Aller au contenu

Végéphobie à la française !

Soutenez ce projet qui révèle l'existence d'une forme de discrimination peu connue : la végéphobie, la discrimination envers les végétariens

Visuel du projet Végéphobie à la française !
Réussi
72
Contributeurs
24/05/2013
Date de fin
4 132 €
Sur 4 000 €
103 %

Première Caméra

Première Caméra

Végéphobie à la française !

 

Lorsqu'un groupe social est exclu d'une société, c'est de la discrimination. Lorsqu'il s'agit des végétariens, c'est de la végéphobie.

 

Végéphobie. Ce terme désigne la discrimination envers les végétariens. Choisir de ne pas consommer de chair animale peut sembler anodin. Souvent considéré comme une lubie passagère ou un effet de mode, ce choix reste infondé pour beaucoup, contrairement à un choix religieux, par exemple, qui paraît plus légitime. Très souvent l'objet de moqueries plus ou moins légères, les végétariens doivent constamment justifier leur choix, réaffirmer le sérieux de leur engagement. Mais le problème va plus loin, notamment pour les familles qui se confrontent aux cantines scolaires sans alternatives végétariennes, qui peuvent faire l'objet d'enquêtes sociales, ou encore qui font face aux décisions de la justice, défavorable aux végétariens dans les cas de divorce par exemple. 

 

 

3% de Français ont choisi de ne plus consommer de viande, une minorité qui a la vie dure, car elle a fait un choix à l'opposé des valeurs traditionnelles françaises et d'un système économique.

 

Vgp01_sign_

 

Ce documentaire veut démontrer et expliquer le manque d'intégration du végétarisme dans les mentalités françaises.

En 26 minutes, je partirai d'abord d'un constat avec le témoignage de plusieurs personnes qui ont vécu des situations végéphobes : Véronique qui a vu se multiplier les visites de l'assistante sociale et vient de perdre la garde de ses enfants car elle est végétarienne ; la famille N. qui ne trouvent pas d'écoute à la cantine scolaire des enfants et doit gérer les repas à la maison ; ou encore Pierre, commercial, qui n'assume pas son régime végétarien lors de repas d'affaire.

Dans un deuxième temps je tenterai de comprendre cet état de fait en rencontrant par exemple Aymeric Caron, journaliste végétarien depuis 20 ans, qui consacre plusieurs pages à la végétariophobie dans son dernier livre ; ou encore Julie Nouvion, conseillère régionale d'Ile de France et signataire du décret du 30 septembre 2011 relatif à la qualité nutritive des repas servis dans les cantines scolaires. Ce décret considère comme source de protéines exclusives la viande, le poisson et les oeufs sans prendre en compte les céréales et légumineuses.

Enfin le documentaire se terminera par une ouverture sur  les avancées possibles, avec la création de "jeudi veggie" par exemple.

 

Végéphobie à la française !

À quoi servira la collecte

La collecte servira à financer une partie du matériel de tournage nécessaire à la réalisation du documentaire :

 

- une caméra : 4000 euros

 

- un micro HF : 500 euros

 

- un trépied : 500 euros

Choisissez votre contrepartie

Pour 1 €

Un grand MERCI !

Pour 5 €

Un grand MERCI et une bise.
  • Contributeurs : 4

Pour 10 €

Un grand MERCI, votre nom dans le générique du documentaire et sur le blog du documentaire
  • Contributeurs : 26

Pour 20 €

Un grand MERCI, votre nom dans le générique, sur le blog du documentaire et une invitation à une réunion de travail à mi-parcours dans un restaurant végétarien parisien.
  • Contributeurs : 14
  • Disponibilité : 6/20

Pour 50 €

Un grand MERCI, votre nom dans le générique, sur le blog et un dvd du documentaire.
  • Contributeurs : 14
  • Disponibilité : 16/30

Pour 100 €

Un grand MERCI, votre nom dans le générique, sur le blog et une invitation à la projection du film.
  • Contributeurs : 2
  • Disponibilité : 48/50

Pour 150 €

Un grand MERCI, votre nom dans le générique, sur le blog et une rencontre avec l'équipe de réalisation du documentaire dans un restaurant végétarien parisien.
  • Contributeur : 1
  • Disponibilité : 49/50

Pour 300 €

Un grand MERCI, votre nom dans le générique, sur le blog et une invitation à un atelier de cuisine végétarienne à Paris.
  • Contributeur : 1
  • Disponibilité : 4/5

Faire un don

Je donne ce que je veux