Watt The Fish, le documentaire contre la pêche électrique

Soutenez le documentaire pour une pêche durable !

Visuel du projet Watt The Fish, le documentaire contre la pêche électrique
Réussi
328
Contributions
10/05/2019
Date de fin
25 105 €
Sur 25 000 €
100 %
Soutenu par
Slow Food  soutient le projet Watt The Fish, le documentaire contre la pêche électrique

Watt The Fish, le documentaire contre la pêche électrique

<h2><strong>Un film&nbsp;de Dorian Hays &amp; Emerick Missud&nbsp;</strong></h2> <p><em>D&#39;ann&eacute;e en ann&eacute;e, le constat s&#39;aggrave : la Mer du Nord se vide de ses poissons face &agrave; la p&ecirc;che industrielle et notamment sa derni&egrave;re invention, la p&ecirc;che &eacute;lectrique. WATT THE FISH vous plonge dans le combat victorieux des militants de Bloom et des p&ecirc;cheurs artisans contre cette redoutable p&ecirc;che &eacute;lectrique.</em></p> <h2><strong>La p&ecirc;che &eacute;lectrique : pourquoi il faut s&#39;y opposer ?</strong></h2> <p>La p&ecirc;che &eacute;lectrique est<strong> une technique radicale qui d&eacute;loge par &eacute;lectrochocs les poissons</strong> tapis dans les fonds marins, comme la sole. Interdite dans l&#39;Union Europ&eacute;enne depuis 1998, une d&eacute;rogation permet aux Pays-Bas de la pratiquer &laquo; &agrave; titre exp&eacute;rimental &raquo;. Dans les faits, ce sont 84 chalutiers qui la pratiquent &agrave; des fins commerciales. <strong>Un vrai scandale &eacute;cologique </strong>: rejets de poissons ab&icirc;m&eacute;s, mise en p&eacute;ril des &oelig;ufs et des poissons juv&eacute;niles...</p> <p>Et le comble, c&#39;est que la p&ecirc;che &eacute;lectrique est r&eacute;alis&eacute;e par <strong>des chalutiers </strong>financ&eacute;s par des <strong>millions d&#39;euros de subventions europ&eacute;ennes</strong> !</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/590171/hendrik_petronella-1556535355.jpg" width="100%" /></p> <h3><strong><em>16 avril 2019 &ndash; Le Parlement europ&eacute;en ent&eacute;rine l&rsquo;interdiction totale et d&eacute;finitive de la p&ecirc;che &eacute;lectrique &agrave; partir du 1er juillet 2021&nbsp;: fin de l&rsquo;histoire&nbsp;?</em></strong></h3> <p>Cette victoire&nbsp;est le fruit de&nbsp;deux ann&eacute;es de travail acharn&eacute;&nbsp;de <strong>l&rsquo;association&nbsp;Bloom</strong>&nbsp;et de la mobilisation de p&ecirc;cheurs artisans, de parlementaires europ&eacute;ens et bien s&ucirc;r des citoyens. Ils ont combattu&nbsp;sans rel&acirc;che&nbsp;des lobbies industriels puissants pour faire toute la lumi&egrave;re sur le&nbsp;<strong>scandale &eacute;cologique et d&eacute;mocratique</strong>&nbsp;que repr&eacute;sente l&rsquo;affaire&nbsp;de la p&ecirc;che &eacute;lectrique.</p> <p>Elle<strong>&nbsp;</strong>a toutefois un go&ucirc;t amer&nbsp;car attendre 2021, c&rsquo;est bien<strong>&nbsp;trop long&nbsp;pour une faune marine d&eacute;vast&eacute;e</strong> et des p&ecirc;cheurs artisans de plus en plus nombreux &agrave; mettre la clef sous la porte.</p> <p>&nbsp;</p> <h3><strong><em>Notre combat &agrave; nous, r&eacute;alisateurs et producteurs du documentaire Watt the Fish, est de montrer au monde la r&eacute;alit&eacute; de la bataille qui se joue pour pr&eacute;server nos oc&eacute;ans.</em></strong></h3> <p>Nous luttons&nbsp;avec nos armes : les images, les sons et surtout les histoires qui embarquent le public vers des destinations qu&rsquo;il ne conna&icirc;t m&ecirc;me pas. Nous sommes<strong> </strong>fiers&nbsp;de produire un film qui rend hommage au fantastique travail des militants de Bloom et de tous les acteurs de la campagne contre la p&ecirc;che &eacute;lectrique.<br /> <br /> Maintenant que nous approchons de la fin du montage du film,&nbsp;notre v&oelig;u le plus cher&nbsp;est que ce film&nbsp;&laquo; impacte &raquo; le public&nbsp;: que les spectateurs demandent &agrave; leur poissonnier comment leur sole a &eacute;t&eacute; p&ecirc;ch&eacute;e, qu&rsquo;ils s&rsquo;interrogent au moment d&rsquo;acheter leur bo&icirc;te de thon ou encore qu&rsquo;ils lisent les volets &laquo; oc&eacute;ans &raquo; des programmes politiques au moment des &eacute;lections.<br /> <br /> <strong>Pour esp&eacute;rer influencer durablement les pratiques de p&ecirc;che et</strong>&nbsp;<strong>la pr&eacute;servation des oc&eacute;ans, Watt the Fish doit &ecirc;tre vu par le plus grand nombre</strong>, au-del&agrave; de sa diffusion t&eacute;l&eacute;vis&eacute;e.&nbsp;C&rsquo;est gr&acirc;ce &agrave; vous&nbsp;que nous pourrons organiser des ateliers de sensibilisation, des projections d&eacute;bats ou encore la vie du film sur internet.</p> <p>Pour amplifier la lutte pour une p&ecirc;che plus durable, nous avons besoin de votre soutien&nbsp;!</p> <p>&nbsp;</p> <h2><strong>Watt the fish&nbsp;: un film au plus pr&egrave;s du combat</strong></h2> <p>Tout a commenc&eacute; en 2017 quand l&rsquo;association Bloom, fond&eacute;e par Claire Nouvian, a tir&eacute; la sonnette d&rsquo;alarme pour emp&ecirc;cher que la p&ecirc;che &eacute;lectrique soit g&eacute;n&eacute;ralis&eacute;e &agrave; toutes les mers europ&eacute;ennes. L&rsquo;ONG de protection des oc&eacute;ans s&rsquo;est battue seule pendant plusieurs mois avant d&rsquo;&ecirc;tre rejointe par des parlementaires, les m&eacute;dias et surtout plusieurs p&ecirc;cheurs artisans dont l&rsquo;avenir &eacute;tait clairement mis en p&eacute;ril par la p&ecirc;che &eacute;lectrique.</p> <p>Pendant pr&egrave;s de deux ans, Dorian Hays et Emerick Missud ont suivi le combat contre la p&ecirc;che &eacute;lectrique. Ils vous am&egrave;nent dans les couloirs du Parlement europ&eacute;en, l&agrave; o&ugrave; travaille Bloom pour porter la voix de la protection de l&rsquo;environnement contre les lobbies de la p&ecirc;che industrielle. Mais l&rsquo;histoire de Watt the Fish, c&rsquo;est aussi dans les ports de p&ecirc;che qu&rsquo;elle s&rsquo;&eacute;crit. A Boulogne-sur-Mer, &agrave; Dunkerque ou encore &agrave; Lowestoft en Angleterre, les p&ecirc;cheurs artisans comme St&eacute;phane Pinto ou Paul Lines essaient de garder le cap et de transmettre un m&eacute;tier &agrave; la prochaine g&eacute;n&eacute;ration. Confront&eacute;s &agrave; une chute dramatique des stocks de poissons, ils ont rejoint le combat de Bloom contre la p&ecirc;che &eacute;lectrique.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/590160/Capture_d__cran_2019-04-29___12.04.46-1556533009.png" width="100%" /></p> <p>Au final, l&rsquo;interdiction de la p&ecirc;che &eacute;lectrique est le fruit d&rsquo;une formidable mobilisation collective&nbsp;: sans les milliers de citoyens qui ont sign&eacute; des p&eacute;titions, sans les m&eacute;dias qui ont relay&eacute;&nbsp;les actions de Bloom ou les manifestations dans les ports, cette victoire pour la pr&eacute;servation des oc&eacute;ans n&rsquo;aurait pas &eacute;t&eacute; possible.</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>LES R&Eacute;ALISATEURS</strong></p> <p><strong><em>Dorian Hays</em></strong></p> <p>Dorian Hays est r&eacute;alisateur, sc&eacute;nariste et monteur. En 2018, apr&egrave;s avoir particip&eacute; &agrave;&nbsp;un film sur la cause afro-am&eacute;ricaine tourn&eacute; dans une &eacute;cole de musique &agrave; Memphis, il accompagne l&rsquo;ONG BLOOM&nbsp;dans ses actions militantes. &Agrave;&nbsp;cette occasion, il rencontre les p&ecirc;cheurs artisans de la&nbsp;Mer du Nord et comprend l&rsquo;importance de donner de l&rsquo;&eacute;cho &agrave; ce combat.</p> <p><strong><em>Emerick Missud</em></strong></p> <p>Emerick Missud est r&eacute;alisateur et chef-op&eacute;rateur dans le milieu du documentaire. Il encha&icirc;ne les tournages en France et &agrave; l&#39;&eacute;tranger, parfois dans des conditions difficiles mais toujours avec une exigence de qualit&eacute;. Ami de longue date de Dorian Hays, il veut raconter le monde d&#39;un point de vue social, en donnant la voix &agrave; ceux qui sont oubli&eacute;s.</p> <p><strong>QUI PRODUIT LE FILM ?</strong></p> <p><strong>InFocus </strong>produit des documentaires&nbsp;pour accompagner&nbsp;les combats sociaux et environnementaux.&nbsp;<strong>Gump</strong>, studio&nbsp;de production audiovisuelle&nbsp;travaillant&nbsp;r&eacute;guli&egrave;rement avec Dorian, s&#39;est alli&eacute; au projet pour amener&nbsp;les moyens et la ma&icirc;trise technique n&eacute;cessaires.&nbsp;<strong>Echo Studio</strong>&nbsp;soutient des films inscrits dans le changement social et la cr&eacute;ation d&#39;un monde durable, comme WATT THE FISH.</p> <p><strong>LES INFORMATIONS ESSENTIELLES SUR LE FILM</strong></p> <p><strong>Dur&eacute;e </strong>: 52 minutes</p> <p><strong>Sortie </strong>: Et&eacute; 2019</p> <p><strong>O&ugrave; le voir ?</strong> Sur Ushuaia TV et France 3 Hauts-de-France. Si nous atteignons notre objectif de collecte, le film sera diffus&eacute; dans toute la France lors de projections-d&eacute;bats citoyennes.</p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/581481/stop_electric_fishing-1553696451.jpg" width="100%" /></p> <p><strong>ILS SOUTIENNENT WATT THE FISH</strong><br /> <img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/590161/Capture_d__cran_2019-04-29___12.13.14-1556533082.png" width="100%" /></p>

À quoi servira la collecte

<h3><em>Nous avons besoin de vous !</em></h3> <p>&nbsp;</p> <p>Nous avons su convaincre des partenaires cl&eacute;s, comme Ushua&iuml;a TV et le CNC, pour r&eacute;unir une grande partie du budget du film. <strong>Nous pr&eacute;parons un film ambitieux, &agrave; la hauteur de ses enjeux.</strong> Un documentaire avec des tournages dans plusieurs pays d&rsquo;Europe, des images a&eacute;riennes et sous-marines, et un nombre cons&eacute;quent d&rsquo;archives audiovisuelles, n&eacute;cessaires pour expliquer un sujet complexe. Nous avons prolong&eacute; les p&eacute;riodes de tournage avec les p&ecirc;cheurs. Des temps plus longs pour montrer les joies, les moments de doute, les r&eacute;alit&eacute;s de leur vie quotidienne et de leur lutte. <strong>Et surtout, nous ne comptons pas nous arr&ecirc;ter &agrave; la fabrication du film : nous voulons aller plus loin et lancer une v&eacute;ritable campagne de mobilisation autour de la p&ecirc;che durable !</strong></p> <p>&nbsp;</p> <p>Pour terminer la post-production du film et lancer sa distribution nous avons besoin de r&eacute;unir <strong>un minimum de 25 000 euros.</strong> Sans cette somme, nous ne pourrons pas faire ce travail de sensibilisation &agrave; la pr&eacute;servation des oc&eacute;ans. Vos &eacute;lus, la grande distribution, votre poissonnier ne conna&icirc;tront peut-&ecirc;tre pas la d&eacute;tresse des p&ecirc;cheurs artisans victimes de la p&ecirc;che industrielle.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/585965/Capture_d__cran_2019-02-27___20.50.32-1554993330.png" width="100%" /><br /> <br /> <strong>Participez &agrave; l&#39;aventure WATT THE FISH&nbsp;! Il n&#39;y a pas de petite contribution&nbsp;! </strong>Devenez&nbsp;les passeurs de cette campagne, relayez la page sur vos r&eacute;seaux !</p> <p>&nbsp;</p> <h2><strong>QUE FINANCE VOTRE SOUTIEN ?</strong></h2> <h2>&nbsp;</h2> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/590158/Capture_d__cran_2019-04-29___12.09.42-1556532951.png" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p>

Choisissez votre contrepartie

Faire un don

Je donne ce que je veux