Aller au contenu

Voyage dans la Lune - Création théâtrale originale

Théâtre

Visuel du projet Voyage dans la Lune - Création théâtrale originale
Checked circleRéussi
Solal-Garcin
Montpellier
13
Contributeurs
Thursday, June 06, 2019
Date de fin
385 €
Sur 300 €
128 %

Soutenez nous pour l'amour du spectacle et sortir le Théâtre de son lieu habituel ! Et qu'à la fin de l'envoi, on touche !

Suivre et partager

Voyage dans la Lune - Création théâtrale originale

"Travailler sans soucis de gloire ou de fortune, à tel voyage, auquel on pense, dans la lune !" 

Voilà depuis quelques mois que deux comédiens travaillent sans relâche pour concrétiser un projet, un plan sur la comète, un voyage vers la Lune, qui est né de l’amour du spectacle et des vers d'Edmond Rostand dans son œuvre : Cyrano de Bergerac.   

alt

 

Après les prémices de notre projet, qui était en somme, notre "Cyrano", nous sommes tombés sur le livre écrit par le grand homme à qui Rostand a dédié sa pièce:             Voyage dans la Lune, un récit écrit en 1657 par Cyrano de Bergerac lui-même ; où un homme cherche désespérément à atteindre la Lune pour y rencontrer une civilisation extraterrestre de Géants.

Dans son récit, il fait moult rencontres parmi ses congénères et il passe pour un « mal-luné », pour ainsi dire, lorsqu'il raconte ses expériences et son ambition. Il finit par atterrir sur la lune et fait enfin la rencontre de ses habitants qui se révèlent pas si différents des humains, si ce n'est qu'en apparence. C'est un voyage didactique où ses croyances se heurtent à celles de ses compères mais aussi à celles des indigènes de la Lune. Mais alors, de quoi parle notre pièce qui a été inspirée grandement par cette oeuvre ?

alt

 

La lune, l'astre qui reflète l'âme humaine, une boule de lumière scarifiée de plusieurs impacts, ramène aux chemins de vie de beaucoup de personnes, notamment ceux de nos deux personnages, Marie-Anne et Gabriel. Ils partagent un amour sans nom l'un pour l'autre, mais leurs objectifs dans la vie diffèrent : Marie-Anne souhaite une vie terrestre ou elle vivra heureuse avec son unique et tendre amour et la famille qu'ils auront fondé ensemble, et Gabriel aspire à découvrir ce qu'il se cache sur la Lune. Une autre civilisation ? Une cité perdue ? Le secret de l'existence humaine ? Un voyage qu'il ne souhaite pas entreprendre seul mais que Marie-Anne refuse de réaliser.

Leur séparation, causé par la curiosité de Gabriel, creuse un chemin différent pour chacun. C'est dans ce déchirement qu'on peut voir ce qu'il advient de l'être humain quand il perd un repère important dans sa vie, et part à la recherche d'un autre. Ainsi, de son côté, Marie-Anne se reconstruit par elle-même et pour elle-même telle une femme émancipée, pendant que Gabriel assouvit son besoin d’aventurier scientifique.

alt

Un spectacle oscillant donc entre rêve et réalité.  Une recherche sur l'identité de soi, sur ce qui fait l'être humain, et sur ce fameux dilemme entre devoir familial et conjugal d’une part, et rêve et  ambition d’autre part, et toutes les complications psychologiques et morales que cela peut amener. C'est autour de cette question encore actuelle que se construit le spectacle, dans une histoire parsemée d’éléments de langage, de connaissances scientifiques et de notions d’esthétique de l'époque, la temporalité de notre pièce se situant une vingtaine d'année après le procès de Galilée (1654-1656).

Nous commençons notre première résidence pour mettre en scène notre bijou dans un mois, et c'est là que vous, chers bienfaiteurs, rentrez en jeu !

 

À quoi servira la collecte

"Attrapez cette bourse au vol, et taisez-vous !"

Nous avons déjà fabriqué la quasi-totalité de nos décors avec nos petites mains et de la récup’ (par exemple, un ancien escalier de chantier s’est vu repensé et reconstruit en bureau style XVIIe, entièrement démontable), et nous avons également déjà nos éléments de costumes (merci internet, tata Jacqueline pour sa dentelle, et mamie qui sait coudre).

Nous avons également concocté des dizaines de gâteaux et bientôt des centaines de crêpes que nous sommes allés vendre sur les marchés pour financer un peu de matière première. Seulement nous commençons à arriver à bout de souffle sur le plan financier et avons besoin de votre soutien pour la toute dernière ligne droite !

alt

Il nous manque donc à ce jour un seul petit élément certes mais absolument crucial pour notre spectacle, qui viendra soutenir l'ambiance féerique qu'on veut lui accorder:                un vidéoprojecteur !

C'est pourquoi nous fixons notre objectif à 300 euros pour compléter notre arsenal afin de pouvoir faire rêver nos spectateurs pendant nos futures représentations (Dans le prix annoncé, on compte l’achat d’un vidéoprojecteur d’occasion et non neuf, avec un budget de 80€ inclus pour changer l’ampoule, ainsi, on vous demande la somme la plus modique possible).

Cela dit, si jamais nous atteignons notre objectif, n'hésitez tout de même pas à contribuer si l'envie vous prends, toute collecte se rajoutant à l'objectif fixé servira à peaufiner notre spectacle (autres éléments de décors comme un tapis persan, de la verrerie, des projecteurs, des ampoules, des vis, des outils, des éléments de techniques, des costumes un peu plus glamour, etc … Notre but pour l’instant étant de mettre l’accent sur le contenu plus que sur la forme. Néanmoins, on ne serait pas contre l’idée de pouvoir, à terme, concilier les deux !).  

Et si vous ne pouvez pas contribuer à notre projet, partagez un maximum et suivez nos prochaines aventures, que ce soit Voyage dans la Lune, ou les autres projets affiliés à notre association: Entrelacets !

alt

Choisissez votre contrepartie

Pour 5 €

Merci !

Peu importe le don, vous êtes tous invités à nous suivre, et à venir nous voir quand on produira le spectacle (et boire des coups après notemment si vous êtes sympa). Et 5 euros, c'est un très beau geste ! Merci du fond du coeur !
  • Contributeurs : 5

Pour 25 €

Un grand merci !

Alors là, ce n'est plus un joli geste, c'est de la grande générosité ! Et bonus, on vous envoie une carte postale arborant un cliché de la lune qu'on a pris nous-même (et oui !) accompagné de quelques tirades en Alexandrins, nos coups de coeur de la pièce de la pièce d'Edmond Rostand. Un sacré grand merci !
  • Contributeurs : 3

Pour 50 €

Mon DIeu ! C'est... C'est...

... Ce n'est plus de la grande générosité, mais bien un don du ciel !! Enfin, faut pas exagérer non plus ! En tout cas, vous aussi, vous avez droit à un petit quelque chose en plus pour un don de cette envergure. La carte précedemment mentionnée bien sûr, mais aussi une affiche dédicacée qu'on vous remets en main propre !
  • Contributeur : 1

Faire un don

Je donne ce que je veux