Cyclovino - notre périple autour du vin

Le vin n’a pas de frontières, aidez nous à bâtir une aventure qui vous rapprochera des meilleurs producteurs de vin nature/bio du continent

Visueel van project Cyclovino - notre périple autour du vin
Geslaagd
39
Backers
17/01/2019
Einddatum
€3.285
Voor €3.000
110 %

Cyclovino - notre périple autour du vin

Notre histoire commence il y a bientôt 26 ans, Alexis Frenkel et Maxime Petit en cette fin d'année 1992 viennent de naître dans leur petite région parisienne. Meilleurs amis du biberon à la bouteille, nous voici quelques années plus tard à discuter d'un projet fou autour d'une passion commune: "et si on ouvrait un bar/cave à vin?". Pourquoi pas, Alexis est sommelier de métier et Maxime un gros mordu de pinard. Une autre passion les rassemble : le voyage. Alors on laisse l’idée un peu macérer et quelques semaines plus tard, la voilà : « Et si on orientait le thème de notre bar/cave à vin autour du voyage ? ». Là on commence à tenir le bon bout ! Après quelques semaines de cogitation, l’idée est un peu plus digeste et prend forme :« Alors si on ouvrait un bar à vin où on pourrait faire voyager nos clients tous les mois dans des régions différentes à travers le vins et la nourriture ? ».

Bingo, on a notre idée. Reste un problème : comment faire voyager nos clients dans des endroits nous ne sommes pas allés nous-même 

C’est là qu’un nouveau projet émerge : on va voyager en Europe, aller rencontrer les vignerons là où ils produisent le vin, découvrir leur métier, leurs régions, ce qu’ils mangent et on va partager tout ce qu’on apprend, ce qu’on voit, ce qu’on goûte et nos coups de cœur avec ceux qui nous liront pour les faire aussi un peu voyager. Alexis est un photographe chevronné et Maxime pense être capable d’écrire des articles donc pourquoi ne pas essayer de reporter nos aventures. Avec quel moyen de locomotion ? C’est vite-vu : la voiture ça pue et ça pollue, on va éviter. Le vélo c’est fun et c’est écolo, on va essayer. Du cyclisme, du vin : c’est la naissance de Cyclovino (https://www.facebook.com/cyclovino).

En octobre 2018 nous nous lançons dans notre premier périple dans le Caucase, en Géorgie et en Arménie, cette-fois à pied et en transport en commun. L’idée est de commencer par le commencement, là où il y 8000 ans naquit le vin. Nos premières rencontres avec des vignerons dans le cadre de notre projet sont un succès, et nous recevons suffisamment de soutien de la part de notre famille et de nos amis pour nous encourager à continuer notre aventure.

Soucieux de ne pas être sur la route pendant une trop longue période, nous décidons d'organiser notre voyage en plusieurs étapes. En mars 2019, nous prévoyons de faire un grande boucle au départ de la Bretagne en passant par l’Espagne, le Portugal et la Suisse. En mars 2020 nous longerons le Danube autour duquel sont massées une dizaine de régions viticoles et en mars 2021, nous partirons à l’assaut de la Corse, l’Italie, des Balkans et de la Grèce.

Nous souhaitons viser tout particulièrement les petits domaines, conscients qu’ils n’ont pas toujours les coups de projecteurs qu’ils méritent. Dans la continuité de notre démarche, la priorité sera donnée à ceux qui travaillent dans le plus grand respect de l’environnement : en bio, en biodynamie ou en nature.

Ainsi, dès le mois de mars 2019 nous nous lançons dans notre odyssée à vélo. Nous commencerons par la région de la Loire, véritable vivier de vignerons naturels. Nous descendrons dans la région de Bordeaux où des irréductibles gaulois travaillent les vignes dans le plus grand respect de l'environnement. Après le Sud-Ouest, notamment les vignobles de Cahors et Gaillac, aussi connus pour leur production de vins naturels, nous attaquerons le Nord Ouest de l’Espagne, au grand dam de nos pauvres gambettes qui subiront les dénivelés impitoyables de la région. Nous descendrons le Portugal en entrant par le Nord, où le véritable challenge sera de dénicher les vignerons qui travaillent en bio, perles rares dans un pays où ce type d’agriculture est encore embryonnaire.

Nous rentrerons de nouveau en Espagne via l'Andalousie et remonterons la côte jusqu’en Catalogne, « the place to be » pour les amateurs de vins naturels ibériques. Dans la continuité nous longerons la côte méditerranéene pour rendre visite aux vignerons du Languedoc-Roussillon et de Provence, premières régions bio de France. Nous remonterons la vallée du Rhône jusqu’au Beaujolais, berceau mondial du vin naturel en faisant un crochet par la Savoie et la Suisse, afin de goûter des "vins d'altitude" et nous dégourdir un peu les jambes sur les pentes abruptes des Alpes. Après la Bourgogne et le Jura, nous visiterons l'Alsace, le temple de la biodynamie pour enfin rentrer en Bretagne, en passant par les vignobles de Champagne, de Chablis et de Centre Loire.

D’après nos estimations, ce voyage comptera près de 8000km et 8 mois de vadrouille pendant lesquels nous prévoyons de rendre visite à plus de 300 vignerons. 

Nous ne partons pas en vacances, loin de là. Dans notre baluchon, notre appareil photo et notre enregistreur nous aideront à remplir notre mission qui consistera à vous présenter les domaines qui nous ont le plus marqués en écrivant des articles sur notre page facebook. Cela n’a l’air de rien, mais c’est un véritable travail d’investigation quand on sait que les petits domaines sont rarement ceux qui jouissent d’une couverture médiatique importante et qui crient sur tous les toits qu’ils travaillent de façon écologique. En outre, nous tâcherons de vous présenter les bars (en particulier de vins natures) et les spécialités culinaires régionales que nous avons découverts. Conscients que le vin est un produit qui peut être un peu nébuleux pour le grand public, nous mettrons toute l’application nécessaire pour que le contenu de nos articles soit compréhensible, ludique et instructif.

Le véritable objectif de ces voyages est pour nous d’accumuler un max de connaissances et un réseau suffisamment large pour qu’au bout de cette aventure, nous puissions ouvrir notre bar/cave à vin, porteur d’une véritable histoire où nous pourrons vous présenter les plus belles régions viticoles d’Europe à travers les vins et les spécialités culinaires locales que nous aurons découverts pendant notre périple. Tout porte à croire que nous monterons ce projet en Bretagne, à Nantes, Rennes ou Vannes. Vous serez à tout moment les bienvenus et on espère vous y voir nombreux ! 

Waar dient de collecte voor

Mais pour que ce projet puisse voir le jour, on a besoin d’un coup de pouce. Pour un tel voyage, du matériel de qualité est indispensable. Malheureusement, ça coûte cher. Nous souhaitons au maximum récupérer du matériel d’occasion mais malgré cela, nous ne serons jamais capables de tout financer et voyager aussi longtemps sans un peu d’aide de votre part.

Voici une liste non-exhaustive et une estimation du budget dont nous aurions besoin pour acheter les articles les plus couteux.

  • Vélo « randonneuse » : 1300€/vélo
  • Sacoches de vélo : 400€
  • Tente « 3 saisons » (d'occasion): 250€
  • Duvet « 3 saisons » (d'occasion) : 100€/duvet
  • Matelas autogonflant (d'occasion): 100€ /matelas

Nous sommes légalement tenus de dire que l’argent sera transféré sur le compte de Maxime Petit et dépensé entre le mois de janvier et le mois de mars 2019.

Si nous atteignons le palier des 3000€, cela sera tout juste assez pour nous acheter nos vélos et une partie de nos sacoches, soit le plus important évidemment. Pour que nous soyons aussi à l’aise lorsque nous dormirons dans la nature (ce qui risque d’arriver très souvent), nous aurons besoin d’une bonne tente, de bons duvets et de bon matelas, nécessaires pour bien récupérer de nos longues journées à vélo.

Nous espérons atteindre le palier des 4000€, qui nous permettra d’acheter ce matériel et amortir les commissions du site internet qui héberge notre campagne de crowdfunding. Tout ce qui pourrait venir en complément nous permettra d’investir dans le matériel moins couteux (vêtements, trousse de pharmacie…), financer les contreparties que nous offrirons à nos donateurs et couvrir les dépenses quotidiennes pendant notre voyage. 

Nous sommes dès à présent en train de prospecter du matériel d'occasion que nous souhaitons récupérer et nous attendrons les soldes d'hiver pour acheter tout ce qui manque à notre liste. Quant aux vélos, nous n'aurons pas le choix que d'attendre la fin de notre campagne de financement participatif. 

Kies je beloning

Een gift doen

Ik geef wat ik wil