;un monde magique fait de croyances et d&rsquo;illusions, de faux-semblants plus vrais que nature, une nature d&eacute;senchant&eacute;e mais qui l&rsquo;enchante. Et c&rsquo;est &agrave; partir d&rsquo;un objet, comme un chercheur antique que l&rsquo;artiste reconstitue une histoire qui n&rsquo;est peut-&ecirc;tre pas la r&eacute;alit&eacute; convenue, mais la r&eacute;alit&eacute; d&rsquo;un monde d&eacute;tourn&eacute; par un fac&eacute;tieux d&eacute;miurge. Ainsi ce grand collectionneur du monde s&rsquo;amuse &agrave; mettre en bo&icirc;te au sens propre du terme les parcelles de notre temps en leur attribuant des &eacute;tiquettes, des certificats d&rsquo;authenticit&eacute;, des raisons d&rsquo;&ecirc;tre puisque, dans notre soci&eacute;t&eacute; marchande ne vaut que ce qui a un prix. Minutieux jusqu&rsquo;au moindre d&eacute;tail, il laisse pourtant l&rsquo;impression d&rsquo;un bricoleur du dimanche, jour o&ugrave; se repose le grand fabricant, qui n&rsquo;aurait pas le souci&nbsp;du bien fait, du correctement fignol&eacute;, comme s&rsquo;il voulait qu&rsquo;on ne s&rsquo;attarde pas sur la forme, sur l&rsquo;enveloppe pour que seul l&rsquo;essentiel, le fond voire l&rsquo;&acirc;me soient re&ccedil;us. A nous alors, dans l&rsquo;univers propos&eacute;, d&rsquo;&ecirc;tre le scaphandrier de notre propre enfance et de red&eacute;couvrir les mondes lointains immerg&eacute;s de nos incertitudes, quand tout &eacute;tait vrai parce que tout &eacute;tait faux.</em></p><p><strong>Eric Louviot, directeur du Th&eacute;&acirc;tre de Lisieux</strong></p><p>&nbsp;</p><p><strong>Informations suppl&eacute;mentaires :</strong></p><p><a target="_blank" href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Driss_Sans-Arcidet">https://fr.wikipedia.org/wiki/Driss_Sans-Arcidet</a></p><p><a target="_blank" href="http://musee-khombol.fr/oeuvres-en-vente-du-musee-khombol.html">http://musee-khombol.fr </a></p><p>&nbsp;</p><p>&nbsp;</p>

À quoi servira la collecte

<p><strong>Vos dons seront utilis&eacute;s de la mani&egrave;re suivante si nous atteignons le 1er objectif soit 11000&euro; :</strong></p><p>Remboursement de la dette Urssaf (2000&euro;)</p><p>Remboursement d&#39;une partie des loyers (nous envisageons une r&eacute;duction de la dette) : 5320&euro;</p><p>Frais d&#39;avocat : 1200&euro;</p><p>Frais du liquidateur judiciaire : 1600&euro;</p><p>Participation&nbsp; Kisskissbankbank : 880 &euro;</p><p>&nbsp;</p><p><strong>Si nous atteignons notre 2e objectif soit 15000&euro; suppl&eacute;mentaires, ils seront utilis&eacute;s de la mani&egrave;re suivante :</strong></p><p>Solde de la dette de loyers : 11680 &euro;</p><p>Prise en charge d&#39;une partie du d&eacute;m&eacute;nagement : 3320&euro; (co&ucirc;t du d&eacute;m&eacute;nagement estim&eacute; &agrave; 6000&euro;).</p><p>&nbsp;</p><p><strong>La totalit&eacute; des dons sera vers&eacute;e au liquidateur judiciaire</strong> en charge du dossier, le liquidateur fera les versements appropri&eacute;s.</p>

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux