La Roulotte

Créer avec ce qui existe déjà pour préserver ce qui reste. La Roulotte coud et redonne vie aux tissus oubliés.

Visueel van project La Roulotte
41
Backers
21 dagen
Resterende
€3.401
Voor €10.000
34 %
Nul
afval
Lokale
ontwikkeling
Recycling

La Roulotte

Bienvenue dans ma Roulotte !

Créer avec ce qui existe déjà pour préserver ce qui reste. Voici comment a commencé l'histoire de La Roulotte.

Je m'appelle Marianne, carolo d'adoption et maman comblée de trois magnifiques jeunes femmes.

Petite fille, je me déguisais. Non pas avec des robes de princesse mais avec des jupons de bohémienne et je fouillais les armoires de ma mère et de mes grand-mères à la recherche de l'étoffe qui me parlait. Imaginez ces nappes brodées à la main, ces robes années 50, ces plaids patchwork faits main... C'était le paradis !

Ma grand-mère ne m'a pas appris à coudre, elle qui était pourtant une couturière de talent; mais elle m'a appris à compter en polonais avec des bonbons et à enfiler une aiguille et faire un nœud à deux doigts. Ses ciseaux trônent fièrement dans mon atelier.

J'ai grandi dans une famille très modeste où la création occupait une grande place, sans doute un peu par nécessité mais aussi parce que c'était normal de ne pas jeter ce qui pouvait encore servir.  Bricolage en tout genre, tricot et couture récup', ce brassage créatif a bercé ma jeunesse.

Quelques années plus tard, la couture s'est imposée à moi comme la lune qui brille à son apogée. J'ai appris en décousant, j'ai cousu en me trompant... et la magie a opéré. Je n'avais jamais posé les mains sur une machine, ni manié l'aiguille autrement que pour repriser une chaussette. Comme alternative au tissu neuf, j'ai utilisé ce que j'avais sous la main : les vêtements usés de mes filles... j'en ai fait des sacs, un rideau, des pochettes et débuté ainsi mes premiers pas dans la couture.

 

De fil en aiguille, j'ai rencontré les bonnes personnes au bon moment. J'ai vécu des synchronicités étonnantes qui m'ont amenée dans l'atelier de couture où je passe mes journées depuis, entourée d'une joyeuse bande d'artistes et d'artisans. 

Je reprends les mots si justes d'un ami qui a écrit au sujet de nos Espaces Créatifs Partagés :" Composite c'est une chaîne où il n'y a que des maillons forts, c'est un espace humain de rencontres, d'opportunités, de projets communs. C'est une manière de survivre parfois en ces temps difficiles, de vivre de sa passion toujours, et plus loin vivre tout court". 

Je m'y sens bien. L'esprit communautaire m'a appris le partage d'idées et de savoirs, des échanges authentiques, bref un nid où il fait bon s'y poser et construire ensemble un monde meilleur !

Mon atelier, c'est mon petit monde, ma bulle hors du temps. Il y règne cette atmosphère que je ne saurais vous traduire ici. Il y a les vieux ciseaux de ma grand-mère, les bobines de fils qui ont la soixantaine, les abats jours qui tamisent la lumière, les rideaux rapiécés de mille couleurs, l'encens qui envoûte et, par centaines, les tissus qui ont traversé le temps.

Ces tissus qui devaient être jetés parce qu'ils étaient trop abîmés, des fringues trop grandes, trop petites ou déchirées.  Plaids, besaces, vieux fauteuils restaurés, je laisse mes mains coudre, guidées par mon inspiration. Par mes grands-mères aussi, sans doute. Je redonne vie aux vieux tissus, je suis couturière.

Dans mon atelier, il y a aussi les carnets de dessins. Je dessine la nuit ou au petit jour. Courbes et fleurs venues d'ailleurs... c'est l'intuition qui mène la danse. Le crayon s'anime sur le papier, les volutes prennent vie, la couleur s'invite et je découvre toujours avec autant de surprise ce qu'est le dessin intuitif. Dessiner me reconnecte, me déconnecte.

Ces carnets, je comptais les garder précieusement dans mes tiroirs juste pour moi. Des échanges avec mes amis créateurs qui me disent "Marianne, tu devrais faire quelque chose de ces dessins". C'est alors apparu comme une évidence. Tout était là devant moi : fusionner la couture et le dessin. Continuer à suivre ce fil intuitif qui guide mes mains. 

Me voici aujourd'hui inscrite sur KissKissBankBank, pour vous raconter ma Roulotte et vous inviter dans mon univers coloré de tissus récupérés et imprimés de dessins imaginés. Si mon histoire vous a parlé, laissez-moi quelques deniers, pour que ce voyage puisse continuer.

 

Le cœur de mon activité c'est rassembler des morceaux et proposer une autre voie.

Le gaspillage textile est encore bien trop présent. Même si des efforts ont été faits, il reste encore des millions de tonnes de textiles qui sont détruits tous les ans rien qu'en Europe. Alors avec mes petites aiguilles, ma chère machine à coudre qui m'a déjà tant aidée, je fais ma petite part, en recyclant une centaine de kilos par an. Mes créations sont des pièces uniques pour la plupart, il n'y a pas de production "en série" pour le moment. Mais ce n'est qu'une question de temps.

La Roulotte a démarré fin 2016 et peu de temps après son lancement, j'ai participé à plusieurs marchés de créateurs et à mes premiers festivals en tant qu'exposante.  D'autres expos ont suivi, dont le salon Récup'Ere à Namur,  LE salon de la récup' qui a lieu tous les deux ans. C'était une expérience enrichissante d'y avoir participé une première fois en 2018 et une confirmation personnelle que je faisais bonne route.

 

La dernière édition qui devait avoir lieu en novembre 2020 a été annulée pour les raisons sanitaires que vous connaissez. J'avais été choisie pour animer 80 sessions d'ateliers couture, imaginez ma joie de pouvoir transmettre mes connaissances ! Ce ne sera que partie remise, et je croise les doigts pour que Récup'Ere puisse rouvrir ses portes cet automne.

 

Entre-temps, j'ai lancé avec mes amis créateurs, "De Passage"; une boutique éphémère qui ouvre chaque automne et qui accueille une soixantaine d'artistes et d'artisans.

Mon souhait est de continuer à coudre bien entendu et à recycler des tissus, vous l'aurez compris.

 

C'est ici que le dessin fait son entrée. L'objectif principal est de faire imprimer mes dessins sur des tissus qui auront été recyclés au préalable, et donc de proposer une gamme d'imprimés uniques

Ces tissus imprimés serviront ensuite à lancer un projet de création de lampes avec un designer, Axel Rons. Entièrement réalisés avec des matériaux de récup, les abats jours seront faits de mes tissus dessinés-recyclés et du savoir faire d'Axel pour le support bois.

Ces tissus imprimés de La Roulotte seront aussi disponibles au mètre, pour celles et ceux qui souhaitent en acquérir.

La liste des souhaits est bien fournie, je fourmille d'idées. Avec votre soutien, je vais pouvoir passer à l'étape suivante.

Un morceau plus un morceau plus un morceau et un jour, je pourrai donner une seconde vie à une tonne de tissus. Vous m'y aidez ?

 

Waar dient de collecte voor

Concrètement, je suis ici parce que mes deux petites mains et ma machine, bien que vaillantes, ont besoin d'un coup de pouce ! 

Votre générosité servira donc à :

- Acquérir une machine à coudre plus performante et une brodeuse;

Machine à coudre Brother Innovis NV VQ2

 

Brodeuse Janome Memory Craft 500E

- Bien que je privilégie le lien humain, je souhaite créer un site internet et sa boutique en ligne pour diffuser plus largement mes créations. C'est Clash Graphic qui sera aux commandes;

- Faire appel à la meilleure vidéaste que je connaisse,  Catherine de Film Hybride qui pourra réaliser une vidéo de promo dans laquelle je raconterai mes tissus et mon atelier;

- L'impression des dessins sur les tissus recyclés. Je vais faire appel à une société belge qui fabrique un tissu recyclé à 70 % (100 % n'est pas encore atteint, mais c'est en chemin);

- L'achat d'un ordinateur reconditionné (oui, je suis à fond dans la récup'!) pour remplacer le mien qui a plus de dix ans. Cet ordinateur me permettra d'alimenter la boutique en ligne et de stocker mes dessins numérisés, et de gérer toute la partie administrative liée à mon activité;

- L'achat d'une tablette numérique reconditionnée elle aussi. Elle me sera utile pour reproduire digitalement les quelques 300 dessins qui se trouvent dans mes carnets. Ils seront envoyés ensuite à la société qui imprimera les tissus;

- L'achat d'une vraie table de découpe digne de ce nom ! Et c'est Axel Rons, le designer dont je vous parlais plus haut qui va la réaliser.

 

La campagne se déroulera en deux parties :

Destinés à acheter la machine à coudre, les premiers mètres de tissus imprimés de mes dessins et à créer le site internet avec l'e-shop;

 

Pour acquérir la brodeuse, l'ordinateur, la tablette numérique, la table de découpe, et ensuite la réalisation de la vidéo promo.

 

Et si votre générosité le permet, le surplus me permettra de payer les prochains emplacements en tant qu'exposante sur les festivals et marchés de créateurs pour la saison 2022.

 

Parce qu'il me tarde de retrouver les regards, les sourires et tous ces échanges qui nous animent tant, nous les Artisans.

Pour continuer à faire vivre ce feu créatif sorti de mon cœur et de mes mains, pour tisser un grand et magnifique patchwork, je vous envoie toute ma gratitude pour m'aider à concrétiser la suite de mon projet.

Habituellement cachée derrière ma machine, c'était un exercice assez surprenant de sortir de ma zone et de me dévoiler sur la toile.

Merci d'avoir pris le temps de lire.

A bientôt à l'atelier ou au détour d'une allée sur un marché de créateurs, 

Marianne

 

Kies je beloning

Een gift doen

Ik geef wat ik wil