JE FIXERAI DES VERTIGES

Soutenez l'édition du livre "Je fixerai des vertiges" de Georges Pacheco en pré-achetant un exemplaire. Sortie janvier 2018.

Visueel van project JE FIXERAI DES VERTIGES
Geslaagd
83
Bijdragen
08/12/2017
Einddatum
€4.608
Voor €4.000
115 %
1391 dagen
claudefrancheteau

ce que j'ai vu de vos photos m'a semblé vraiment très beau, félicitations !

1392 dagen
bellarmin

“Le fruit du travail est le plus doux des plaisirs.” (De Vauvenargues / Réflexions et maximes )

peut-être...

1394 dagen
photoanime

Heureux d'avoir pu contribuer à création et nous attendons avec impatience ton livre.

Bon courage

Jean-Yves BLAIS

1397 dagen
L'Œil du souffleur éditions et cie

Longue vie aux vertiges…

1398 dagen
Anne.Pelosi

Hâte de découvrir ton livre et ravie de contribuer, même modestement, à ce beau projet.

1404 dagen
silviacart

encore un beau projet qui va se finaliser par un grand succès

tous nos encouragements frérot

on t'embrasse bien fort

famille Cartiaux

1404 dagen
CristobalColon

Ainsi a commencé l'Histoire... Il y a bien longtemps... C’était au siècle passé. Dans la fin des années 80. En cette terre de résistance du Couserans s'est manifesté un projet culturel autonome: "Le mille pattes". Chacune d’entre celles qui allaient le composer s'était engagée à contribuer financièrement à la réalisation d'un projet de contre culture, écologique, solidaire et novateur fondé sur une économie alternative.

De prestigieux musiciens tels Paco Ibanes, Claude Nougaro, Léo Ferré, Jacques Higelin, Bernard Lubat… étaient venus jouer gratuitement afin de soutenir cette utopie. Elle avait débouché sur un club d'investissement « Les cigales», qui a permis l’achat d’un bâtiment puis la réalisation d'un espace de rencontre autogéré, musical, culturel et alternatif à Saint Girons,"La Note Bleue". Bientôt suivi d’une acquisition par ces mêmes pattes du Château de Durban, lieu d’expériences et de liberté s’il en fût. Bien plus tard, dans cette mouvance qui préfigurait les financements collaboratifs modernes, un livre avait été édité par souscription lors du centenaire de Gaston Massat, poète écrivain rebelle et surréaliste du Couserans. Ce terreau pour les insoumis et les rebelles depuis l’époque des foges royales, avait inspiré plus d’un écrivain en migrance, comme ce trop méconnu Dan Giraud, orchestrateur du "mille feuilles", trait d'union et insigne éminence grise de ces mouvements dont nous voyons l’épanouissement local actuel... C'était encore l'époque où Internet révait, au temps du cinéma muet. La démarche participative et collective plus que naissante en préfigurait les vertiges libertaires et son Intelligence Collective en devenir. Bien avant que de vouloir et même pouvoir fixer ces temps anciens où "les demoiselles" s'étaient rebellées contre l'injustice et la toute puissance du roi en une guerre de résistance locale souveraine. N’interrogeaient-elle pas dèjà des temps plus anciens en cette terre primaire et primordiale? Celui qui regarde cemagnifique et puissant livre de Georges Pacheco plonge profondément en ces racines couserannaises, aziliennes, mythiques et mystiques. Les images oniriques que ses photos font surgir s'en vont au plus profond de nous résonner d’un écho ancestral évoquant des fractales immémoriaux au point d’en fixer nos vertiges… Thierry Delage

1408 dagen
A-Smith

Que le livre soit !!!

1415 dagen
Falglave

Bravo georgio, c'est magnifique. Bise

1417 dagen
Aymeric Reumaux

Merci Georges pour ce très beau travail :) j'espère que ton livre verra le jour ..! Aymeric

1418 dagen
Kantabel

Bonjour,

j'ai découvert ton travail lors de la

rétrospective à Orgibet. Découvrir ces portraits de

personne familière reste un moment inoubliable, chouette et émouvant!

Merci, bonne chance. Franck

1419 dagen
nanou72

Bravo Georges, vivement qu'on ait le livre en main!!!!! bises sarthoises de Guiberne