BERGERE

Soutenez le projet de documentaire "Bergère"!

Visueel van project BERGERE
Geslaagd
66
Backers
10/07/2015
Einddatum
€3.131
Voor €3.000
104 %

BERGERE

000046-1430654930

 

Cela fait 7ans que tous les étés, je rejoins une amie bergère qui garde ses moutons dans les Alpes.

 

Eugénie est une jeune bergère de 24 ans vive et lumineuse. Tout

l’été, elle parcourt son alpage face au Mont-Blanc en compagnie de ses

deux chiens Nuccio et Heidji, pour faire paître ses 1600 moutons. Après

ses longues journées de travail rythmées par la marche et le soin des

bêtes, elle retrouve sa cabane au confort sommaire, isolée dans la

montagne. Je propose de filmer son quotidien: un véritable western alpin,

rythmé par les drames et les joies du pastoralisme.

 

 

41130_423196954662_1566109_n-1430843919

 

 

 

 

Ce mode de vie, ce métier est absolument fascinant, renversant. 

En France en 2015, presque 80% de la population est urbaine.

La ruralité est devenu minoritaire et est pour ainsi dire presque un objet

de curiosité pour la majorité des citadins.

Le mode de vie d’un berger est, au sein du monde rural, un cas

encore plus particulier car la vie pastorale est une vie nomade et

solitaire: l’hiver, le berger vit dans la plaine avec son troupeau et l’été il

vit en montagne coupé du monde.

Les médias locaux et nationaux en sont friands et font

régulièrement des reportages sur le sujet.

De plus Eugénie est une femme qui pratique un métier

traditionnellement masculin. Historiquement la charge de berger revenait

bien souvent à l’idiot du village qui, incapable de lire ou écrire, pouvait

cependant soulever de lourdes charges et marcher des heures sans

broncher. Depuis le métier s’est féminisé et a gagné en noblesse, même

s’il est encore assez mal considéré par la plupart des exploitants

agricoles. Le berger devient de plus en plus un spécialiste de la montagne,

de sa faune et de sa flore, doublé de savoirs et techniques vétérinaires

précis, et porteur d’une sensibilité écologique très forte.

 

 

 

297726_10150290062291713_7607718_n-1430843934

 

Je désire partir cet été pour la suivre pendant 3 semaines, afin de faire un documentaire de 52 minutes. 

Ce tournage risque d'être une aventure en soi, mais je suis intimement convaincue que les images que je pourrais rapporter me permettront de monter un film beau, émouvant mais aussi épique et étonnant. 

 

Le tournage se déroulera à partir du 28 juillet jusqu'au 4 aout, puis nous laisserons Eugénie tranquille, et reviendrons du 28 aout au 15 septembre, pour filmer la fin de l'été.

 

Je vous remercie d'avance pour votre soutien. La moindre contribution est toujours la bienvenue.

 

10534575_10152572786039663_1882562303773281138_n-143084395411083776_10153051423051713_3762676463976779155_o-143135314511169693_10153051422166713_8128340312051878591_o-143135318811187209_10153051421971713_1623784235173980543_o-143135319711212687_10153051421581713_8657718409774222464_o-1431353209

Waar dient de collecte voor

Notre équipe de tournage est très réduite: Laetitia de Montalembert et moi-même. les dépenses principales seront les suivantes:

- Matériel caméra et son (si vous avez des bons plans ils sont les bienvenus) environ 1000 euros

- logement à Saint Nicolas de Véroce (j'ai déjà trouvé un petit studio dans le village à SEULEMENT une heure de marche de la cabane d'Eugénie) 500 euros

- billets de train Paris-Grenoble 240 euros

- location d'une voiture depuis Grenoble 700 euros

 

Plus la nourriture, l'essence, du matériel de montagne...  et tous les imprévus auxquels je n'ai pas encore pensés!

 

Si jamais je réussis à récolter plus, je pourrai payer ma super chef-opératrice Laetitia et avoir du matériel de meilleure qualité.

Kies je beloning

Een gift doen

Ik geef wat ik wil