Voix du Théâtre en Palestine

Contribuez à mettre en lumière le théâtre palestinien - 50 témoignages, 220 photos

Visuel du projet Voix du Théâtre en Palestine
100
Contributeurs
39 jours
Restants
9 737 €
Sur 15 000 €
65 %
Solidarité
internationale
Autoproduction
culturelle

Voix du Théâtre en Palestine

Face à leur enthousiasme, ce projet se transforme alors en un livre collaboratif. D’interviewés, ces interlocuteurs deviennent les « 50 co-auteurs » du livre. En effet, sans eux, sans leurs paroles, leur soutien et leur plaisir partagé, Voix du Théâtre en Palestine n’aurait pas pu exister. Il témoigne à la fois de la force créatrice du théâtre palestinien et de l’engagement de ces femmes et de ces hommes qui font vivre leur théâtre au cœur d’un territoire occupé depuis plus de 70 ans.

Pour la première fois, la lumière est braquée sur eux, pour qu’ils nous racontent leurs rêves, leur espoir de paix et comment ils exercent leur art, un art engagé mais leur ART !

Après six années de travail acharné, mené avec le soutien d’amis impliqués à mes côtés, Voix du Théâtre en Palestine est maintenant rédigé, relu, illustré et en cours de mise en page. Tout est prêt pour l'impression de la version anglaise à Jérusalem-Est et à Paris pour la version française. La diffusion du livre pourra alors commencer auprès de :

  • la librairie Educational Bookshop à Jérusalem-est,
  • Gilgamesh Publishers à Londres,
  • les Éditions Riveneuve à Paris.

Publication estimée à la fin de l'automne 2021.

 

Le moment de l’accouchement est arrivé et nous avons besoin de votre soutien !

Le premier objectif de ce financement participatif est fixé à 15 000€. Il s’agit du minimum nécessaire pour assumer les coûts de fabrication des deux éditions : mise en page et premier tirage.

Mais ce n’est pas tout ! II nous faudrait atteindre un second palier de 24 000€

Cela permettra de concrétiser la diffusion du livre, et de distribuer plusieurs exemplaires aux 50 comédiens et 26 compagnies présentés dans Voix du Théâtre en Palestine, juste compensation due aux co-auteurs pour leur travail et leur engagement dans la création du livre.

Les exemplaires qui seront remis aux théâtres leur seront utiles pour présenter leurs créations et appuyer leurs démarches auprès des partenaires qui soutiennent leur travail (institutions, ONG internationales, théâtres à l’étranger, etc.). De plus, ils pourront être offerts aux écoles et aux centres culturels avec lesquels ils collaborent. C’est un soutien qui leur est nécessaire.

Enfin, faire connaître et distribuer largement ce livre c’est participer au rayonnement de la culture palestinienne qui est tant ignorée…

Et si ce second palier était dépassé ?

Chaque euro supplémentaire sera directement redistribué aux compagnies de théâtre.

Depuis plus d'un an, comme ailleurs dans le monde, les compagnies de théâtre palestiniennes sont empêchées de se produire en public. Ce qui les privent de revenus nécessaires, dans le contexte d'une économie déjà fragilisée.

Voix du Théâtre en Palestine est plus qu’un livre, c’est une œuvre collective vécue dans un esprit de profonde solidarité, de partage et de respect mutuel ; qui montre que la lutte pour la paix se joue aussi sur le terrain de l’art et de l’éducation.

Plus que jamais en ces temps troublés, nous pouvons constater et revendiquer à quel point la culture est essentielle à la vie.

Une maquette de pré-figuration du livre a été élaborée avec Stéphanie Verrier, infographiste, afin de partager avec les éditeurs et diffuseurs potentiels, l’esprit dans lequel ce livre collaboratif pouvait exister. Nous avons insisté également sur le fait qu’il se devait d’être imprimé sur un papier de qualité afin de mettre en lumière le travail des théâtres au travers des 220 photos qui ont été sélectionnées.

Cette maquette nous permet grâce à Laurent Lefebvre, journaliste qui a réalisé ce site, de vous inviter à découvrir en avant première l’ouvrage dont vous allez contribuer à réussir l’impression, l’édition et la diffusion.

 

Entre 2011 et 2014, j’ai eu la chance de suivre trois compagnies de théâtre palestiniennes lors de leurs tournées en France. A chaque fois, j’ai été fasciné de les voir s’approprier des lieux souvent bien éloignés d’une « vraie » salle de spectacles  et d’y créer un autre monde en quelques heures…

Captivé par la magie du théâtre palestinien, j’ai décidé de partir à sa rencontre.

Au fil de deux longs séjours, en 2015 et 2016, j’ai voyagé de ville en ville pour capter en image le théâtre palestinien et interviewer des comédien.ne.s, des metteurs en scène et des directeurs de théâtre. Ces interviews, une cinquantaine, sont la matière première du livre. C’est à travers la parole des Palestinien.ne.s que la réalité de ce théâtre vous est offerte. Au cours des interviews, quatre thèmes ont émergé :

 

Dans les médias, les images dramatiques et violentes du conflit israélo-palestinien occupent tout l'espace. La culture palestinienne est peu connue et mal comprise, voire niée alors qu'elle est florissante, nourrie de motivations diverses et complexes. Les théâtres jouent le même rôle essentiel qu'ailleurs dans le monde : ils sont à la fois le véhicule de valeurs et d’idéaux traditionnels ; le forum où se développent de nouvelles idées et où se tissent des relations humaines.

Si vous aimez le théâtre, sa magie ne vous est pas inconnue...

Mais avec les Palestiniens, il y a plus encore...

Parce que vivre sous occupation, c’est vivre dans une situation faussée, une réalité altérée. Les Palestiniens ne sont jamais assurés de pouvoir effectuer les gestes de la vie quotidienne. Leur vie n’est-elle pas comme une scène de théâtre dont on ne sort jamais ? Des personnes réelles — hommes et femmes de Palestine — ne jouent-elles pas le rôle de personnes irréelles, de Palestinien.ne.s exilé.e.s dans leur propre pays, sans abri dans leur patrie ?

Cette situation se répercute sur la création artistique des troupes, la puissance de leur expression et sa capacité à influencer positivement la société en incarnant des idées, en encourageant la réalisation personnelle, en présentant des situations difficiles de manière à inviter à la réflexion.

Dans presque toutes les interviews que j’ai menées, l’Éducation à la paix, le théâtre comme outil de changement et de préparation du futur sont des thèmes présents voire incontournables. Ainsi Rami Khader, (Diyar Academy for Children and Youth, de Bethléem) me dira avec émotion : « Mon but est que vous veniez voir des enfants pleins de vie, capables de changer leur statu quo, capables de changer leur futur. Ainsi, nous nourrissons les gens, la misère ne nourrit pas l’espoir des gens, elle ne nourrit pas leur créativité. »

Quant à Fadi Alghoul du Théâtre Safar à Ramallah, il me dira :

« Si vous voulez apporter du changement, il faut commencer par les enfants. Je crois qu’avec le théâtre, on peut changer les gens, on peut changer notre culture, on peut changer notre futur. C’est comme l’éducation… »

 

Voix du Théâtre en Palestine s’est construit comme une relation forte faite d’échange et de partage. Le livre est né de liens noués avec les artistes. Je n’ai jamais imaginé faire un travail « humanitaire », avec tout ce que ce mot peut laisser entendre : « nous donnons, ils reçoivent ». Cela ne correspond ni à mon éthique, ni à ce que j’ai vécu en Palestine !

Ce livre est une mine d’informations sur un sujet très peu étudié à ce jour — et nous en sommes heureux ! Mais à nos yeux, il s’agit surtout d’un début de dialogue, de rencontre et d’échange possible entre vous et les artistes palestiniens. Vous êtes curieux de découvrir leur art, leur vie, leurs doutes et leurs convictions ? Sachez que les palestiniens ont la même curiosité envers vous et les autres cultures.

 

 

 

À quoi servira la collecte

 

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux