C'est la goutte d'eau

Soutenez le film "C'est la Goutte d'Eau" - une odyssée en Méditerranée sur KissKissBankBank ! Un film de Yasmina Farber

Visueel van project C'est la goutte d'eau
Geslaagd
72
Bijdragen
06/07/2019
Einddatum
€10.215
Voor €10.000
102 %

C'est la goutte d'eau

<p><strong>LE PITCH</strong></p> <p><strong>&laquo;&nbsp;C&rsquo;est la Goutte d&rsquo;Eau&nbsp;&raquo;, c&rsquo;est un film documentaire sur une aventure de notre temps.</strong></p> <p><strong>HUMANISTE. MILITANTE. SOLIDAIRE. DR&Ocirc;LE. &Eacute;MOUVANTE.</strong></p> <p><strong>Le film raconte le p&eacute;riple en voilier&nbsp; d&#39;un couple anim&eacute; par le th&eacute;&acirc;tre &nbsp;qui part sur les routes migratoires de la M&eacute;diterran&eacute;e, cette&nbsp;&nbsp;mer devenue le tombeau de 30000 personnes depuis 10 ans. </strong></p> <p><strong>Leur &nbsp;pi&egrave;ce itin&eacute;rante &nbsp;&quot;Une goutte &agrave; la mer&quot;,&nbsp;jou&eacute;e&nbsp;de Marseille &agrave; Lesbos en Gr&egrave;ce,&nbsp;est un hommage &agrave; tous les r&eacute;fugi&eacute;s embarqu&eacute;s sur des bateaux de fortune et &agrave; tous les solidaires qui oeuvrent partout en France, en Italie et en Gr&egrave;ce&nbsp; pour tenter de les sauver et de sensibiliser l&#39;opinion &agrave; leur sort.&nbsp;</strong></p> <p><strong>Pendant 5 mois, j&#39;ai film&eacute;&nbsp;leur&nbsp;odyss&eacute;e&nbsp;en M&eacute;diterran&eacute;e &nbsp;&agrave; bord de ce bateau-th&eacute;&acirc;tre.</strong></p> <p>&nbsp;</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/574370/coucher_soleil_en_mer-1551367916.jpg" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>LA GEN&Egrave;SE DE L&#39;ODYSSEE</strong></p> <p>&laquo; <em>Il n&rsquo; y a pas de hasard, il n&rsquo;y a que des rendez-vous&nbsp;</em>&raquo; (Paul Eluard)&nbsp;</p> <p>Le projet d&rsquo;Emilien Urbach et Mandine Guillaume est l&rsquo;un de ces rendez-vous, comme&nbsp;&nbsp;une&nbsp;bouteille&nbsp;&agrave; la mer qui aurait&nbsp; crois&eacute; ma route.</p> <p>Tout a commenc&eacute; sur ma messagerie Messenger en ao&ucirc;t 2017. Une amie me faisait suivre la demande de financement participatif d&#39;un&nbsp;bateau-th&eacute;&acirc;tre.</p> <p>Je revenais du Festival d&#39;Avignon et j&#39;avais &eacute;t&eacute; frapp&eacute;e par la force de certaines pi&egrave;ces dont les th&eacute;matiques &eacute;taient bien r&eacute;elles: que ce soit le r&eacute;cit d&#39;un p&egrave;re qui raconte la perte de son&nbsp;b&eacute;b&eacute;,&nbsp;&nbsp;ou le sort des enfants soldats en Afrique mis en sc&egrave;ne &agrave; l&#39;aide de marionnettes g&eacute;antes.</p> <p>L&#39;&eacute;motion suscit&eacute;e par ces performances - gr&acirc;ce &agrave; la puissance de la sc&eacute;nographie et au&nbsp;&nbsp;jeu des acteurs - avait&nbsp;r&eacute;ussi &agrave; faire passer des messages et &agrave; &eacute;veiller les r&eacute;flexions, tout autant que des reportages.&nbsp;</p> <p>J&#39;&eacute;tais pr&eacute;cis&eacute;ment dans un moment de r&eacute;flexion sur la fa&ccedil;on de r&eacute;aliser mes futurs films. Sur le traitement et le choix des th&eacute;matiques.</p> <p><strong>A la lecture du dossier qui expliquait le projet d&#39;Emilien et Mandine, j&#39;ai plong&eacute;! </strong></p> <p>J&#39;ai imagin&eacute; le film, le r&eacute;cit au fil de l&#39;eau, le th&eacute;&acirc;tre comme prisme de l&#39;actualit&eacute; brute.&nbsp;</p> <p>L&#39;histoire de&nbsp;&nbsp;&quot;C&#39;est la Goutte d&#39;Eau&quot; m&#39;est apparue comme une &eacute;vidence que j&#39;ai port&eacute;e sur de longs mois.&nbsp;</p> <p>Un voyage, un couple engag&eacute;, une d&eacute;marche artistique, une aventure pour aller &agrave; la rencontre des sauveteurs et de migrants&hellip; J&rsquo;ai &eacute;t&eacute; emball&eacute;e imm&eacute;diatement.&nbsp; J&rsquo;ai voulu&nbsp;&nbsp;en faire un film.&nbsp; Absolument.</p> <p>&laquo;&nbsp;C&rsquo;est la Goutte d&rsquo;&nbsp;Eau&raquo;&hellip; Rien que le titre interpelle, sonne et r&eacute;sonne dans mes oreilles. Comme ces gouttes d&rsquo;eau qui font les grandes rivi&egrave;res. Mais aussi comme ces gouttes qui nous tapent sur les nerfs, nous torturent quand nous n&rsquo;arrivons pas arr&ecirc;ter la fuite.</p> <p><strong>C&rsquo;est cette&nbsp; goutte d&rsquo;eau de citoyenne et de r&eacute;alisatrice qui r&eacute;sonne dans ma conscience depuis tant d&rsquo;ann&eacute;es.&nbsp;</strong></p> <p>2005 : Je suis abasourdie devant &quot;Envoy&eacute; Sp&eacute;cial&quot; sur France 2 en regardant le&nbsp;reportage &laquo;&nbsp;<em>la travers&eacute;e clandestine&nbsp;</em>&raquo; de Gr&eacute;goire Deniau&nbsp; (Prix Albert Londres). Une immersion dans l&rsquo;enfer v&eacute;cu par des clandestins africains qui r&ecirc;vent de fuir vers l&rsquo;Espagne aux mains de passeurs sans foi ni loi.</p> <p>2015 : Je suis boulevers&eacute;e devant un document sign&eacute; Franck Genauzeau et Giona Messina au journal t&eacute;l&eacute;vis&eacute; de 20 heures sur France 2. Les regards de ces hommes,&nbsp; ces femmes et ces enfants p&eacute;trifi&eacute;s de peur sur leur coquille de noix qui tombe en panne dans la nuit m&eacute;diterran&eacute;enne sont grav&eacute;s dans ma m&eacute;moire.</p> <p>2015 : Je suis au bord de la naus&eacute;e devant la photo d&rsquo;Aylan Kurdi, cet enfant de trois ans, le visage pos&eacute; sur&nbsp;le sable sur une plage de Bodrum en Turquie.</p> <p>Au fil de ma carri&egrave;re, j&rsquo;ai crois&eacute; nombre de&nbsp; destins bris&eacute;s, v&eacute;cu des guerres et des attentats mais je n&rsquo;&eacute;tais pas encore partie sur ces chemins-l&agrave;.&nbsp;</p> <p>Ceux des vies qui basculent pour laisser derri&egrave;re eux les racines et le pass&eacute; quel que soit le prix &agrave; payer.&nbsp;</p> <p>L&rsquo;Odyss&eacute;e d&rsquo;Emilien et Mandine &eacute;tait&nbsp;&nbsp;bien ce d&eacute;clencheur qu&rsquo;il me fallait pour raconter cette histoire d&rsquo;exils.</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>RESUM&Eacute;</strong></p> <p>L&rsquo;&eacute;t&eacute; 2018, une troupe de th&eacute;&acirc;tre se lance&nbsp;dans une aventure un peu folle.</p> <p>Partir en voilier sur les routes migratoires de la M&eacute;diterran&eacute;e et jouer&nbsp;sur les quais des ports&nbsp;une pi&egrave;ce qui traite du sort des r&eacute;fugi&eacute;s et de son impact sur nos consciences occidentales.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/574367/bateau_jour-1551367607.JPG" width="100%" /></p> <p><em>Le bateau th&eacute;&acirc;tre l&#39;H&eacute;t&eacute;rotope....</em></p> <p>Cette pi&egrave;ce s&rsquo;appelle &laquo;&nbsp;Une goutte &agrave; la mer&raquo;.</p> <p>Elle a &eacute;t&eacute; &eacute;crite par Emilien Urbach et Mandine Guillaume, tous deux directeurs de compagnies de th&eacute;&acirc;tre et metteurs en sc&egrave;ne &nbsp;dans les Alpes Maritimes.</p> <p><strong>Ces artistes, tr&egrave;s engag&eacute;s depuis toujours dans des causes humanitaires, &nbsp;se sont inspir&eacute;s de leur s&eacute;jour sur l&rsquo;Aquarius en ao&ucirc;t 2016, le c&eacute;l&egrave;bre bateau sauveteur de SOS MEDITERRANEE.</strong></p> <p>En vivant &nbsp;au rythme des premiers sauvetages, &nbsp;ils ont interrog&eacute; l&rsquo;&eacute;quipage, les b&eacute;n&eacute;voles, les rescap&eacute;s, et ils&nbsp; leur ont fait &eacute;crire des messages qu&rsquo;ils ont mis dans des bouteilles, pour cr&eacute;er cet acte symbolique de la bouteille &agrave; la mer.</p> <p>De prime abord, la d&eacute;marche semblait &nbsp;d&eacute;cal&eacute;e. Mais tout le monde a jou&eacute; le jeu et a ressenti ce besoin d&rsquo;&eacute;crire un message &agrave; cette M&eacute;diterran&eacute;e, aux survivants des naufrages, aux&nbsp; disparus aussi.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/564357/bouteilleaquarius-creditphoto-_Isabelle_serro-1547483928.jpg" width="100%" />&copy;Isabelle Serro<em> Emilien et Mandine &agrave; bord de l&#39;Aquarius en 2016</em></p> <p>Quelques mois plus tard, le couple a donc &eacute;crit une pi&egrave;ce de th&eacute;&acirc;tre qui met en parall&egrave;le le destin&nbsp;&nbsp;d&rsquo;un couple occidental dont la femme est en train d&#39;accoucher sur un bateau&nbsp; &nbsp;et celui d&#39;une femme&nbsp;africaine,&nbsp; enceinte elle aussi, qui souhaite rejoindre son amoureux en Angleterre,&nbsp;pendant&nbsp;&nbsp;le tristement c&eacute;l&egrave;bre naufrage de r&eacute;fugi&eacute;s &agrave; Lampedusa en octobre 2013.</p> <p style="text-align:right"><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/574954/canot_spectacle-1551534899.JPG" width="100%" /></p> <p style="text-align:right">&nbsp;</p> <p>Une parabole sur notre monde malmen&eacute; par les flux migratoires, la peur de l&rsquo;&eacute;tranger, l&rsquo;indiff&eacute;rence ou la solidarit&eacute;.</p> <p><strong>Et quelle sc&egrave;ne plus appropri&eacute;e que la M&eacute;diterran&eacute;e elle-m&ecirc;me pour jouer ce spectacle.</strong></p> <p>Emilien et Mandine ont donc brav&eacute; vents et mar&eacute;es - au sens propre comme au figur&eacute; &ndash; pour trouver des fonds, acheter un voilier, traduire la pi&egrave;ce en Italien et en Grec et partir en mer plusieurs mois, comme des troubadours, avec Rita&nbsp; leur b&eacute;b&eacute; de 10 mois.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/574953/emilien_rita-1551534791.jpg" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>Port-de-Bouc, Menton, G&ecirc;nes, Palerme, Catane, Lesbos&hellip;. A chaque escale,&nbsp; ils ont rencontr&eacute; les humanitaires et des politiques europ&eacute;ens qui g&egrave;rent le drame migratoire au quotidien, organis&eacute; des ateliers d&eacute;bats pour faire le point sur la situation du moment. Ils ont &eacute;galement recueilli &nbsp;les t&eacute;moignages de r&eacute;fugi&eacute;s sur place.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/574955/_criture_bouteille-1551534963.jpg" width="100%" /></p> <p><em>Ibrahim 18 ans &eacute;crit son t&eacute;moignage &agrave; Catane.</em></p> <p>Vivre ces rencontres au fil de l&rsquo;eau - entre les p&eacute;rip&eacute;ties du voyage &agrave; la voile, la cr&eacute;ation du spectacle dans des lieux complexes, la pr&eacute;carit&eacute; de notre troupe avec un b&eacute;b&eacute; en bas &acirc;ge dans la canicule estivale, les gal&egrave;res du quotidien&hellip; - a donn&eacute; &agrave; ce projet une dimension unique.</p> <p>Cette &laquo;&nbsp;goutte d&rsquo;eau&nbsp;&raquo; pour parler de la cause migratoire est une goutte de plus qui alimente le torrent d&rsquo;indignation mais aussi d&rsquo;amour pour ces humains en d&eacute;tresse &nbsp;qui sont simplement &nbsp;nos pairs.</p> <p>Nous avons ensemble rencontr&eacute; des politiques comme Pierre&nbsp;Dharr&eacute;ville, d&eacute;put&eacute; communiste&nbsp; des Bouches du Rh&ocirc;ne ou Leoluca Orlando, le charismatique et engag&eacute; maire de Palerme. Nous avons &eacute;t&eacute; en prise directe avec&nbsp;&nbsp;l&#39;actualit&eacute; et&nbsp;les coups de th&eacute;&acirc;tre de l&#39;&eacute;t&eacute;:&nbsp;&nbsp;la d&eacute;cision de Matteo Salvini, Ministre de l&#39;Int&eacute;rieur, de fermer les&nbsp;ports italiens &agrave; l&#39;Aquarius de SOS M&eacute;diterran&eacute;e avec &agrave; bord des dizaines de rescap&eacute;s.</p> <p>Nous avons &eacute;t&eacute; au coeur de mobilisations citoyennes &agrave; G&ecirc;nes notamment.</p> <p>Autant d&#39;&eacute;v&eacute;nements qui nous ont confort&eacute;s&nbsp;dans le bien-fond&eacute; de ce voyage artistique et militant au coeur de la M&eacute;diterran&eacute;e.</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/574956/enfants_manif-1551535012.jpg" width="100%" /></p> <p><em>Manifestation &agrave; G&ecirc;nes suite &agrave; la fermeture des ports</em></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>LE PARI</strong></p> <p><strong>Quel pari fou pour tous les protagonistes de cette aventure qui s&rsquo;est d&eacute;roul&eacute;e cet &eacute;t&eacute; 2018.</strong></p> <p>&nbsp;</p> <p>&laquo;&nbsp;C&rsquo;est la Goutte d&rsquo;Eau&nbsp;&raquo; c&rsquo;est le cri d&rsquo;un couple engag&eacute; et amoureux de leur M&eacute;diterran&eacute;e qui se transforme en fronti&egrave;re mortelle, et souvent en tombeau.</p> <p>C&rsquo;est l&rsquo;envie de cr&eacute;er un lien concret entre toutes les populations m&eacute;diterran&eacute;ennes impliqu&eacute;es dans cette crise.</p> <p>Pour Mandine et Emilien, c&rsquo;est &agrave; la fois une aventure au long cours et une goutte d&rsquo;eau pour faire leur part de citoyens du monde.</p> <p>&nbsp;</p> <p><a href="https://cestlagouttedeau.wordpress.com/2017/05/09/emilien-urbach"><strong>&Eacute;milien Urbach</strong></a><strong>&nbsp;:&nbsp;40 ans - </strong>auteur de th&eacute;&acirc;tre, directeur artistique de la Cie S&icirc;n et journaliste sp&eacute;cialis&eacute; sur les sujets li&eacute;s aux migrations pour l&rsquo;Humanit&eacute;.</p> <p><em>&nbsp; &laquo; Enfant j&rsquo;ai compris le monde en punaisant une carte&nbsp; postale sur le mur de ma chambre.&nbsp;Dessus, il &eacute;tait &eacute;crit : &laquo;&nbsp;Surtout, soyez toujours capables de ressentir au plus profond de votre c&oelig;ur n&rsquo;importe quelle injustice commise contre n&rsquo;importe qui, o&ugrave; que ce soit dans le monde.&nbsp;&raquo;&nbsp;Plus grand, j&rsquo;ai choisi d&rsquo;arpenter le monde. De faire de ce qui est loin, ma proximit&eacute;. De ce qui m&rsquo;est &eacute;tranger, mon habitude.&nbsp;De l&rsquo;alt&eacute;rit&eacute;, mon intimit&eacute;.&nbsp;Du r&eacute;el, ma th&eacute;&acirc;tralit&eacute;.&nbsp;De toute relation, le tremblement d&rsquo;o&ugrave; na&icirc;t une mondialit&eacute; toujours&nbsp; renouvel&eacute;e.</em></p> <p><em>Le th&eacute;&acirc;tre m&rsquo;a offert de pouvoir vivre comme le mur de ma chambre d&rsquo;enfant me sommait d&rsquo;exister. &quot;</em></p> <p><a href="https://cestlagouttedeau.wordpress.com/2017/05/09/mandine-guillaume"><strong>Mandine Guillaume :</strong></a><strong> 40 ans&nbsp;- </strong>auteur de th&eacute;&acirc;tre, directrice artistique d&rsquo;Arnika Cie et du Lavoir th&eacute;&acirc;tre de Menton, dans les Alpes Maritimes.</p> <p><em>&laquo;&nbsp;Je suis n&eacute;e sur une fronti&egrave;re avec la mer pour horizon. Un bel endroit pour grandir et r&ecirc;ver les ailleurs et leurs limites.&nbsp;Je voulais aller &hellip; jusqu&rsquo;&agrave; l&rsquo;horizon.&nbsp;Pas derri&egrave;re, pas plus loin,&nbsp;Non, juste sur l&rsquo;horizon.&nbsp;C&rsquo;est mon p&egrave;re qui me l&rsquo;a montr&eacute; le premier.&nbsp;Il l&rsquo;a dessin&eacute; de son doigt point&eacute; dans l&rsquo;air en suivant le trac&eacute; de la mer. Ca m&rsquo;&eacute;nervait cette histoire de ligne qui recule quand on essaie d&rsquo;avancer. Et je me disais que le seul moyen d&rsquo;&ecirc;tre sur l&rsquo;horizon, c&rsquo;&eacute;tait que mon p&egrave;re reste l&agrave;, &agrave; le regarder pour l&rsquo;emp&ecirc;cher de reculer&hellip;et que j&rsquo;aille, moi, voguer sur cette ligne, l&agrave;-bas.&nbsp;&raquo;</em></p> <p style="text-align:right"><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/574419/EMILIEN-1551370980.jpeg" width="100%" /></p> <p style="text-align:right"><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/591951/mandine_itw-1557137672.jpg" width="100%" /></p> <p style="text-align:right">&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>Quel pari aussi pour moi, r&eacute;alisatrice de documentaires et grand reporter&nbsp;:</strong></p> <p style="text-align:right"><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/574960/yas_2_cams-1551538761.jpg" width="100%" /></p> <ul> <li>&Eacute;crire le synopsis, le pr&eacute;senter &agrave; des productions et &agrave; une cha&icirc;ne de t&eacute;l&eacute;vision qui vont dans un premier temps accepter le film, organiser un calendrier jusqu&rsquo;&agrave; la date de diffusion puis se d&eacute;sister un mois avant le d&eacute;part du voilier pour des raisons budg&eacute;taires.</li> <li>Jeter l&rsquo;&eacute;ponge un peu &nbsp;K.O., puis se relever, et avoir la certitude que je ne pouvais pas passer &agrave; c&ocirc;t&eacute; de cette &eacute;pop&eacute;e.</li> <li>D&eacute;cider &agrave; 51 ans de tourner seule alors que ce n&rsquo;est pas du tout mon m&eacute;tier et que j&rsquo;ai toujours eu la chance d&rsquo;avoir les meilleurs cam&eacute;ramans &agrave; mes c&ocirc;t&eacute;s&nbsp;!</li> <li>Savoir que techniquement tourner sur un bateau et filmer une pi&egrave;ce de th&eacute;&acirc;tre sont s&ucirc;rement les deux exercices les plus complexes dans le m&eacute;tier de cameraman.&nbsp;Se dire que m&ecirc;me si c&rsquo;&eacute;tait rat&eacute; , j&rsquo;aurais au moins essay&eacute;.</li> <li>Faire un pr&ecirc;t, investir dans le mat&eacute;riel vid&eacute;o et son, payer les voyages, l&rsquo;h&eacute;bergement.</li> <li>Harceler tous mes amis techniciens de bonne composition pour faire une formation en acc&eacute;l&eacute;r&eacute;.</li> <li>Enterrer mon p&egrave;re puis partir en larmes une semaine plus tard charg&eacute;e comme une mule, seule. Vraiment tr&egrave;s seule.</li> </ul> <p>&nbsp;</p> <p>Voil&agrave; en quelques mots la pr&eacute;sentation de ce dr&ocirc;le d&rsquo;attelage:&nbsp; des artistes boh&egrave;mes engag&eacute;s et une&nbsp;&nbsp;r&eacute;alisatrice sortie de sa zone de confort.</p> <p>&nbsp;</p> <p>J&rsquo;ai souvent dit que ce film &eacute;tait &laquo;&nbsp;ovniesque&nbsp;&raquo; car nous avons pris l&rsquo;habitude de voir des documentaires spectaculaires. Des films qui d&eacute;noncent, sortent des scoops, &laquo;envoient du bois&nbsp;&raquo; comme nous disons dans le jargon.</p> <p>De &laquo;&nbsp;Tr&egrave;s Grands&nbsp;&raquo; Reporters comme Gr&eacute;goire Deniau ont magnifiquement suivi ces routes infernales de l&rsquo;exil, ils ont v&eacute;cu au c&oelig;ur des camions de passeurs et des bateaux pneumatiques.&nbsp;<strong>Ils l&rsquo;ont fait, alors je prends la tangente.</strong></p> <p><strong>Je choisis la lenteur d&rsquo;une navigation</strong> pour nous laisser &nbsp;le temps de r&eacute;fl&eacute;chir &agrave; ce qui se joue aujourd&rsquo;hui en M&eacute;diterran&eacute;e et dans le monde.</p> <p><strong>Je choisis le prisme de l&rsquo;art &ndash; le prisme de cette pi&egrave;ce itin&eacute;rante - pour parler, d&eacute;noncer, toucher.</strong></p> <p>Je m&rsquo;adapte au rythme d&rsquo;Emilien et Mandine, &agrave; leur calendrier confus, &agrave; leurs t&acirc;tonnements, &agrave; tout ce que l&rsquo;on essaie de gommer habituellement dans un film.</p> <p><strong>&nbsp;&laquo;&nbsp;C&rsquo;est la Goutte d&rsquo;Eau&nbsp;&raquo; c&rsquo;est&nbsp; &agrave; la fois le nom&nbsp;&nbsp;de leur aventure et le&nbsp;titre &nbsp;que j&#39;ai souhait&eacute; conserver pour le film. Des mots qui r&eacute;sonnent. Comme ce cliquetis insupportable qui tape&nbsp;sur les nerfs. </strong></p> <p><strong>&quot;C&#39;est la Goutte d&#39;eau&quot; c&#39;est le&nbsp;ras-le-bol d&rsquo;entendre ces destins bris&eacute;s de &quot;migrants&quot;,&nbsp;&nbsp;nos phobies de l&rsquo;&eacute;tranger, l&rsquo;incapacit&eacute; &agrave; s&rsquo;identifier, &nbsp;le manque d&rsquo;empathie.</strong></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/574377/SOS-Med_2018-01-27_ls_021-1551368142.jpg" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>&laquo;&nbsp;C&rsquo;est la Goutte d&rsquo;Eau&nbsp;&raquo;</strong> c&rsquo;est aussi une image plus po&eacute;tique et positive. La certitude que toute d&eacute;marche engag&eacute;e aussi atypique fut-elle, est utile pour cr&eacute;er du lien et r&eacute;veiller nos consciences.</p> <p>Alors oui ce bateau-th&eacute;&acirc;tre en M&eacute;diterran&eacute;e n&rsquo;a pas radicalement chang&eacute; la face du monde cet &eacute;t&eacute; 2018.</p> <p>Mais croyez-moi ou non, &agrave; chaque &eacute;tape, au fil des rencontres, ce lien d&rsquo;humanit&eacute; a bel et bien exist&eacute;.</p> <p><strong>Gr&acirc;ce &agrave; votre g&eacute;n&eacute;rosit&eacute; pour finir le montage, c&rsquo;est cette histoire que j&#39;ai l&#39;envie et le besoin de partager avec vous.</strong></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/574957/mappemonde_copie-1551537453.jpg" width="100%" /></p> <p><strong>QUI SUIS-JE - YASMINA FARBER</strong></p> <p>Apr&egrave;s des d&eacute;buts &agrave; Radio Monte Carlo en 1989, j&#39;ai&nbsp;a fait mes premiers pas de reporter &agrave; la t&eacute;l&eacute;vision &agrave; Nice, &agrave; France 3 C&ocirc;te d&rsquo;Azur en 1992 puis &agrave; France 2 comme correspondante.&nbsp;</p> <p>En 1999, je&nbsp;rejoins&nbsp;la r&eacute;daction parisienne de France 2. Je me sp&eacute;cialise dans la couverture de grands proc&egrave;s d&rsquo;assises, comme ceux de tueurs en s&eacute;ries (Guy Georges, Marc Dutroux, l&#39;affaire Outreau).</p> <p>D&egrave;s 2001, je d&eacute;couvre les reportages &agrave; l&#39;&eacute;tranger: &nbsp; New York,&nbsp; 24h apr&egrave;s les attentats du 11 septembre,&nbsp; Bagdad apr&egrave;s la chute de Saddam Hussein,&nbsp; J&eacute;rusalem, Londres, Washington&hellip;</p> <p>En 2003, devenue&nbsp;&nbsp;grand reporter , j&#39;int&egrave;gre l&rsquo;&eacute;quipe de Compl&eacute;ment d&rsquo;Enqu&ecirc;te avec Beno&icirc;t Duquesne&nbsp;et r&eacute;alise des magazines en France et &agrave; l&rsquo;&eacute;tranger (les repentis de la mafia, le trafic de b&eacute;b&eacute;s en Bulgarie, les orphelins du tsunami...).</p> <p>Depuis 10 ans je suis&nbsp;&nbsp;r&eacute;alisatrice en free lance. J&#39;ai &eacute;t&eacute; &eacute;galement productrice et r&eacute;alisatrice de reportages pour TF1 ou M6&nbsp;&nbsp;ainsi que&nbsp;&nbsp;de films institutionnels.</p> <p>En 2013, mon documentaire&nbsp;&nbsp;&laquo; les enfants du Seigneur&nbsp;&raquo;-&nbsp; diffus&eacute; sur France &Ocirc;, LCP,&nbsp;&nbsp;Plan&egrave;te+Justice et la RTS en Suisse - sur les enfants soldats victimes de Jospeh Kony&nbsp;en r&eacute;publique centrafricaine a obtenu le prix pour la presse du CICR et le prix sp&eacute;cial de l&rsquo;AMADE au festival de t&eacute;l&eacute;vision de Monte-Carlo. En 2014, il a &eacute;t&eacute; diffus&eacute; par l&#39;ambassade de France en Su&egrave;de pour la journ&eacute;e internationale des droits de l&#39;enfant.</p> <p>J&#39;ai &eacute;galement r&eacute;alis&eacute; un documentaire de 110 minutes sur la Lettonie &quot; Riga la belle inconnue de la Baltique)&nbsp;pour l&#39;&eacute;mission Thalassa sur France 3.</p> <p style="text-align:right">&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p>

Waar dient de collecte voor

<p>J&#39;ai financ&eacute; le tournage de A &agrave; Z -&nbsp;achat des cam&eacute;ras, du mat&eacute;riel son, de deux tr&eacute;pieds, d&#39;un ordinateur pour le monatge - ainsi que les frais de voyage en France, en Italie et en Gr&egrave;ce. J&#39;ai tourn&eacute; de mai &agrave; fin ao&ucirc;t 2018. J&#39;ai &eacute;galement pay&eacute; une monteuse pour encoder les rushes et un monteur pour r&eacute;aliser le trailer diffus&eacute; &agrave; la f&ecirc;te de l&#39;Huma en septembre dernier.</p> <p>Aujourd&#39;hui, j&#39;ai besoin de votre soutien pour la&nbsp;post-production qui n&eacute;cessite beaucoup de technique et de talent!</p> <p><strong>LA COLLECTE SERVIRA A FINANCER</strong></p> <p>Les 10000&euro; vont servir au montage images et son&nbsp;&nbsp;du film de 90 minutes avec le magicien St&eacute;phane Huonnic.</p> <p>Une &eacute;tape de&nbsp; 8 semaines au minimum.</p> <p><strong>SI LA COLLECTE DEPASSE CETTE SOMME</strong></p> <p>Toutes les &eacute;tapes de &nbsp;post-production</p> <p>Avec 13000&euro; le mixage en studio.</p> <p>Avec 16000&euro;&nbsp;&nbsp;&nbsp; le graphisme,&nbsp; l&#39;&eacute;talonnage, les titres, le g&eacute;n&eacute;rique et les sorties pour la diffusion en salles.</p> <p>Avec 17500&euro; &nbsp;les droits musicaux.</p> <p>Avec 19000&euro;&nbsp; les droits images</p> <p>A partir de 20000&euro; je commence &agrave; rembourser le cr&eacute;dit pour les&nbsp;&nbsp;frais de tournage&nbsp;et d&#39;achat de mat&eacute;riel.</p> <p><strong>MAIS&nbsp; SURTOUT NOUS DONNONS VIE,&nbsp; DANS UN FILM PROFESSIONNEL,&nbsp;&nbsp;&Agrave;&nbsp;LA FORMIDABLE AVENTURE D&#39;EMILIEN ET MANDINE.&nbsp; </strong></p> <p><strong>NOUS DONNONS UNE VOIX AUX SOLIDAIRES ET AUX R&Eacute;FUGI&Eacute;S RENCONTR&Eacute;S AU FIL DE L&#39;EAU. </strong></p> <p><strong>NOUS REMETTONS EN LUMI&Egrave;RE CETTE SITUATION DRAMATIQUE EN M&Eacute;DITERRAN&Eacute;E.</strong></p> <p>&nbsp;</p> <p>&nbsp;</p> <p><strong>LA PRESSE EN PARLE</strong></p> <p>L&#39;HUMANITE MAI 2018</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/574965/HUMA_3-1551539467.jpg" width="100%" /></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/574966/HUMA_ST-1551539485.jpg" width="100%" /></p> <p>&nbsp;</p> <p>NICE MATIN - JUIN 2018</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/574967/NICE_MAT-1551539519.jpg" width="100%" /></p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/574968/NICE_MAT_ST-1551539534.jpg" width="100%" /></p> <p>NICE MATIN-&nbsp; 26 AVRIL 2019 - SUITES DU PROJET AU THEATRE</p> <p><img alt="" src="https://d3v4jsc54141g1.cloudfront.net/uploads/project_image/image/591965/IMG_0405-1557139101.JPG" width="100%" /></p>

Kies je beloning

remerciements

€20

Votre nom sera inscrit dans les remerciements au générique du film.
  • 19 bijdragen

Un DVD

€50

Votre nom au générique et vous recevrez un DVD ou un lien de téléchargement au choix du film "C'est la Goutte d'Eau".
  • 21 bijdragen

projection

€100

Votre nom au générique, un DVD ou lien de téléchargement du film et une invitation à la projection du film à Paris ou en région PACA.
  • 22 bijdragen

ENTREVUE REALISATRICE

€500

Votre nom au générique, un DVD, une invitation à la projection et une entrevue personnalisée avec la réalisatrice.
  • 3 bijdragen

CONFERENCE

€2.000

Votre nom au générique, une mention "avec le soutien de..." , un DVD ou lien du film, une invitation à la projection, une entrevue personnalisée avec la réalisatrice et une conférence débat.

Votre nom dans la présentation du film

€5.000

Votre nom au générique, une mention " le nom de la structure présente...." si vous êtes une entité sociale, une association, une production, un DVD ou lien du film, une invitation à la projection, une entrevue personnalisée avec la réalisatrice ou une conférence débat.

Een gift doen

Ik geef wat ik wil